Cinquième Avenue, de Candace Bushnell

Mouif, bon… non, je ne suis pas vraiment convaincue par cette lecture.

J’ai beau ne pas être une fan absolue de Sex and the City, je le suis assez pour m’être laissé tentée par ce 9ème ouvrage de Candace Bushnell puisque oui, l’auteure de Cinquième Avenue est égalament l’auteure de la série. Mauvaise pioche !

Le scénario est complètement niais et bêtifiant, voire, écœurant de banalités et de conformisme désolant. Les personnages sont tellement caricaturaux qu’on ne parvient guère à s’y attacher. Allez, peut être 5 minutes en passant. Et encore. L’histoire est longue, maladroite, voire totalement inintéressante. Quelques rares scènes échappent malgré tout à la règle, mais elles sont hélas trop peu nombreuses pour relever le niveau.

Quant à la traduction, elle vaut son pesant de cacahouètes. La preuve dès la page 19 avec cet extrait que je me fais un plaisir de vous recopier : « Depuis une heure, les paparazzi, persuadés qu’une photo du building dans lequel Mrs Houghton avait vécu leur rapporterait de l’argent« . Si quelqu’un comprend, qu’il n’hésite pas à me faire signe.

J’ai beau ne pas être une aficionada ultime de chick lit (oh, le bel euphémisme !), je suis déçue. Je voulais du léger marrant, pas de l’inexistant décliné sur 445 pages… C’est raté.

(Nan, je ne mets pas « nul ». Je ne peux pas m’y résoudre…).

Passez votre tour ou bien lisez le en VO : vous aurez au moins le bénéfice de la langue à l’issu de votre lecture !

Ce que dit la 4ème de Couv’ : « une Jane Austen un verre de Martini à la main« … Euuuh quand même, comparer Cinquième Avenue à un roman de Jane Austen… Faut pas pousser mémé là où vous savez !

Commentaires

Ah évidemment, si on évoque la grande Jane Austen, on ne pourra qu’être décu 😉
J’avoue que je n’arrive pas à entrer dans celui-ci (en VO) alors que j’ai dévoré lipstick jungle de la même…
et ton avis ne me donne pas envie de m’entêter.
Merci en tous cas de partager ça.
ça m’embête car en ne l’ayant que commencé, je l’avais mis en image pas mal sur mon article concernant la chicklit plus généralement et la jolie librairie Galignani :
http://www.chicandgeek.com/aille...
Si tu pouvais me donner ton avis, entre fans de Jane Austen, j’en serais plus qu’honorée…
Merci et à bientôt Deedee
Anne

Répondre

C’est ce que j’ai fait, je l’ai lu en anglais ! Mais même avec ça, je n’ai pas été emballée non plus …
Bises

Répondre

Je suis tout à fait d’accord… d’autant plus que j’ai fini par lâcher l’ouvrage d’ennui. Bref, voici l’archétype du pavé survendu!

Répondre

Faut croire qu’ils n’ont pas de relecteurs chez Albin Michel ! et d’allieurs, c’est chick lit avec un seul t, à l’anglaise quoi…

Répondre

C’est clair, même en V.O. il est vraiment médiocre ce roman. Je dirais même carrément nul 😉

Répondre

J’avais essayé de lire le livre Sex and the city car j’adore la série… Verdict : j’ai bloqué en moins de 10 pages, je détestais le style d’écriture… Je ne risque donc pas de lire celui-là !

Répondre

Le livre de Sex and the City est très différent de la série, tu sais. CB n’a pas tant de talent, en fait.
Sinon, pour du léger qui dégomme les nuages dans le ciel d’automne, il y a les aventures de Fonelle en poche et Du vent dans mes mollets de Raphaëlle Moussafir, par exemple.

Répondre

Au fait, vérifie ton anti spam, car ça fait plusieurs fois que je post des com sans forcément remplir la case ci dessous et qu’il est tout de même publié sans qu’on me demande quoi que ce soit …

Répondre

c’est bon à savoir, surtout que je voulais l’acheter. Mais je pense que la "chick lit" a fait son temps, les histoires sont toutes les mêmes et peu intéressantes. Je viens de finir le dernier de Lauren Weisberger (le diable s’habille…), et c’est pareil une histoire à dormir debout, du déjà vu : les filles sont tjs extras, riches, belles et fortunées.

Répondre

Totalement d’accord! ça a été un calvaire ce livre. Au moins lipstick jungle ( que je n’ai pas aimé non plus) avait des personnages attachants.
je le déconseille fortement, même pour un livre de plage!

Répondre

Je l’ai lu aussi pendant mes vacances d’été, je l’ai trouvé trop long et un peu ennuyeux il est vrai. Si je n’avais pas été en vacances, je ne l’aurais probablement pas terminé d’ailleurs.
J’ai été étonnée par certains passages assez "crus" également.

Répondre

J’aime bien la lecture légère parfois… mais la dernière fois que je suis passée à la fnac, je l’avais pris en main… et puis non ! pas réussi à aimer un beaucoup pareil depuis l’accro du shopping… et encore je n’ai pas lu les deux derniers, trop de valeur ajoutée pour faire vendre !
Je ne me souviens plus.. As tu le la magasin des suicides ?! ça c’est un livre qui emporte l’esprit et dont les personnages sont attachants!

Répondre

Je l’ai lu au début de l’été, et je dois admettre que j’ai été extrêmement déçue! Et encore, je n’ai pas eu à subir la mauvaise traduction car je l’ai lu en anglais. Quoiqu’il en soit, je suis d’accord, ce livre manque cruellement d’intérêt. Et le pire, c’est que j’aime la chick lit!

Répondre

ce genre de lecture ne supporte pas de la trad! j’ai lu tous les CB en VO tjrs
mouais OK, c’est pas un chef d’oeuvre, mais le "easy reading" fait du bien parfois
mais je l’ai quand meme préféré à 4 blondes, le deuxieme il me semble, que j’ai trouvé un peu expédié, personnages légers…

Répondre

Ah, c’est marrant, je ne l’ai pas trouvé très bon, ce genre de livres ne peut pas être un véritable bon roman, mais par contre c’était ultra distrayant, et j’ai passé un moment sympa en le lisant. En revanche, je serai Jane Austen, j’attaquerai en diffamation…

Répondre

Je viens de le commencer et je n’arrive absolument pas à accrocher. Ce bouquin m’a été prêté par ma BS, à qui je l’ai offert !

Répondre

C’est bien dommage, je l’ai acheté en juillet pour le lire pendant les grandes vacances, or je ne l’ai pas ouvert et tu ne me donnes décidemment pas envie de m’y mettre, re-dommage !

Répondre

j’adore la chick lit mais je suis assez difficile. Je suis une fan inconditionnelle de Marian Keyes. Ses histoires sont assez originales, d’une part parce que l’auteur est irlandaise (mais ses histoires se passent dans plusieurs pays), mais aussi parce qu’en général il y a un thème plutôt sombre d’abordé dans chaque roman. Ce qui n’empêche qu’ils sont également très drôles (j’ai moins aimé This charming man et j’ai adoré Anybody out there). Bon par contre lecture en VO obligatoire la chick lit perd tout à la traduction. Bref un long post en retard mais d’actualité pour les prochaines vacs!

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

felis pulvinar ante. elementum suscipit id, risus. neque. Sed venenatis, efficitur. commodo