Bienvenue dans ma cuisine, ma pièce à vivre !

Ouiii vous avez l’oeil ! Vous avez été très nombreux à me signaler que vous m’aviez vue passer sur des publications de la marque de cuisine italienne, Snaidero. Voilà encore un joli projet sur lequel j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler : contrairement à la salle de bain, je n’ai (malheureusement !) pas eu ici à imaginer la cuisine de mes rêves. J’ai simplement eu le plaisir de rencontrer les équipes et de découvrir une marque que je ne connaissais absolument pas.

(La robe est une Rixo de cet été, pour celles qui se poseraient la question)

J’ai découvert avec plaisir des cuisines pointues, stylées (je l’aurais un jour, je l’aurais !) et éco-responsables : certification ISO 14001 (la norme qui donne un cadre pour maîtriser les impacts environnementaux et qui vise à une amélioration continue de la performance environnementale d’une entreprise), vernis des meubles à l’eau, donc moins nocifs pour l’homme comme pour l’environnement, structure des cuisines réalisée à partir de panneaux à faible émissions de formaldéhyde, un composé organique volatil (COV) très souvent présent dans les meubles… et les vêtements synthétiques !, certification FSC® (Forest Stewardship Council®) qui permet de garantir la provenance du bois… J’étais heureuse de m’engager auprès de cette marque de cuisine responsable et si un jour j’ai la chance de pouvoir réaliser ma propre cuisine, j’envisagerai sûrement cette marque !

Expectations vs reality : ma cuisine à moi

Pour l’heure, c’est toujours le même sujet : étant locataire de mon appartement parisien, je n’ai que peu le loisir de me pencher sur sa réfection, du moins sur des choix aussi engageants et coûteux qu’une cuisine, par exemple. C’est fort dommage, la mienne me plait assez modérément, si je suis honnête… Mais j’ai malgré tout essayé d’en faire quelque chose d’à peu près à mon goût !

 

Travailler sur ce projet à malgré tout été l’occasion de me poser la question sur ce que représentait la cuisine, pour moi. En prenant un peu de recul, je me suis aperçue que j’attendais bien plus de ma cuisine que d’y passer du temps pour cuisiner (ce que je fais relativement peu…) et manger (ce qu’en revanche je fais beaucoup plus…!).

Configuration de mon appartement oblige, ma cuisine est mon principal lieu de vie : on y a mis une belle table extensible qui peut accueillir jusqu’à 16 convives (ceux-ci occupent alors l’intégralité de la cuisine ET du salon qui lui fait face mais enfin bon, passons sur ce détail !). Dans son usage au quotidien, la table est ramenée à 4 couverts. On y mange, évidemment, mais j’y passe aussi beaucoup de temps sur l’ordinateur, pour chiller comme pour y travailler. J’aime m’installer dos au petit buffet que je tiens de mes grands parents, face à la pièce baignée de lumière y compris les jours de mauvais temps : j’en vous pour preuve les photos qui illustrent cet article ! J’y embrasse d’un regard les plantes, mon piano et les petits détails qui font de mon appartement un endroit où j’aime passer du temps (merci les derniers aménagements !).

J’essaye de ne pas surcharger la cuisine d’outils encombrants et dont je ne me servirais pas : j’ai viré il y a bien longtemps l’énorme cuit vapeur qui prenait une place de dingue pour pas grand chose, j’ai gardé le Thermomix offert par ma maman (j’avoue l’utiliser très peu, mais je me soigne), la chouette « quick and hot » offerte par les copains et qui permet de faire couler de l’eau immédiatement bouillante grâce à une résistance intégrée, tellement pratique ! (et introuvable aujourd’hui, visiblement, j’ai été une des seules à trouver cette machine géniale), une machine à café : on boit relativement peu de café à la maison, on la garde pour les invités. Comme je sais très mal doser le café, je préfère avoir quelques capsules pour offrir un café buvable aux amis de passage…, une vieille balance plus décorative qu’utile depuis que j’ai le Thermomix mais elle me rappelle mon enfance…! Et puis c’est tout.

Je planque un maximum de choses dans les placards : une cuisine ouverte, c’est génial pour plein de raisons mais le bordel n’en fait indéniablement pas partie ! J’aime bien y ajouter quelques éléments de déco : l’appartement est petit et la cuisine très visible. J’ai ajouté un grand cadre chiné avec les Polaroids de quelques unes de nos soirées, pile au dessus du meuble qui vient donc de chez ma grand mère (il a vu grandir ma mère !).

Et puis voilà. Et vous, vous la concevez comment, votre cuisine ?

Sur les photos : 

  • Lampe fils rouges Made.com (elle date de 2014, on ne la trouve plus sur le site, sorry !) 
  • Suspension au dessus du bar LannaPassa sur Etsy, je l’ai achetée l’année dernière, elle est très abordable et sublime, je l’adore ! 
  • Toile cirée Linnamorata, mais je ne peux plus me la voir en peinture…! Je suis obligée de recouvrir la table d’une toile cirée, mais j’en cherche une plus neutre…
  • Pichets Ricard chinés (confession intime, fut un temps, mon mec a collectionné les objets Ricard… si si ! D’ailleurs si vous regardez bien, il y a un autre objet Ricard sur les photos en plus des deux cruches, vous l’avez ?) 
  • Chaise en métal Fermob, les autres ont elles aussi été chinées
  • Cadre chiné (plus exactement trouvé dans la rue…!)
  • Gel lavant mains Aesop, celui avec les petits grains exfoliants, je l’adore ! 
  • Bocaux et liquide vaisselle rechargeable achetés chez The Naked Shop

Bonux

Pour les curieux, voici le film publicitaire dans lequel j’apparais (actor studio bonjour !). Big up à la super team avec qui j’ai travaillé ce jour là : en 15 ans de blog et beaucoup, beaucoup de tournages, je n’ai jamais eu une équipe aussi pro et zen à la fois !

Article rédigé avec amour en partenariat avec Snaidero  

Commentaires

Merci pour cet article grâce auquel j’ai appris advantage sur la marque snaidero nous avons une cuisine ouverte de chez eux superbe style industriel depuis notre emménagement dans notre maison bruxelloise et je dois dire que c’est le meilleur investissement que l’on a fait c’est un vrai lieu de vie, la qualité est top et le design superbe bref je recommande cette marque-c’est u npeu un de nos rêves que l’on a realise:)
tu fais une belle égérie:)

Répondre

C’est drôle, la première fois que j’ai entendu parler de Snaidero, c’est en passant devant la boutique (ou une boutique ?!) à Bruxelles 🙂 Merci pour ton message !

J’adore cette cuisine! Elle est grande, on peut y manger, elle est ouverte et le mobilier donne un côté campagne au tout qui est franchement charmant.
Quant à la machine qui fait de l’eau chaude directe, je trouve ça aussi géniale, mais bon, visiblement, l’object était trop pointu pour être compris (?).

Répondre

Je n’aime pas du tout la couleur du bois utilisé pour la cuisine, moi. C’est la première chose que je changerais si j’étais chez moi ! Mais le fait qu’elle soit ouverte sur le salon, oui, ça, j’aime beaucoup aussi. Ça permet d’agrandir l’espace de ce petit appart, c’est bien trouvé 🙂 Quant à la machine, pfff, je ne comprends pas pourquoi sa commercialisation n’a pas marché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut dolor. Praesent in Aenean leo