Bobos de merde, de Benoît Daragon et Bixente Barnetche

Quelque part en 2007, je poussais un grand cri contre les bobos… ou plutôt contre ceux qui en parlent à tout va. Et puis, bon an, mal an, il faut bien reconnaître que le phénomène s’est un peu tassé… à moins que j’y prête moins attention ?

Toujours est-il que la semaine dernière, surpriiiiiise, j’ai reçu le livre des Bobos de merde, commis par les tenanciers du blog éponyme.

Au départ, j’ai cru qu’il s’agissait ni plus ni moins d’une compilation des billets de leur (très bon) blog. Las ! Ce livre est une vraie petite pépite.

D’un côté, Benoît. Journaliste, parisien, Benoît incarne justement ce bobo parisien qui fait tant couler d’encre.

De l’autre, Bixente, fraîchement débarqué de son Pays Basque et désireux de croquer cette capitale dans laquelle il débarque.

Inlassablement, les deux compères vont de parcours initiatiques en vernissages et autres soirées si chères aux parisiens qui aiment être vus. Le lecteur se délecte des tableaux extrêmement bien croqués que lui servent les deux auteurs.

Bien sûr, le livre n’est pas exempt de clichés. Mais in fine, il très bien écrit, drôle et fin… que l’on soit parisien ou non ! L’essentiel étant d’avoir un sens de l’humour bien affûté et de savoir faire, parfois, preuve de second degré. Car après tout… ne sommes nous pas toujours le bobo de quelqu’un ?

Ce que dit la 4ème de couv’ : Certains sont nés bobos, d’autres le sont devenus… Benoît, cliché sur pattes, est abonné aux Inrocks, à Technikart et à Libé, qu’il lit en écoutant Benjamin Biolay, Vanessa Paradis ou Gainsbourg, père et fille, sur son iPod. Quand il ne part pas en vacances à l’étranger, il investit les maisons de ses amis sur la côte basque.

Commentaires

« on est tous le bobo de quelqu’un » j’adore, c’est tellement vrai!
bonne reprise après ce long week-end Deedee – et merci pour le compte-rendu du 2ème menu de Cannes, vous avez assuré, pas de doutes! c’est quand le prochain round contre les russes au fait?

Répondre

Je ne sais pas encore ! On attend nous aussi les infos avec une fébrilité certaine… !

Bon ben voila, j’ai clique sur le blog, que je ne connaissais pas, et j’ai trouve ca super.
J’ai lu ton post et j’ai eu envie de lire le livre…
En bref, soit je suis devenue une vraie guimauve beni oui oui, soit ca veut dire que je me fis corps et ames a ton jugement ! Dis Deedee, tu voudrais pas faire renaitre de ces cendres l’excellent feu ZURBAN et nous enchanter encore plus chaque semaine…

Répondre

😀

Quant à Zurban, je n’ai jamais compris pourquoi il avait disparu, il suscitait un tel engouement !

J’ai littéralement dévoré leur blog quand tu en as parlé il y a quelques temps, j’adore ! Hâte de lire le livre.
Des bises.

Répondre

J’aime beaucoup leur plume 🙂

Ca tombe bien je n’ai plus rien à lire.

Répondre

Bonne lecture !

Ohlalaaa! Ca donne envie! Je n’avais pourtant pas misé dessus en le voyant en rayon même si le bon blog est bon comme tu dis!
Je le mets sur ma todo-lecture-list! Merci 😉

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit efficitur. id, libero Praesent Donec neque. risus. adipiscing Aliquam non