Ma bohème…

Evidemment, je préfèrerais être à la plage, pas celle de Paris !, les doigts de pieds en éventail et loin du boulot. Tant qu’à faire… Mais quitte à ne pas être en vacances pour le moment, je prends l’option capitale déserte.

J’aime plus que tout Paris l’été. Plus que tout. Les parisiens désertent la ville, la circulation s’allège et la ville s’imprègne d’un farniente et d’une douceur de vivre de fort bon aloi. Les trajets en vélo sont moins stressants. Assez logiquement, le nombre de deux roues n’a de cesse de croitre et d’essaimer ça et là, au petit bonheur la chance… Qui sur la chaussée, qui sur les trottoirs, comme celui-ci, accolé contre une grille du 14ème arrondissement.

Ce vélo là est beau joueur : pour accompagner le farniente estival parisien, il a décidé de s’acoquiner avec une belle plante. Celle-ci l’envoute et finit par le draguer en loucedé. Le vélo se laisse faire et bientôt, il n’a plus le choix : la plante, éprise d’un amour certain pour ce bel inconnu, ne fait plus qu’un avec son guidon.

Il se marièrent et eurent une maison à crédit sur 45 ans, un labrador et un Scenic. Elle est pas belle, la vie ?!

Commentaires

Quelle jolie petite histoire dès le matin….euh on peut changer le scénic contre …..une mini ou une Audi TT! Ok je vais peut-être me recoucher là, hein? bonne journée!

Répondre

"Ceci n’est pas un vélo parisien"… (Magritte) la preuve c’est qu’il a deux roues et une selle 😀

Répondre

Cette belle histoire fait presque conte de noël…en été. Mais depuis Washington, où je suis cette année, ça me fait plutôt l’effet d’une belle carte postale. Moi qui est toujours trouvé ringard d’envoyer une carte postale de Paris, j’adore celle-ci! Merci Deedee de me rappeler ce que j’aime à Paris, ça me fera peut être revenir…

Répondre

Je suis d’accord avec toi sur Paris l’été. Quel bonheur de pouvoir profiter de Paris sans être submergé par le monde et la circulation.
Ca ne m’a pas encore poussé à essayé le vélo…
Un petit effort à faire peut-être ??

Répondre

Hé super moi aussi j’adorais flaner dans mon quartier rue de la Roquette en plein mois d’août quand il n’y a personne.
Je fais la même chose dans mon nouveau quartier à Gottsfriedsberg, en Suède où en cette fin de mois de juillet personne n’est encore rentré de vacances ( la rentrée c’est autour du 12 août, ici) alors à vélo je repère les lieux et flane dans les parcs, près des lacs, dans une nature verdoyante et revigorante.

Répondre

Pour lolipop la niçoise:

Très grand merci à toi, accueillir tout les "condeparisiens" tout l’été pour qu’on puisse rester entre gens civilisés dans la capitale, c’est fort aimable.

(merci par ailleurs à bertrand delanoé de concentrer le reste de condeparisien sur les quais de seine pour qu’on puisse apprécier paris)

Ps: c’est au bout de combien de temps à Paris qu’on devient un parisien?

Répondre

Oui, parce que bon, Paris plage, moi ce que j’en pense hein… 😉
Oh non, ça va pas r’commencer ! Héhé.

Jolie photo. Simple, mais qui qualifie bien le Paris que l’on aime. La verdure qui mange le grillage, le vélo et un bout de plaque pour ne pas oublier où l’on est. L’ambiance est typiquement Parisienne… 🙂

Paris est d’une douceur de vivre en été…

Bonne journée !

Répondre

Ben mince, je m’avais perdu (oui, je traverse une periode "Guerre des boutons", c’est naze mais ca me fait marrer). Je confondais DeedeeParis avec Deedee.fr….pfff, toujours dans la lune 🙂

La veine, Paris tranquille…parce qu’ici (a Edimbourg) le festival commence ce week end…pour 6 semaines!!! (Genial le festival, mais un peu long quand meme) alors pour le desert, faudra repasser

Bonne journee!

Répondre

BeeNny,

Perso, je pense que l’on devient Parisien, quand on sait apprécier Paris, avec ses qualités et ses défauts, quand on commence à tomber amoureux de la ville et avoir du mal à la quitter 🙂

Quand on la vit, qu’on la ressent au plus profond de soi. Quand elle fait battre notre cœur à la vue d’un coucher de soleil sur la seine depuis le Pont Neuf. Enfin, moi c’est ce que ça me fait, et pourtant je suis née ici, mais je regarde toujours Paris avec des yeux de touriste comme si c’était la première fois…

Répondre

Les parisiens n’ont pas déserté le métro, c’est toujours autant la galère!

Répondre

So Romantique !
En revanche,vous trouvez pas que Paris est plein ? le métro est bondé soir & matin, tout fout le camp !

Répondre

Oui, Paris n’est finalement pas si vide que ça cette année !

Répondre

ah deedee merci! moi aussi j’aimais bien paris l’été mais franchement là, il fait trop chaud non?? et le métro est encore gavé de monde, de moustiques et comble du malheur je me suis fait barbariser mon cher vélo dans ma petite rue paisible du 15ème: égorgé au couteau tout, les pneus, les deux chambres à air, la selle, un pauvre vélo décathlon qui avait déjà plus que vécu, … mais pourquoi tant de violence je vous le demande?? ahhhh je veux de la douceur!!!

Répondre

C’est clair que l’été à Paris, c’est vraiment plus tranquille. Je prends jamais de vacances en été rien que pour ça ! Et quand tout le monde revient, c’est là que je me sauve ! ^^

Répondre

Tu te souviens que chez moi, il y a un vélo pris dans les plantes depuis au moins 30 ans, c’est juste magique 🙂

Répondre

J’aime beaucoup cette photo: flagrant délit d’exhibition sur la place publique pour ce vélo parisien et cette belle plante!

J’aime aussi "monter à Paris" en plein été, tout y paraît plus grand et majestueux, Paris est tout à moi en été… Enfin…

Pour moi, petite provinciale, Paris, et ce quelque soit l’époque de l’année reste tout simplement magique; peu importe les bouchons et les chauffards parisiens, la pollution et la poussière, rien ne peut troubler ce plaisir impalpable, cette plénitude que je ressens lorsque je déambule dans ces rues.

Répondre

Aaah Paris… Tu me rassures Deedee, j’y pars Samedi jusqu’à Mercredi prochain… Petites vacances improvisées !!

Il faut dire que quand tu rêves du Sud, moi je rêve de le quitter ! C’est surpeuplé ici en été 🙁 (j’habite Nice)

Répondre

Ah je compatis. La côte, l’été, c’est juste l’horreur..

j’ai quand même l’impression que cette vie l’a crevé 😉

Répondre

Paris vide ? Quand on voit le RER A ou les métros aux heures de pointe on a du mal à y croire… Bienheureux ceux qui peuvent aller au travail à vélo ou à pied !! Moins de monde peut-être, mais moins de trains et de bus, ça c’est certain !!

Répondre

Oui, j’avoue que le vélo à du bon 🙂

Pour moi Paris est bien plus beau à la fin de l’été, en septembre, quand il fait encore beau, et que l’on sent fraîchir le vent qui caresse doucement les feuilles des arbres qui commencent à roussir… Au mois d’août à Paris, tous les magasins sont fermés, seuls les quartiers touristiques vivent mais il y a trop de touristes. Pas question d’être malade ou d’avoir une panne de voiture… Il y a peut-être moins de circulation mais il y a des travaux partout, les métros ne sont pas climatisés, bref, je ne vois pas bien en quoi Paris au mois d’août vous fait rêver. Donc vivement la rentrée !

Répondre

Mais oui, normalement, tu as raison. Mais depuis Paris plage, mon retour en scooter est beaucoup plus épique. Les quais sont fermés et d’année en année, mon plaisir s’est transformé en expédition/klaxon/bouchon/pollution.
De fait, avant, je guettais le départ des a-ou-siens pour garder Paris pour moi toute seule. Maintenant, je m’enfuis vers des cieux plus cléments.

Répondre

il est vrai que j’ai la chance d’éviter le coeur de Paris en ce moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consectetur facilisis tempus dictum dolor. felis ut fringilla Lorem eget at venenatis,