Quelques heures à Marseille…

Marseille-10

Hello la compagnie !

Oui oui, bon, j’avais dit que je lâchais le clavier pendant les vacances mais bon, on dirait qu’une poignée de photos et quelques lignes ça ne compte pas vraiment, dac ?

Or donc, pendant ces trop courtes mais néanmoins très chouettes vacances (paye tes clichés), j’ai ENFIN eu la joie de faire un crochet de quelques heures par Marseille.

Il faut que vous sachiez que je partage ma vie avec un Toulonnais. Et que depuis la dizaine d’année où je me rends au moins deux fois par an dans le sud, je le tanne pour faire un tour à Marseille. La ville m’attire, m’intrigue, encore plus depuis que le Mucem y a élu domicile. Je voulais voir, sentir, découvrir, m’imprégner de cette cité qui fait couler tant d’encre… En vain : monsieur est du genre casanier. Et à sa décharge, 60 kilomètres, c’est peu et c’est beaucoup à la fois lorsqu’il s’agit d’amputer ses vacances de quelques précieuses heures.

Bref, comme disait Pépin : à la faveur d’une première semaine de vacances à Cassis et avant de rejoindre Toulon, j’ai ENFIN obtenu gain de cause et ai pu découvrir Marseille l’espace de quelques heures.

Ce billet n’a évidemment pas pour but de me la jouer petit guide en mode veni vidi vici : je ne suis pas restée assez longtemps, je ne connais pas assez bien la ville et je n’avais pas assez bien préparé ce déplacement pour donner quelque conseil que ce soit. J’avais juste envie de vous confier ces quelques clichés, mes premières impressions sur la ville et une jolie adresse pour déjeuner, dîner ou boire un verre !

J’ai aimé…

  • La lumière : blanche, écrasante, vibrante !
  • L’énergie qui se dégage de la ville
  • Le Mucem… Je n’ai pas eu le temps de voir les deux expositions du moment, avec le peu de temps dont je disposais, j’ai préféré profiter à l’envi de cette architecture de dingue,
  • Le quartier paisible du Roucas Blanc, qui mène à Notre Dame de la Garde
  • La vue qui s’étale sous nos yeux, justement, quand on y est, à Notre Dame de la Garde
  • Le vallon des Auffes et le quartier autour, tellement beau !

 

 

J’ai moins aimé…

  • Le fait que beaucoup, beaucoup de restos / bars / boutiques soient fermés. Il y a quelques années, j’avais été invitée à découvrir les dessous de Gas Bijoux. On avait notamment marqué une pause au très chouette Café Populaire, rue de Paradis. Toute à la joie de connaitre une adresse à Marseille, j’embarque l’homme rue de Paradis. Ambiance fin du monde : personne, toutes les boutiques and co fermées, rien. Désolation totale ! J’ai évidemment râlé, arguant que merde, pour une ville touristique c’était quand même super con de tout fermer au mois d’août… Ce à quoi l’homme n’a pas manqué de me faire remarquer que Paris au mois d’août, même constat. Bon. Un peu déçue quand même.
  • Certaines rues vraiment crades. J’avais déjà eu cette impression quand j’y avais fait un saut là encore plutôt du genre rapide, il y a une dizaine d’années. Les choses se sont améliorées, mais franchement, il reste du boulot !

J’aurais voulu voir…

  • La Cité Radieuse. Autrement qu’en voiture, j’entends… !
  • Les anamorphoses de Varini, à la Cité Radieuse

varini marseillePhoto Tony Delcampe

  • Les docks, il paraît que c’est fou !
  • La plage de la Baie des Singes

baie des singesPhoto Magali Forey

Non, la liste n’est certainement pas exhaustive…

Une bonne adresse pour déjeuner, diner et boire un verre

A vrai dire, c’était, avec le Mucem, la seule adresse que j’avais précieusement noté avant de venir à Marseille : je voulais absolument marquer une pause au Parpaing qui flotte, adresse chaleureusement recommandée par ma copine Nadia.

Verdict ? On y mange bien à tendance super bien : la carte propose une cuisine de saison, parfaitement interprétée par Jérémy Magnan, le cador de la cuisine de bistrot à Marseille. Le patio est petit mais archi agréable, le restaurant très grand, chaleureux, accueillant. Le service, quant à lui, y est parfait. J’y suis allée pour déjeuner, mais vous avez été plusieurs à me dire sur Instagram et sur Snapchat que les cocktails valaient le détour !

Voilà pour le rapido tour. Si vous avez des adresses, surtout, n’hésitez pas à les partager : je compte bien revenir à Marseille fissa !

Commentaires

Bonjour,
J’espère que tes vacances dans le Sud se passent bien. Et que tu apprécies ton séjour à Toulon. Pourquoi pas un petit billet sur cette ville chère à mon cœur? ; )
Au plaisir de te lire

Répondre

Ahhh! Mon mec est toulonnais aussi, mais sa sœur vit à Marseille, j’ai donc l’occasion d’y aller régulièrement et je partage beaucoup ton avis sur la lumière, la saleté, mais un vrai changement depuis quelques années… il y a un très bon resto aussi au Vallon des Auffes. Et puis fonfon pour la bouillabaisse… Et le rooftop de l’hôtel sur le vieux port… Bref, j’en ai parlé aussi récemment sur mon blog, lors de notre escale de ces vacances si tu veux voir.
Bonne svacances! (et bonne déconnexion 😉 )

Répondre

Coucou,
Tout premier com (suis timide) mais des années de lecture de ton blog.
J’y vis depuis plus de 25 ans et chaque jour, je me dis que oui, Marseille est une ville certes chouette (de plus en plus) mais vraiment cracra. C’est encore pire l’été quand il ne pleut jamais (bonjour les odeurs) et quand le mistral souffle (le contenu des poubelles vole dans tous les sens). Tu as très bien choisi pour le resto. Dans ce même quarter, à 100m, il y aussi « Chez Georges ». Et dans le quartier Longchamp-5 avenues j’aime bien le Petit Longchamp et le Longchamp Palace. Et plein plein d’autres dans la ville, je ne peux pas tous les citer, ce serait trop long. Mais je peux bien volontiers donner des conseils à ceux ou celles qui auraient des envies de séjour par ici. Notre Mucem est une pure merveille (cocorico!).

Répondre

tu me fais rêver avec ce post ! j’ai pris mon billet pour aller à Marseille à Noël, j’ai tellement hâte !

Répondre

Tes photos sont superbes ! Je peux te demander la référence de ton appareil ? 🙂
Je suis à Toulon en ce moment et j’ai visité Cassis et ses calanques : un régal visuel !! Tu m’as donné envie de faire un tour à Marseille :p

Répondre

Marseille me manque tellement depuis que je suis sur Paris… C’est une ville magnifique et tellement photogénique. Il s’en dégage une lumière superbe. Mais il y a tellement de choses à améliorer (comme dans toute grande ville) et c’est vrai qu’il faudrait commencer par la saleté des rues, C’est affligeant! Les marseillais ne sont pas propres (c’est ma ville j’ai le droit de le dire 😛 !! ) Marseille a beaucoup de potentiel, il faut continuer à progresser.
Contente que ça t’ai plu ♥

Répondre

Marseille, cette ville que je chéris tant ! Dès que je peux y faire un saut, je suis heureuse. Merci pour ces chouettes photos, j’ai visité le Mucem il y a 2 ans et ai été plus seduite par l’architecture du lieu et la vue de folie sur la mer que par les collections. Quant à la saleté de la ville, ma foi, j’essaie d’y faire abstraction mais bon sang je vis en Alsace où c’est si propre que ça en est presque aseptisé, le juste milieu serait l’idéal. Ce qui me choque le plus c’est la négligence par rapport au tri des déchets, c’est inacceptable. Mais bon, il y les calanques, le plus bel endroit du monde (j’insiste !), la Bonne mère, la joie de vivre des marseillais et les 300 jours de beau temps, est-il possible de lutter contre cela ? Bisous jolie Deedee et profite encore de tes vacances

Répondre

Il faut absolument que je me prenne un week-end pour aller découvrir le Mucem et le mitrailler sous toutes ses coutures. Ta photo avec Marseille « posée » sur le toit est canon d’ailleurs 🙂

Répondre

Pour ton prochain séjour, je te conseille, hors des sentiers battus, la friche de la Belle de Mai : c’est un grand bâtiment industriel, où on trouve un super restau, une librairie, des expos, des concerts, etc… Dès le mois de mai (à vérifier pour les dates exactes), en fin de semaine, le toit se transforme en bar géant, avec DJs et vue sur Marseille pour le coucher de soleil. C’est aussi là que se trouvent les studios de Plus Belle la Vie.
Pas loin de la friche, se trouvent les réserves du Mucem, qu’on peut visiter une fois par mois sur réservation. Je l’ai fait, c’est assez magique. Le lieu est un ancien arsenal en belle et vieille pierre, que l’architecte a marié avec un cube blanc tout en ouvertures et baies vitrées. On y visite d’immenses salles désertes, peuplées d’objets aussi hétéroclites que des charrues, d’anciens théâtres de marionnettes, ou encore des boîtes aux lettres tagguées des années 80, puisque le musée a pour ambition de conserver toutes les traces des traditions populaires. A noter, en référence aux posts précédents, un immense fonds de cartes postales !

Répondre

Je trouve ça marrant que tu parles d’amputer tes vacances du temps passé à Marseille. Comme si visiter une ville ce n’était pas des vacances ? Je n’ai jamais été attirée par Marseille, les photos sont certes jolies, mais il y a un je-ne-sais-quoi qui ne me donne pas envie. Je pense qu’il faudrait que j’y aille avec quelqu’un qui connaît pour ne pas me retrouver uniquement dans les rues qui sentent mauvais !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram