Tatouée !

J’y pense depuis des jours, des semaines, des mois. Je « pin » à tout va des visuels de tatouages qui me font envie, qui m’inspirent, je prends des notes, je réfléchis, pèse le pour, le contre, mesure telle idée à telle autre. Voilà, après tout ça, je suis tatouée… à quelque détail près !

Car il ne s’agit pas là d’un vrai tatouage – bien qu’il soit si criant de vérité que j’en ai eu quelques uns au passage sur Facebook ou sur Instagram, héhé ! -, mais d’un tatouage éphémère. Un peu comme ceux que l’on trouve dans les Malabars, en moins kikoolol, quand même. C’est Bernard Forever qui offre cette opportunité géniale de pouvoir tester, en live et en grandeur nature, le tatouage. Ancres marines, poulpes, marinières ou bien encore petits cœurs : approchez m’sieurs dames, il y en a pour tous les goûts !

Commandés sur un coup de tête la semaine dernière, je les ai reçus dès le lendemain. Je n’avais plus qu’à choisir parmi les deux planches sur lesquelles j’avais jeté mon dévolu. Et hop, en deux coups de cuillère à pot, j’avais mon tatouage ! Avec en prime l’opportunité de tester pour de presque vrai, donc. Ce qui m’a permis de voir que cet emplacement auquel je pensais ne me plaisais plus tant que ça, en fait.

Reste à savoir si je sauterais véritablement un jour le pas du tatouage… J’en ai terriblement envie, mais, disons que je n’ai pas été conditionnée pour être tatouée. Je sais toute l’incongruité de cette phrase, moi qui abhorre les petites cases aussi normées que normatives… Mais c’est un fait : j’ai du mal à m’affranchir de cette sorte de diktat tacite et qui énonce « non ma fille, tu ne tatoueras point ». Pffff, rien que pour ça, il faut que j’aille me faire tatouer !

Commentaires

Avec le maquillage on joue, avec le « tatovage » comme disait Francis Blanche on atteint à plus profond , au propre comme au figuré….

Réclamation : Et la suite de ton reportage londonien !! je piaffe!!!!
bonne semaine chère Deedee

Répondre

Oui, c’est ça qui m’intéresse justement 🙂

Pour Londres…. pffff, tu as raison, mon dernier billet doit être rédigé depuis des lustres!

Une jupe ou un manteau qui ne te plaît plus, tu t’en débarrasses ou tu le remises en attendant qu’il revienne à la mode….un tatouage c’est plus difficile!
Deux autres arguments; peu sont vraiment esthétiques et puis vraiment cela renvoie à des valeurs qui ne sont pas les tiennes!
Qu’en pense Loulou ?

Répondre

C’est justement pour cela qu’il faut y réfléchir avant de passer à l’acte. Quant à l’enlever, un coup de laser et il n’y paraît plus 😉

Pour les valeurs, je crois que justement, le tatouage sort de sa case « rebelle » et se démocratise depuis quelques années maintenant !

C’est super mignon !
En tous les cas, je ne crois pas qu’il soit vraiment possible pour un tatoueur de réaliser un trait aussi fin que ça.
J’ai demandé à 2 d’entre eux et à chaque fois, c’était niet.
Les traits les plus fins de mon tatouage font minimum 1mm d’épaisseur.

Répondre

Alors, j’ai une copine qui s’est fait tatouer au bambou, si si !, en Thaïlande. Et c’est très très fin. Je suis OBLIGEE d’aller en Thaïlande, quoi 🙂

Comme toi, j’ai été beaucoup tiraillée par l’idée du tatouage, mais aussi par l’envie de me percer les oreilles. Je ne suis jamais passée à l’acte, ni pour l’un, ni pour l’autre.. Car finalement, modifier mon corps volontairement et sans retour possible m’a toujours ralentie dans cette démarche. Je ne dis pas que je le ferai pas un jour, mais j’ai peur que sur moi, ça n’aille pas. Que ça fasse faux. Que ça ne colle pas de façon intrinsèque avec ma personnalité. (mais je serai bien tentée d’essayer le faux tatoo par contre, merci pour l’info !)

Répondre

Tiens, tu vois, je me suis fait percer les oreilles quand j’avais 20 ans. Je regrette ! (enfin, ça ne m’empêche pas de dormir, hein).

Tatouée 2 fois à deux ans d’intervalle après une longue longue réflexion pour chacun (le pour-le contre pour lequel les arguments étaient les mêmes que ceux de ton papa) . Et je ne me lasse d’aucun des deux ni ne regrette d’avoir sauté le pas. Pour le premier il a été choisi dans un des books du tatoueur (j’ai pris mon temps), ce qui m’a permis en même temps de vérifier comment ça se passait dans la boutique (hygiène, conseils donnés pour la cicatrisation, vérification des tatouages après 15 jours, etc…) et de discuter de ce que je voulais (endroit du corps où le faire, forme, taille, couleur ou monochrome, ). Le deuxième est une inspiration d’un détail de tableau de S.Dali, fait dans la même boutique. En conclusion je crois qu’il faut que ça soit très mûrement réfléchi.

Répondre

Bon raconte ! Où ? Quoi ? 🙂

Je n’ai pas été conditionné pour non plus (c’est rien de le dire).
Je suis d’ailleurs quasiment toujours contre, à de très rares exceptions (petites, subtiles et discrètes ça va sans dire) près…
Même si je dois dire que l’idée est séduisante. Bref, je suis pas décidée et je sais que je ne le ferai jamais, mais j’aime les alternatives éphémères 🙂

Répondre

Je préfère les petits/discrets, mais je trouve certains gros tatouages très beaux malgré tout : mon frère, par exemple, en a un qui part du haut de l’épaule jusqu’à l’avant bras.. il est très beau 🙂 (la tatouage) (enfin, mon frère aussi, note !).

Merci Deedee pour ce fort bel article.

Chère Marie @ Païennes,

Sachez que j’appréhende votre agacement avec une furieuse acuité et toute l’équipe se joint à moi pour vous présenter modestement son indéfectible soutien moral face aux douloureux tourments d’une attente qui n’en finit pas.

Ça ne sert à rien, mais c’est déjà ça.

Si d’aventure le délai de livraison devait dépasser les 72h, je vous invite à nous le signaler sur notre page de contact à l’adresse ci-dessous afin que nous mettions en œuvre les démarches nécessaires : publication d’un avis de recherche international, distribution arbitraire de gifles au bureau de poste local.

http://www.bernardforever.fr/pages/contact#sav

Répondre

My pleasure cher Christian Forever ! (et bravo, je suis fan).

Je suis tatouée depuis mes 18 ans, sur la cheville, c’est hyper discret, et je ne regrette absolument pas. C’est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère car c’est définitif…
Par contre, une fois que tu as commencé, tu as envie d’en avoir d’autres… Je pense que je sauterai le pas à nouveau d’ici quelques années.
Merci pour le lien vers les faux tatoos, c’est sympa comme idée ! Tu pourras nous dire combien de temps ça « dure » ? Merci !!!

Répondre

Oui, tous les tatoués le disent 😉

par contre papa de Dee : quand vous dites que peu sont esthétiques, je ne comprends pas trop…
certes un dauphin ou une tête de johnny ne fait pas forcement pas rêver (et encore tous les gouts sont dans la nature hein…:o) ) mais aujourd’hui y’a vraiment des choses magnifiques!
quand on zieute des blogs américains notamment (ben ouais ils sont fortiches quand même), je trouve qu’il y a une sacrée panoplie de choix, de style graphique…
beaucoup de tatoueurs viennent du monde du dessin et du graphisme et proposent vraiment des choses originales et belles…
moi aussi je suis depuis longtemps dans la phase « j’ai envie mais je ne sais pas quoi faire »… je ne me suis pas encore penchée suffisamment sur la question pour être sur de ce que je veux…en fait y’a trop de choses qui me plaisent encore..
enfin tout est une question de gout :o)

Répondre

Tu as une vague idée du coup ou pas ?

Adorable le mot du papa! Avec de très bons arguments! Je ne suis pas du tout tatouages. C’est pourquoi je trouve ça très bien qu’il existe des tatouages ephémères!

Répondre

😉

je vais m’offrir un tatouage dans les mois qui viennent pour ma nouvelle dizaine 🙂

Répondre

Ah mais quoi, raconte !

moi je suis POUR les tatouages malabar, quand t’en as marre (ya malabar), tu frottes et ça s’en va !

Répondre

😀

Perso je ne suis pas tentée par les tatouages…mais j’adore ta conclusion!!! ;o)

Répondre

Je suis un peu tête brûlée (ah, ça se voit ?)

Coucou !
C’est drôle que tu parles de tatouage car figure-toi que je suis en train de me poser la même question ! A l’approche de mes 30 ans, j’ai envie de faire un truc dingue quoi 😉
Tu as choisi un bien joli dessin.
Bisettes & bonne semaine !

Répondre

J’aime beaucoup l’ancre. L’étoile, aussi, sauf qu’elle est bien trop commune aujourd’hui.. Hélas ! Bises

Deja il faut s’imaginer avec un tatouage à 70 ans… Et en plus se faire transpercer la peau Par cette objet comment dire… Cela dit je suis certaine que ça t’irait très bien…

Répondre

Mais le laser, pensez-y !

Bonjour,

Je rebondis sur le message de ton papa et des arguments qui m’interrogent.
Peu sont vraiment esthétiques : comme le dit miss thelma, il ne s’agit pas de parler des personnages de comics sur les fesses ou du Brenda pour la vie sur le biceps. Il suffit de jeter un oeil sur l’art du tatouage japonais pour réaliser que l’esthétisme est bien présent.
Mais c’est surtout le deuxième argument qui me laisse songeuse : « cela renvoie à des valeurs qui ne sont pas les tiennes! »
Je serais curieuse de connaître les valeurs dont parle ton papa. Parce ce que le tatouage est l’apanage de personnes véhiculant certaines valeurs (à priori à ne pas cautionner si j’en crois papa Deedee) ? …
De là à voir le tatouage, aussi, comme un acte de rebellion à l’encontre des valeurs familiales et un rite initiatique marquant la véritable entrée dans l’âge adulte… 🙂
Bonne journée Deedee.
Sandrine.

Répondre

C’est assez simple, en fait : tout milieu social à ses codes, et ses valeurs, donc.

Et dans mon giron familial à moi, on ne se fait pas tatouer. ça ne correspond pas à nos valeurs, donc. Ce qui n’empêche pas mon frère et l’une de mes soeurs d’être tatoués, comme quoi, les valeurs sont évolutives 😉

Ouh ouh ouh, moi j’ai franchi le pas il y a bientôt 7 ans au coeur de ma nuque (sur une vertèbre) d’un très simple symbole que j’avais dessiné, et je vais sous peu récidiver avec joie parce qu’enfin j’ai trouvé le dessin parfait après des tas de grabouillages.
Je pense que si tu trouves le bon motif et le bon endroit, tu sauras qu’il est temps de passer à l’acte 🙂 Ou pas !

Répondre

Oui, c’est un bon moyen de valider le projet !

Un tatouage discret comme celui-là (un vrai), je pense que tu ne le regretteras pas.. Surtout si tu as bien pris le temps de réfléchir à ce qu’il représente et l’endroit où tu souhaites le faire…
J’ai sauté le pas il y a quelques années, au poignet. Il faut le temps de l’apprivoiser mais ensuite il fait vraiment partie de toi.
Moi, je te dis : « vas-y, saute le pas »! 😉

Répondre

Raconnnte ! Quel symbole as-tu choisi ?

Tout pareil !! J’en ai déjà un depuis l’age de 18 ans ! Ca fait donc 20 ans et j’avoue… j’en suis toujours fière et pas lasse du tout… Et là ca fait 1 an que je réfléchis pour le 2eme… comment où quoi… Mais je n’ai pas eu le déclic encore.. alors je reflechis toujours et patiente tant que je ne suis pas convaincue de cette Evidence ! 🙂

Répondre

:p

Je pense que on devrait toutes passer pas un éphémère avant pour être sur de soi …. Très bonne idée

Répondre

Oui, j’adore le concept, vraiment.

Un tatouage à un endroit discret où seule toi peut le voir (ainsi que toute personne suffisamment intime pour voir ce que les autres ne doivent/peuvent pas voir) peut être un bon compromis entre le côté « je veux absolument ce tatouage » et le côté « ça ne colle pas du tout à mon image ». J’adore le fait d’avoir un tatouage « caché » que personne ne soupçonne.

Répondre

Oui, j’y songe pas mal sous cet angle 😉

J’adore! Le motif est magnifique !!

Répondre

Le motif, et le symbole 😉

Je suis pareille, ça fait des mois et même + que j’hésite sur mon prochain tatouage. J’en ai déjà un au bas du dos fait il y a bientôt 10 ans, mais dur de se re-lancer, je veux être sûre de mon choix 🙂 ! En tout cas, j’aime beaucoup cette petite ancre de bateau, je pensais au départ qu’il s’agissait d’un vrai 😉 !

Répondre

Oui, l’effet est assez bluffant, je dois dire 🙂

Un premier commentaire pour moi !
Je suis tatouée depuis 1 an et demi et je ne le regrette absolument pas. Comme toutes celles qui ont déjà « franchi le pas », quand je suis sortie du tatoueur, j’ai dit : « et le prochain, ça sera quoi ? ».
Je pense comme Nine Trendy. Je ne voulais pas d’un tatouage qui se voit, rapport à mon travail. Du coup, le mien est en bas du dos, assez bas pour qu’on ne le remarque que quand je suis en maillot, et encore…
C’est moi qui l’ai dessiné (et il veut vraiment dire quelque chose pour moi) et le tatoueur a encore amélioré mon dessin.

Après, dans la vie de tous les jours, vu là où il est placé, je ne le remarque pas tout le temps, donc ça n’a pas changé ma vie du tout au tout : c’est juste une petite folie envers moi-même !

Par contre, je n’en ferais sûrement pas un à l’endroit où tu as positionné le tien : le poignet, c’est trop voyant.
Pour le prochain, j’aimerais un motif sur le dessus du pied, mais là aussi, c’est visible, en été du moins. Du coup, je réfléchis…

Répondre

Disons qu’à cet endroit, tu peux porter une montre et hop, il disparait !

Mais c’est toujours plus voyant qu’au bas du dos, c’est vrai.

Super joli, mais je me suis doutée que c’était un Bernard forever!
Je suis comme toi, super tentée mais pas « éduquée pour » et rien que l’hypothétique possibilité de m’en faire un évoquée dans la discussion suffit à ce que ma mère me ressorte une tonne d’arguments pour m’en dissuader 🙂

Répondre

Idem. Enfin je n’ai pas besoin d’épiloguer sur le sujet, je crois 🙂

Quelles sont ces soit disant valeurs? la vulgarité? les bas fonds sociaux? un tatouage c’est de l’encre, il y a plus grave dans le monde, quelle bêtise d’avoir des préjugés comme ceux là, tatouage = taulard?

Répondre

Allons allons, un peu de recul, please. Merci de ne pas insulter les gens qui laissent des commentaires ici.

En matière de valeur, je pense qu’on fait référence ici aux codes d’une famille. Par exemple, je me suis fait percer les oreilles à 20 ans, et pas avant, car ça n’est pas inscrit dans nos habitudes. Contrairement à d’autres familles chez qui il est fréquent de se faire percer les oreilles tout bébé.

Tu me suis ?

Moi je le vis bien 😉

Répondre

I Know ! Et tu peux 😉

ahh ces temps ci l’idée de faire un tatouage me ronge.. je suis très indécise par nature, j’ai vraiment peur de regretter ! Mais je sais que si je le fais ce sera en rapport avec l’amour que je porte à ma soeur !!
Des bisous

Répondre

Très grand amour alors ! 😉

Marquer son corps a vie, ce n’est pas rien, il faut bien reflechir!
Perso l’idee ne me tente pas, j’aurais trop peur de regretter (et je n’imagine pas la tete de mes parents non plus!!).
Le tatouage temporaire que tu fais et refais est peut etre la solution si tu en as envie en ce moment mais que tu n’oses pas franchir le pas.
Ce qui te plait aujourd’hui te plaira-t-il toujours dans 10, 20 ou 30 ans?

Répondre

Oui enfin le tatouage éphémère dure 3 jours, hein. Il en faut un sacré stock si tu veux le refaire fréquemment 😉

Merci pour ta réponse Deedee même si elle ne répond pas à ma question. Ce que tu dis, je le sais bien… ces valeurs immaterielles participent à la reproduction sociale (cf Bourdieu).C’est amusant d’ailleurs comme tu sembles prendre pour acquises ces soi-disant valeurs familiales comme si, malgré quelques « écarts » familiaux, il ne semblait que peu envisageable d’avoir des valeurs différentes de ces ascendants… c’est triste je trouve 🙂
Mon interrogation portait davantage sur le fait que ton papa considère comme évident le fait que tu souhaites porter sur une nouvelle génération les valeurs qui semblent être les siennes…. et surtout sur le fait qu’en parlant de tatouage contraire à des valeurs, il range les tatoués dans une « classe » d’une « valeur moins valable » que celle à laquelle il pense appartenir. C’est pour ça que je demandais, pas très innocemment de quelles valeurs il parlait. Je trouve sa phrase finalement très méprisante.

Répondre

Alors, deux choses :

sur la première partie de ton commentaire, justement, il est difficile de s’affranchir des valeurs qui sont tiennes par défaut mais que tu estimes ne pas te correspondre : ça s’appelle le conditionnement, et par essence, il est bien compliqué de se déprogrammer pour adopter des valeurs, des envies, des aspirations qui nous correspondent davantage.

On peut dire que c’est triste, quelque part, d’être conditionné, c’est vrai. Même si en l’occurrence, ça ne m’ennuie pas que la règle ne s’applique qu’au tatouage : pour le reste, je suis globalement plus que satisfaite des valeurs, justement, que m’ont transmises mes parents. ça m’évite notamment de nombreux moments de solitude quand je dine avec des gens, par exemple, ou que je dois rédiger un courrier en mettant un tant soit peu les formes 😉

Sur la deuxième partie de ton commentaire, je suis mon d’accord : je trouve ça plutôt normal que mon père s’attende à ce que les valeurs qu’il nous a inculquées soit pérennes.. Manquerait plus qu’il nous dise d’en changer, ce serait… curieux, tu ne crois pas ? Genre « pendant x années, je vous ai transmis une éducation qui repose sur telles et telles valeurs, mais j’aimerais maintenant que vous en changiez ».

Finalement, on est sur un gros quiproquo, là : il ne s’agit pas de « valeurs » au sens de « jugement ». Et je ne crois pas beaucoup me tromper en disant qu’il n’y a pas de mépris.. au contraire.

Et bien moi, je vois parfaitement ce que veut dire le papa de Deedee et je suis complètement d’accord avec lui. Il a quand même le droit de donner son avis, il n’a quand même pas menacé Deedee de la déshériter ! C’est comme ça, ce n’est pas un jugement de valeur mais nos parents nous éduquent, nous inculquent des codes, ni meilleurs ni moins bons que d’autres, simplement différents. Je pense avoir au moins ce point commun avec Deedee. Alors du coup, je m’adonne à mon plaisir favori : piquer les tatouages dans les Malabars de mes fils et me les appliquer sans vergogne. Ils sont jolis, éphémères et cela fait bien rire tout le monde ! Pensez, une grande fille comme moi qui se tatoue les poignets avec des Malabar !

Répondre

🙂
Evidemment que nous sommes tous conditionnés mais devenir adulte c’est tirer parti de ce patrimoine en n’en gardant que ce qu’on considère comme le meilleur et en s’affranchissant du reste. Aucune « caste » n’a le monopole de l’idéal. Je suis également issue d’une famille aux valeurs traditionnelles et au statut social « abouti ». Je remercie mes parents d’avoir su m’apprendre à être à l’aise en société, à m’exprimer… d’avoir su me pousser à chercher à « réussir »..bref, tu devines tout à fait ce dont je parle 🙂
Néanmoins, si certaines valeurs peuvent être souhaitées pérennes, je pense qu’il est aussi essentiel que nos ascendants nous « autorisent  » et même nous encouragent à nous émanciper.
Ce qui me gêne surtout dans le propos de ton papa c’est cet implicite constat que le tatouage véhicule des valeurs.. et des valeurs non souhaitables. Te donner comme argument le fait que le tatouage n’est pas conforme à tes valeurs c’est, d’une part, se porter garant de tes valeurs en niant le fait que tu puisses opérer à une sélection dans l’éducation qui a été la tienne et c’est, d’autre part, considérer le marquage corporel comme expression de valeurs non conformes à ce qu’il juge bon.
Tu envisagerais de quitter ton job et ton appart pour rejoindre un groupuscule d’insurgés aux cheveux longs prenant du shit au petit-déjeuner et balançant des pavés sur la police, je comprendrais que ton papa parle de valeurs ne te correspondant pas… mais un tatouage… Au 21e siècle, et à condition que tu n’en fasses pas 50 de toutes les couleurs assortis de piercing par dizaines et du crâne à moitié rasé, il n’y a pas de quoi mettre en péril le patrimoine culturel familial 😀
Je te souhaite une belle journée Deedee
Signé une nombril piercéen tri-tatouée (aine, omoplate puis poignet) même si Papa a levé les yeux au ciel LOL

Répondre

A noter que je trouve cette mode du tatouage éphémère très rigolote… comme s’il s’agissait de flirter avec « l’interdit » sans trop se mouiller, de s’encanailler mais à moindres « risques »… surtout quand des marques de luxe, comme Chanel, se mettent sur le créneau. Il y a une sorte de fascination pour le tatouage, non ? 🙂

Répondre

Très sympa ! Je serais presque tentée d’essayer alors que je n’avais jamais ressenti le besoin d’un tatouage (vrai ou faux) auparavant.
Par contre, je crois que je préfère le tattoo 100% black, j’attends donc que le site propose une planche avec des petits motifs noirs uniquement pour me lancer.
Ou alors, une thématique ‘zombie’ ça me ferait particulièrement plaisir !(‘Bernard’, si tu m’entends !) 🙂

Répondre

là je trouve ça très mignon mais le même en version « vraie » à 50 piges j’avoue je trouve ça beauf…

Répondre

Pour te répondre Deedee, le premier au creux des reins est une sorte d’arabesque. Le second au creux de l’aine représente une rose dont les feuilles sont remplacées par des papillons. Visibles uniquement dans l’intimité ou lorsque je suis en maillot de bain (et encore celui de l’aine se voit très très peu). Ils font maintenant partie intégrante de mon identité. Si tu veux un aperçu, je peux t’envoyer des photos en MP.

Répondre

@petitesteph: Sache que Bernard laisse traîner ses oreilles un peu partout. (Merci de ne pas marcher dessus).

Répondre

@zaz : j’aime ta remarque qui n’est pas totalement fausse. C’est pour ça que je vais m’arrêter à deux petits tatouages, même si à 50 ans l’image que je renvoie n’est pas du tout celle d’une beauf :D. Et pour ceux existants, qui ne sont à la vue du « public » que quelques jours par an, dans quelques années, ils finiront cachés par un maillot de bain une pièce.

Répondre

C’est trop chou ton papa qui commente en s’inquiétant un peu ! ^^

J’ai caché mon tatouage à mes parents pendant un an, j’avais tout juste 18 ans et j’avais peur qu’ils soient déçus mais ma mère adore mon tatouage et m’a avouée qu’elle avait toujours rêvé d’en avoir un sans oser le faire. Quant à mon père il le trouve « rigolo »…

Bref, évidemment il faut bien réfléchir avant de se faire tatouer mais je pense vraiment que dorénavant, un tatouage est beaucoup moins impliquant qu’avant…

Répondre

Bonjour,

Je lis ton blog depuis longtemps, mais pour une fois, je vais intervenir! :o)

J’ai fait faire mon premier tatouage à 24 ans, une étoile filante dans le creux de l’épaule gauche, discrète, recouverte par la bretelle du top si besoin… Et puis un bracelet à suivi 4 ans après, toujours avec le même tatoueur. Et c’est là qu’est apparu le véritable problème : l’addiction!
Je ne suis pas une bande dessinée, mes tatouages ont tous une histoire, ils ont tous une signification particulière pour moi, et je n’en regrette aucun.
Dans l’affirmation de soi (j’ai 39 ans!!!!!), mon dernier, fait l’en dernier, est dans le cou, c’est un phœnix, orange et jaune, il commence juste sous mon oreille droite pour se finir sous l’épaule. Tous les gens qui me connaissent ne l’ont parfois même pas remarqué la première fois, ceux qui ne me connaissent pas, me dises que c’est un faux, « oui, bien sûr, collection spécial de malabar, j’ai eu les dernière vignettes sur le net, et hop! », les autres sont plus intéressés de savoir si ca fait mal… perso, non, un coup de soleil au moment du tatouage, et rien après.
Mon père aussi avait de très fort a priori, les tatouages, c’était mal, pour les bandes et les motards! Depuis, le temps, à les voir (sur les épaules, donc visibles en été), pour un peu, c’est lui qui me demande quand est prévu le prochain!
Mais mes tatouages ont par contre tous un lien entre eux, des éléments communs, comme je le disais, il raconte une histoire, mon histoire, avec mes éléments, mes symboliques, parce que je ne veux pas non plus faire n’importe quoi.
En effet, un tatouage, même avec le laser, c’est pour la vie, car le laser enlèvera la couleur, mais la marque, le fond du dessin sera toujours là.
Et bizarrement, dans mon entourage, je suis toujours celle qui essai de dissuader, d’obliger à prendre son temps, de réfléchir, parce qu’il faut aussi penser à la vie quotidienne, au travail etc. J’ai la chance de ne pas avoir ce problème là avec mon travail, bien que je sois fonctionnaire, en rapport avec des partenaires officiels tels que les élus, les conseillés généraux, régionaux etc, mes chefs, quand ils m’ont embauché ont pris un tout, avec déjà ma personnalité, et ca, je suis consciente que c’est une chance!
Donc en effet, réflexion et circonspection sont à l’ordre des jours et des mois quand on pense tatouage!
Bonne journée! :o)

Répondre

salut etant une « fraiche » tatouée si on pe dire ( je me suis fait taouée en septembre )
Si tu trouve un bon tatoueur il te fait des choses magnifique moi je me suis fait tatouée une fée sur une bulle dans le dos d’environ 15 cm de haut avec le prenom de mes enfants en dessous
et sur le sein droit le prenom de mon homme. Ce n’es pas un choix anodin car meme si le laser existe il reste des « traces » tu as le recouvrement apres en faite il te font un tatouages par dessus le tatouages.Voila moi je pense que si tu en as vraiment envie il faut sauter le pas , moi mes tatouages se voyent pas si je porte un tee shirt ce qui permet de les « camoufler » lors d’entretien ou de reunions de familles

Répondre

Moi j’adore les tatouages qui ont au moins un bon goût! J’en ai plein sur main molet gauche et j’adore j’adore j’adore. Quand même je comprends qu’il y a autant de gens qui font des trucs moches, horrible ou même just mal fait que ça a un « stigma » pas terrible dans la société. Bref je suis américaine donc c’est plutôt accepté pour nous je dirai surtout dans le monde de travail. Jai l’impression qu’ici des gens me regardent comme je suis folle à la fois. À New York, sans tatouage c’est bizarre . 🙂

Répondre

Je comprends la réaction du père de Deedee, c’est une question de génération et de culture familiale, c’est tout. Nos parents n’ont pas grandi à la même époque, ça n’a pas empêché son frère et sa soeur de faire leur propre choix et de s’émanciper de cette éductation.
Aujourd’hui beaucoup de filles se font tatouer, les moeurs ont changé. Certaine pour l’esthétique, d’autres pour l’idée de trangression.
Pour ma part, je trouve jolis les petits et fins tatouages sur une fille, mais je ne me vois pas avec un. Et autant je trouve ça beau quand il n’y en a qu’un, autant je n’aime pas la multiplicité (pourtant tous les tatoués envisagent de remettre ça). C’est comme les bijoux, je ne suis pas fan quand il y en a trop, c’est une question de goût.
Et à force de faire ça pour se distinguer, on risque de tomber dans un autre moule (je dis ça alors que je suis une pure belette parisienne, hein !).

Répondre

Merci, Deedee, pour ces tatouages temporaires fort plaisants, moi qui me pose les mêmes questions existentielles depuis quatre ans déjà, et qui en a marre de voir les tatouages temporaires proposés chaque été avec ces sempiternels motifs tribaux !
Je sens que Bernard Forever aura très vite de mes nouvelles ^^

Répondre

Pour te répondre, j’ai fait mon tatouage lorsque j’étais en Inde du Nord, dans l’Himalaya, avec la communauté tibétaine. Mon tatouage (à l’intérieur du poignet) est un mot écrit en tibétain, qui se dit « Lungta ». C’est le nom des drapeaux de prières colorés et cela signifie symboliquement « le chemin à parcourir pour atteindre tes rêves ». Je trouve que c’est important de ne jamais oublier de rêver! 😉
Et toi ce serait donc une petite ancre marine?

Répondre

Merci pour l’info Deedee!! Je rêve de me faire tatouer, mais toute terrifiée que je suis à la seule idée de l’irréversibilité, j’hésite! Voilà un bon moyen d’essayer! Dommage qu’il n’y ait pas + de motifs.. En tout cas je souhaite à Bernard forever de de grandir vite! 😉

Répondre

Ce tatouage est trop mignon, je trouve que c’est un bon compromis pour ceux qui n’osent pas sauter le pas. Dommage qu’on en trouve très peu des aussi jolis. Moi je rêve d’une petite étoile derrière l’oreille…
F

Répondre

Tout comme toi, j’ai longtemps gambergé et hésité sur l’endroit et le symbole que je pourrai me faire tatouer. Je n’ai pas sauté le pas, car finalement je trouve les tatouages très impersonnels. je m’explique :
Les dauphins, tellement 80’s. Le tribal sur le bas des reins, so 90’s. L’étoile pour les années 2000, l’ancre so Kate Moss, le mot bien choisi au creux du poinget… Bref, je ne vais pas te faire toute la liste. Ma conclusion, c’est que tout le monde est tatoué plus ou moins au même endroit avec plus ou moins le même tatouage et moi je ne veux pas de ça.

Répondre

Quand j’ai vu le titre j’ai cru que c’était pour de vrai, j’étais super contente!
J’ai 20 ans, depuis plus d’an je rêve de me faire tatouer, depuis quelques mois j’ai trouvé le motif (un petit oiseau) et l’endroit (à l’intérieur du poignet). Il y a un seul hic, personne dans ma famille n’est tatoué, je ne sais pas comment aborder le sujet avec mes parents pour ne pas les mettre devant le fait accompli (je sais je fais ce que je veux, mais je préfère qu’ils soient au courant!)
Pour moi, un tatouage bien choisi, c’est un bijou et puis oui il y a le laser au pire!
Celui que je veux à une signification particulière pour moi, je sais donc que je ne m’en lasserai pas…
Si quelqu’un a un conseil pour aborder le sujet, j’écoute 😉

Répondre

Pour Claire : je peux te raconter ma situation, mais je ne sais pas si ça pourra marcher pour toi ! ahah. Je suis attirée par les tatouages depuis très longtemps, ça fait très longtemps que j’en veux mais c’est interdit au départ dans ma religion (même si je ne suis pas croyante), ma mère ne voulait pas que j’en fasse et on sait tous que même si on est majeur et vacciné, c’est compliqué d’aller à l’encontre de nos chers géniteurs. J’avais essayé de placer le sujet quelque fois à des moments opportuns (genre ah tiens ma copine s’est fait tatouée) mais bon, elle disait à chaque fois qu’elle voulait bien sur les autres mais pas sur nous etc donc au final, c’était compliqué. En étant à moitié sérieuse un jour, j’ai dis à mes amis de m’offrir le tatouage pour mon anniversaire, et pour mes 24 ans, un copain a demandé à ma mère s’ils pouvaient me l’offrir… Elle a dit oui (même si au final, elle n’est pas enchantée, et qu’elle a posé des conditions). Comme dirait ma soeur : « non mais tu n’as pas à lui dire ce qu’elle doit faire, elle en a parlé et c’est déjà bien, maintenant, elle fait ce qu’elle veut »

Tout ça pour dire que je crois qu’on est assez grande pour savoir ce qui est bien pour nous ou pas, pour peser le pour et le contre, et que les parents doivent arrêter de nous foutre la pression ! Sur ce , bonne soirée à tous!

Répondre

Mh… J’ai pris rendez-vous vendredi pour deviser du coût de mon tatouage futur… Et pourtant, je suis dans le même état que toi. Pas conditionnée pour ça du tout, peur panique de le regretter, je ne l’ai pas choisi petit pour arranger les choses, mais… cela m’obsède totalement depuis deux ans, ces derniers mois je n’en dormais même plus, cherchant encore et toujours des visuels, des idées… Et la même revient toujours. C’est étrange, ce rapport au tattoo…
Tiens-nous au courant !! 🙂

Répondre

P.S : Je viens de voir que « mon » tattoo est dans ta sélection, *rires*

Répondre

C’est lequel ? 🙂

La plume, sous le sein… 😀

Répondre

J’adore ! ♥

Moi aussi !!! <3 Mais j'ai un peu peur… 😀
Je te dirai si tu veux. Très bonne journée et dis-moi si tu te décides, je suis curieuse, car toute ta sélection et belle (j'avais repéré aussi le "JOY", *rires*) ! Et encore bravo pour ton blog. C'est toujours un vrai plaisir de te lire.

Répondre

Je viens de recevoir les miens, il serait temps que je prépare un article !

En tout cas, celui-ci me plaît beaucoup, et c’est l’une des planches que j’ai choisi aussi 🙂

Belle journée,
M.

Répondre

Pas mal tiens comme idée pour se faire une… idée justement!
Pour ma part, je n’en suis plus à ce stade (quoique) avec mes 5 tatouages 😉 J’ai mis 7 ans avant de franchir le pas, j’emmerdais ma mère depuis l’âge de 18 ans (oui, je demandais encore son avis) et elle me disait « Fonce »! Bon, j’aurai attendu 7 ans, mais je ne regrette pas!
Ma « tatoueuse » (ça se dit?) m’avait prévenu : quand on commence, difficile de s’arrêter! Tu parles Charles lui dis-je… Bah elle avait raison!

Les seuls moments où je me suis posée des questions, c’est pour mon taf (je suis attachée de presse tiens, tes grandes amies ;)), mais mon boss m’a dit qu’à partir du moment où il n’y avait pas écrit Anarchy, Fuck your mom ou une autre joyeuseté de ce genre, ça passait ss souci!

Bref, et pour terminer ce long blabla, je suis tatouée et je le vis bien!
Et tes petites « décalcomanies » sont une vraie bonne idée!

Répondre

Moi je suis tatouée et j’y ai réfléchis longtemps et puis un jour, je me suis lancée! Aucun regret, je suis ravie mais y’a un truc vraiment bizarre c’est que tu réalises que c’est pour la vie qu’une fois que c’est fait et c’est un peu stressant! Je m’explique, on le sait avant que c’est pour la vie, c’est justement pour ça qu’on hésite, qu’on pèse le pour et le contre, on est des gens intelligents, on ne se lance pas à la légère… Mais il n’y a qu’une fois qu’on l’a dans la peau que ça prend tout son sens… Oui c’est fait et là c’est pour la vie, on ne peut plus faire machine arrière (le laser ça laisse des marques). Je te conseille donc de commencer sur un endroit où tu peux le cacher sans te dire qu’il faut mettre une montre ou quoi. Moi je l’ai dans la nuque et certains amis ne savent toujours pas que je suis tatouée! Haha! Je le montre si je veux 🙂

Quant à mes parents… Pour ma mère, un tatouage ça a toujours fait taulard je crois, donc je ne lui ai rien dit. Elle l’a vue un jour par hasard et elle a assez bien réagit même si elle a été un peu choquée. Depuis, elle le voit régulièrement et réalise que finalement, le tatouage n’a rien de négatif.

Pour finir, comme tous les tatoués, on a du mal à s’en tenir à un donc je prépare mon deuxième tatouage lentement mais sûrement!

Répondre

@ Nana si elle me lit… Ca fait mal un tatouage sous le sein?

Sur la nuque, c’était franchement rien, juste comme une petite griffure de chat 🙂

Répondre

@ Mademoiselle : je ne l’ai pas encore expérimenté, rendez-vous est pris pour dans quinze jours… Mais il paraît que la côte est l’endroit le plus douloureux. Pour te dire, la tatoueuse, anti-médocs au possible, m’a évoqué la possibilité de prendre un peu de codéine avant… et m’a assuré qu’après ça, j’accoucherai sans péridurale les doigts dans le nez ! Je suis donc hyper rassurée, comme tu t’en doutes, et en même temps… la douleur ne doit pas durer plus de quelques heures, tout est relatif…

Répondre

Merci de ta réponse Nana… c’est pas rassurant… Bon courage mais comme tu dis, la douleur ne durera qu’un temps!

Répondre

Répondre à petitesteph Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adipiscing Praesent commodo mattis neque. venenatis ipsum quis