Et toi, qu’est-ce que tu lis ? – Morgane

Vous avez aimé le premier épisode, voilà donc le second !

C’est au tour de l’adorable Morgane de se prêter au petit jeu de l’interview filmée. Morgane est journaliste ; jusqu’à récemment, elle partageait mon quotidien, entre autres géographiquement. Depuis quelques jours, elle s’est un peu éloignée… géographiquement parlant, là encore !

Morgane lit Dessine moi un parisien d’Olivier Magny. Et elle a bien raison, ce livre est une véritable pépite que moi aussi, je vous recommande chaleureusement si vous ne l’avez pas encore lu.

Commentaires

Merci pour ta rubrique très chouette! Il y a quelques temps j’ai cru voir que tu attendais tes suggestions lectures, alors je te recommande plus que chaudement « Mapuche » de Caryl Ferey mon gros coup de cœur 2012, un thriller qui revient sur les années atroces de la dictature Argentine, bon en gros j’invente rien en suggérant ce bouquin car il a été un peu le coup de cœur partout, et même François Busnel de la grande librairie l’a qualifié de « chef d’œuvre »… http://www.mescontemplationsetmesdigressions.com/article-mapuche-caryl-ferey-109953181.html
Sinon si tu lis des fois un peu de BD je te recommande la bien bargeot Julia Wertz et son « Whiskey – New York » où un morceau de vie d’une trentenaire qui n’y va pas de main morte sur le bourbon et qui décide de déménager à New York, accessoirement elle est une auteur de BD aux antipodes de Carrie Bradshaw qui se douve dans des situations looseuses ou peu glorieuses qui nous rappellent forcément à tous des petits moments de solitude. C’est complètement hilarant et barré.

Répondre

Ah je le lis aussi (par petit bout), il est génial !

Répondre

Ah génial!
Sur Paris depuis 1an, je vais courir acheter ce livre (s’il est disponible en E-book) !

Répondre

En lisant le commentaire de Solenn, cela m’a fait penser à te recommander le livre « Le pays que j’ai dans la peau – Mémoires d’amour et de guerre » de l’auteur nicaraguayenne Gioconda Belli. Elle écrit dans un registre similaire à celui d’Isabel Allende son implication dans le mouvement révolutionnaire pour renverser la dictature dans les années 70′. Si tu lis en espagnol c’est encore mieux bien sûr, je n’ai jamais lu la version traduite au français.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Praesent vulputate, id, massa elit. risus