Improbable

Dimanche, il faisait un froid de dogue allemand. Moi qui rêve de printemps, de robettes, jupettes et autres bluettes, je me suis retrouvée emmitouflée dans ma grosse doudoune informe que je ne sors qu’en cas d’urgence. Pour autant, il faisait relativement beau : pas question de se priver d’une mission scooter.

Nous voilà donc en quelques minutes dans le quartier de la Butte aux Cailles. Le quartier plait aux parisiens comme aux touristes, parce qu’il est un peu comme une parenthèse de calme et de paix au milieu de la grande ébullition parisienne. Nous ne dérogeons pas à la règle, même si le quartier est loin d’être mon préféré. Nous sommes gelés, mais descendons néanmoins faire quelques pas dans les ruelles du quartier. Quand tout à coup, la photo insolite se dresse devant nous…

Il y avait les cintres fous… Voilà les godasses in the sky !

free music

Commentaires

ah c’est amusant je ne les avait même pas vu les godasses sur ta photo… et je me demandais quel est ce truc improbable (l’oeil encore un peu vitreux c vrai!)… scrutant la photo comme un jeu des 7 erreurs…pffff vla la forme!je sens que la matinée va être rude! Bonne journée!!!
et merci pour les Beatles (décidément c’est la journée des messages cachés: eux avec Lucy et leur LSD, et toi et tes godasses masqués LoL)

Répondre

Drôle! Je préfère les voir ainsi, de manière aussi surprenante, que de manière permanente sur le palier! Car en Suisse, dans certains immeubles, des personnes n’hésitent pas à faire étalage de leurs chaussures devant leur porte, sur les bonnes petites étagères en bois d’Ikea. Charmant!

Répondre

Hééé moi aussi j’en ai plein des chaussures suspendues à des fils dans mon quartier ! et me suis toujours demandée ce que c’était, pourquoi… 😉

Répondre

Oh j’adore ce genre de photos, et de trucs un peu decales. A Nice ils ont mis comme ca des traits lumineux dans le ciel, et ca te force a regarder en l’air 🙂

Répondre

Moi non plus je n’avais pas vu les chaussures sur la photo… Mais c’est drôle et improbable. C’est ça Paris !

Répondre

Idem dans mon quartier dans le 14eme a coté de la rue Daguerre
JE CROIX QUE C’EST EN Référence AU FILM BIG FISH DE TIM BURTON
Ça porte bonheur

Répondre

Je m’ajoute à la liste : j’avais pas vu les photos. Je cherchais l’improbable dans l’architecture lorsque j’ai reconnu le quartier de mon enfance. Ben vi moi la Butte aux Cailles c’est une grande partie de ma vie et j’aimerais retourner y vivre… Un jour. Bonne journée à et très sympa la photo !

Répondre

GLOUPS les chaussures, j’avais pas vu les chaussures !!! Les yeux sont vraiment pas ouverts ce matin !

Répondre

Ah oui, c’est mon quartier mais je n’ai jamais compris ce truc! Sauf que c’est drôle, insensé, j’aime bien!

Répondre

J’aime beaucoup ce petit quartier niché dans le 13è (pas top, par ailleurs)… Et les chaussures in the sky, j’ai la même chose dans mon quartier (le 14è) 😀

Répondre

Ah !!! Excellent !! Serait-ce de l’art? Conceptuel. L’art étant sensé faire bondir intérieurement les gens, les choquer, les interpeller, les faire s’interroger… Serait-ce de l’art? Interrogeons-nous : la pompe dans le ciel est-elle un objet artistique? Ou pas? Débat, débat, siouplé !!!

Répondre

A Grenoble, cela fait déjà quelques années que ces "activistes" sévissent!!!
C’est plutôt rigolo, je trouve… Ca met un peu de fantaisie à notre ville qui en manque parfois un peu!!!

Répondre

Sur le chemin du boulot je passe toujours sous un arbre où pend… un téléphone rouge et violet !!! Serait-ce l’oeuvre d’activistes également ??? 🙂

Répondre

"Un froid de dogue allemand"… Ah ! Ah ! Très bon.

Petit aparté : j’ai moi aussi importé un lecteur de Deezer sur mon blog mais il se met automatiquement en marche dès qu’on arrive sur la page de l’article. Un tuyau pour éviter ça ? 🙂

Répondre

J’ai vu également ce rassemblement de chaussures quand j’y suis allée, et il y en a un peu partout dans le quartier….
(J’ai un peu de mal à saisir l’engouement pour ce quartier que je trouve plutôt froid et terne pour ma part… exception faite pour les dessins de MissTic sur les murs…)

Répondre

J’ai vu la même chose en Australie, à croire que le gang des chaussures suspendus sévit au quatre coins du monde. Ce qui me préoccupe le plus c’est comment font-ils pour suspendre ces chaussures!

Répondre

Bonjour, J’ai fait mes études aux états-unis et en effet il y avait beaucoup de chaussures suspendues aux câbles électriques sur le campus, je me disais simplement que c’était des délires post-beuverie, ou même des délires sobres.

Pour le coup, je suppose qu’il y a p-ê des américains dans le coin ?

En y repensant je n’ai pas résisté à googler la chose, et voici un élément de réponse :

curbed.com/archives/2007/…

Mini-reportage dans nyc très sympa je trouve sur ‘Why People Do Hang Shoes on Electric Wires?’

Répondre

Hé, fallait les voir tout de même !
Une guirlande de godasses… Un coup de bombe or ou argenté, ça serait pas mal comme déco de fin d’année, parce qu’avec les restrictions budgétaires…

Répondre

Au fait, et "l’affaire O.Martinez", ça donne quoi ? J’essaie de me connecter au site en lien ici, ça bugue…

Répondre

Moi je trouve que c’est une bonne idée, pour faire sècher des baskets, après les avoir lavées !

Et puis ça doit être marrant de regarder les passants qui se font mouiller sans comprendre pourquoi !

Comment ça je suis bizarre ??

Répondre

un froid de dogue allemand ?!!

J’adore…et je demande l’autorisation d’utiliser l’expression sans modération !

A bientôt 🙂

Répondre

Whaouh, j’ai mis du temps avant de piger.
C’est sympa …. Ca change en tout cas…

Répondre

Ha ha ! Un arbre à grolles ! J’espère qu’ils avaient une paire de rechange ceux qui ont fait ces offrandes.

Répondre

Pratique tres répandue aux US. ça s’appelle le shoe flinging. Wiki mon ami : en.wikipedia.org/wiki/Sho…
Quand je suis arrivée à NYC on me racontait des trucs improbables du style : Notification pour quartier où l’on vend du crack. Plus sympa la version des étudiants qui fêtent dignement leurs diplômes de fin d’année… Les explications sont tres tres diverses 🙂

Répondre

j’avais déjà vu cette mode des pompes haute voltige à aix en provence!! par contre à la butte aux cailles j’avais jamais fait attention!

Répondre

Ici, aussi il y a des chaussures pendues aux fils dans le Lower East Side et cela a une signification bien particuliere, une sorte de code.Et a Paris?

Répondre

Oh, j-avais vu ce genre de deco sur les fils de telephone a boolmingtown, indiana… il pasrait que l-on devait lancer sa paire de chaussure le jour ou l-on avait perdu son pucelage… les fils en etaient remplis…

Répondre

A mon avis, c’est plus une référenfe à un délire américain, qu’à Big Fish (big fish étant lui aussi une référence au délire américain)

J’suis aussi tombé sur des chaussures comme ça en février (rue de la glacière dans le 13eme cf la carte google maps affichée sur la page web)
Une invasion commence !!!

minilien.fr/a0k97q
et
minilien.fr/a0k97r

Répondre

hello
figures toi que j’ai déjà vu ça plusieurs fois des shoes accorchées en l’air comme ça !! à paris, à bordeaux, en pleine campagne ds le lot. mais quel collectif peut t il bien faire ça!! ça m’intrigue en tous cas,

Répondre

En tout cas, ça permet aux hirondelles de trouver des petits nids douillets quand elles reviennent de leur migration !

Répondre

Petit up.
Quelques pistes possibles après une petite recherche google :
– Voir le film "des Hommes d’influence"
– New York : signale un vendeur de crack?
– U.S.A. : délimite le territoire de certains gangs? Repris par des poseurs dans d’autres pays.
– Chine : Code de certaines triades?
– Monde entier : Ironie sur la société de consommation? Symbole de rébellion contre l’ordre établi et l’autoritarisme de tous les états par un acte non illégal mais visible?

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.