Ma week list #36

Chers vous tous (je pourrais aussi bien écrire « chers vous toutes » : sur les 600 et quelques réponses reçues  à la mini enquête lancée il y a quelques jours, seuls… 1% des lecteurs sont des hommes, diantre !), cette semaine, je suis au vert. Mais comme je vous aime trop pour vous laisser choir ainsi, voilà quand même quelques mignoneries et chouettes liens à vous mettre sous la dent cette semaine. Je checke les commentaires à distance, mais j’essaye d’en prendre un peu, de la distance, justement. Aussi, ne vous étonnez pas si je ne réponds pas tout de suite.

Pour l’heure, voilà mes coups de coeur de la semaine !

Cette semaine, j’aime :

 ★ Printic

photo 1

Dans la série j’aime trouver des moyens de donner vie à mes photos Instagram and co, j’ai nommé Printic : l’appli permet de choisir les clichés que l’on souhaite imprimer depuis Instagram, donc, mais aussi Facebook ou son propre flux de photos. Quelques jours plus tard, à nous les photos façon pola ! Le tirage coûte 0,79 euros par photos, les frais de port sont gratuits. Quant au papier photo utilisé, rien à dire, il est plutôt quali.

Pratique, ludique, rapide et pas cher… je crois qu’on tient là un bon résumé de l’appli. Ah, et elle est gratuite, aussi. Youpi !

★ « Finding Paul Miller »

« A Facebook friend is better than nothing« .

Pendant un an, le journaliste américain Paul Miller a décidé de vivre sans Internet. Le 30 avril 2012, il débranche ses câbles d’ordinateur, coupe son smartphone. A 26 ans, le voilà sans connexion pendant un an.

Que se passe-t-il lorsqu’un homme décide de se passer d’Internet pendant un an ? Non, il ne devient pas meilleur, ni plus intelligent. Bien sûr, il passe plus de temps à lire, plus de temps à cuisiner, plus de temps à discuter réellement avec les personnes qu’il croise dans la vraie vie, et autres activités qui ne nécessitent aucune connexion web.

Mais il devient aussi et très rapidement un animal solitaire, déprimé, coupé du monde et peu enclin à sortir uniquement pour faire des mondanités. La flemme chevillée au corps, il perd contact avec ses amis les plus éloignés géographiquement parlant, redécouvre les joies des correspondances écrites au quotidien (je ne parle pas des missives poétiques et enflammées).

En somme, passées les premières semaines d’euphorie, Paul Miller a fait l’amer constat que travailler et rester proche de ses véritables amis et de sa famille est un vrai parcours du combattant sans Internet. Lisez cet article, regardez la vidéo ci-dessus… Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette expérience remet les choses d’équerre et lutte contre les faux semblants !

 ★  La summer escape de Comptoir  des Cotonniers x Princesse Tam Tam

LOOK 6

Imprimés colorés, vestiaire ludique, pièces bien coupées… Décidément, j’aime bien la tournure que prennent les choses chez Comptoir des Cotonniers ! Je m’étais un peu éloignée de la marque depuis deux ans, lassée par des collections qui se renouvelaient trop peu à mon goût et de couleurs toujours très tristes. Mais ça, c’était avant.

En l’occurrence, gros coup de coeur pour le vestiaire estival pensé à deux marques. Une collection simple, fraîche, ludique et bien pensée… De quoi mettre un peu d’été dans notre quotidien (on y croit !).

LOOK 12  LOOK 10  LOOK 8 LOOK 7  LOOK 5  LOOK 3  LOOK 1

 ★ Les pique-niques de Fol Epi

photo 4

Qui dit retour des beaux jours dit retour des pique-niques ! Bonne nouvelle : la marque Fol Epi offre un panier complet de victuailles à gagner dans 5 villes de France : Paris, donc, mais aussi Montpellier, Lille, Strasbourg et Bordeaux. J’ai pu tester ce pique-nique il y a quelques semaines (vous savez, un des trois beaux jours qu’on a eu depuis un mois…) : charcuterie alsacienne, fruits, fromage évidemment et desserts alsaciens, tout est bon… et pas que dans le jambon ! Ajoutez à cela un vrai panier pique-nique à l’ancienne, et vous aurez la classe en plus d’avoir une pitance délectable.

Si vous voulez gagner vous aussi un panier, choisissez l’une des 24 dates proposée, jouez sur le site de Fol Epi et à vous le joli panier rempli de victuailles trop miam !

photo 2 photo 3

 ★ Cette carte de Paris vintage 

c9d9d0b6787da6b621beb5be136550c9

Années 60 ? Avant ? Je ne saurais dire… Ce que je sais, en revanche, c’est que j’aime vraiment beaucoup cette carte, spottée sur l’excellent Bobida Vintage (je sens que vous allez me détester devant tant de splendeurs à portée de clic…!)

Joyeuse semaine !

Commentaires

dommage que printic soit seulement disponible sur apple je me serai bien laisser tenter à imprimer mes photos instagram 🙂

Répondre

Hello! Petite info : si tu es sous Android, l’appli sera toute à toi dans TRÈS peu de temps 😉

Ah, ce panier à pique-nique me donne des envies… Mais il va encore falloir être patiente pour que le soleil nous autorise à flâner dans les champs! 😉

Répondre

Merci pour Fol épi, j’avais cherché il y a quelques années un panier à pique nique et j’avais pas trouvé 😉

Répondre

En effet on pourrait croire à tort que se passer d’Internet n’est que bonheur et liberté…
Malgré ce lundi pluvieux tu me donnes envie de m’habiller pour les beaux jours… direction le Comptoir des cotonniers.
Bonne semaine

Répondre

Merci d’avoir posté l’expérience de ce journaliste, ça m’intéresse énormément car je suis (comme bon nombre de mes contemporains je pense) légèrement dépendante de internet (pas financièrement, juste, addict, comme à la cigarette). Bref, je vais regarder ça et lire son article attentivement (peut-être cela me déculpabilisera-t-il un peu 🙂
Bises

Répondre

J’adore Printic et le maillot bandeau du summer escape 🙂
Bises !

Répondre

Moi j’utilise le site Printstagram pour faire développer mes photos IG. J’adore mais je cherchais une solution pour développer les autres photos, je crois que je vais tester Printic ! Merci 😉
Justine

Répondre

Genialissime sélection comme toujours! J’ai aussi testé et validé printic! Pour le reste, ce n’est qu’une question de temps! Total craquage sur les maillots de bain tam tam x comptoir!!!!

Répondre

Ce maillot couleurs acidulés, je ne l’avais pas repéré, grâce à toi, c’est fait:) direction whislist!

Répondre

L’affiche est encadrée dans mon salon 🙂 Je l’ai dénichée chez « I love my blender » dans le Marais il y a quelques mois de cela.

Répondre

Rhaaaaa merci !

J’avais entendu parler de cette collaboration entre Comptoir et Princesse Tam Tam mais n’avais pas encore vu la collection… Et bien je trouve ça super frais ! Et ce maillot bandeau pastel, trop canon !!!! Merci DeeDee pour l’aperçu en images. Et profite bien de ta semaine 🙂

Répondre

Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

commodo ut id, pulvinar amet, Praesent efficitur. sed ut diam felis