Le maxi best of des SMS de bonané

Oui, d’accord, je recycle un article écrit en 2013. Mais quand même, tout reste vrai ici, en 2015 ! 

Lundi soir, à l’heure où les douze coups de minuit retentissaient et où les voeux fusaient de toute part à grand renfort d’embrassades et d’accolades, les téléphones n’étaient pas en reste, qui vibraient à qui mieux mieux sous le coup des SMS offrant leurs bons voeux. Bon, je fanfaronne un peu, genre je croule sous les messages de bonne année, mais je dois bien reconnaitre que le nombre de textos reçus pour les voeux est chaque année un peu plus maigre, au profit de Facebook, Twitter, Instagram, mails and co.

Pourtant, un certain nombre de pépites demeurent, pour mon plus grand bonheur !

Le copié-collé

D’abord, il y a les textos copiés-collés : « Bonne année 2013 ! Santé, amour, réussite et bonheur, je te souhaite le meilleur !« . Bon, soit, je veux bien qu’envoyer un SMS différent à tout son répertoire soit un brin fastidieux. C’est vrai, on sous-estime trop souvent les dommages liés à la textotite aiguë, mais… j’ai un peu de mal à voir l’intérêt de rédiger du vœu à la chaîne et au kilomètre. Le vœu, c’est comme les chocolats : mieux vaut en offrir peu, mais en offrir des bons.

★ Le poétique parfois lover

Au rayon des SMS de bonne année, il y a les envolées lyriques, aussi : « A l’heure où blanchit la campagne, j’ai voulu t’apporter sur un plateau d’argent finement ciselé mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année qui s’offre à nous telle une divine idylle à l’aune d’une nouvelle ère. Qu’elle te soit douce, poétique et bucolique, à l’image de ces faons graciles que l’on voit souvent battre la campagne à cette saison que l’on appelle là-bas l’été indien« . Bref, voyez l’idée. J’ai une tendresse toute particulière pour ces textos : on ne devrait jamais sous-estimer le François Valéry qui sommeille en nous.
On ne saurait clore cette catégorie sans citer les textos des amateurs de rimes et de bons mots : 2013 sera ainsi sûrement pleine de pèze, balèze, et remplie de mayonnaise. Tout un programme !

★ Le texto de Micheline

Dans le lot des bonanés, on trouve aussi quelques tentatives d’arnaque. Des « bonne année ! Gros bizoo, Micheline« . Mais qui est donc cette Micheline ? C’est EXACTEMENT ce que le grand méchant loup espère que vous répondiez et bim, paye ta surtaxe et tout le tintouin.

★ Le texto pimpé

Et puis, enfin, on trouve toujours un bon nombre de SMS d’artistes qui s’ignorent. Ou pas. Mais si, ceux qui créent une réplique de la Grande Muraille de Chine à coup de parenthèses, de points et de virgules, voyez ? C’est de l’art. Enfin, il paraît.

Fort heureusement, dans le lot, on trouve surtout les mots doux de ses amis. Et même s’ils sont un peu copiés-collés, même si seul votre prénom a été ajouté pour faire « comme si » (ça va, je l’ai déjà fait, moi aussi), la vérité, ça fait chaud au coeur, quand même. Et puis c’est tout !

Commentaires

Hihihi, je suis toujours la dernière à souhaiter mes voeux 🙂 J’ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde se rue sur son portable passé minuit pour envoyer 50 SMS en copié-collé, ça me dépasse complètement ! Je pense toujours à ma mère qui dit qu’on a jusqu’au 31 janviers pour le faire, alors je prends mon temps !

Cette année beaucoup de mes amis ont souhaité leurs voeux via Facebook avec une petite photo de famille, et finalement je trouve ça très sympa aussi ! Soyons honnête, qui a encore le temps d’écrire 30 cartes postales à la main ? Pas moi en tout cas 😉

Répondre

Oui c’est chouette d’avoir la photo qui va bien pour les voeux. Comme toi, j’envoie aussi quelques voeux format papier, avec une carte « collector » qu’on réalise exprès chaque année. C’est du boulot, mais c’est chouette !

Je n’en ai reçu aucun cette année! (il faut dire, un changement de numéro, cela aide vachement pour être tranquille!)
Et mes voeux, je les envoie au goutte-à-goutte, à savoir que je préfère appeler les amis ou envoyer des cartes en janvier, esprit old-school, mais ça fait tellement plaisir de recevoir une jolie carte de temps en temps!

Répondre

J’envoie des cartes, moi aussi 😉

Moi j’ai reçu un texto :
Merci à vous et bonne année aussi…*

Un message groupé alors que je n’avais rien envoyé. Hummm

Répondre

Ni par texto ou Facebook, je te souhaite une très belle année 2013 Deedee, qu’elle t’apporte tout ce que tu souhaites ! 😉
Et sache Annouchka, que j’envoie chaque année une soixantaine de cartes personnalisées à la mano, oui oui, y en a encore qui le font ! 😉

Répondre

A toi aussi^^

Bravo.
Tout est dit.
J’adore l’analogie façon chocolaterie. Définitivement oui : peu mais bons ! Et pas façon chocolats de l’ambassadeur quoi…
Bonne année quand même !

Répondre

J’aime beaucoup cet article. Je déteste tellement le texto « bonne année à toi et toute ta famille » envoyé à tout un répertoire! je râle contre ces textos depuis tant d’années !! Enfin ton analyse m’a fait bien rire.

Répondre

Ca me rappelle une amie qui avait reçu un sms de son FRERE « Laurent et Machinette vous souhaitent une bonne année 2005 » ! On en rit encore !!!
Moi je préfère la rime avec le mot « fraises »… Quoiqu’il en soit, bonané à toi aussi, avec – de cons et + de rigolades encore !!! Bisettes !
Claire

Répondre

Pas mal…. ! (moins de cons, je sais pas si c’est jouable) (mais ça se souhaite, ça pour sûr !)

Merci pour l’article c’est très intéressant, moi je déteste totalement les sms, j’aime un appel comme je fais moi aussi quand je veux féliciter quelqu’un …

Répondre

Que cette année 2013 ne soit que bonheur et chance pour toi et ceux qui te sont chers.

Répondre

Merci Chris !

Bonne année à toi!!!!!!!!!!!!
Je rajoute les gens qui ont un peut trop bu avec des trucs incompréhensibles et incohérents, du style :
 » BONNE ANNÉE A TOUS !!!!!!!!!
Plein de bonheur de joie et une très santé à tous je vous fait de bisous je vous aimes des bisous !!!!!  »
texto authentique^^^^
Les virgules, c’est en supplément?

Répondre

J’adore cet article, j’adore les commentaires ! C’est tellement vrai.
Et il y a aussi le texto anonyme. Non signé, d’un numéro dont tu as certainement effacé le numéro, du coup tu te demandes si tu dois répondre ou pas. C’est quiii ?????

Répondre

Ah mais tu as complètement raison !

Et tu oublies le forward de texto. Celui qui a été transféré à tout le répertoire sans même prendre la peine de supprimer la signature du primo-expéditeur 😀
Du meilleur effet !
Douce année 2013 à toi Delphine 🙂

Répondre

Figure toi que cette année, justement, lassée de me trouver devant le SMS blanc, j’ai préparé mon textos en avance, sur une note de l’iPhone, et je les ai dégainé en copiant/collant les mots écrits pour chacun de mes amis depuis plusieurs semaines.
Parce qu’on sait bien que l’inspiration peut se révéler capricieuse après plusieurs verres quand minuit sonne…

Répondre

De mon côté j’ai rédigé des sms personnalisés pour chacun! C’est vrai que cela prend du temps mais tout de même, c’est important d’encourager un tel qui cherche un boulot, la copine désespérée de l’amûr ou le pote qui est de garde au boulot!
J’ai également trouvé que les e cards mylittle paris étaient super chouettes et je me suis prise au jeu en en envoyant plusieurs ( de la citation de Brel pour le papa au « everything gonna be amazing » il y en avait pour tous les goûts). Bref, prendre un peu de temps pour que ces vœux ne soient pas anonymes je trouve que c’est important 🙂

Répondre

bien vu mais tu as oublié le texto de bonne année plus ou moins long mais dont tu ne connais pas le numéro!!! et là tu te demandes si tu dois répondre? si c’est une connaissance ou une collègue de boulot… si tu t’enflammer ou rester dans le vague etc… les pires pour moi!

Allez bonne année Deedee!!!!!

Répondre

Ah mais moi j’ai reçu LE sms collector, un 31 janvier de je ne sais plus quelle année, que personne d’entre vous n’a reçu, du moins c’est tout le mal que je vous souhaite !
Ça disait quelque chose comme ça : « Dernier jour pour vous souhaiter la bonne année, ouf ça c’est fait ! »
#tactetdelicatesse

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neque. tempus elit. mattis quis, libero commodo