La délicatesse, de David Foenkinos

Voilà bien longtemps que je n’avais pas été autant séduite par un livre ! J’ai littéralement adoré cette Délicatesse, 8ème roman de David Foenkinos.

Le sujet, d’abord : celle d’une rencontre amoureuse improbable. Elle marche dans la rue, il l’aborde. Elle qui abhorre ce genre d’approche accepte pourtant d’aller boire un verre avec lui… Ils se marièrent, mais n’eurent pas les nombreux enfants escomptés. Car la mort fauche cette amour aussi inattendu qu’indicible qui lie Nathalie à François.

La plume, ensuite : oui, la plume de David Foenkinos est bel et bien empreinte de cette délicatesse qui lui est chère. Pour autant, l’auteur évite le gnangnan et le larmoyant qui aurait pu gâcher l’histoire grâce à un humour décapant. Les touches de second degré et autres boutades permettent d’insuffler une certaine fraîcheur à un sujet par ailleurs des plus sérieux. On en redemande, autant que son acuité à dresser les portraits de ses personnages… Pour tout vous dire, j’ai eu envie de relever une phrase sur deux tant l’écriture est juste et bien sentie.

Et que dire des petits instants « culture confiture » dont l’auteur truffe son roman ? Non, décidément, La Délicatesse est une excellente lecture. Mon premier roman de David Foenkinos… et sûrement pas le dernier !

Ce que dit la 4ème de couv’ : Il passait par là, elle l’avait embrassé sans réfléchir. Maintenant, elle se demande si elle a bien fait. C’est l’histoire d’une femme qui va être surprise par un homme. Réellement surprise.

Commentaires

Je regarderai cela de plus près lors de mon prochain passage à la Fnac… merci pour cette critique !
Bonne journée à toi 😉

Répondre

tu peux te lancer les yeux fermés dans "le potentiel érotique de ma femme". Bonne journée 😉

Répondre

Ca me plaît assez ce livre ! Merci pour l’article 🙂

Répondre

Puis je te conseiller le formidable auteur qui est haruki murakami
Sympa cette rubrique bouquin!!

Répondre

Très joli titre! ça donne envie ….Faut juste trouver le temps de passer à la librairie, allez je le note sur ma liste. Thanks!

Répondre

Je plussoie Anne-Laure : vive haruki murakami, le meilleur auteur du monde !! (oui je pèse mes mots)

Répondre

Anne Laure et Juliette –> par quel haruki murakami commencer d’après vous??
merci !

Répondre

Et moi je plussoie Aud : il faut absolument lire "le potentiel érotique de ma femme" si celui-là t’as plu; De mon côté, don, je fais le chemin inverse et je te suis les yeux fermés. Merci !

Répondre

Hasard comme de par hasard, ils en ont également parlé dans Télématin ce matin : j’adore j’adopte !

Répondre

Je ne connais pas du tout cet auteur ! J’ai vraiment un sacré retard à rattraper 🙂
Merci pour ta critique en tout cas.

Répondre

Arrrrrrghhhh! si ça continue, je vais devoir partir en vacances avec une valise rien que pour les livres. En tous cas, c’est noté pour la rentrée…!

Répondre

Je ne connais encore de cet auteur que ses écrits dans un magazine (Psychologies …) et je n’ai jusqu’à présent guère été séduite …

Répondre

Et moi qui cherchait un bouquin pour ce WE 🙂

Répondre

Te le prête quand tu veux… dis-moi ! Bises

Merci pour ta critique. Cela me donne envie de le lire tout de suite. Peut-être parce que la mélancolie dont tu parles et qui semble émailler ce livre me touche particulièrement en ce moment.

Répondre

Je viens à peine de le commencer et je suis totalement sous le charme. Une écriture fine et délicate (justement), des petites pensées et fulgurances, des réflexions qu’on a déjà eues… Je vais pas le lâcher ! Et je pense acheter ceux qu’il a écrit avant dans la foulée.

Répondre

je ne connaissais pas cet auteur, mais ce que tu dis du roman donne furieusement envie de le lire.

Répondre

Vient de fermer le livre et j’ai adoré, merci miss 🙂

Répondre

My pleasure ! Top hein 🙂 Si tu as des conseils lectures, n’hésite pas.Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis felis porta. Aenean dolor. quis, nec risus ut ut