Le sweat Roseanna qui venait de far far lointain

sweat roseanna

Il y a de cela bien longtemps (je suis le dinoblog…!), je m’étais déjà extasiée sur la disponibilité des articles des magasins situés en province vs notre chère capitale.

Une fois de plus, j’ai eu l’occasion de vérifier que si Paris est réputée pour offrir un choix pléthorique en matière d’enseignes, de créateurs, boutiques, elle l’est aussi pour son fameux « sold out chérie ». Pour peu qu’une pièce soit un tant soit peu populaire, pffft, si on ne se jette pas dessus séance tenante, c’est fini, niet : le sold out vous cueille net.

Sur un petit haut de l’ami espagnol ou suédois, ça me fiche les glandes, mais bon. Je peux comprendre. On parle de production de masse, toussa, forcément, premier arrivé, premier servi.

En revanche, quand on parle d’un sweat vendu à un prix que je préfère taire, là, j’ai les boules. Je comprends bien que le principe du créateur est de proposer une pièce en édition limitée : limitée par les moyens octroyés à la production de ladite pièce (disponibilité des matières, de la main d’oeuvre, mise à disposition en boutique etc.). Bien sûr. Je comprends encore mieux le côté rareté précieusement cultivé : quand on met une somme indécente dans une pièce, on a pas envie de la voir à tous les coins de rue. D’accord. Mais franchement, au bout du 10ème coup de fil pour savoir si j’avais le droit de dépenser mon argent chez vous s’il-vous-plait-pitiééééé-dites-moi-ouiii, j’ai commencé à trouver que l’exercice manquait de charme.

Fort heureusement (ou pas, c’est selon), je suis plutôt du genre coriace. Après avoir fait le tour des adresses où Roseanna, marque de l’objet du délit, était distribuée, j’ai repéré une adresse clermontoise. Si. Or, il se trouve que j’avais justement un week-end prévu dans cette contrée. Merci les amis exilés en province ! Un coup de fil, une personne absolument charmante qui a accepté de mettre mon doux, mon précieux de côté et bim, le sweat était enfin mien.

Moralité : pour moutonner tranquillement, tu t’exileras. Na.

Au passage, j’en profite pour vous recommender cette pépite de boutique si toutefois vous passez par Clermont Ferrand : outre la gentillesse des vendeurs, vous y trouverez une sélection de vêtements, chaussures, bijoux, sacs ma foi fort sympathiques.

La Marche du Temps – 35 Rue Blatin, 63000 Clermont-Ferrand – 04 73 90 66 80

Commentaires

C’est vrai que ça peut s’avérer utile d’avoir ma maman en province. La province: 1 – Paris : 0.

Répondre

moi qui suis exilée depuis peu, j’avoue, j’apprécie! certaines pièces ont bien moins de succès en province qu’à Paris, et les portants restent bien touffus!

Répondre

Il est super joli ce sweat, je suis jalousie (y a le Valentine Gauthier qui me fait de l’oeil aussi).

Répondre

En tant que clermontoise d’adoption, je connais ce magasin depuis des lustres et je ne dirais pas que l’accueil est fait aux petits oignons. Je confirme que leur sélection est pointue et fortement désirable. Par contre les vendeuses sont hautaines et peu aimables. Je continue à y aller uniquement parce qu’il n’y a pas d’alternative pour certaines marques. Je pense d’ailleurs que le manque de concurrence sur leur marché fait qu’elles peuvent tout se permettre niveau accueil du client. Alors qu’à Paris, si on te regarde d’un mauvais œil, tu leur tire la langue et tu vas dépenser tes sous chez son voisin concurrent.

Répondre

Ah ? C’est foufou, ils étaient TRES sympas quand j’y suis allée. Comme quoi…

Tout le monde râle mais tout le monde se précipite pour acheter, lol…

Répondre

Oups!!! plusieurs personnes se reconnaîtront dans cet article, dont moi biensur et tu as exactement raison en tout cas moi c’est pas cette pièce que je recherche 😉

Répondre

Je plussoie! Très belle sélection mais alors l’accueil, hum, laisse à desirer…
Je profite de ce premier message sur le blog pour te féliciter pour ton livre. Ravie de mon acquisition, je suis!

Répondre

Merci MILLE fois, et pour tes compliments, et pour ton feedback sur les vendeuses !

Ex clermontoise exilée en Rp je connais très bien ce magasin et je pense la même chose un accueil qui laisse à désirer avec des vendeuses fort peu sympathiques! Par contre Clermont me manque pour tout le reste ! En tout cas très joli pull!

Répondre

Oh ben mince, 3 clermontoises, 3 avis unanimes au sujet de l’amabilité des vendeurs… ! On dirait que j’ai eu de la chance, du coup. Merci pour tes précisions ! (ce jour là et la semaine précédente au téléphone, j’ai toujours à faire à un homme très sympa. Pas d’avis sur les vendeuses que je n’ai pas vues, du coup).

Moi aussi clermontoise depuis peu et anciennement parisienne, cette boutique je la connais TRES TRES BIEN 😉 !!!

Répondre

Le sweat a l’air très joli!!! Et c’est vrai qu’on a souvent plus le choix pour les pièces dans ce genre en province : le temps que la tendance arrive jusqu’à nous!!!!!!!!

Répondre

Et oui je connais bien le cas du portant bien garni car j’habite à côté de Nice. J’ai d’ailleurs bien souvent des mails de mes lectrices qui me demandent si je peux leur trouver une pièce et la lui envoyer !
Mais comme tu dis le revers de la médaille c’est qu’on est encore bien limité sur les enseignes … mais bon on ne peut pas tout avoir 😉
Très beau sweat au passage, qui annonce bien le printemps ^^

Répondre

Je comprends pas, il est dispo sur le site de vente en ligne le pull…

Répondre

Apparemment, il vient de revenir en stock (tout ça pour ça !)

Pour finir il est dispo sur eshop roseanna aujourd’hui 😉

Répondre

Toute l’équipe de Marche du Temps vous remercie pour votre chronique et vos compliments.

Quant à celles qui souffrent de quelques aigreurs d’estomac et viennent soulager en ces lieux leur frustration, sous couvert d’anonymat, nous aimerions leur rappeler que l’accueil n’est souvent que le miroir de sa propre attitude. Nous avons la chance d’entretenir une très bonne relation depuis plus de 20 ans avec notre aimable, j’insiste sur aimable, clientèle sur la région Auvergne et même au-delà, la preuve en est ici donnée. Nous souhaitons continuer, dans un bon esprit, à servir encore longtemps nos chères modeuses clermontoises…

Amicalement.

Répondre

Vous m’excuserez Marche du Temps, mais en réagissant ainsi à la critique de façon si abrupte vous ne faites que donner raison aux commentaires précédents.
Je précise que je ne connais ni les commentatrices ni votre boutique.

Bien à vous.

Répondre

Clermontoise depuis 3 ans, il est bien certain que l’accueil dans ce magasin est loin d’être « charmant ». On ne pourrait en juger qu’au regard de la réponse précédemment donnée par l’enseigne, « l’accueil n’est souvent que le miroir de sa propre attitude », bien triste malheureusement. A éviter très certainement !

Répondre

Bon, j’ai eu de la chance, alors. Merci Laeti de ton retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aenean dapibus Nullam venenatis dolor fringilla commodo consectetur ante. Sed commodo