Les lois de la gravité de Jean Teulé

Mouif, bon… Voilà, quoi.

Au départ, je voulais lire « Je, François Villon« , du même auteur. Et parce que j’ai parfois un tantinet un esprit de contradiction et que l’une de mes collègues est en train de le lire, j’ai acheté le livre, mais repoussé sa lecture.

Nonobstant et comme on m’avait chaleureusement recommandé l’auteur, j’ai pris le risque de prendre un deuxième. Un livre, suivez un peu. Les lois de la gravité, donc.

Et ? Eh bien… L’intrigue est très intéressante. J’aime bien l’idée de la femme pétrie de remords qui veut avouer sa faute quelques heures avant le délai qui la laisserait à l’abri ad vitam eternam, et celle du flic qui refuse de l’inculper. Mais j’ai trouvé le traitement complètement barré, et ce pas forcément dans le bon sens du terme.

Je ne sais pas.. Il y a comme un petit goût de n’importe quoi qui flotte entre les lignes des Lois de la gravité et qui m’a empêché d’apprécier réellement cette lecture. Groumpf, même que.

Je vais donc attendre un peu avant d’entreprendre « Je, François Villon« , histoire de…

Ce que dit la 4ème de couv’ : Dans trois heures, le lieutenant Pontoise pourra quitter son commissariat. Il sera alors libre d’oublier pendant deux jours les turpitudes et les angoisses qu’inflige à ceux qui l’exercent le dur métier de policier. À cet instant précis, une femme entre dans le commissariat désert et demande à être arrêtée pour avoir assassiné son mari. « Comment ? » En le poussant pas la fenêtre de leur appartement du 11e étage. « Quand ? » Il y a dix ans. « Pourquoi ? » Parce qu’il était sadique, irresponsable et qu’il la battait, elle et ses enfants. « Comment se fait-il qu’elle n’a jamais été inquiétée ? » Parce qu’elle a dit qu’il s’agissait d’un suicide et comme son mari sortait d’un hôpital psychiatrique après avoir plusieurs fois tenté de se tuer, tout le monde l’a crue. « Pourquoi se dénoncer si longtemps après ? » Parce qu’elle a des remords. « Et pourquoi justement ce soir ? » Parce que c’est, jour pour jour, le dixième anniversaire du décès et que demain le crime sera prescrit… Le lieutenant n’en croit pas ses oreilles. Il refuse d’entendre de telles âneries. Voilà une femme qui, en tuant un franc salaud, a protégé l’avenir de ses enfants, que personne ne soupçonne et qui veut aller en prison pendant des années alors qu’elle a commis le crime parfait. Jamais il ne l’arrêtera. Qu’elle s’en aille cuver ses remords chez elle. Pendant quelques heures, la meurtrière et le policier vont s’affronter avec une violence rare. Elle veut qu’on l’arrête. Il s’y refuse absolument.

Commentaires

j’ai acheté ce livre il y a quelques jours mais je n’ai pas encore commencé la lecture… hum, ton post ne m’encourage pas vraiment. m’enfin, je vais quand même essayer de me faire ma propre opinion.

Répondre

Du même auteur, il y a "le magasin des suicides" qui est très chouette et tellement drôle à lire dans les transports (cf le regard des passagers sur le titre…).
En revanche, "Darling" qui a inspiré le film avec Marina Foïs est, selon moi, à oublier tellement il file la nausée à certains moments.

Merci du conseil pour celui-ci, je ne l’achèterai pas 😉

Répondre

Son dernier roman "Le Montespan" est un régal ! Jean Teulé nous y raconte avec panache et beaucoup d’humour l’histoire rocambolesque de ce célèbre Marquis que sa femme cocufie avec le Roi Soleil. Et bonne nouvelle, il devrait sortir en poche en mars prochain !
J’ai aussi très envie de lire "Le magasin des suicides".. en revanche, le roman que tu viens de critiquer ne me tente pas vraiment.. et je n’avais pas non plus accroché à un autre de ses titres : "Rainbow pour Rimbaud", ou l’histoire d’un homme qui se prend pour Rimbaud.. et pourtant j’aime ce grand poète.. Carolomacérienne (à l’origine) oblige.. 😉

Répondre

Je ne connais ni le livre ni l’auteur mais ce genre de duo littéraire est super difficile à écrire…on entre vite dans la banalité et les propos qui n’ont pas grand sens comme : "Je vais me prendre un café".
Ceci dit, je suis peut être un peu mauvaise langue ce matin.

Répondre

Jamais lu celui-ci, par contre j’ai récemment parcouru "Le magasin des suicides" et "Le Montespan".
Le premier est une vague copie de "Edmond Ganglion et fils", par contre le second est bien plus recherché, documenté, ficelé, soigné aux petits oignons. Après, on aime ou on déteste, le style est personnel, l’interprétation aussi…

Répondre

c’est l’un des seuls que je n’ai pas lu de J. Teulé car je suis fan depuis que j’ai lu "je, François Villon" qui est absolument génial. j’ai aussi beaucoup aimé celui sur Verlaine, le magasin des suicides – Le montespan. Quant à Darling, je suis d’accord avec claire. C’était mon prochain sur ma liste je vais donc passer à un autre.

Répondre

Bon, moi qui cherchais de nouvelles lectures, je vais continuer à chercher alors ! 😉

Répondre

Comme le 1er commentaire, je te conseille Le Magasin des Suicides. Un vrai coup de coeur! J’ai lu tous les livres de Teulé et c’est mon préféré.

Répondre

Bonjour Deedee,
Pour ma part, je n’ai pas lu ce roman. En revanche, le magasin des suicides du même auteur est un vrai régal !!
On est très proche d’une atmosphère à la Tim Burton, où l’humour noir y est très justement dosé.

Un conte cruel, ni trop léger ni trop lourd, qui casse la vision morbide d’un des sujets absolument tabou de notre société, et même si c’est de la mort dont traite l’auteur, le récit est avant tout un véritable hymne à la vie !

Répondre

Merci Maris, tu me donnes vraiment envie de le lire 🙂

A défaut d’avoir envie de lire "les lois de la gravité" à la lecture de ton billet, j’ai envie de lire "le magasin des suicides" à la lecture des commentaires !

Répondre

Oui, j’avoue que je suis tentée, moi aussi !

Je confirme ce qui a été dit plus haut: Le magasin des suicides est vraiment excellent. Et le Montespan est sur ma liste de lecture! Alors après les bonnes critiques que je vois, il va monter plus vite dans ma pile!

Répondre

je confirme aussi que le magasin des suicides que je viens juste de finir est très drole…!
A lire !

Répondre

J’espère bien t’avoir convaincu 😉

Répondre

Bon benh on va éviter alors ! Y’a tellement de livres bien… autant ne pas s’attarder sur les "moyens" !

Répondre

"Le magasin des suicides" est pas mal déjanté, tout de même avec un fin moins bonne que le début. Un peu comme si l’idée du début s’essoufflait. Malgré tout cela reste un bon souvenir de lecture …
Si tu n’as pas aimé le "grand n’importe quoi" de celui-ci, je ne sais pas si tu aimeras "le magasin des suicides". On est loin de Burton tout de même. 😉

Répondre

Bonjour Deedee,

M’autorises tu à faire un lien vers ton article sur un blog collaboratif de blogueuses lectrices ?
Je ne repique en rien ton contenu je fais juste un lien vers chez toi pour que les visiteurs aient plusieurs opinions du livre 🙂

Répondre

lu ! comme toi je dirais "moyen". c’était mon 1er Teulé et du coup j’hésite à continuer la découverte de cet auteur…

Répondre

Bonsoir,
J’ai terminé hier Les lois de la gravité et ce que je retiens de ce roman est une lecture plutôt fluide. On n’est pas paumé en plein milieu de l’intrigue et les deux personnages sont assez attachants. Malgré l’exitation ressentie pour connaitre la véritable histoire de cette "criminelle", comme il l’appelle tout au long du récit, la fin ne m’a pas réellement emballé. Je n’ai pas fermé le livre en me disant " Ah Ouais, quand même … ".
Je conseille néanmoins ce roman :).

Bonne continuation dans vos lectures !

Répondre

Je vous conseille l’adaptation théâtrale qu’en a fait Marc Brunet, dans laquelle il interprète le lieutenant Pontoise. Hélène Vauquois, joue la femme. Je n’avais pas lu le livre mais la pièce a gardé la trame et propose un moment intense. A voir en ce moment à Avignon au festival off (jusqu’au 31 juillet 2010).

Répondre

Juste pour info, les lois de la gravité est à partir d’une histoire vraie, aussi surprenant que cela puisse paraitre… et c’est ce qui en fait tout le charme…. Bonne lecture

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

dictum venenatis, massa consequat. felis suscipit non diam accumsan libero