Lettre ouverte ? Jerome

Oui, je sais, d’habitude le mardi, c’est la journée « culture confiture »… mais je n’ai pas terminé le pour le moment excellent « Comment peut-on être français » de Chahdortt Djavann. A la place, je vous offre donc une jolie petite histoire, et une occasion unique pour nos amis les hommes de faire une percée dans le monde magique des filles. Elle est pas belle, la vie ?! 🙂

Cher Jerome,

vos sacs ? main, je les aime d’amour. Je les chéris, de loin pour le moment, je les caresse dans les plus doux de mes rêves, je les adule, je les aurais, un jour. Mais votre vendeuse du corner du Printemps, l? , ça ne va pas être possible. Un nombre incaculable de fois que je passe sur le stand, bavant copieusement sur ? peu près l’ingralité des modèles qui y sont présentés. Trois fois que j’ose m’arrêter, trois fois en 4 mois ? Autant vous dire qu’? ce niveau l? , ça s’appelle de l’obsession. Une obsession qui porte d’ailleurs un nom. Billy, medium, camel. LE sac de ma vie.

Ma toute première fois, il n’y a pas de Billy Camel, mais bordeau, kaki ou noir. Pour autant, je ne résiste pas ? l’envie de le prendre dans mes bras, quand même. La vendeuse voit que la forme me plaît, insiste devant ce kaki, tellement plus joli que le camel ! Je lui explique que non, je préfère vraiment le camel. Elle me regarde alors d’un air chargé du plus beau des dédains, pour me rétorquer un « eh bien nous, chez Jerome Dreyfuss, nous sommes obligés de coller aux tendances. Et les tendances, cette année, c’est kaki, bordeau et noir. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise.. Si vous êtes has been, ça n’est quand même pas de ma faute !« . J’aurais pu lui coller ma main dans la tronche pour lui expliquer combien j’étais has been mais je suis une fille bien élevée. Et classe, évidemment. J’ai préféré lui rétorquer avec un grand sourire que je la plaignais, d’être obligée d’user d’arguments aussi fallacieux, ? la limite de l’insulte, pour vendre ses sacs ? main.

Mais, vous voyez, j’aime tellement vos sacs que me faire insulter et prendre de haut ne m’a même pas calmée. Je suis revenue ? la charge une seconde fois. Pour vérifier qu’il n’y avait pas de camel, et aussi parce qu’un autre modèle me faisait inopinément et sacrément de l’oeil. René, qu’il s’appelait. Une jolie couleur beige foncée. Je m’approche de cette petite merveille, le palpe, le colle contre mon coeur qui bat déj? d’un amour sûr pour lui. Votre vendeuse, telle un cerbère, rapplique alors, et, mielleuse, m’annonce qu’oh joie, ce sac est ? 325€ au lieu de 500€, vite, précipitez vous ! Mon sang ne fait qu’un tour. Le simple fait d’entrevoir que je pourrais craquer, l? , maintenant, tout de suite, me donne une joie fébrile et fiévreuse tout a la fois. Prête ? dégainer ma CB sans plus de formalités (ce qui, même ? 325€, est tout de même très club de ma part, vous en conviendrez monsieur Dreyfuss), je m’aperçois alors que le sac présente une grosse tâche sur le devant. Je reste cool, de toutes façons, ? ce prix l? , on a pas un modèle d’exposition, si ? Eh bien si, et on s’estime heureux, en plus. C’est ce que m’explique votre toujours très charmante vendeuse, qui, d’un ton chargé de condescendance, m’explique qu’? ce prix l? je suis folle de ne pas craquer tout de suite, une telle opportunité, vraiment, ça ne se refuse pas. Quand je lui rétorque qu’acheter un sac ? 325€ taché me semble malgré tout un peu incongru, elle me l’arrache des mains, le remet sur son présentoir et me tourne le dos, sans autre forme de procès…

A ce moment l? , j’étais bien décidée ? casser les genoux un soir de nocturne ? cette bien curieuse « vendeuse », histoire de réparer le préjudice moral que je subissais depuis bien trop longtemps. Et pourtant… je ne résistais pas ? l’appel du Billy cette fois-ci camel entraperçu par hasard lors d’un détour au Printemps samedi dernier. Enfin ! Il est l? , mon précieux, mon divin sac.

Je m’approche, le palpe amoureusement et le vois déj? ? mon épaule. J’en ai les mains moites d’excitation. Le chien de garde rapplique, sourire mielleux apposé sur sa face, et me remet le grand modèle. Je le passe, constate que je préfère la taille intermédiaire, ce dont je me doutais depuis un moment. Elle s’exclame alors qu’en medium, elle n’a pas la couleur camel. Pas encore, du moins. Sans me laisser le temps de digérer l’infâme nouvelle, elle me colle un tout autre modèle dans les mains, dont la seule similitude avec Billy est la couleur camel. Je n’aime pas et le lui dis quasi immédiatement mais non, elle a besoin de caser son argumentaire de vente. Ce qu’elle n’a pas compris, c’est que lorsqu’on est prêt ? investir une telle somme dans un sac ? main, on veut EXACTEMENT le sac ? main qu’on est venu chercher. Pas un de ses frangins. Sauf le gris souris, l? , tout aussi sublime mais pas dispo non plus en medium. Et vas-y que je te baratine sur la contenance formidable de Jules, et blablabla. Je suis une fille polie, je reste aimable. Je finis par lui dire que non, c’est Billy medium ou rien, et, petit clin d’oeil amical, qu’elle devrait le savoir depuis le temps qu’elle me voit roder autour de son stand. Réponse de l’intéressée ? « C’est ridicule, vous devriez prendre Jules, le Billy ne vous va de toutes façons pas du tout« .

Mais qu’est-ce qu’elle croit ? la fin ? Que je suis une dinde écervelée que l’appel de la CB démange au point de perdre la raison et de claquer 500 euros n’importe comment ? Que m’abreuver de remarques complètement stupides et ? la limite de la politesse vont me décider ?

Alors, cher Jerome, vous savez quoi ? J’ai envie de vous dire que vos consommatrices sont des êtres pourvues d’un cerveau plus ou moins connecté et qu’en général, quel que soit l’amour invétéré qu’elles portent ? un sac ? main, l’insulte n’est PAS un argumentaire de vente. Je me le tiens pour dit, en ce qui me concerne…

Commentaires

Ah la la, tu ? eu ? faire avec cette morue toi aussi ??? J’hallucine qu’une grande marque embauche une telle connasse. Désolée pour le terme, pour moi, il n’y en a pas d’autre !!

Répondre

C’est tellement tellement tellement vrai cette histoire !!! Merci merci de te faire la voix de toutes ces consommatrices si desespérées face ? des vendeuses si peu faite pour le métier !!!
MERCI DEEDEE.
PS: en espérant que Jérôme lise ton billet ainsi que toutes les marques intéressées au sujet.

Répondre

Je dois dire que si tout est vrai… juste vrai elle mérite le terme !
Et mériterait d’aller vendre du grain aux poules pluôt que de parader aux frais de Jérôme au Printemps !

Répondre

Tout est absolument véridique, je te le confirme !

Je suis complètement avec toi sur ce coup l? !!!
J’ai eu exactement le même genre de réaction avec la vendeuse de la seule boutique qui fait Dreyfuss sur Toulouse, Hall 2.
Par contre j’ai croisé Jerome himself et son assistante au corner du Printemps début janvier. J’ai pu parler un peu avec son assitante, elle a été charmante. Il y avait aussi une vendeuse (brune, cheveux longs bouclés). Celle ci était présente quand je narrais mes déboires avec la vendeuse de Hall 2 ? l’assistante de Jerome et quand je lui expliquais que pour moi, il était hors de question d’acheter quoique ce soit dans une boutique qui reçoit aussi mal ses clients (oui, même le sac le plus désiré, en l’occurence le Robert en agneau noir).
Espérons, que les vendeuses de la future boutique de la rue Jacob soient plus aimables et que ce mauvais état d’esprit qui semble poursuivre les sacs Dreyfuss n’est pas généralisé ? l’ensemble du territoire… Parce que même si ces sacs sont ? tomber par terre, ils sont suffisament cher pour que les clientes aient droit ? un minimum de considération.
Je serais toi, je n’hésiterais pas une seconde ? envoyer le lien de ton article ? info@jerome-dreyfuss.com

Répondre

Jérôme devrait t’envoyer un sac pour préjudice moral.
Et envoyer la vilaine casser des cailloux ? Cayenne.
Ou pire: l’envoyer vendre des saucisses au lapin chez Carrefour.

Répondre

Ben, quelle c… ! J’en ai croisé quelques unes comme celle-ci quand je bossais au rayon "sacs et accessoires" des Galeries Lafayette. Elles étaient juste ? baffer ! Et tu sais le pire ? Une fois sortie de leurs boulots, elles étaient toujours aussi c… Je ne te parle même pas des représentantes foulards pour Dior et Yves Saint Laurent…

Répondre

Aaaaaah Delphine, on en parlait une fois, au détour d’un verre… Et moi aussi je suis déj? tombée sur cette vendeuse aussi… Je t’envoie tout mon soutien.
Ou alors, fais comme moi : mise sur du Balenciaga 😉 Les vendeuses ont toujours été sympa avec moi aux corners Balenciaga que j’ai fréquentés.

Répondre

OUPS ! J’ajouterai tout de même que j’ai le même amour pour les sacs de JD !! Bien heureusement pour moi il n’est que très rarement représenté en Province comm’ d’hab’ et donc je pense ne jamais pouvoir m’en offrir un un jour !!!! L? aussi il y aurait de quoi faire et réfléchir Mr. Jérôme….
A bon entendeur 🙂

Répondre

Je relis mon commentaire et je me marre : on dirait que Nicolas Ghesquières et moi, c’est ? la vie ? la mort !

Répondre

On dira que tu es une fan, oui ! 🙂

C’est complètement dingue ton histoire et pourtant tellement vrai. J’ai eu les même relations avec une vendeuse de chez zadig&voltaire, rue de passy, il y a deux ans (maintenant les vendeuses sont de nouveau sympas). Du coup, je préférais traverser tout Paris pour aller dans une autre boutique. J’espère que Jérôme lira ton post!

Répondre

Mmm en même temps, la rue de Passy dans son ensemble est… ? éviter !! Surtout pour les clientes, ? vrai dire. Limite, je comprendrais presque cette vendeuse désagréable parce que servie de la nénette hautaine du 16ème, il faut le vouloir ! 😉

Hallucinant cette histoire… c’est bien pour ca que je n’aime pas le Printemps et les Galeries, j’ai toujours trouvé que les vendeuses étaient hyper pédantes… (enfin l? elle est juste vraiment pas intelligente)!

J’espère que tu finiras quand même par trouver ton sac chéri dans le modèle et la couleur qui te plaît! 😉

Répondre

Globalement, je suis assez d’accord avec le fait que les vendeuses de ces deux enseignes sont particulièrement désagréables. Ce doit être un pré requis pour y travailler 🙂

Bravo Deedee… tu as réussi !!!! je viens de faire une percée dans le monde magique des filles… tu révèles la femme qui est en moi, et mon Dieu, quelle belle femme !!!

demain, je m’achète un sac ? main… 🙂

Répondre

Mais quel sac ? main ? Ce détail ? une importance pri-mor-diale 😉

Elle ne me semble pas "? la limite de l’impolitesse", mais parfaitement impolie et incompétente, donc.
Je l’avais repérée, également. Malheureusement ce genre de cerbère a pour effet de m’éloigner quasi-définitivement de son territoire. Du coup, je n’aurais sans doute pas de sac Jérôme Dreyfus avant de loooongues années.

Répondre

Lorsque j’ai travaillé chez Dior, on nous a clairement expliqué que ce genre de comportement était un motif de renvoi immédiat. Certains grandes marques devraient en prendre de la graine ? ce que je lis…

Répondre

Hahaha, ce que tu dis vaut pour tellement de vendeuses qui se la pètent paskelles vendent des trucs chers!
Non seulement j’espère que l’ami Jérôme te lira, mais surtout qu’elle aussi et qu’elle est rouge de honte derrière son pécé =)))

Répondre

rien ? voir mais ? te voir ? la recherche d’un billy comme ça je me demande si tu as essayé de passer ? la VP la dernière fois? J’ai acheté le billy kaki medium 220 euros; je ne sais pas pour le camel mais tu devrais tenter en mai, si tu as encore la patience d’attendre. Je pourrai te transférer l’info si tu ne l’as pas.

Répondre

Oh ben écoute, j’accepte avec plaisir car non, hélas, je n’ai pas l’info 🙁

eh ben celle l? elle ets coriace dans son genre!!

dis tu crois que l’auras un jour ? ton bras ce sac??!! lol

Répondre

J’en doute de plus en plus !! 🙂

Tu fais bien d’en parler…
Malheureusement les vendeurs du haut de gamme dégoulinent souvent de prétention (pour quel mérite?) et c’est pour ça que je leur demande de ne pas m’aider quand je fais un tel achat… Je répond négativement mais gentiment ? leur proposition d’aide, et c’est le meilleur moyen pour ne pas avoir ? les supporter.
Quand on n’aime pas, on fait abstraction !

Répondre

choix cornélien : ne pas donner de sous ? cette gaudiche ou avoir le sac de ses rêves ?!
je te dis : achète le autre part, et écris une lettre ? la responsable de cette vendeuse !!

Répondre

Moui, ça se tente 🙂 C’est juste fatiguant de se battre pour tout, Y COMPRIS pour avoir le droit de dépenser de l’argent…

ah oui & bon anniversaire en retard Deedee,
j’espère que tu as été gatée !!

Répondre

Moi je file le parfait amour avec Francis. Bien que j’ai longuement hésité face ? Billy, comme toi. Je l’ai trouvé dans une vente privée en novembre dernier grâce au blog de Marieluvpink. L? -bas les vendeuses étaient super sympas, très patientes et ce malgré la horde hystérique. J’espère que tu trouveras ton Billy camel medium car tu l’auras mérité !

Répondre

Ecris tout de suite ? Jérôme c’est inadmissible. Bon en même temps moi si c’est la même elle m’a vendu le Billy kaki. J’hésitais entre le noir et le kaki et je dois dire que je ne regrette pas. Mais elle a été très gentille et ne m’a pas filé le modèle d’expo. C’était en mai l’année dernière alors ce n’est peut-être pas la même mais elle était brune et un peu folle aussi. Mais gentille, je le répète. Il n’y a pas d’autre endroit où acheter de Dreyfuss???

Répondre

M’étonnerait que ce soit la mienne… !!

Bien dit!!!!Je ne connais pas cette greluche mais je déteste ce genre de vendeuse!!Zut alors!!Mais quelle conne!!Et encore je reste polie…

Répondre

Excellent, j’adÔoore! xD
Je penses que vous avez du tomber sur une frigide, ça c’est navrant; mais quelle histoire j’ai, un court instant, souhaiter faire une pétition pour vous réunir vous et Billy…
Ah les femmes et leur sac ? main, il doit y avoir une étude psycho-sociologique la dessus, je vais chercher…..

Répondre

Il est toujours étonnant de constater ce que tout ? chacun fait du pouvoir dont peut disposer. Ta vendeuse l? , elle t’écrase. Elle pourrait juste être mal aimable, ça peut se comprendre, c’est pas un boulot évident tous les jours je suppose. Mais non, elle surenchère avec l’humiliation. En encore, je suppose que tu n’as pas un look absolument hors concours… Alors imagine la joie qu’elle doit se faire d’écraser une pauvre rêveuse lambda…
Le manque de respect en général me révolte, et dans ce cas, c’est ? vomir.

Répondre

bienvenue dans le monde du luxe:un jour, j’allais acheter une paire de bottes chez chanel pour mon anniversaire: j’ai eu " la chance de m’entendre dire que les bottes etaient trop chères pour moi"!
Quelle humiliation!!!

Répondre

Tu as bien fait!

Mais que je comprends ton obsession pour un sac, moi c’est le longchamp vintage, dont j’ai même fait une note sur mon blog: pas les moyens, mais une folle envie de l’acheter, une obsession totale…et je ne sais que faire….

bisous

Sarah

Répondre

Superbe lettre (moi qui me croyais pas capable de lire sur l’écran…), je te plains sincèrement pour tout ce que tu traverse. Ne pas avoir ce qu’on souhaite est pénible, surtout quand des êtres vils nous font obstacle.
Allons, ne desespère jamais! Il sera tien, un jour… oh oui, il sera tien 😉

Répondre

Je suis toujours un peu dubitative face ? ce genre de post. Pas pour ce qu’il dit car tu es mesurée mais pour les réactions qu’il suscite comme "Hallucinant cette histoire… c’est bien pour ca que je n’aime pas le Printemps et les Galeries, j’ai toujours trouvé que les vendeuses étaient hyper pédantes…"
Il doit y avoir 500 vendeuses dans les deux magasins ? Collectivement elles viennent d’être ramenées au même rang que l’ibécile que décrit Deedee.

Répondre

Je n’en suis pas certaine, Valérie. Même si force est de constater que ma grande expérience sur ce terrain m’amènent ? la conclusion que la plupart des vendeuses de ces deux magasins dont tu parles sont ULTRA désagréables. Elles ne font pas un boulot marrant, j’en conviens, mais il y a un minimum, ce me semble, quand on travaille au contact de la clientèle… !

Rigolote ton histoire Deedee 🙂

En ce qui m’concerne, je ne laisse jamais approcher ce genre de vendeuse ^^. J’ai du être traumatisée étant p’tite, qui sait.

Répondre

pff quelle C cette ^pauv fille j’te jure tu devrais la calmer vite fait ca c’est une vraie de chez vraie non mais en sac aussi cher on y reflechit et bien entendu que l’on prend la couleur preferée mleme si on est pas fashion ca n’a rien a voir
tu devrais te plaindre au directeur du stand non mais……………on est avec toi DEEDEE

Répondre

Elle est toute seule, sur le stand…

@Valérie. Non je ne pense pas qu’on mette toutes les vendeuses ds le même panier. Perso, je vais au Printemps Haussmann moins de 10 fois par an dont 2 pdt les soldes et j’ai tj eu un très bon contact avec les vendeurs(euses).

Répondre

tu es sport! car je lui aurais déj? mis mon poing dans le nez ? cette jeune insolente 😉

Répondre

Ben, joyeux anniversaire alors !

On ne nous dit rien … 😉

Répondre

Deedee a écrit :
"Mais quel sac ? main ? Ce détail ? une importance pri-mor-diale ;)"

le même que toi bien sûr, histoire d’être sûr de ne pas faire de faute de goût… Je te rappelle que je débute dans le métier de femme… 🙂

Grâce ? toi, j’ai l’impression d’être comme Michel Sardou : "Femme des années 80, mais femme jusqu’au bout de seins…"

Tu aimes Michel Sardou? Oui, je suis sûr que tu aimes Michel…

Répondre

Mauvaise réponse. On ne dirait pas toujours, comme ça, mais les femmes ont horreur d’être la copie conforme les unes des autres.

C’est une des pires, la vendeuse Dreyfuss du Printemps, j’te jure. Elle méritait bien un post !

Répondre

Ah, tu la connais toi aussi !!

je suis peut etre un peu naïve mais, la vendeuse t’a dit qu’il "n’existait pas", ou PAS ENCORE en camel, ton médium billy.Mais y’a pas moyen de commander, de reserver? je sais pas moi, quelqu’un comme toi avec autant de determination pour un sac, pardon , LE sac, je la lacherai pas comme ça!???

Répondre

Sur ce corner, non. Et t’inquiète, je ne lâche pas, la preuve avec ce billet, non ? 😉

Aaaaaaaah ces vendeuses de luxe!!! Le peu de pouvoir qu’on a on l’utilise comme on peut 🙂 Certaines sont carrément désagréables c’est clair. Mais j’ai de la peine pour elles car même en vendant des articles de luxe elles ne sont pas toujours cher payées. Moi ça me foutrait le cafard et je prendrais un malin plaisir…. ? embêter Deedee. Naaaaaaan je rigole
Tu es remarquablement calme!

Répondre

Tu sais, je comprends très bien que ça ne soit pas un boulot marrant. Tu bosses avec des gens qui doivent souvent te mépriser et te prendre de haut, dans un environnement abrutissant, debout toute la journée ? répéter la même chose. J’ai juste envie de dire que lorsqu’on travaille auprès de la clientèle, il y a un minimum… Et qu’il convient peut être de faire la différence entre une cliente mal aimable et les autres..

Pas mal en effet mais ce serait pas un peu tristounet pour le printemps ? Moi je propose que tu passes (nonchallament) devant elle un IT bag Chloé orange au bras… Elle en aura la langue pendant la madame-je-suis-pas-drole-ni-sympa-pour-un-sou.. Et tac, un caquet de rabattu

Répondre

Pfff j’avais un speedy… mais c’est sûrement trop banal pour cette vendeuse 😉

voici d’autres adresses sur Paris peut etre y trouverez vous quelqu’un de plus chaleureux:

Et Vous (271 rue St Honoré 75001)
Et Vous (69 rue de Rennes 75006)
Et Vous (72 rue de Passy 75016)
Et Vous (42 rue Etienne Marcel 75002)
et Vous (6 rue des Francs Bourgeois 75003)
EV by et Vous (46 rue du four 75006)
Franck & Fils (80 rue de Passy 75016)
L’Eclaireur (femmes) (3 ter rue des Rosiers 75004)
Le Bon Marché (24 rue de Sévres 75007)
Le Printemps (64 boulevard Haussmann 75009)
Shine (15 rue de Poitou 75003)
Spree (1, rue Saint Simon 75007)
Spree (16 rue La Vieuville 75018)

Répondre

Merci pour ces pistes stéph du 29 🙂 (ma chère banquière, si vous passez par l? , vous voyez bien que je n’y suis absolument pour RIEN !)

Je suis remarquablement d’accord avec Lenaelle, je plains cette veudeuse dont le QI ne semble guère dépasser le chiffre qui indique la pointure de ses pieds.

Si vous lisez cette insulte et que, comme moi, vous la trouvez minable, militez avec moi contre Thomas Carnicer sur wwww.jehaislesblaguespourries.com

Répondre

Le monde impitoyable des vendeuses. La palme, alors oui je sais ça n’est pas le même prestige mais malgré tout, je me permets d’en parler ça va me faire du bien c’est au Monoprix (peut-être que mon monoprix) mais alors l? , c’est fou. Et ça a toujours été. Les années passents mais les vendeuses restent les mêmes.
Cocnernant la vendeuse dont tu parles, c’est hallucinant et une pareille plaie m’empêche presque d’acheter.

Répondre

ça dépend des Monop ! En bas de chez moi, ils sont ultra désagréables. Un peu plus loin, de vrais amours !

Deedee, j’espere que cette vendeuse ne t’a pas parle comme ca hier en plus, le jour de ton anniv, je viens en Mars?!
C’est vraiment petit comme attitude, je ne comprends pas les gens comme ca, si on pouvait les filmer et leur montrer leur comportement apres j’espere qu’ils auraient honte! Bravo de ne pas t’etre demonter et d’avoir garder ta classe, faut pas s’abaisser a leur niveau!

Répondre

Naaan heureusement, c’était samedi 🙂

J’imagine qu’en envoyant ton post et commentaires ? l’atelier ou bien peut-être mieux ? son attaché de presse, tu peux augmenter tes chances d’obtenir gain de cause.
De toutes façons, cel? ne coûte rien d’essayer….

Répondre

Pas sûre que mon tout petit blog ait une crédibilité et une visibilité aussi loin.. Mais comme tu le dis, ça ne coûte rien d’essayer !

Moi je file le parfait amour avec mon Billy depuis un peu moins d’un mois. Noir, médium. Acheté outre atlantique suuuper soldé. Dans mon cas yavait pas une seule vendeuse ? l’horizon parce que l? -bas personne ne connait JD et que donc personne ne se donne la peine de le vendre…. ? mon grand plaisir! ( voici ma note ? ce sujet laprincessealeaudejavel.h… )
Courage, tu finiras bien par mettre la main sur ton tien de Billy Camel!
Et pour la vendeuse, je croise les doigts pour que Jérôme tombe sur ton blog!! 😛

Répondre

Haaaan le bol ! Je vais lire ta note de ce pas (ou presque, dès que j’ai un peu moins de boulot !) 🙂

Tu pourrais aussi débarquer sur le corner avec plein de copines et lui faire une petite animation bien sentie.
Tout essayer.
Tout toucher.
Tout vider.
Questionner sur des détails.
L’emmerder ? déplacer les produits.
En 1 mot, foutre un peu le bordel… et évidemment, ne rien acheter !!!
Je crois bien qu’elle t’a repérée et que ta politesse ne la remet pas sur le droit chemin, alors maintenant n’hésite plus mettre les pieds dans le plat…
Amuse-toi bien !!

Répondre

La p***…
Sinon tu peux aussi le commander sur le net… (d’ailleurs entre parenthèse je travaille pour un site qui en vend et si un jour tu te décides ? sauter le pas écris-moi j’ai une petite remise perso)
Vive jéjé, vive l’agricouture !

Répondre

Rhooo c’est bien sympathique de ta part 🙂 Pour quel site travailles-tu donc ?

Je reconnais la vendeuse !

Moi elle est venue m’alpaguer devant son stand en regardant avec de gros yeux mon Vuitton, même qu’elle m’a dit "Venez voir mes sacs JD ils sont en cuir végétal !", moi "Euh non merci", elle "J’insiste j’insiste !", moi "J’insiste encore plus que non vraiment sans façon", je suis partie en lui tournant le dos mais elle a du m’insulter 😉

Répondre

Ah, ça me rappelle ma jeunesse où tendre ado encore toute naïve et gentille je suis entrée dans un magasin de vêtements pour acheter un pull que je voulais assortir avec une jupe que j’avais apportée dans un sac, histoire de vérifier que ça allait bien ensemble. La vendeuse bien sûr a voulu me vendre le pull ET une autre jupe. J’ai refusé plusieurs fois en lui montrant que j’avais déj? la jupe. A la fin, comme elle voyait que ça ne marchait pas, elle m’a regardée d’un air méprisant en me disant: "vous voulez vraiment mettre ce pull avec ça?".
Depuis je suis une traumatisée du shopping.

Répondre

@Deedee: Jérôme ptêt pas, mais ptêt que la vendeuse est fan de blogofilles et qu’elle te lit régulièrement ;0) y a moyen qu’elle se soit étranglée avec son café ce matin…

Répondre

La vérité, ça me ferait plaisir !! 😉

Plutôt fumeux ton Camel!Au fait, tu avais quoi comme sac quand tu y est allée… négocier avec cette commerçante?

Répondre

Dee a écrit : "Mauvaise réponse. On ne dirait pas toujours, comme ça, mais les femmes ont horreur d’être la copie conforme les unes des autres."

Bon, dans ce cas, je ne vois qu’une seule solution : on s’organise une virée shopping et tu me conseilles… Comme ça, on fera le sac ? main et la garde robe… 🙂

Répondre

On met tout ça sur ta CB ? Non parce qu’il ne faut pas croire, je ne suis pas en virée shopping tous les 4 matins !

Très bien dit. Et tu pourrais envoyer la même lettre aux vendeuses d’autres marques concurrentes. Je crois que ça doit être une stratégie de vente dans la maroquinerie!

Répondre

J’étais samedi dernier au Printemps, et je suis tombée sur mon fantasme incarné, le billy prune, et mon cauchemar incarné, cette fameuse vendeuse. Je confirme, elle est horrible. Aussi sèche et froide qu’un paillasson sur une terrasse en hiver. Une catatrophe de vente. Elle a voulu me persuader de prendre le Yves en small alors que je le voulais en medium, en m’asurant qu’il ne se portait pas sur un mateau, et que de toutes façons, c’était small ou rien. Merci…
Si vous avez des infos sur des soldes sur ces sacs, je suis plus que preneuse!

Répondre

Tu as fini par acheter quelque chose ou pas alors ?

Waouh, tu m’as tenu en haleine du début jsuqu’? la fin alors que tu parlais d’une histoire de vendeuse et de couleur de sac ? main. Je trouve cet article excellement bien écrit, tu as su rendre une anecdote "anodine" (les guillemets c’est parce qu’une pouffe pareil c’est pas si anodin) drôle et palpitante. Merci!

Répondre

Rhoo merci ? toi, tu es adorable !

Bon, jme dénonce, c’etait moi la vendeuse !!!! [krkrkr -> rire de hyène]

Répondre

Tu fais bien le rire de hyène !! 😉

La prochaine fois, récolte tous les sacs de marque (Hermes, Chanel, and co qui traînent chez toi ou tes copines) et va parader devant son stand, tu vas la voir minauder ton portefeuille, tu tiens ta revanche…
Je l’ai fait en vrai, c’est jubilatoire…

Répondre

Ah les vendeuses, c’est parfois tout un poème. Attends les prochaines ventes presse. Grace au blog de Marie, je suis allée aux dernières ventes et je me suis pris un Billy médium couleur vin, je l’adore, pour 220 Euros!!! Elle est pas belle la vie! Et les vendeuses étaient très sympas.

Répondre

ça alors, même pas en rêve j’aurai imaginé un truc pareil ! cela dit, chez Zadig&Voltaire qui est moins cher mais cher quand même, ben c’est pas franchement mieux ! ? croire qu’il faut être désagréable pour être in

Répondre

Mais c’est un monde, bon sang de bonsoir!!!!! Dis t’avais tes BO ce jour l? ?! Si oui, cherche pas plus loin…

Répondre

Quelle belle analyse, poussée, mûre et intelligente. Merci !

Je comprends ta colère Deedee !!!

Perso, je trouve que la palme des vendeuses les moins sympas est ? décerner au Bon Marché. Elles te détaillent des pieds ? la tête et suivant ta tenue ou ton sac, décident de te parler gentiment ou non.

Répondre

Deedee,

Tu ne t’es pas dit que la vendeuse éy=tait peut-être de mêche avec ton banquier ????
Parce que’elle a été tellement désagréable qu’elle a réussi ? te laisser repartir sans sac ? chacun de tes passages.

Répondre

Ah oui dis donc elle est forte celle l? ! Elle veut se faire virer ou quoi ? Par contre pour répondre au comm’ de Paribela (mais j’avais déj? entendu ça), je ne suis allée qu’une fois au Bon Marché, et on s’est bien occupé de moi sur les stands que j’ai fait … Bizarre …

Répondre