Mon idée du Black Friday

Des kilos de newsletters envoyées, des tracts dans nos boites aux lettres, des SMS, statuts, messages privés et j’en passe… Vous ne pouvez décemment pas être passées à côté du fameux Black Friday, cette journée de super-promos venue des Amériques (comme c’est étonnant !).

Initialement lancée les derniers vendredis du mois de novembre pour lutter contre la baisse de la consommation quelque part dans les années 50, cette journée incarne aujourd’hui les dérives de notre consommation aux conséquences désastreuses pour la planète comme pour les hommes : trop longtemps, on a été coupés de la réalité de la production, que ce soit en matière de mode ou d’alimentation. Trop longtemps, on n’a même pas eu à fermer les yeux, on nous les fermait d’office… ! N’allez surtout pas croire que j’assène un jugement du haut de mon avis péremptoire : vous le savez, j’essaye d’avancer sur le terrain d’une mode plus responsable mais j’ai mes failles, comme tout le monde. Je consomme encore beaucoup, mais d’une autre façon que je veux plus réfléchie. Surtout, je suis persuadée que culpabiliser les consommateurs que nous sommes ne fera pas avancer le schmilblick.

Ce qui peut le faire avancer, ce fameux schmilblick, ce sont à mon humble avis les initiatives qui essaiment ça et là pour ré-insuffler à cette journée une logique faite de sens plutôt que de profits. Raison pour laquelle j’ai décidé de m’associer à l’opération lancée par Monoprix : pour le Black Friday, l’enseigne propose de reverser 1% de tous les achats mode à l’Association Les Petits Frères des Pauvres pour financer les réveillons de Noël. Des bénévoles de l’association seront également en magasin ce jour là pour recruter de nouveaux bénévoles.
Alors oui, bien-sûr, on peut voir ça comme un moyen de s’acheter une bonne conscience à peu de frais. Bien-sûr. Mais on peut aussi choisir de voir le verre à moitié plein et se dire que quitte à ce que ce Black Friday ait lieu, autant faire en sorte de faire naitre dans son sillage des initiatives engagées, pour cette journée et à plus long terme

  • Pantalon, chemise, manteau, chapeau Monoprix 
  • Chaussures Soeur Paris 
  • Bague Ginette NY

Si vous souhaitez profiter du Black Friday pour soutenir Les Petits Frères des Pauvres, voici quelques pistes. Pour info, avec le code DEEDEE50, vous aurez une réduction totale de 50% !

Voilà ! On le sait tous, Rome ne s’est pas faite en un jour. Pour cette initiative comme pour d’autres, je sais que vous ne serez pas tous d’accord mais de mon côté, je veux croire qu’elle fera avancer le sujet d’une mode plus engagée, plus responsable et plus juste. 

Et si vous ne voulez pas participer au Black Friday, vous pouvez aussi faire un don directement aux Petits Frères des Pauvres 🙂

 

Article en partenariat avec Monoprix (ce qui ne m’empêche pas d’exercer mon libre arbitre)

Commentaires

Tout à fait d’accord, Deedee. Nous sommes harcelées au sujet du Black Friday sur les media, les portables, les réseaux sociaux. Autant que cette fièvre consumériste serve une bonne cause ! Je suis une fidèle cliente de Monoprix et j’apprécie le tournant contemporain qu’a pris l’enseigne.

Répondre

Oui. Pour Noël par exemple, la marque a sélectionné énormément de pièces Made in France… « Step by step » !

Une réduction supplémentaire de 50%, vraiment ?? 5 non ?

Répondre

Ça n’était pas assez explicite, j’ai modifié 🙂

Et le Green Friday? C’est acheter au même prix que d’ordinaire dans des enseignes qui reversent le produit des ventes pour protéger l’environnement. Ou encore le boycott (autre invention US pour s’insurger au début du 20eme siècle contre les conditions de travail dans la confection new-yorkaise…) comme le propose l’enseigne Centre Commercial.

Répondre

Oui, il y a beaucoup d’initiatives positives autour du Black Friday. Tu as le Giving Tuesday de l’Unicef, le Fair Friday… en plus des Black Friday solidaires. Beaucoup de pistes pour éveiller les consciences au moins mais mieux 🙂

Effectivement, c’est toujours mieux d’en faire profiter une association. Et si certains attendent ce jour là pour consommer, et font attention le reste de l’année, pas de quoi taper sur ce fameux vendredi noir. Mais pour ma part, hormis la carte WE SNCF sur laquelle j’ai craqué, j’ai décidé que je n’achèterai pas mes cadeaux de Noel aujourd’hui car je n’ai pas d’idée précise. Je vais plutôt essayer de trouver mon bonheur dans une boutique Emmaüs ou sur le bon coin. C’est une première pour moi.

Répondre

Hello !

J’avoue avoir moi aussi été noyé sous les newsletters et les sms, … Cela dit ca m’a permis de trouver quelques coadeaux pour les fêtes de Noël et d’acheter un casque avec micro pour le boulot à un prix résonable.

Bises
Witchimimi

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. nec tempus venenatis dictum risus pulvinar