Le montespan, de Jean Teulé

Je suis venue à Jean Teulé par Les lois de la Gravité. J’avais moyennement apprécié cette lecture… Et pourtant, encouragée par les collègues, vous-même, mon libraire et certains amis, j’avais malgré tout persévéré avec Je, François Villon. Bonne pioche… merci !

Mue par ce goût croissant pour l’écriture de Jean Teulé, j’avais acheté dans la foulée de Je, François Villon Le Montespan. Eh puis, pour ne pas me lasser de l’auteur, j’ai oublié ce livre pendant quelques temps… Avant de le dévorer.

J’ai beaucoup aimé ce Montespan, vous l’avez compris. L’histoire de cet époux bafoué que je ne connaissais que dans les grandes lignes. De La Montespan, favorite de Louis XIV. Des us et coutumes de la Cour à cette époque.

Jean Teulé signe une biographie imaginaire époustouflante et parée de détails de fort bon aloi. Brillante, riche, gouailleuse : son écriture a le parfum des grandes épopées dont on ne peut qu’être accro, de la première à la dernière ligne.

J’aime aussi l’aspect un peu cru que revêt la plume de Jean Teulé. Si certains passages étaient à la limite du soutenable dans Je, François Villon, ici, ces passages sont à la limite du gag. Ces grandes dames qui urinent sous leur robe n’est qu’un exemple parmi beaucoup, beaucoup d’autres.

Un livre à lire si vous aimez les romans historiques qui ne se prennent pas au sérieux mais qui, pour autant, ne sont pas dénués de véracité !

Ce que dit la 4ème de couv’ : Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable.

Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C’était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan. Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu’il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l’homme qui profanait une union si parfaite.

Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, aux emprisonnements, à la ruine, aux tentatives d’assassinat, il poursuivit de sa haine l’homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme. Il fallait le talent et La verve de Jean Teulé pour rendre hommage à cet oublié de l’Histoire – personnage hors du commun – qui, l’un des tout premiers, osa affronter à visage découvert le pouvoir absolu de son époque.

Il ne me reste plus qu’à lire O Verlaine pour boucler la boucle !

Commentaires

Je te conseille aussi le très drôle "Magasin des Suicides", ainsi que "Darling", beaucoup plus trash.

Répondre

J’ai bien aimé ce "montespan" moi aussi. Je l’avais acheté après avoir vu l’auteur dans une émission. Je suis vraimentd’accord avec toi, ce qui est vraiment bien dans ce roman, c’est son aspect historique mais avec une écriture moderne. Un bon moyen de intéresser à ce siècle sans se prendre la tête.

J’ai aussi lu le "magasin des suicides", que j’ai trouvé pas mal aussi, mais pas extraordinaire, un peu trop inspiré de la famille Addams.

Répondre

Petit commentaire (in)utile 😉 j’ai aussi beaucoup aimé cette lecture!
Bonne journée
Linda

Répondre

Je l’ai lu cet été, j’ai adoré aussi ! (ça me fait penser que j’ai oublié d’en faire ma critique). Au début le style m’a un peu surprise, mais j’ai vite été dedans et je l’ai fini en quelques jours. C’est vrai que certains détails sont très crus, mais au moins ça nous donne une image plus réaliste de l’époque que certains films qui embellissent un peu trop les faits historiques !

Répondre

Oh! Moi j’ai trouvé ce style cru inutile et surfait…Certes on apprend. Un peu.Je me suis forcée à le finir. Pour ceux qui ont aimé ce côté trash, lisez "mangez le si vous voudrez", du même auteur. Là, il n’y a vraiment que ça.

Répondre

c un livre facile à lire; pour ceux qui s’intéressent aux reines et maîtresses de l’histoire de france, simone berthière a publié plusieurs ouvrages sur les reines de france au temps des valois et des bourbons

bonne lecture!

Répondre

J’ai beaucoup aimé l’histoire mais ma lecture a été contrariée par le style, qui manque beaucoup de fluidité surtout dans la 1ere partie (il se calme un peu vers la fin).

Répondre

j’ai adoré le magasins des suicides, une vision décalée de la société et de l’abnégation, une perle dans ma bibliothèque. Je pense que je vais me laisser tenter par ce nouveau livre ! Merci Deedee

Répondre

Pas aimé l’ensemble. La première partie est bien, et du coup je me suis accrochée. Mes efforts ont été récompensés : les dernières pages sont belles à pleurer.

Répondre

Très envie de le lire :
J’ai toujours admiré le courage de Mr de Montespan se promenant en deuil devant le roi "oui sire, je suis en deuil, de ma femme".
Et la scène véridique et à mourir de rire qu’il fit à sa femme pour coucher avec elle afin de lui refiler la vérole qu’il était allé se chercher dans un sombre bouge pour qu’elle la refile au roi…
Bref, un personnage…
Généralement j’attends que cela paraisse en livre de poche mais là, grâce à toi, je me tâte…

Répondre

Il est en poche ! Et même, te le prête si tu veux : je vois ta fille bientôt. N’hésite pas !

J’avais adoré "le magasin des suicides", je suis entrain de commencer "Je, François Villon" et justement je me posais la question du suivant ! Tu viens d’y répondre merci 🙂

Jean Teulé, c’est le Mr de MiouMiou, je crois ?

Répondre

Ah bon ? Je ne sais pas du tout !

Bonjour, j’ai aussi vraiment aime ce livre, et tu en definis tres bien le style je trouve.
Un passage qui m’a vraiment fait rire : "Ca fait quand même chier de devoir tout payer avec des pièces à l’effigie de l’amant de sa femme ! "

Répondre

Oui, il y a pas mal de passages de cet acabit qui m’ont fait mourir de rire, aussi !

oui, Jean Teulé c’est, ou c’était je n’ai pas de nouvelles, "M. MiouMiou"

Répondre

C’est très gentil.
Avec plaisir donc, si tu vois Eleonore Bridge sous peu, car moi de même !

Répondre

C’est très gentil.
J’accepte ton offre avec plaisir (je prends grand soin des livres et ne les prête pas à d’autres quand ils ne sont pas à moi).

Répondre

Compte sur moi 🙂 Je la vois lundi soir et lui remets à ce moment là !

Désolée pour le doublon qui prouve que ton anti spam n’est pas au top du top !
🙂

Répondre

Arrgh, ne m’en parle pas.. Je suis LOIN d’avoir le talent de ton ainée !

… Mon premier Teulé : "L’Oeil de Pâques", j’ai adoré l’écriture complètement décalée, poétique … plus tard "O Verlaine" : simplement renversant !

Bonnes lectures à venir !

Répondre

Merci ! et merci pour les pistes, aussi 🙂

J’ai beaucoup aimé aussi ! Toutefois, sans jouer la rabat-joie, ce n’est pas un livre d’histoire non plus. La réalité historique, la véracité des moeurs de l’époque (il ya du vrai, mais pas tout), tout cela est à prendre avec précaution…

Répondre

J’aime beaucoup Teulé et je te conseille effectivement d’attaquer "O Verlaine",c’est le 1er que j’ai lu de lui et j’ai adoré(il est très truculent aussi).

Répondre

Voilà qui donne envie !
Je n’ai encore jamais lu cet auteur mais la couverture faisait bien envie.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

felis eleifend venenatis in efficitur. mi, felis