Comment s’habiller quand on est enceinte

Photos ©Ylenia Cuellar

Ce n’est pas un sujet que j’avais spécialement prévu d’aborder ici, mais au vu du nombre de questions reçues notamment sur Instagram, voici quelques pistes !

Je n’aime pas trop résumer l’histoire à la prise de poids mais force est de constater que chaque grossesse est véritablement différente. A régime alimentaire égal, certaines prennent beaucoup de poids et leur silhouette se modifie radicalement, quand d’autres ne voient pas forcément un changement particulier, en dehors de leur ventre s’entend, des hanches qui s’élargissent petit à petit et éventuellement, de la poitrine qui prend un peu de volume.

C’est, je vous le dis tout de go, mon cas (pas taper). Du  moins sur la première grossesse. La deuxième pour l’instant semble prendre le même chemin mais comme chacun sait, c’est à la fin du bal que l’on paye les musiciens…!

Evidemment, j’ai conscience qu’il est plus facile de s’habiller, même avec un ventre qui prend de plus en plus d’ampleur, lorsque la silhouette ne se modifie pas radicalement.

Dans les deux cas, voici quelques pièces sur lesquelles j’ai misées ou sur lesquelles j’aurais du miser plus tôt !

Nota : les liens qui contiennent un astérisque* sont en affiliation.

vêtements de grossesse : Les pièces incontournables à acquérir

J’ai acheté très peu de vêtements de grossesse. Cela me semblait être une hérésie d’investir pour quelques mois à peine… Du moins, jusqu’à ce que le ventre prenne une ampleur telle qu’il a bien fallu que je me résolve à investir sur quelques pièces à mon sens indispensables !

J’ai essayé de choisir des pièces en seconde main principalement, quand c’était possible, ou de miser sur des marques responsables qui proposent des vêtements à porter avant, pendant et après la grossesse. J’ai donc acheté :

Un jean de grossesse

Jean de grossesse Jolibump

C’est pour moi LA pièce à acquérir, enceinte. Parce que l’élastique dans la boutonnière à la taille avec un pull long c’est sympa, mais ça passe 3 mois max. Après ça, on a juste envie de se sentir bien et de ne pas être en stress quand on lève les bras…!

Notons que c’est une pièce que l’on porte pendant et après la grossesse… ça vaut donc le coup de miser dessus !

J’ai acheté une daube sur H&Merde* à mi chemin entre le legging et le jean. Il est archi agréable à porter, je me sens tellement bien dedans que je l’ai porté longtemps après avoir accouché (team frileuse, le bandeau cousu au pantalon tient chaud c’est un bonheur !). Je l’ai ressorti pour cette seconde grossesse, forcément vu que c’est de la daube il est troué.. Mais n’ayant pas encore trouvé son jumeau sur Vinted j’attends encore un peu avant d’en acheter un nouveau.

J’ai également un jean de grossesse merveilleux signé Jolibump : il n’a pas de bandeau de grossesse, ce qui me plaisait un chouïa moins à la base. Sauf que. Outre sa qualité et l’exigence de sa façon, il est ultra bien coupé et peut se porter bien longtemps après avoir accouché puisque c’est un vêtement pensé pour ! Quitte à investir, autant penser durable… la grossesse passe si vite.

Jean de grossesse façon tregging H&M*

Un legging de grossesse

J’en ai deux : un noir, un léopard. Les deux sont signés Jolibump et même s’ils sont dotés d’un bandeau pour le ventre, j’ai pu les reporter après avoir accouché pour chiller à la maison, dormir ou bien encore  faire du yoga. Ils sont ultra confortables, bien coupés. J’avais le noir pour ma première grossesse et je me suis fait plaisir avec le léopard que vous devez avoir vu passer partout mais que j’adore !

Un maillot de bain adapté pour les grossesses

Maillot de bain Topshop (maintenant sur Asos*), chemise Contrejour*

Typiquement la pièce sur laquelle je ne voulais pas dépenser d’argent, pour 3 semaines de vacances franchement ça me gonflait légèrement… Pourtant, il a bien fallu se rendre à l’évidence : au 7e mois de grossesse en août 2020, je ne rentrais plus dans mes maillots une pièce. Quant aux deux pièces, le résultat n’était pas des plus heureux. J’ai donc misé sur une merde en fast fashion… qui fait plutôt le job puisque je l’ai porté depuis sans être enceinte. Elle était signée Topshop qui n’existe plus en tant que tel apparemment. Topshop est maintenant hébergé par Asos* mais je ne trouve pas trace du maillot.

Cette année, je me suis offert un deux pièces de chez Hunga Z* : on est loin de la fast fashion mais loin de ses prix aussi… Je bave devant depuis 3 ans, j’attends toujours un max en me disant qu’ils seront peut être remisés, ils ne le sont jamais, je finis par me décider et comme c’est une petite marque BINGO, ils ne sont plus dispos. On est en mars, j’ai acheté mon précieux, j’ai hâte de pouvoir le porter ! J’espère simplement que la maille ne se déformera pas trop mais bon, je dois accoucher avant l’été, il me sera très peu utile avant (malheureusement !).

Des collants de grossesse

Même topo : le genre de pièce qu’on juge inutile avant d’être enceinte mais qui s’avère indispensable pour ne pas saucissonner le ventre…! J’ai là encore acheté deux modèles pour ma seconde grossesse sur Jolibump. Ils sont très chers mais leur compo est clean et ils ont l’air bien solides:  j’ai du porter les deux une dizaine de fois déjà, RAS.

Si vous devez porter des bas de contention (coucou !), pour ma part, j’ai misé sur des bas plus que des collants, donc : c’est très personnel mais j’ai trouvé que les collants serraient trop le ventre, et que les mi bas saucissonnaient le mollet. Le bas est donc à mon sens le moins pire. J’ai tourné avec 4 paires que je recycle à cette grossesse : 2 noirs, 2 chairs. La seconde option est clairement raide, surtout en été… mais on trouve des nuances pas si pires, à porter avec une robe longue ou un pantalon ample, par exemple !

Vêtements de grossesse : Les pièces à recycler

Être enceinte m’a forcément poussée à acheter un peu plus que de coutume, ça s’est ressenti dans mon bilan mode 2021 (oui ok, je n’étais pas enceinte en 2021 mais j’ai eu envie de me réapproprier mon corps, même s’il avait peu changé) (comment ça, je me trouve des excuses ?!). Mais j’ai largement réussi à piocher dans mon placard pour utiliser des pièces compatibles avec une grossesse :

Une grande et belle chemise blanche ample

J’ai mes Marie Marot (que vous connaissez par coeur tellement je vous en parle souvent !) qui me servent à l’envie au moins jusqu’au 7e mois de grossesse. Cette année, je me suis offert la chemise blanche Contrejour* qui est parfaite, et comme ce n’est pas un vêtement pensé pour la grossesse, je sais que je pourrais la reporter facilement après.

Des robes amples, non ceinturées

J’en avais déjà quelques unes dans ma penderie, j’en ai achetées deux autres. Là encore, ce ne sont pas des vêtements de grossesse à proprement parler, il est donc plutôt simple. Celle-ci est signée Soeur.

Des robes maille

Si vous êtes enceinte en hiver, vous apprécierez peut être de vous glisser dans une robe à la maille douce, extensible et confortable. En l’occurrence, j’ai commencé à regarder du côté des marques responsables… J’ai eu un coup de coeur pour la marque Rodebjer*, mais au vu du prix, j’ai eu peur que la maille se déforme et que je ne puisse pas reporter la robe après avoir accouché. Une fois n’est pas coutume, j’ai donc fait flamber la CB chez un grand méchant de la Fast Fashion. Le modèle que j’ai acheté* n’est plus dispo, mais vous trouverez encore beaucoup de robes maille* pour le printemps sur le site.

Vêtements de grossesse : Les pièces que j’aurais du acheter

Un ou deux Tee Shirt basiques : certaines huiles anti-vergetures finissent par laisser des traces jaunâtre sur les cotons et autres matières des Tee Shirts. Les tâches peuvent même apparaitre après plusieurs lavages… Je ne me suis pas méfiée pour ma première grossesse et j’ai ainsi flingué quelques pièces auxquelles je tenais…

Mis à part ce petit accident de parcours, je n’ai pas identifié d’autres loupés de mon côté.

 

Vêtements de grossesse : les pièces à éviter

Jupe Sézane (été 2021), mais quelques modèles similaires* cette année

Ça dépend sûrement de nos envies respectives mais globalement, j’ai eu beau faire passer le confort avant tout, je ne ressemblais tellement à rien dans certaines pièces que j’ai tout bonnement laissé tomber !

C’est le cas des jupes longues / trapèze par exemple : je peux rentrer dedans, je les porte taille haute, mais je ressemble à une barrique dedans, c’est affreux ! Je vous l’accorde, j’ai pris la meilleure des poses pour la photo mais pour de vrai, ce n’est vraiment pas très heureux.

Je ne rentre plus dans mes combi et salopettes qui ne sont pas faites nécessairement pour la grossesse, mais je ne souhaite pas en acheter pour les quelques semaines qu’il me reste.

Evidemment, toutes les pièces cintrées ou trop près du corps sont à éviter : soit on ne rentre plus dedans, soit on court le risque de les abimer…!

Vêtements de grossesse : mes marques préférées !

Bon, à ce stade vous avez un bon aperçu mais pour résumer, vous trouverez chez les marques et créateurs suivants de jolies pièces bien coupées et étudiées pour la grossesse mais aussi pour le post partum ! Il n’y en a pas 36, je préviens. Mais vous savez ce qu’on dit… moins mais mieux !

Jolibump : pour des pièces responsables, ultra bien coupées et étudiées pour être portées avant, pendant et après la grossesse

Paloma : pour de jolies pièces responsables là encore, exclusivement de grossesse. D’après ce que j’ai compris, la marque réfléchit à un système pour reprendre les vêtements afin qu’ils soient praticables une fois bébé né. A suivre !

Hatch : je suis une fan absolue de cette marque US… Malheureusement, les frais de port sont si élevés que je n’ai jamais rien pu commander. Frustration totale. Si jamais vous avez un bon plan livraison locale…!

Storq* : encore une marque américaine de jolis basiques. Les frais de port sont un poil moins élevés que le shop sus présenté… mais restent conséquents. Là encore, je vous l’indique pour si vous avez un bon plan livraison locale.

Fragile : une marque belge qui propose des collections soignées aux imprimés intéressants ! Là encore, les pièces sont pensées pour être portées pendant et après la grossesse.

 

Samantha portant la brassière Soft Stretch

©Photo Chantelle

Pour la lingerie, je ne peux que vous recommander la ligne SoftStrech de Chantelle : la culotte One Size, par exemple, convient aussi bien à un 34 qu’à un 44. Plus besoin de renouveler sa lingerie quand notre silhouette se modifie ! Les modèles de chez Uniqlo sont bien aussi (mais bon, production moins responsable…).

Voilà, j’espère avoir pu vous donner quelques pistes dignes de ce nom !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.