Donner, prêter, se rendre utile : 3 solutions

©Shutterstock

J’aime les belles choses. J’aime la création, les vêtements qui subliment, soulignent, magnifient. J’aime acheter, j’aime vendre. Et j’aime donner.

J’aime surtout que ma consommation fasse sens, au moins un peu. Oh, vous pouvez rire ! Je suis sérieuse : depuis quelques années, j’essaye d’acheter moins, mais mieux. Je préfère m’offrir un beau pull confectionné dans une belle matière, par des artisans de qualité plutôt qu’un made in China élaboré dans on ne sait trop quelles conditions par on ne préfère pas savoir qui. Evidemment, je ne jette la pierre à personne (Pierre). Je sais que j’ai acquis ce privilège de pouvoir avoir ce choix de consommer mieux. Et ça ne m’empêche pas d’aller trainer mes guêtres chez Zara and co… Je suis humaine moi aussi, tu sais !

Mais voilà. Parfois, toutes ces fringues, tous ces objets, tous ces trucs que l’on accumule bon an, mal an m’écoeurent. Comme si on avait besoin de tout ça, pour vivre. Comme si on se résumait à ces choses que l’on possède et après lesquelles on court. Acheter, oui. Mais avec raison, donc. Et penser à l’après : je déteste jeter, que ce soit des vêtements ou n’importe quoi d’autre. J’ai toujours ce sentiment que rien ne se perd, tout se transforme et que ce dont on s’est lassé peut plaire à quelqu’un d’autre. Voire, lui être utile.

Pour autant, donner doit être facile et rapide : le temps est un luxe bien trop rare pour qu’on passe des heures à trimballer à l’autre bout de la terre ce que l’on souhaite donner.

Revue des solutions qui s’offrent aux donneurs et autres prêteurs, même s’il ne sont que des donneurs occasionnels !

Prêter : Pumpipumpe

L’idée ? Coller des stickers sur sa boîte aux lettres pour indiquer à ses voisins ce qu’on l’on est disposé à prêter. Tire-bouchon, perceuse, pompe à vélo.. Sur le site, on coche les autocollants qu’on souhaite recevoir. Et y’a plus qu’à.

Donner : Jacqueline

J’en avais fait un article il y a plus de deux ans. Et je continue à recevoir au minimum deux mails par semaine de lectrices qui me demandent ses coordonnées. J’adore l’idée, je me sens utile, je sais que Jacqueline a besoin de nous tous et je suis aux anges !

Pour résumer, Jacqueline se déplace chez vous (de préférence dans le sud de Paris, elle n’est pas motorisée) pour prendre tous les vêtements dont vous ne voulez plus. Simple, rapide et ultra efficace ! N’hésitez pas à m’envoyer un mail (deedeeparis (at) gmail (point) com), je vous donnerai ses coordonnées. Avec plaisir.

Donner : la Givebox

Bon, là, je suis un peu perplexe. Je vous parlais de ce concept il y a quelques semaines : En gros, c’est un endroit où chacun peut laisser les vêtements et objets dont il n’a plus l’utilité, pour en faire cadeau à quelqu’un. En échange, on peut évidemment se servir, si on veut. Ça marche à Paris et partout ailleurs.

J’aimerais créer moi même une Givebox pour la remplir régulièrement (Bonjour, je n’ai pas assez de travail comme ça dans la vie et j’ai décidé de me coller une énième activité chronophage dans les pattes…!). J’ai donc cherché à contacter les responsables de la Givebox en France, en vain… Mes mails, messages, poke (nan, je déconne) sont restés sans réponse jusqu’à présent. Je continue à creuser, je vous tiens au courant si jamais.

A éviter : Freecycle

Là, c’est un carton rouge… Mais je préfère le rappeler !

Si vous avez d’autres solutions pratiques, faciles, rapides pour donner ou échanger vêtements, objets, meubles ou autres, c’est le moment !

Je vous laisse, je vais faire un peu de shopping.

Commentaires

Coucou, pour ma part je ramène mes vêtements à H&M qui en récupère jusqu’à 6 par jour contre un chèque de 5€ pour 30€ d’achat. Ils récupèrent n’importe quelle marque donc c’est pas mal…

Répondre

@virgo : ah oui ?? je ne savais pas !

Répondre

Oui, c’est H&M conscious.J’en ai profité plusieurs fois.

Je ne savais pas non plus Virgo. Merci pour la piste !

Ah j’ai oublié de dire que si vous en ramenez 6, vous avez 2 chèques cadeau…

Répondre

Je file tout à une ressourcerie parisienne, ils prennent vraiment tout: objets, vêtements, en bon ou en mauvais état. Ils ont des employés en réinsertion qui font le tri, tout est soit récupéré pour être réutilisé ou vendu soit c’est envoyé vers les filières de recyclage (chiffon pour les vêtements par exemple). Celle où je donne c’est l’Interloque dans le 18e mais il y en a danq toute la France

Répondre

Même chose que Mélissandre je donne tout à une ressourcerie, celle à côté de chez moi s »appelle la Petite Rockette http://www.lapetiterockette.org/ressourcerie/

Répondre

Oui mais pour ça, il faut se déplacer. Vue la quantité de choses que je donne, cela implique que je loue une voiture, ou que je prenne un taxi. En terme de logistique, c’est donc plutôt du genre pénible, en ce qui me concerne.

Bonjour,
Deedee, tu n’as pas dû prendre le temps de lire leurs infos, ils font aussi des collectes à domicile sur demande : « Les journées de collecte sont définies le Mercredi et le Samedi matin… »

De quoi parles-tu, exactement ?

Super article. Moi pour l’instant j’opte pour l’option échange de fringues que je ne veux plus contre bons d’achat chez H&M, parce que c’est facile et que je suis la flemme. Mais c’est loin d’être le meilleur système.

Répondre

Oui ! Je ne connaissais pas, c’est top !

Super article. Moi pour l’instant j’opte pour l’option échange de fringues que je ne veux plus contre bons d’achat chez H&M, parce que c’est facile et que je suis la flemme. Mais c’est loin d’être le meilleur système.

Répondre

Pour donner, il y a… donnons.org
On y trouve des vêtements, meubles, télé, livres, etc. et les gens se déplacent généralement

Répondre

Sauf que : après un rapide tour sur le site, ça a l’air de fonctionner peu ou prou comme Freecycle. Bonjour la galère….

j’y ai déjà mis des objets, et ça a bien marché.
par contre, pour l’ergonomie et le sexyness du site, on repassera…

Il y a aussi recupe.net
J me suis débarrassée un grand nombre de choses la dessus : télé, meuble, vêtements, coussins…
Tu reçois évidemment 12000mails en réponse, mais les personnes sont souvent dispo de suite, et viennent à domicile.

A l’usage, j’ai bien conscience que sur ces sites, les repreneurs (parisiens tout du moins) sont souvent des personnes qui revendent car ils ont plus 50 dons à leur actif.
Alors ma fois, s’ils ne vivent que de ça, je leur facilite la tâche plutôt que de fouiller dans les poubelles.
Et puis quand je donne un objet qui me tient encore à coeur, j’attend une réponse de quelqu’un qui a peu récupéré, et à qui mon don fera plaisir et usage (j’ai déjà donné de la vaisselle pour un étudiant, un écran pour un papa qui remontait un ordinateur pour son fils….)

bises

Répondre

J’ai un container du relai dans ma rue (il y en a même deux , un en haut , un en bas). Rapide et efficace et pour ceux qui veulent s’assurer de l’éthique du système: http://www.lerelais.org/

Répondre

Je donne souvent, depuis pas mal de temps.
Pour donner, et que ce soit pratique, tu as raison, il faut que ce soit pas très loin de chez soi … je vais en général au secours populaire, ils prennent tout, vêtements, livres …
je donne de manière régulière, donc un gros sac et hop, l’affaire est jouée. Il y en a un dans le 3ème vers Filles du Calvaire, d’autres adresses aussi, et d’autres associations caritatives.
A titre personnel, j’ai beaucoup donné, et aujourd’hui crise aidant (et prix augmentant dans les magasins) j’avoue que je revends les grosses pièces sur ebay et leboncoin.
Evidement donner, ce n’est pas se débarasser ! Sinon il y a la poubelle, et c’est direct en bas de chez moi …

Répondre

Je suis d’accord, sauf que je n’achète pas forcément de Made in France, budget oblige, mais j’essaye de me raisonner et de me demander si je vais VRAIMENT porter la fringue que je suis sur le point d’acheter. J’ai pas mal donné il y a 2 ans quand j’ai fait un grand tri chez moi dans les bennes à Paris (je ne sais plus comment ça s’appelle mais il y en a une juste à côté de chez moi), sinon ma mère donne aux scouts, je vendais pas mal aussi sur ebay et vestiaire…Et puis il y a aussi mes amies et ma petite soeur 🙂 Maintenant je donne beaucoup moins donc quelque part c’est bon signe!

Répondre

Bonjour, article génial!

Moi j’aime faire du tri dans mes placards et je n’hésite pas à donner à mes proches ou à troquer mes fringues lors de vide dressing que j’organise le plus souvent chez moi. Alors mon but est évidemment de me débarrasser de mes habits et de renouveler ma garde robe le plus souvent possible mais également de faire plaisir à d’autres filles et de rencontrer plein de nouvelles personnes sympas dans une ambiance girly et conviviale!! Toutes ces rencontres et ces vide dressing m’ont amené à créé un site pour que chacun puisse organiser SON vide dressing tout en y faisant des rencontres de malade.

vous pouvez tous vous y inscrire pour le découvrir en avant première, vous serez les premiers à pouvoir le tester prochainement.

Bérénice créatrice de
http://www.meetdressing.com

Merci pour toutes vos infos, c’est top

Répondre

Merci Deedee! Quand j’ai quitté Strasbourg pour Paris, on a du faire un gros tri vu la perte de surface… On a mis certains meubles en vente sur le Bon coin, et on a aussi mis des annonces « don » : ça a été super efficace et ça évite les problème de stockage (même les associations qui récupèrent volontiers sont confrontées à cela en région parisienne).

Répondre

C’est vrai… c’est curieux cette frénésie de consommation que nous avons toutes, d’autant qu’à la base dame nature nous a gâté et pour pas mal d’entre nous, un jeans, un tee shirt, des baskets et l’affaire est réglée : la simplicité est la beauté non ? Mais on dévore malgré tout …manquerions nous de quelque chose mais de quoi ???
Bref je ne sais pas si je suis dans le propos mais ça m’interroge grandement !

Répondre

Bonjour,

Y aurait-il ici des mamans parisiennes qui céderaient des vêtements fille (ou mixte) 3-4 ou 5 ans ?
Avec un seul salaire, même en travaillant à temps complet, j’ai du mal à joindre les deux bouts après le paiement de mon loyer et des charges de la vie courante ( et je ne rentre pas dans les barèmes pour bénéficier d’une aide)… Mon mail : marianne.duboisina@gmail.com.

Répondre

Répondre à rosemary Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit ipsum dolor at felis leo. mattis nunc