Bleu de travail

©Photos Clara Ferrand 

Au rayon des basiques qui peuplent ma penderie, les combis, je vous en parle régulièrement ici… ! Je me suis offert la blanche cet été et je me suis sentie tellement bien dedans que j’ai voulu prendre sa fausse jumelle en jean. Je la porte depuis plusieurs semaines, elle ne bouge pas, elle est ultra facile à vivre, en baskets, comme ici, avec des bottines, des escarpins, mes petites zizis… Bref, cette combi et la combi, d’une manière générale, c’est LA pièce pas prise de tête !

A ajouter à la liste des basiques !

  • Combi American Vintage (je ne la vois pas sur le site, mais c’est le même modèle que celle-ci, en jean, donc)
  • Converse All Star montantes (plus basique, tu meurs !)
  • Sac Saint Laurent (déjà vu ici ou ). Le mien n’existe plus (il est probablement vintage vu que je l’ai acheté au printemps dernier), mais celui-ci est assez similaire !

Commentaires

Très joli ! Je trouve que cette tenue (ou est-ce le soleil ?) met magnifiquement en valeur ton blond. A chaque fois que je passe près du Champ de Mars, je me dis que peut-être je vais te croiser en pleine séance photo (en même temps, difficile d’identifier une rue en particulier…) ! ça me fait sourire toute seule !

Répondre

Ahaha je shoote rarement au Champ de Mars, cette photo a plutôt été prise dans le quartier du Palais de Tokyo ! Mais je te l’accorde, l’Haussmannien est un peu légion à Paris 🙂

et merci ! (la fille qui oublie la moitié de la réponse en cours de route :p)

la combi c’est la vie ! j’adore ce modèle qui te va très très bien. et, une fois encore, super shooting !

Répondre

Moi j’adore les combis mais sur les autres, impossible de m’y faire.
Et puis au quotidien, je ne trouve pas ça pratique 🙂

Répondre

Je suis bien d’accord ! J’adore les combis, mais à chaque passage aux toilettes, en particulier l’hiver, je me maudis !!!

Répondre à sofy from sxb Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vulputate, id eleifend ut id at eget tempus id,