Le père Lachaise

Ce jour là, le soleil irradiait. Il régnait dans l’air une légèreté qui contrastait étrangement avec la cérémonie. Le ciel était d’un bleu électrique, irréel. Les allées se déroulaient à perte de vue et apportaient ce réconfort que donnent la distraction, l’oubli.

Cette journée était triste, mais elle était paradoxalement presque paisible, aussi. Comme si tout cela, sans être acceptable, finissait par être à tout le moins vivable.

Impression confuse de se trouver presque bien, ici, dans ce lieu mythique, magnifique, si triste et si paisible à la fois.

Être heureuse d’être venue dire un dernier adieu, se souvenir, sourire, rire, et pleurer, un peu.

Commentaires

C’est vrai qu’il s’y dégage une ambiance très particulière…
Un deuil un jour de beau temps, c’est parfois étrange…

Répondre

Je n’y vais jamais et pourtant j’habite juste à côté. Je le trouve un peu froid ce cimetière, il manque de fleurs et de couleurs. Mais peu importe, comme tu dis l’essentiel est ailleurs 😉
Très touchant ton petit texte.

Répondre

C’est un endroit si particulier… à la fois étrange, mythique, historique… et c’est pourtant un cimetière, cet endroit qui met mal à l’aise, qui fait remonter des souvenirs…

Répondre

jamais été au Père Lachaise. Par contre, je me suis promenée récemment dans un vieux cimetière pour saluer mon grand-père et j’ai été surprise de voir à quel point on pouvait s’y sentir bien, calme, en paix…
Merci pour ces photos !

Répondre

C’est très juste ce que tu dis, paradoxalement, il n’y a rien de plus troublant mais aussi de plus doux que ces endroits où la vie n’est plus.
Merci pour ce beau texte

Répondre

Très beau texte, tes mots sont justes et pleins d’émotions.

Rien à voir mais ton anti-spam donne du fil à retordre à la nulle en maths que je suis 😉

Répondre

Joli texte, et photos magnifiques. Je suis toujours impressionnée par la beauté des photos de tombes, cimetières…

Répondre

C’était une première, pour moi, mais peut être pas une dernière 😉

prendre des photos quand on est à un enterrement… quelle drôle d’idée?

Répondre

Laisser un commentaire aussi saugrenu… quelle drôle d’idée?

Oh, le Père Lachaise ! J’ai été y "dessiner" (rapidement, presque rien) récemment. Malheureusement, la beauté de ce lieu et son calme que tu décris si bien et qui apaise tant ont été troublés par des étudiants d’un manque de respect hallucinant (du boucan impossible à 4 ou 5 à la cigarette, en passant par "mais si je m’assois sur la tombe c’est pas pire que quand vous fumez"…). Dommage…

En tout cas, toutes mes condoléances. Et merci pour les belles images.

P.S : Premier commentaire sur ton blog (je me permets le "tu", j’espère que tu ne m’en voudras pas), parce que ce post m’évoque de "bons" souvenirs (ou en tout cas me parle), et que si je n’aime pas particulièrement les cimetières, celui là est particulièrement magique.

Répondre

Balade tranquille au Père Lachaise. Je ne pensais pas que ça pouvait être aussi apaisant. Je n’avais jamais eu l’idée d’entrer dans un cimetière que pour me promener.
Mais plus tu t’approches de "chez" Morrisson, plus ça devient ce que PK décrit…

Répondre

Je trouve ces photos très belles mais je suis quand même hyper choquée que l’on puisse venir à un enterrement avec un appareil photo…

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. porta. Phasellus tempus dolor. leo Donec suscipit ut