Le Perchoir

Le perchoir paris

(Photos prises à l’iPhone, pas terribles, toussa…)

Il est de ces lieux parisiens qui suscitent un engouement proche de l’hystérie. C’est le cas de ce Perchoir. Ouvert il y a quelques semaines à peine, le lieu est déjà pris d’assaut et l’on doit jouer de son réseau -et des coudes !- pour pouvoir pénétrer les lieux. Joie coutumière du parisien en quête d’évasion !

Il faut dire que sur le papier, le Perchoir ne manque pas d’arguments : un rooftop de 400m2, un restaurant avec un menu unique, composé à nouveau chaque jour  et proposé à un prix quasi unique. Il fallait bien que je vérifie si le Perchoir était une simple adresse branchouille ou une vraie pépite à compter dans ses favoris. Je m’y suis donc rendue hier soir. (Pour ceusses et celles qui auraient la flemme de lire ma diatribe (tsss), vous pouvez aller directement au résumé, à la fin du billet).

D’abord, les lieux étonnent : passée la barrière de la liste à l’entrée, on pénètre une cour où trône un escalier métallique gigantesque. Aucun panneau, aucune indication, n’était un très sobre et très discret « Le Perchoir », apposé à côté des boites aux lettres sur une simple feuille de papier. Sensation délicieuse -et certainement voulue- d’être une personne privilégiée invitée dans quelque lieu totalement confidentiel. Direction le 7ème. Les portes de l’ascenseur s’ouvrent et nous offrent une vue sur les toits de Paris à couper le souffle en guise d’accueil.

perchoir-paris-2

Il y a du monde, mais les lieux sont plutôt bien distribués. Le bar est facile d’accès, et la vue qui enveloppe la terrasse est tout simplement dingue. On fend la foule facilement pour commander un verre. Le barman est avenant, souriant, sympa (fou !). Il nous recommande un punch maison gin – pamplemousse. Banco. On le sirote après s’être avachis dans une des banquettes moelleuses qui bordent la terrasse, en profitant de la vue, toujours la vue… cette vue !

perchoir-paris-1

Le perchoir paris

Et puis, on passe à table. La salle, située un étage plus bas, est petite mais chaleureuse : bois brut, carreaux de ciment, grandes baies vitrées.

resto le perchoir paris

Une serveuse, là encore ultra sympa, nous explique le déroulé de ce qui nous attend : trois entrées à partager, un plat et deux desserts. La suite est tout simplement parfaite : le thon mi-cuit sur des sortes de chips (pardon my approximation), une salade de la mer, un trio de tomates, des pavés d’agneau servis avec ce que j’appelle moi des pommes de terre en robe de chambre (mais qui doit sûrement avoir un p’tit nom bien plus étudié, en vrai) et pour finir, un macaron pistache framboise géant sur un sablé breton tout fin servi avec un sorbet à la myrtille.

Perchoir-paris-menu

(Seule photo exploitable, je vous épargne les autres)

Tout est beau, tout est bon, savoureux, inventif, copieux, ludique… Oui, je manque de mots ! Le tout est servi avec le sourire, même si ce service est un poil pressé, parfois. Quant au vin, j’avoue ne pas avoir cherché à creuser plus loin que le rosé que nous avons pris.

On résume  ? (Parce que j’écris, j’écris, mais je sens bien que j’en ai perdu quelques-uns en cours de route !)

Les points forts : 

  • les lieux. Dingues, vraiment. Le rooftop est ultra bien distribué, bien aménagé, chaleureux.
  • Le service : souriant, avenant, efficace. C’est rare et c’est d’autant plus appréciable !
  • Les alentours : le Perchoir est niché en haut d’un immeuble de bureau. On peut donc parler tout son saoul sans risquer de déranger les voisins. Malin.
  • La restauration : j’aime beaucoup le principe de ce menu composé au fil des jours et des saisons. Evidemment, c’est sûrement très simple pour moi qui mange à peu près de tout et qui ne souffre d’aucune allergie alimentaire, mais j’aime le concept de l’ultra frais.
  • Le lieu fashion mais pas branchouille : bien sûr, c’est une des place to be de l’été, elle est donc prise d’assaut et dotée d’une étiquette du « cool ». Mais elle reste simple.

Bémols (parce qu’il en faut !) :

  • la salle est un poil bruyante, et chaude. Nous avons regretté de ne pas pouvoir diner sur le toit.
  • Le service est un peu pressant, même s’il reste souriant.
  • Le prix du menu : 42 euros (jusqu’à 48 euros s’il inclut des aliments plus rares et plus coûteux), sans les vins. Ça les vaut, largement, mais c’est une somme.
  • Une place to be, c’est pris d’assaut, donc. Il faut faire montre de patience et ruser pour y accéder… Armez vous de patience : en appelant suffisamment à l’avance, vous aurez une place, même si vous ne connaissez pas le frère de l’Ambassadeur^^

Voilà ! Je pense que vous l’aurez compris : il s’agit là d’une vraie belle adresse, différente, ultra quali mais pas guindée et vraiment TRES agréable.

Le Perchoir
14 rue Crespin du Gast dans le 11ème – 01 48 06 18 48
Fermé le lundi et le mardi

Commentaires

Ça a l’air top…reste plus qu’à pouvoir y accéder, parce que d’après ce que tu dis ça a quand même l’air un poil compliqué…

Répondre

Je pense que c’est aussi parce que c’est le début. M’est avis que ça va se tasser un peu, quand même.

Gniiiiiiii hâte d’y aller ce soir, en espérant pouvoir entrer

Répondre

Bon j’ai essayé d’y aller mais c’était complet, apparemment ils ne prennent que sur résa même pour un verre. La good news c’est que j’ai effectivement testé le Freddie’s, juste à côté, très très bon

Et c’est juste à côté du fantastique Freddie’s deli de Kristin Frederick (du camion qui fume) (plan B si on veut juste boire un verre au Perchoir et ne pas y manger) ce qui ne gâche rien.
🙂

Répondre

C’est le resto qu’elle a ouvert, c’est ça ?

oui sur le principe d’un delicatessen New Yorkais (hello Pastrami ), ce sont des sandwichs (vraiment super bons)
🙂

Répondre

Merci !

Merci Deedee pour ton retour ! une semaine que j’essaie d’avoir des informations sur ce lieu. Mais je n’avais pas osé pousser jusqu’aux portes du rooftop, au risque de me faire recaler… Il faut être co-opté ou quoique ce soit ? Sais-tu si on peut réserver ? en tout cas, merci pour ton post, qui donne encore plus envie d’y aller !

Répondre

Oui, il faut absolument réserver si tu veux y aller 🙂

Je note l’adresse .. quand aux photos , malgré ce que tu écris , sont très belles surtout la premiere avec l’alignement des cheminées …

Répondre

Les couleurs sont un peu crues à mon goût… Mais la vue est tellement dingue que c’est difficile d’avoir un résultat proche du néant 😉

est-ce que tu as pris ton masque de chat pour pouvoir jouer à Chat perché sur le plus beau des perchoirs ??!!
cela donne envie encore une fois.
Et hier, perchoir, fumoir, trottoir ou dortoir, on avait chaud partout !

Répondre

Tu parles du masque de mouton, non ? 😉

Merci énormément, mes amis ne parlent que de ce lieu et il me tardait de lire un article sur la blogosphère.
Je note l’adresse dans mon petit répertoire.. A cause du prix je pense attendre pour pouvoir y aller.

Répondre

Tu me donnes envie de m’y rendre dès que je serai rentrée de vacances! merci pour cette belle adresse

Répondre

C’est dans mon quartier ! ^^
Pour s’y rendre, il faut absolument réserver en appelant le 01 48 06 18 48. Le lieu n’est pas officiellement ouvert pour le moment, m’a t-on expliqué. En revanche, attention pour ceux qui souhaitent uniquement boire un verre : les tables en terrasse du rooftop sont réservées en priorité aux personnes ayant réservé pour le restaurant.
Ils ont une adresse e-mail que je n’ai pas encore expérimentée en revanche : reservation@leperchoir.fr

Répondre

Ah oui 42e , trop cher pour mon compte bancaire, pas les moyens de payer un repas aussi cher meme si l’endroit à l’air surper sympa.

Répondre

Allez y tous car c’est une adresse top. Bravo au cuisto super inventif !

Répondre

C’est canon ! Et en effet ultra copieux ! Le prix les vaut largement, même sur le vin ils n’assassinent pas 5€le verre

Répondre

Une merveille d’adresse… Vue de ouf, déco top ( Brookiyn tins, coupes – et pas flutes – de champagne, carreaux de ciments teintés, mirroirs de barbier dans les toillettes, fauteuils dépareillés 50, moulins à poivre vintage au lieu de bêtes poivriers, etc… ), diner parfaitement délicieux et service adorable, attentif et aux petits soins. Juste exceptionnel pour un endroit branché à Paris!!!

Répondre

Merci de ton retour ^^

Très sympathique, une bonne ambiance, une clientèle très mélangée… Mais de gros bémols tout de même : l’accès devient impossible de plus en plus tôt étant donné leurs consignes de sécurité limitant le nombre de personnes sur le toit… Quant à la table, c’est inventif, c’est très bon… Mais c’est trop cher par rapport à d’autres tables tout aussi inventives…

Répondre

Envie de tenter, vous conseillez d’y aller pour quelle heure (un mercredi?)

Répondre

Je suis allé en pleine semaine avec des amis au Perchoir. Résultat: ils refusent l’entrée dès 19h car la terrasse est « pleine » (sauf si vous avez réservé pour le restaurant). Bref, prends ton après-midi si tu veux aller au #Perchoir

Répondre

J’ai découvert le lieu de nuit. Et la vue est effectivement à couper le souffle. Le Sacré Coeur au loin, les toits de Paris.
Nous avons un nouveau rooftop à la new-yorkaise. Merci pour ton billet qui m’a permis de trouver le lieu…

Répondre

The place Not To Be. Parce que chacun se croit privilégié d’avoir posé son popotin là oú les autres ne l’ont pas encore fait…? Videur : déjà vide de sa propre intelligence
On attendait moins d’arrogance d’un bar situe dans un quartier si populaire

Répondre

Surement un superbe endroit mais le videur a refusé de nous laissé passer alors que d’autres rentraient, vraiment snob ou bien discriminant pour certaines personnes ( j’étais avec mon amie, on fetait ses 25 ans…)Vraiment déçu, je n’avais jamais été traité de la sorte à Paris….

Répondre

Not cool… Je suis désolée pour toi, c’est inadmissible, c’est clair !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. ut ut id, Nullam ut lectus amet, dolor velit, facilisis risus.