31-05

Charly 9, de Jean Teulé

Bon, je ne sais pas si je suis très objective, dans la mesure où j’aime réellement la plume de Jean Teulé. Même si elle est parfois un brin trop crue à mon goût, j’aime la manière dont il aborde les événements, les narre, les met en perspective.

Je l’aimais déjà côté roman, et je n’ai pas été déçue de sa vision du roman historique. Je crois même que c’est dans ce genre que je le préfère, et je suis fort marri d’avoir ouïe dire, via une interview de l’auteur sur France Info, qu’il avait décidé d’arrêter de s’adonner à ce type d’écriture.

Toujours est-il qu’en l’occurrence et après le Montespan et Je, François Villon, j’ai dévoré Charly 9. Si je puis dire.

Charly 9, c’est l’histoire de Charles IX (jusque là, vous me suivez !), lequel fut à l’origine du massacre de la Saint Barthélemy. Entre autres. A suivre le quotidien de ce jeune roi qui sombre peu à peu dans la folie, on prend toute la mesure de ce que pouvait être le quotidien d’un monarque… et non des moindres.

La force de ce roman réside peut-être dans le fait que Jean Teulé a choisi de présenter ce jeune roi sous un jour curieusement sympathique. Là où d’aucuns voient uniquement en Charles IX un des plus grand bourreau de l’histoire, ce qu’il est indéniablement, l’auteur prend au contraire le parti de nous le présenter comme un tout jeune homme indécis et soucieux de faire plaisir à sa mère, Catherine de Médicis.

In fine, on se prend à plaindre ce tout jeune homme placé sur un trône dont il ne voulait pas, de toute évidence, et qui ne pâtit que d’un manque cruel d’amour.

Et puis, j’aime aussi le fait que Jean Teulé truffe son récit de faits historiques, anecdotes et autres bribes culturelles propres à épater Gorgette-qui-se-la-pête (tiens, voilà bien longtemps qu’on ne l’avait pas vue par ici, la Georgette !).

Assurément une très, très bonne lecture !

A ce sujet, merci pour toutes vos pistes : je sens la razzia à la librairie s’approcher à vitesse grand V !


Ce que dit la 4ème de couv’ : Charles IX fut de tous nos rois de France l’un des plus calamiteux.
A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond.

Partager l'article

Catégories : Culture confiture

Tags : , , , , , ,

Commentaires

12 réponses à “Charly 9, de Jean Teulé”

  1. petitesteph dit :

    youhou, le retour des coms ! :)

  2. Deedee dit :

    Je teste les commentaires… Suspense !

  3. cdujeudi dit :

    Je l’ai également beaucoup aimé, mais reste en emerveillement absolu le Balzac de Stefan Zweig, admirable monument érigé à la gloire d’un autre écrivain exceptionnel, et je mesure mon enthousiasme en en parlant ainsi, te dire…….
    C’est chic de pouvoir à nouveau papoter sur ton blog!

  4. Raphaël dit :

    Je vais sûrement le lire, je viens d’attaquer Le Magasin des Suicides après avoir fini Les Lois de La Gravité.
    J’attaquerai donc ses romans historiques, ton billet m’en a donné envie en tous cas :)

  5. Chris dit :

    Merci pour ce conseil de lecture que je vais suivre… à la lettre ! ;-)
    Dans le film de Chéreau La reine Margot, tiré du roman d’A.Dumas père, Charles IX était présenté de la même manière que le fait Jean Teulé.

  6. Martine dit :

    J’ai lu Le Montespan grâce à toi et j’ai adoré, j’inscris donc de ce pas Charly 9 sur ma petite liste, merci Deedee !

  7. Fifi dit :

    j’ai vraiment beaucoup aimé,c’est enlevé,agréable à lire,il y a un vrai style.Ca donne envie d’en savoir plus(perso,la période des guerres de religion me passionne).
    Je conseille,outre les livres de Teulé que tu as cité(comme « Moi,François Villon » qui est certes,un peu hard mais truculent et vraimet « historique,j’ai vérifié) « O Verlaine » dans le même genre (biographie romancées avec des vraies sources).

  8. et bien en voilà un que je voulais lire. Je pense que de toute manière il est parfaitement impossible de penser du mal de Jean Teulé à moins d’y mettre de la franche mauvaise volonté.

  9. Diane dit :

    Je suis une inconditionnelle de Teulé et je viens de terminer celui-ci. Toujours aussi bon et agréable à lire ! J’espère qu’il ne s’arrêtera pas là…

  10. Georgem dit :

    Merci tu m’as donné envie! Moi j’avais bien aimé Mangez-le si vous voulez, donc je vais foncer sur celui-là!

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise