Panique au Village, un long métrage à voir absolument !

J’avais prévu de vous en parler dans les brèves du presque dimanche et puis pfffft, suite à l’explosion de mon blog pour cause de trafic démentiellement important (quoi, on a même plus le droit de se la péter à coup d’égo sur-dimensionné quand on est blogueur ? C’est pas le but ? On m’aurait menti ?!), Panique au Village a fait partie de ces news que j’ai du taire par la force des choses.

Tellement inconcevable que je vous en fais un billet complet, pour la peine !

Panique au Village, le film, est dans les salles depuis mercredi dernier. Dedans, on trouve du Poelvoorde, un Cheval, un Coboy et un Indien qui partagent leur home sweet home et des aventures pour le moins trépidantes et truculentes.

J’avoue que j’avais un peu peur de m’y rendre, fan absolue que je suis dans cette série belge de 23 épisodes crée en 2001 et diffusée sur Canal + à cette époque.

Pourtant, si le film est victime de quelques longueurs, soyons honnêtes, l’ensemble est bien, vraiment bien. Steven, le fermier à qui Poolevorde a prêté sa voix, est inimitable. Coboy et Indien sont vraiment, vraiment très cons. Quant aux détails, ils sont mille fois plus poussés que dans la série, rendant le tout agréablement chiadé. Un travail de fourmi lorsque l’on sait qu’il aura fallu pas moins de…

  • 260 jours de préparation et de tournage
  • 144 000 images constituant 915 plans
  • 40 disques durs externes de 500 gigas chacun
  • 100 kilos de vis
  • 200 litres de colle à bois
  • 24 000 bâtons à brochette (pour fixer les décors et soutenir les figurines)
  • 60 kilos de plasticine (pour fixer les figurines sur les décors)
  • 45 000 briques miniatures
  • 1200 lames de cuter
  • 300 bâtons de colle à chaud
  • 1500 figurines (dont 300 de « Coboy », 300 « Indien » et 250 « Cheval »)
  • 280 litres de latex
  • 1000 pinces à linge
  • 2 semi-remorques (pour déménager les décors de Bruxelles au Luxembourg)
  • 300 kilos de café
  • 3000 Sneakers, 3000 Léo et 200 paquets de Cent Wafers
  • et… 1 litre de super-glu

Et parce que quelques images valent souvent mieux qu’un long discours, regardez donc cette vidéo et allez le voir, surtout. Foi de deedee, vous allez rire !

A vous de voir !

Commentaires

Ravi de retrouver tes posts!
Pour Panique au village, je crois que j’ai compris le message de la blogosphère : il faut y aller.

Très bonne journée à toi.
ClèmFé

Répondre

Contente que tu sois de nouveau online !
Je n’avais jamais entendu parler de ça avant de lire ton post et j’étais très dubitative durant les premières secondes de la vidéo… mouais bof…
Bizarrement je l’ai regardée en entier et j’avais envie d’en voir plus.
Une fois de plus tu me convaincs donc, mais je vais attendre la sortie dvd.
Bonne journée au village Deedee !
Anne

Répondre

J’ai vu aussi que la musique c’est Dyonisos, c’est ça qui me donnait envie de le voir… C’est présent ou pas du tout ? (Sinon coboy au lieu de cow-boy c’est une erreur ou c’est historique dans le blog ?)

Répondre

Oui, cette histoire me turlupine également.

Dans la série, on parle de Coboy. Or, stupeur : dans le film, il s’agit de Cowboy, voire, de Cow-boy.

Je n’ai pas encore élucidé le mystère, mais j’y travaille !

Oui deedee, peux tu nous dire à partir de quel âge tu recommenderai la chose ?
Merci d’avance oh grande star de la blogosphère :o)

Répondre

Ce que c’est surprenant ! Je ne connaissais pas du tout, et j’étais surprise que ce soit destiné à des adultes ! C’est rigolo, et ça va chatouiller notre ame d’enfant…

Répondre

je l’ai vu et rien a dire, c’est excellent, fidele a la serie pour ceux qui connaissent ou a decouvrir pour ceux qui connaissent pas.

@ML; dans la serie Coboy s’ecrit comme ca, je me demande d’ailleurs comment il a pu changer de nom

Répondre

Je ne connaissais pas : ni le film,ni la série…(inculte hein ?), mais ça me donne envie d’y aller !

Répondre

Mmmm honnêtement, pas sûre que ce soit une animation pour enfants. Je ne sais pas, j’en ai pas, mais d’instinct, comme ça, je dirais non !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. in ut neque. id elit. Nullam mi, Aenean ut ut