Ma Week List #70

Nouvelle semaine, nouveau coups de coeur ! Cette semaine, j’aime :

Little People, le projet de Slinkachu

Slinkachu

©Toutes les photos appartiennent à l’artiste

(Re) découvert grâce à l’excellente Artips – la newsletter dédiée à l’art dont je vous parlais il y a quelques temps –  Slinkachu, un artiste de Street Art qui se officie dans l’infiniment petit : aux quatre coins du monde, Slinkachu met en scène des mini personnages. Chaque saynète est immortalisée deux fois : une fois en mode vue générale, une seconde en macro. Drôle, ludique et sympathique… On peut même jouer à où est Charlie.

Ouvrez l’oeil la prochaine fois que vous êtes sur les quais à Paris… ou ailleurs !

Guard 1a - blog

Guard 1b - blog

Guard 2 - blog

The-Last-Resort-1a-blog

Construction Workers 1a - blog

★ Le shop du Tattoorialist

Sans_titre-1

Il y a de cela un an et demi, dans ma toute première Week List !, je vous parlais du Tattoorialist ce chouette blog qui fait la part belle aux tatoués. Oh, pas les tatoués de pacotille qui suivent une tendance sans en comprendre les vrais tenants et aboutissants, non. Les tatoués, les vrais, les purs, ceux pour qui se faire tatouer a une signification autre que « c’est joli ». Tout ça pour dire que le blog lance un eshop pour financer ses activités. Fidèle à sa philosophie et à ses critères d’excellence, on y trouve des classiques (tote bags, Tee Shirts…), mais aussi de très belles pièces de collection créées en collaboration avec la crème de la crème du moment, notamment… La Pièce, dont je vous parlais encore il y a peu. La boucle est bouclée !

EDIT : parce que j’en ai un peu marre de me justifier depuis hier sur une phrase qui n’est pas bien interprétée ! J’entends par « tatoués de pacotille » beaucoup de gens qui viennent aujourd’hui au tatouage, sans se poser la question du SENS qui à mon avis est le principe même du tatouage. Ceux qui, pour le tatouage comme pour beaucoup d’autres sujets, suivent une tendance bêtement sans la comprendre. Ce qui est le cas de beaucoup de personnes aujourd’hui si j’en crois la recrudescence des tatoués, d’une part, ou les récits de tatoueurs que je connais et qui hallucinent devant le nombre toujours plus important de ceux qui entrent dans leur salon et leur disent « ouais voilà, je veux voir un tatouage parce que c’est trop bien. J’ai 200 balles, tu me fais quoi pour ce prix là ? ». Et je ne parle pas de connaitre forcément la signification de tous les tatouages, comme ces cerises que beaucoup veulent, sans savoir que c’était un tatouage utilisé par les prostituées et qu’aujourd’hui encore, il est lié au sexe (la cerise, fruit juteux, tout ça).

Mon avis, c’est que lorsque l’on marque son corps à vie, on a coeur de connaitre la signification de ce que l’on choisit. Et comme je l’écrivais ici, se marquer est un acte bien trop important pour qu’aucune « mode » ne s’en empare. Mais BIEN-SÛR, chacun fait bien ce qui lui plait.

JPEG_1

TEST_1

totebag_tt2

★ L’Art du Soin visage de Diptyque 

art du soin diptyque

Diptyque, ce sont les bougies fabuleuses, évidemment. Mais pas que. La Maison rivalise d’idées pour offrir de nouveaux terrains de jeux à son art. Parmi lesquelles l’Art du Soin. Je vous le confesse, à l’époque j’étais plutôt dubitative lorsque la première gamme, dédiée au corps, a été lancée. J’ai commencé par penser que tout cela n’était qu’une énième tentative de nous faire dépenser toujours plus d’argent à nous, pauvres victimes de la grande vilaine société de consommation. Et puis, je suis allée à la présentation presse. J’ai senti, touché, essayé. Et j’ai aimé, surtout le gommage pour le corps et le lait frais que je m’offre encore régulièrement, des années plus tard.

Cette fois-ci, je n’ai pas été invitée au lancement presse (les bureaux de presse n’aiment pas les blogueurs, ni les journalistes web, il parait). Mais comme je suis une fidèle admiratrice de la marque, j’ai envie d’y croire. Et je suis excitée à l’idée d’avoir une aussi belle surprise pour le visage que celle que j’avais eue pour le corps. Il y a 5 produits en tout : une eau infusée, une poudre pureté, une pommade démaquillante, de l’argile de Gommage, et un voile protecteur. Rendez-vous en mars pour découvrir, peut être, le futur Graal de nos salles de bains !

ads_pommade_demaquillante_pack_428195079_north_545x ads_eau_infusee_pack_436294261_north_545x

★ Le documentaire d’envoyé spécial sur la French Touch 

Relayé par l’excellent Street-Tease ce week-end, le documentaire collector dédié aux artistes de musiques électroniques. A voir absolument pour comprendre les origines du genre !

★ L’exposition « Back to the Source » d’Epice

foulards-epice

La co-créatrice des si jolis foulards Epice propose une expo pour découvrir la richesse de la marque. Où il est question de son inspiration teintée de cette essence danoise si particulière pendant, de la richesse des tissus indiens, parmi lesquels le Madras, et de l’alchimie créée entre le graphisme danois et indien.

foulards-epice-2

foulards-epice-1

foulards-epice-3

Rendez-vous début mars à la boutique Epice, Jardins du Palais Royal- 27/28 Galerie de Montpensier dans le 1er. La boutique en soi vaut déjà le détour !

★ Les Gants Parfumés signés Agnelle pour Guerlain 

2014-02-2-AGNELLE-GUERLAIN-GantduPARFUMEUR copie

Une bien jolie idée née de la volonté de la maison Guerlain de renouer avec ses racines et son ultra-féminité : pour la petite tranche de culture confiture, il faut savoir que les gants parfumés furent introduits en France par Catherine de Médicis au XVIème siècle. Dès 1872, Guerlain proposait ainsi parmi ses parfums et divers cosmétiques, des peignes en écaille, des éventails et des gants parfumés, donc.

Gants Agnelle Guerlain

Deux gants voient ainsi le jour : le Gant du Parfumeur, avec des petits clous, à l’essence du célébrissime Mitsouko, et le Gant La Petite Robe Noire, au parfum éponyme. 500 euros le premier, 330 euros le second… oui, bon, on parle de rêve et d’inspiration, what else ?!

★ Reptile Youth 

Le bon son de la semaine, c’est celui de Reptile Youth. Un groupe danois, produit par Brian Thorn (à qui l’on doit notamment The Suburbs d’Arcade Fire) et Joe Lambert. L’album sort le 10 mars. Et ce single envoie du bois ! (Un peu plus connu, leur « Where I end you begin)

Joyeux lundi !

Commentaires

Les produits Diptyque j’ai vraiment envie d’essayer….. Et puis Sinkachu j’adore. <3 bonne semaine à toi

Répondre

je tique un peu sur le: tatoués « de pacotille » :/ comme s’il y avait des bons tatoués et des mauvais, une hiérarchie dans les tatoués… Il y a plein de tatoués qui ont des tatouages « symboliques » mais qui suivent aussi les tendances, d’autres qui ont un tatouage purement esthétique fait il y a des années quand le tattoo n’était pas aussi tendance (d’ailleurs est-il aussi tendance qu’on le dit ou simplement plus « visible »?), des tatoués qui se tatouent un motif « tendance » et qui n’avoueront jamais qu’il y a une symbolique énorme pour eux derrière,… enfin bref, ça me parait plus large que ça en a l’air et le terme « pacotille » me parait réducteur.

Répondre

Alors, en fait, tu peux lire ce billet que j’avais rédigé sur le sujet : https://www.deedeeparis.com/blog/tatouage-temporaire

En gros, on peut tiquer sur les mots utilisés, reste que pour moi, le tatouage est l’expression d’une envie, d’une personnalité, c’est un moment que l’on veut marquer, par exemple, une recherche esthétique.

Je ne comprends pas ceux qui entrent chez le tatoueur et disent « je veux un tatouage maintenant, j’ai pas trop réfléchis à ce que je veux, j’ai 200 balles, tu me fais quoi pour ce prix là ? ».

Ce sont ceux là que je qualifie de tatoués de pacotille, ceux qui s’engouffrent dans une tendance et la suivent sans la comprendre. Marquer son corps pour faire comme tout le monde, désolée si ça te choque, pour moi, c’est être un tatoué de pacotille.

Même si tout le monde fait bien ce qui lui plait, en fin de compte 😉

Le projet Little People est vraiment dingue. Je trouve les photos très poétiques et très émouvantes…

Répondre

Et l’artiste a publié un livre en plus. Dément !

Les gants Guerlain sont d’une splendeur… mais peut être pas pour tout de suite 🙂

Répondre

Le baume démaquillant de diptyque me fait drôlement envie, et les gants parfumés : quelle classe quand même !!! Bon moi je me contenterai de mettre du parfum dans mes gants toute seule comme une grande, ça me coûtera moins cher mais ça fait rêver quand même. En plus ils sont tellement jolis!

Répondre

C’est super les tatoos pour les vêtement c’est vachement original, et pis je trouve que la mise en scène des petits bonhommes sont sympa et rigolo

Répondre

Merci pour ce post, qui met en joie, comme chaque lundi ! Mais comme Nesto, j’ai tiqué sur la division du monde des tatoués. C’est une démarche tellement personnelle et intime, que juger de l’extérieur ce désir d’ancrage (qui se concrétise ou non) me paraît un peu sans intérêt finalement.
Mais bon, c’est un sujet qui provoquera toujours des discussions en France je crois. Le rapport au corps est quelque chose à la fois de très culturel et de profondément personnel paradoxalement.
Bonne journée !

Répondre

Bon, visiblement, je me suis mal exprimée. Ce que j’ai tenté de dire, c’est que la recrudescence ses futurs tatoués qui arrivent dans un salon et disent « vas-y, fais ce que tu veux, je m’en fous du tatouage je veux juste me tatouer » (je connais trois tatoueurs différents qui relatent souvent ce type de ce qu’eux même considèrent comme une mésaventure) me parait une antithèse totale à la démarche du tatouage.

Mais ce que je dis aussi, c’est que chacune fait bien ce qui lui plait.

Je ne suis pas sûre que le sujet provoque plus de discussions en France qu’ailleurs 😉 Mais je trouve ça passionnant, en revanche, de voir à quel point les gens sont capables de suivre une tendance sans 1. essayer de la comprendre et 2. sans prendre de recul.

Voilààààà. Bonne journée !

Merci de la réponse ! J’habite au Brésil, et autant te dire qu’ici, c’est ne pas être tatoué(e) qui est hors-norme 🙂 Pour faire suite à ta remarque, le tatoueur que je connais ici n’hésite pas à « éconduire » de manière courtoise les gens qui ne sont pas sûrs d’eux. Até mais !

Répondre

J’ai voulu me la jouer Catherine de Médicis et j’ai pschitté du parfum dans mes gants en cuir. C’était une mauvaise idée, mais je me console en surfant sur Slinkachu avec Reptile Youth dans les oreilles.C’est rare qu’une wishlist me provoque autant d’envies, merci, et ne t’en fais pas, je ne te tiens pas responsable pas pour mes gants 😀

(ps: merci, aussi, d’écrire des posts sans fautes d’orthographes. J’ai la terrible impression que c’est de plus en plus rare)

Répondre

Rhoo merci.. Je fais malgré tout souvent des fautes, même si j’évite autant que faire se peut.. !

Et oui, mauvaise idée le parfum sur les gants, ça te les a « cartonné », non ?

Pour avoir testé une partie de la gamme Dyptique, je peux te dire que les parfums sont dingues et que la poudre pureté éclat est une tuerie.

Répondre

Slinkachu je suis méga fan, j’ai même eu la chance de me faire offrir un bouquin ! Et ces gants parfumés, quelle bonne idée (bon certes coûteuse, oui…). (Je viens de m’inscrire à Artips! )

Répondre

Un peu facile la critique, est légèrement superficielle. Si à chaque fois on doit se référer à la signification de base du tatouage dans ce cas là plus personnes ne se tatou à part les taulards et les prostitués donc bon.Et chacun à la droit de vouloir détourner un symbole qui à la base voulait dire telle chose mais toi tu décides de le prendre autrement (cf la cerise).
Bref, un tatouage peut être purement esthétique sans être dévalorisé face à une symbole plein de signification puisqu’au final il est fait pour soit.

Répondre

Attends, on récap : si je te suis bien, je suis superficielle parce que je me pose la question de la signification du tatouage ? Aaaah, d’accord ! Merci 🙂

Ces gants, mon dieu, ces gants! Une vraiment chouette week-list ce lundi! (maintenant je suis en train de baver sur Made, mon compte en banque aura bientôt deux mots à te dire!!!)

Répondre

Ces gants, mon dieu, ces gants! Une vraiment chouette week-list ce lundi! (maintenant je suis en train de baver sur Made, mon compte en banque aura bientôt deux mots à te dire!!!)

Répondre

Je suis une fan de tes foulards! Ca se marie trop bien avec mes robes d’été! C est bientot!!

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

et, leo. amet, luctus justo Nullam ut id