Portrait Parisien : Raphaël Federici, street artiste

raphael-federici

J’ai rencontré Raphaël il y a quelques jours, après une journée de boulot particulièrement éprouvante. Une de celles qui me collent des doutes sur mes projets et qui me laisse complètement débordée par les urgences à gérer, complètement épuisée. J’étais donc d’une humeur, disons, mi-abattue, mi-dogue allemand. Plaisir. Je râlais sur mon scooter, rapport au rendez-vous fixé à l’autre bout de Paris, je râlais contre l’ascenseur tout petit pas super feng shui de l’attitude et qui m’a fait prendre les escaliers jusqu’au 5ème étage… Bref, j’étais d’une composition idéale !

Sur le palier du 5ème, je retrouve Mylène, l’attachée de presse la plus cool de l’univers. Je me détends d’au moins 1%. On pousse la porte de l’appartement. Une dizaine de personnes sont là, occupées à taguer les murs, discuter, rire. Je me détends encore d’un bon 4%. Raphaël est là, on migre vers le joli balcon (détente +2%), et on commence à discuter Mylène, Raphaël et moi. De tout, de rien. De lui : sa carrière, ses envies, ses inspirations et ses projets.

raphael-federici-2

Difficile de résumer Raphaël en quelques mots ! Connu aussi sous le pseudo ParisSketchCulture, Raphaël est un artiste pluridisciplinaire : s’il revendique son art comme urbain, alliant illustration, graphisme, peinture, bande dessinée et d’autres formes, c’est aussi un directeur artistique impliqué dans l’univers du tatouage et de la mode. Il réunit ces deux disciplines pour les exploiter sur différents supports et confronte des techniques dites « nobles », pour servir un message plus « underground ». Peut être avez vous déjà croisé son Marin ?

A mesure que cet échange avançait, j’ai fini par accéder à un niveau de détente proche de 100% : la joie de découvrir des gens talentueux, respectueux, bienveillant, certainement.

raphael-federici-1

Vous pouvez retrouver son travail sur son site. Et (tadaaaam) à Paris ce week-end ! 

J’explique : à l’occasion de son arrivée en France, la marque américaine OtterBox organise un événement au Pavillon des Canaux les 24 et 25 septembre. La marque a fait appel à Raphaël pour réaliser une fresque inédite durant ces 2 jours, laquelle sera réalisée sur des coques qui seront offertes au public ! J’y serai dimanche, j’espère avoir le plaisir de vous y voir 🙂 Toutes les infos sont ici.

 

Pour l’heure, voici les réponses de Raphaël (et un niveau de détente qui avoisine à ce stade les 90%^^) :

L’interview parisienne

Est-ce que tu te sens plutôt parisien de coeur, de naissance ou de passage?
Les 3! De coeur parce que je ne suis pas né ici physiquement Mais je porte fièrement mon appartenance dès que je voyage. Mon pull préféré? « Parisien » De « Maison Kitsuné » (voir en pièce jointe) . De naissance parce que ma vie d’adulte à éclos dans la capitale. ParisSketchCulture est né dans les rues des anciens Faubourg Parisien. De passage, parce que je quitte Paris progressivement. Non définitivement car je garde mon appartement ici, mais j’exporte de plus en plus mon travail vers l’étranger.

Si tu devais définir Paris en quelques mots…
Paris, c’est une ville magnifique où vivent des gens cultivés, rudes au départ, mais poètes sous la carcasse. Paris c’est une ville qu’il faut apprivoiser, soit elle t’adore, soit elle te déchiquette. Paris s’apprête de monuments grandioses le jour, et de millions de lumières la nuit. Mais Paris ne se dévoile que lorsque une personne déjà bien introduite vous montre ses secrets. Paris se vit dans le détail et cachée.

Un détail qui tue à Paris ?
Les toits de Paris. J’y vis. On les reconnait si bien qu’en deux coups de crayons on les devines.

Un détail qui pue à Paris ?
La voirie. Je n’ai jamais compris leur système de quadrillage pour relever les poubelles. Y a des poubelles partout, mais encore plus de camion de poubelle…

Si Paris était une chanson ?
Gainsbourg la chanterait.

Si Paris était un parfum ?
Le pain chaud, le café, et une très légère odeur de tabac frais.

Ton restaurant préféré ?
Saveurs du monde (84 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris), C’est un tout petit restaurant Camerounais. Léoni la cuisinière mijote tout dans la salle sous nos yeux… Un voyage!

Ton café préféré ?
Le Cosmo / Coltrane (passage du Pont-aux-Biches, Paris 75003)

Pour toi, le métro, c’est…
Un moyen d’aller plus vite en vélo. (Quand tu sais que t’es à la bourre, fixie sur l’épaule, et tu gagnes 6 stations!)

Tu es plutôt rive droite ou rive gauche ?
Droite, 95%

Ta saison préférée à Paris ?
Le Printemps… quand ce n’est plus l’hiver…

Commentaires

Ouh, et bien tant mieux si cette rencontre t’a permis de te détendre un peu, courage, il y a des journées avec des bas.
En tout cas c’est une super découverte, je ne connaissais pas son travail mais je le découvre avec plaisir 🙂

Bises,
Céline.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram