Moment de solitude…

La scène se passe dans le TGV, dimanche dernier. Il est 18h30, j’ai dormi 3h entre samedi et dimanche après une semaine crevante et un aller-retour express. Autant vous dire que le silence dans les wagons, j’y tiens encore plus que de coutume.

Un petit couple s’installe en face de moi. Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont… bavards. Et vas-y que je glousse, et vas-y que je te tchatche, à mi-voix parcequ’à voix basse, c’est ‘achement moins drôle. Je reste cool, le train à démarré depuis 10 minutes à peine et j’en ai pour 4h, je ne vais pas me les mettre à dos d’entrée de jeu…

L’homme sort un ordinateur portable, l’allume, clique deci-delà. Quand tout à coup, je trésaille : un son strident sort de la bécane, du moins le crois-je.

Je contiens le roquet qui est -parfois- en moi et demande le plus aimablement possible : « excusez-moi, ça va durer longtemps, ce bruit ? ».

Et là… c’est le drame. La fille me regarde un peu interloquée, quant à son homme sweet homme, il esquisse un sourire et me répond « je ne sais pas, ça ne vient pas de mon ordinateur mais du fauteuil de derrière, là ».

Le truc qui n’arrive qu’à moi, bien évidemment.

Comment ça se termine ? Lamentablement, évidemment. Je rougis jusqu’à la racine des cheveux, je bégaye un pauvre truc lamentable genre « Ah, désolée. Mais ça vous gène aussi non ? » Non, ça ne le gène pas, qu’il me répond, l’œil goguenard et probablement décidé à se venger.

Inutile de vous dire que j’ai passé les 3h30 suivantes enfoncée dans mon fauteuil et le nez dans mon (passionnant) livre du moment…

Allez, rassurez-moi… ça vous arrive aussi, de tels moments de solitude ?

A tout de suite pour le match de la semaine 😉

Commentaires

Prem’s!!!! Ma pauvre deedee…. ca arrive ces grands moments de solitude.
PLEIN DE BISOUS
BONNE JOURNEE

Répondre

oh une boulette ???? mais ça m’arrive sans arrêt !!!

"je peux vous laisser ma place Madame ?" sous entendu, vous êtes enceinte ….. "non merci je ne suis pas enceinte !!"

Depuis j’ai quitté Paris et son Métro…. et si j’y retourne pour faire du shopping mieux vaut que la nana en soit à son 5ième mois sinon c’est Elle qui fait sa demande de fauteuil !!!!

Répondre

Je crois que ça arrive à tout le monde.
Remarque, la fois dernière dans le TGV, je devais être la seule dans les moins de 25 ans à avoir un baladeur aux oreilles. Et une bonne femme s’est levée pour venir me dire de baisser le son de mon baladeur et au moment où elle me dit "Est-ce que vous pourriez baisser le son" et que je la regarde d’un air interloqué, elle se rend compte que c’est le monsieur de plus de 50ans devant moi…

Alors oui, il y a des jours où ça fait du bien de pas être celle qui a un moment de solitude :]

Répondre

J’avais accouché depuis 6 mois de mes jumeaux…malheureusement mon ventre n’arrivait pas à dégonfler…malgré le pseudo régime que j’avais commencé.j’avais le ventre d’une femme enceinte de 6 mois..un soir dans le bus une femme me dit "maman mais vous devriez demander à vous assoir dans votre état…" bah non je suis pas enceinte….et vlap…j’ai failli pleurer sur le coup….Baby blues+ plus une nenette qui te dis que tu encore grosse…dur dur moment de solitude intense…

Répondre

Oh oui hélas ça arrive…c’est surtout frustrant quand tu ne prends pas de gants avec les autres. Mon dernier train, il était tard, je voulais dormir aussi, et là un espèce de con se met à envoyer des textos à environ la terre entière, avec les touches qui font bipbip, sinon c’est moins drôle. Je lui gueule donc dessus, pensant que le wagon serait derrière moi. Eh bien pas du tout, ils m’ont laissée me faire insulter toute seule, le mec a cessé 5 minutes et a repris ses envois pendant tout le trajet, j’ai vraiment cru que je ne tiendrai…. 😉

Répondre

Argh !

Et dans le TGV, pas moyen d’aller noyer ta honte en changeant de place…

Même pas réussi à dormir ?

Répondre

Il y a quelques années, à l’hopital, opération benigne, l’anesthésiste me demande dans quel lycée je vais…. J’avais 26 ans 🙁

Ajoutons tous notre pierre à l’édifice: http://www.viedemerde.fr/

Répondre

C’est drole, enfin pas sur le coup mais apres non? Comme quoi le roquet il vaut mieux le contenir…lol.
Rien a voir mais pour les Sudistes qui aime la mode enfantine une invit’ sur mon blog. Les parisiennes aussi sont invitees hein..

Répondre

c’est pas une vrai boulette!!!
tu etait fatiguées ‘est tout!
moi par contre mon hammeconnage a la paypal ct pas cool!!!

Répondre

alors moi c’est un peu comme hossegor, je venais d’accoucher de mon gnome il y avait à peine une semaine… avec l’Homme, on va faire deux trois courses de dernière minute et on passe à la caisse… je l’ai vu arriver gros comme une maison… la caissière super sympa, tout sourire, qui me sort "félicitation pour votre grossesse ! c’est une fille ou un garçon ?" et moi qui répond du tac au tac avec un grand sourire "c’est un p’tit gars et il est né la semaine dernière !" ohhh c’est la caissière en fait qui a eu un grand moment de solitude, elle était toute rouge la pauvre ! mais moi j’ai bien rigolé !!

Répondre

Hum je suis la reine de ce genre de situation… et dans ces moments là même mon chéri ne me soutient pas, même pas du regard :))
A un moment même il s’était demandé si je ne le faisais pas exprès… mais en fait non, je suis juste la reine du moment "un ange passe"… :))

Répondre

Mon plus grand moment de solitude, c’était dans le TGV… Je n’avais pas mes lentilles et mes lunettes étaient cassées… j’avais cru que j’étais bien à la place 36. Une nana et sa fille arrivent et me disent "on est là". Moi, je soutiens mordicus que non non c’est ma place… Normal, je ne voyais rien… Finalement, je me suis mis à dos tout le wagon, je ne sais pas comment…
LA HOOOOONTE TOTALE !!!!! Résultat, j’ai préféré quitter le seul wagon de 1ere pour voyager en 2nde, tellement je me sentais seule 😉

Répondre

Je suis comme Aude aussi, tous les jours, j’en fais une…Du style, nous attendons en caisse et je parle à mon ami en m’appuyant dos au caddie et en fait celui-ci est parti depuis un moment à une autre caisse et je m’aperçois que je parle à un charmant inconnu éberlué…Je fais déplacer (gentiment heureusement) une bande de jeunes dans le TGV qui avaient pris le carré que j’avais réservé pour ma fille pour qu’elle puisse dormir étant levé depuis 5h du matin.Et en fait je pense qu’elle a été aussi éveillé qu’eux pendant les 3h de trajet…Voilà, je ne vais pas raconter ma vie quand même mais je te comprends bien lol Enfin toi tu avais l’excuse d’être fatiguée…

Répondre

Oh j’aurais plein d’exemples à raconter! Il suffit d’être directe et franche pour que ce genre de situation arrive et nous ramène gentillement à un peu de self-control.
Le pire, je crois, est quand un proche est en plus témoin de notre excitation. On lui donne alors raison: il fallait rester zen. Rien de tel pour m’énerver encore plus!!!

Répondre

mais finalement, le son strident, il a cessé ou non ?

nan, je rigole…
l’été dernier, à Port Aventura en Espagne, je m’approche d’un guichetier et lui demande de mon plus bel espagnol (hum hum) et avec un superbe accent français à couper au couteau s’il peut me changer un billet en monnaie.
Il me regarde interloqué, dit qu’il ne comprend pas, je répète, toujours pas comprise, et finalement tente les gestes. C’est toujours un grand moment de solitude de ne pas arriver à se faire comprendre à l’étranger…

Il se met à ricaner, je commence à moyennement aprécier mais le pompom arrive.
Le gars à côté de lui, lui dit en français impécable : mais tu ne parle pas français toi ?
si si qu’il lui répond.

j’ai hésité à partir froidement de colère mais j’avais besoin de monnaie alors je lui ai demandé en français si je pouvais l’avoir oui ou non la monnaie, et une fois reçue, suis partie sans un merci ni au revoir.

Répondre

Euh, moi je me sens seule quand je m’esclaffe de tout mon long devant du monde, (faut pas faire les choses à moitié, hein!)
Quand un enfant tombe, personne ne semble faire attention, les parents réprimandent et voilà. Mais quand vous êtes adulte et que vous vous prenez une gamelle, oh la la!!!

Répondre

Je rejoins la truffe, on m’a déjà demandé si j’étais pas enceinte. Ca part d’un bon sentiment, c’est sur, mais narcissiquement, ça fout un coup !
Ki ki n’a été à la salle de gym à en crever les jours suivants…

Répondre

Difficile de faire un choix, les moments de solitude sont nombreux, je me rappelle de celui où j’ai failli être lynchée par une horde de vieilles dans le bus. Horrible moment de solitude.
Mais c’est plutôt mon tout premier souvenir de moment de solitude. Retour du jardin d’acclimatation un mercredi de garderie. Tous les enfants montent dans le bus, je dois avoir 6 ans grand maximum. Une des mono (une conne forcément) se met à hurler "qui a marché dans la m…", la matière est répandue à plusieurs endroits dans le bus.
Tous les enfants doivent lever les pieds. Les deux gamins en face de moi se mettent à hurler "C’est elle, c’est elle" et moi "non, non, NON c’est pas moi" Je n’en démords pas, ce n’est pas moi, je suis grande et je sais repérer les m… et les éviter. Tous les enfants nous regardent, me regardent et je continue à crier mon innocence. La mono arrive regarde mes chaussures et m’ordonne de sortir du bus, mais la chaussure coupable à la main, sous le regard de tous les enfants. évidemment, elle est furax et me crie dessus. J’ai l’impression d’avoir commis un crime abominable. J’ai vraiment vu beaucoup d’anges passer ce jour là. Je découvrais la honte absolue. Et seule tentais d’enlever la matière coupable sur ma chaussure pendant que tout le monde m’attendait. Je revois les visages des gamins écrasés sur les vitres pour me regarder faire… et rire.

Répondre

Toujours avoir dans son sac, toujours! des boules Quies et un Mp3, ça permet de s’isoler un peu du bruit ambiant.

Répondre

Moi aussi dans le TGV, um moment de solitude mais je ne sais pas en fait pour qui c’était le plus génant:
Je revenais d’un week-end au ski avec ma boîte. Nous étions donc une bonne partie de mes collègues dans le même wagon.
Je me retrouve assise à côté d’une inconnue qui avait envie de faire la conversation.
Elle me demande d’où l’on revient. Je lui réponds "d’un week-end au ski". Et là elle me sort: "ah oui, vous êtes une colonie de vacances…!"
Ben non, on a quand même passé l’age des colos! (j’ai 25 ans et mes collègues ne font pas jeunots). Je ne sais pas pour qui ça a été le plus génant, mais je pense pour elle.
5 minutes après, elle me dit texto: "bon je vais au wagon bar me bourrer la gu****" !!on ne la pas revue pendant les 5 heures de trajet. ouf!!

Répondre

Désolée mais en lisant ça ce matin en prenant mon petit dej, j’étais morte de rire :o)

Répondre

ma fille joue à un jeu qui s’appelle "ma bimbo". Il faut habiller des filles sur l’ordi. Mais elle ne sait pas ce que veut dire ce mot, pour elle c’est une jolie fille très "stylée". Et l’autre jour à la sortie de l’école : Oh maman, la dame elle pourrait être la reine des Bimbo !
La dame a entendu et fait la gueule. Moi je savais plus où me mettre

Répondre

ohh que oui, et souvent en plus … et pas plus tard qu’hier : je faisait le listing de personnes invites pour une soiree d’ouverture. Une personne se presente a moi au bureau et je dis ‘bonjour Mr YYY’, alors que c’est Mr XXX, et qu’il ne peut pas supporter Mr YYY (inscrit dans mon listing, et "checker" 2 secondes avant) … j’ai eue beau baragouiner un mot d’excuse, c’etait trop tard, j’ai eu le regard noir !

Répondre

Je te prête ma fille de 3 ans, ultra bavarde et ultra perspicace, et crois moi tu vas en avoir des moments de solitude ! "Oh un épouvantail" (non c’est un vieux monsieur en gabardine ma chérie), "Il a pas de cheveux le monsieur, ils sont iou ses cheveux ?"… et je passe aussi les moments où devant des toilettes publiques où elle m’attends gentiment, j’ai le droit à la question qui tue "tu fais pipi ou …" ! L’horreur !

Répondre

moi cela m’arrive regulierement..
mais bon on se refait pas:)
mais le coup de la femme enceinte, je me suis fais piegee plusieurs fois donc maintenant je ne dis plus rien..

Répondre

Je suis dans un bus, une ligne que je n’ai pas l’habitude d’emprunter, c’est même la 1ère fois. Donc je ne connais pas bien le quartier, les arrêts, etc. Il n’y a pas grand monde, 4-5 bonhommes d’âges variés, je suis la seule nana. Je suis assise, en train de rêvasser, le bus s’est arrêté, deux ou trois personnes montent à l’avant, et tout à coup je m’avise que c’est à cet arrêt que je dois en fait descendre. Il n’est pas trop tard, les gens ne sont pas tous entrés à l’avant du bus, et je me dirige rapidos vers une sortie. J’appuie sur le bouton qui ouvre normalement les portes, rien, ça ne s’ouvre pas ce n’est pas activé. Je me tourne alors vers le conducteur en lui demandant gentiment : « S’il vous plait, est-ce que vous pourriez ouvrir la porte ?». Les passagers devant sont en train de régler leurs trajets, le conducteur me regarde de sa cabine, il ne m’ouvre pas la porte et me dit « Ah, mais vous n’avez pas fait « Arrêt demandé » ! ». Moi : « Ben non, je viens juste de me rendre compte que c’est à cet arrêt que je dois descendre, alors je ne risquais pas… », et je vous signale que le bus est toujours arrêté. Eh bien non ! Il m’a encore rétorqué que je n’avais pas appuyé sur le bouton pour demander l’arrêt, il ne m’a pas ouvert et il est reparti sans plus de façon, en m’ignorant. Moi, estomaquée par tant de muflerie, de mauvaise foi alors que j’ai formulé ma demande et mon explication le plus poliment du monde, je me tourne pour regarder les autres voyageurs (dans ces moments là on cherche toujours d’éventuels soutiens… en vain), les prendre à témoins… Aucune réaction. Tous font comme si de rien était alors qu’ils ont très bien entendu l’échange entre le conducteur et moi. Personne pour intervenir et dire, chais pas moi, « N’exagérez pas, elle vient de vous expliquer, vous pouvez bien la laisser descendre à son arrêt quand même », un truc dans ce genre quoi… RIEN ! Outrée je suis, je fulmine intérieurement, bande de lâches !
Le bus est reparti, j’ai dû attendre l’arrêt suivant pour descendre et rebrousser chemin. Et à fait exprès, alors que certains arrêts sont distants l’un de l’autre d’à peine 300 mètres – on ne sait pas trop pourquoi -, celui-là était assez éloigné du précédent…
Ah le salaud de conducteur mal luné !
Vous aurez remarqué que c’est pratiquement toujours dans le bus, le métro ou le train que ce genre de situation intervient. Ah la promiscuité… rien de pire !

Répondre

Ces commentaires me font vraiment rire! Allez une autre, soyons fous : j’étais en déplacement à Poitiers pour 2 jours. Je m’apprête à prendre le bus le 1er matin, après 10 mns d’attente, un bus arrive, les personnes à côté de moi ne bougent pas donc je me décide à entrer et là, éclatement de rire des personnes à l’extérieur et des jeunes à l’intérieur…C’était le bus scolaire et j’ai quand même…33 ans!Sans commentaire…Aussi un grand moment de solitude..

Répondre

Nous passons une soirée agréable à la campagne chez des amis.Nous devions être une trentaine ….Il faisait bon dehors,l’ambiance délicieuse…bref je discutais avec un goupe d’amis, je décide de rejoindre mon amoureux…je le cherche, ah je trouve sa pte paire de fesses.Je me précipite sur ses jolies fesses en les tapotant, ms quand je relève ma tête, je vois mon amoureux à 30 mètres en face de moi…Et oui grand moment de solitude…En plus je ne connaissais pas du tt ce garçon…Bon au moins an a bien rigolé, enfin surtout eux….

Répondre

Un jour, j’ai proposé ma place assise à une dame.
Je lui sors "Asseyez-vous, profitez-en, vu que vous êtes enceinte".Bla-Bla-Bla , enfin, la honte, elle était pas enceinte.
J’ai dû m’excuser 15 fois.

Répondre

Pouah, trop de commentaires… :p

Juste pour dire : c’est balot ! Ouais c’est pas un commentaire hyper constructif ou même intéressant, mais si je ne disais que des trucs intéressant, ça se saurait -____-‘

P.S. Sauvez un commentaire, mangez un anti-spam qui pose des questions à la con o/

(Erreurs :
résultat du captcha incorrect -____-‘ y a qu’à moi que ça arrive ça)

Répondre

purge j’en ai tellement à mon actif que j’ose pas m’en souvenir…:-)

Répondre

J’aurais bien voulu voir la scène !

Moi la dernière fois que j’ai pris le tgv, j’étais à côté d’un gros biker tatoué et plein de bagues… A un moment, il s’est levé soudainenement et j’ai bien cru qu’il allait coller un pain à un autre mec qui téléphonait pas loin. C’était épique !

Répondre

moi je suis une spécialite du " c’est pour bientôt ? " accompagné de mon plus gentil sourire …. et chaque fois j’ai droit à " ma fille:/on fils a bientôt 1 an …. " et là ééééééééééééééééééééénorme moment de solitude !!!!!

Répondre

ça, je ne me risque plus jamais à le dire. Comme ça, ça limite les risques !

Oui ça m’arrive quand j’entends pas ce qu’on me dit après qu’on me l’ai répété 3 fois…

Répondre

Ah tiens, ça aussi ça m’arrive aussi…

Tiens, idem que bphanou, le coup du "30 ans, j’attends le bus et je monte sans faire gaffe dans un bus scolaire."

Moi, j’ai mis quand même pas mal de temps à réaliser que c’était un bus différent de d’habitude et finalement je suis descendu au niveau du lycée comme tout le monde. Coup de chance, je me suis retrouvé à moins de 10 minutes à pieds de là où je voulais aller.

Répondre

c parti: je vais manger au restaurant universitaire avec mon mec un soir, celui-ci n’ayant pas encore ouvert ses portes, nous nous mettons à lire le menu affiché au mur de la facade. C’est alors que je me retourne, histoire de regarder un peu le paysage, et me reretourne en enlacant mon copain par derrière… et là, je me surprend à lui trouver une odeur inhabituelle… je tourne la tête vers la droite, et là, c’est l’horreur, je vois mon copain assis sur les marches, mort de rire.

Répondre

J’ai vécu sensiblement la même chose que toi mais c’est les autres voyageurs qui ont morflé.
Il y a de cela quelques semaines, comme toi week end de folie pure, anniversaire, j’ai du dormir deux heures et englouti pas mal d’alcool… Je prends le train paris Nantes (en gros 2H de train), à peine installée, je m’endors super profondément, j’avais mis mon réveil au cas ou….
Finalement je me réveille toute seule et là derrière moi j’en tends une dame dire : "Ah enfin, elle arrête de ronfler !!!", je regarde l’heure, j’arrivais dans 5 minutes à Paris…
DOnc là grosse interrogation, était ce moi la ronfleuse??? J’ai eu la réponse en arrivant à Paris, quand je me suis levée j’ai eu le droit à un maximum de regards noirs, de biais, de travers,… enfin pas très sympa, je venais de leur flinger leurs deux heures de trajet… Ah oui j’avais oublié de dire que j’avais aussi un sacré rhume… De plus, j’ai senti le rouge monter, je devais ressembler à une pivoine….J’ai mis un peu de temps à me remettre de cet épisode, la HONTE et je me suis fait une promesse, jamais plus je ne dormirais dans le train ou je soignerais mon rhume si je dois reprendre le train, au choix….

Répondre

Dans le TGV je parle souvent avec les petites mamies…j’aime bien c’est sympa je trouve ^^

Répondre

Dans le train : "Monsieur désolée mais vous êtes à ma place". Le Monsieur : "ah mais j’ai réservé ! ". Moi :"mais bien sur, montrez moi votre billet ! parce que le mien indique bien la place 32, et celle d’à côté est celle de mon fils". Le Monsieur : bah regardez, voiture 15, place 32-38…." Moi : "Mais nous ne sommes pas dans la voiture 15 !!! c’est la 17 !!!" Le Monsieur : "si si". Les gens du wagon "si si !!!"…. La honte….

Répondre

RHA !
je les connais par coeur ces situations. La semaine dernière j’étais dans un fichu train de nuit. C’est déjà pas drôle de devoir dormir avec des vieux qui ronflent dans des sièges moins confortables que des pavés dans une rue pietonne, mais alors là ce fût le bouquet : à côté de moi, il y avait un couple de jeunes allemands d’une vingtaine d’année. Et vas-y que je fouille une heure dans la paquet de bonbons, que je chuchotte hyper fort, que je rigole, que je me remue… Et là le mec sort son pc portable et commence à mettre un film… Et ils ont pas arrêtés pendant deux heures de glousser… pffff j’ai eut une des plus grosse envie de meurtre de toute ma vie je crois…

Répondre

Attends, ils auraient pu se tripoter… ça aurait été encore pire ! Bienvenue ici by the way 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.