Mon livre Instagram

Depuis des semaines, l’idée me trotte dans la tête : je voudrais imprimer certaines des photos que je poste sur Instagram pour en faire une frise déco. Non, je ne suis pas siphonnée… En revanche, il est tout a fait certain que lorsque j’ai une idée en tête, j’ai un peu de mal à la laisser de côté !

En apparence, imprimer des photos au format carré en important directement les photos depuis son compte Instagram n’a pas l’air d’être une requête totalement barrée. Et pourtant. J’ai eu beau chercher, demander sur Twitter, googler et j’en passe, AUCUNE piste digne de ce nom ne s’est révélée. Bien-sûr, on peut toujours les faire imprimer chez n’importe quel photographe et les couper après… mais bon, voilà quoi.

Un moment, j’ai pourtant cru tenir la solution par le truchement de l’appli « Momentic » : on choisit sa photo, on entre une adresse postale et magie !, on reçoit une carte format carrée directement chez soi. Vous voyez où je veux en venir.. oui, je caressais l’idée de m’envoyer une cinquantaine de cartes pour réaliser ma frise. Sauf que. Bien m’en a pris, j’en ai commandé une déjà, pour voir… Et qu’elle n’est jamais arrivée. Ce qui est bien dommage car l’appli est rudement alléchante. Quand je vous dis qu’on a pas des vies faciles !

Tout ça pour dire que je m’apprêtais à renoncer à offrir un écrin de papier à mes photos Instagram quand j’ai découvert le livre photos Instagram de Blurb. Je vous l’accorde, ça n’est pas à partir du livre que je fais la réaliser, ma frise… M’enfin l’idée de pouvoir donner concrètement vie ces photos était trop alléchante pour que je ne succombe pas. Et voilà le résultat : un petit livre d’une centaine de pages, dans lequel je me suis amusée à créer des sortes de diptyques.


C’est ultra simple à réaliser (et pour avoir déjà planché un nombre d’heures incalculable pour créer plusieurs livres photos, je peux vous dire que je sais de quoi je parle !) : on entre ses login Instagram directement depuis la page ad hoc. L’éditeur de photos propose une première version par défaut. On bricole pour aménager le tout à son goût, et voilà.

Il faut compte une vingtaine d’euros pour un livre entre 50 et 100 pages.

J’ai pour ma part choisi une couverture souple car mon livre n’avait à mon sens pas assez de pages pour opter pour une couverture rigide (mais je regrette un peu mon choix. J’aurais peut être du ajouter une cinquantaine de pages et choisir la couverture rigide pour un résultat un peu plus pérenne).

Mon deuxième mini bémol concerne le nombre de photos que l’on peut charger directement sur l’éditeur du livre : je suis peut être très blonde mais je n’ai pas réussi à charger l’intégralité des photos de mon compte.

N’était ces deux nuances, je dois bien dire que le résultat est drôlement chouette et que même si je n’ai pas encore résolu mon envie de frise murale instagramée, je suis ravie !

Commentaires

Mes photos sur mon vieil iPhone sont trop de mauvaises qualité je pense pour être exploitables