Parisienne !

Je ne saurais même pas vous dire ce qui m’a conduit à courir hier les 6 kilomètres de la Parisienne. Pire, à apprécier courir ces 6 kilomètres. Je dois être un peu folle, au fond…

Il faut que vous sachiez que j’ai toujours exécré le sport, surtout lorsqu’il s’agissait de courir. Je garde de mes séances d’endurance un souvenir particulièrement pénible, à base de points de côté, d’air cinglant brûlant la gorge, de souffle roque, de prof qui gueule et autres réjouissances. S’en sont suivies des années entières sans que je lève le moindre bout de gras. Jusqu’à cet amer constat : « on a rien sans rien ». Bon.

Après des mois à courir -hélas virtuellement !- après le sport idéal et contre toute attente, je me suis mise à la course. Au moins, me disais-je, ça ne coûte presque rien. Et puisque j’ai la chance d’habiter près d’un parc, pourquoi pas.

Et… je me suis prise au jeu. Modérément, hein, tout doux ma p’tite chatte, je ne me suis pas muée en Marie-Jo Pérec non plus ! Faut pas rêver. Et ma sœur, cette fourbe, de me dire que pour rester motiver, rien ne valait un objectif, un vrai. Voilà comment je me suis retrouvée à participer à une course d’endurance, un dimanche matin à 8h au Champs de Mars.

C’est incroyable l’ambiance qu’il peut régner sur une course. Le bruit, la foule, la musique qui écrase tout. Le stress de la ligne de départ, noyée au milieu des 4000 premières à partir. Les GO qui improvisent une choré du haut d’un bus en guise d’échauffement collectif. Ces femmes, de tout âge, courant avant tout pour « la bonne cause » côte à côte avec celles -dont je fais partie- qui se sont retrouvées là sur un malentendu. Les « allez maman », les « pour Isabelle » & co qui jalonnent le parcours. Les quidam, un peu intrigués de se retrouver au milieu de ce joyeux tohu-bohu. Celles qui courent, celles qui marchent, celles qui dansent sur les routes d’ordinaires empruntées par les voitures. Les encouragements, les applaudissements, les cris de joie. Et le bitume qu’on avale lentement, mais avec cette détermination farouche de ne pas s’arrêter avant la ligne d’arrivée.

« C’est peut-être difficile à croire mais tu seras fière de toi à l’arrivée » : c’est vrai frérot, tu ne m’avais pas menti !

On se donne rendez-vous l’année prochaine au Champs de Mars ?

Commentaires

Ca ferait presque envie, au moins pour voir cette ambiance mais… non 😉
Je suis admirative car rien n’y fait : je déteste vraiment courir !
Je fais ma rentrée « des classes » à la danse ce soir 🙂
Bonne journée ^^

Répondre

Je te jure : si je peux courir, TOUT LE MONDE peut le faire. Vraiment !

Bonne rentrée 😉

Effectivement, rien ne vaut un beau challenge pour avancer.
Pour ma part, ce sera les 8km de la bordelaise !

Répondre

Bon courage ! C’est quand, qu’on t’envoie des ondes positives ? 🙂

Bravo à toutes, en plus il pleuvait terriblement ! Tu ne nous parles pas de courbatures ce matin, je m’etonne et admire !!

Répondre

Ahah, disons que j’ai rédigé le billet hier soir. Là, maintenant, je SOUFFRE. Et ce sera pire demain. MONDE CRUEL !

J’y étais pour encourager une amie, vous étiez toutes magnifiques ! Bravo pour cet exploit personnel !

Répondre

Merci !

Félicitations ! Comment s’est passé ta course au final ?

Répondre

Franchement, tous ces gens qui courent ou qui jalonnent le parcours pour encourager les coureuses, ça te galvanise. J’en ai bavé, mais plutôt modérément. Mon but était de ne pas m’arrêter.. J’y suis parvenue 🙂 In fine, je suis 6 207 sur 21 760, 47 minutes et quelques… Peut mieux faire 😉

Bravo !!

Répondre

Merci ma belle ! Me connaissant, tu SAIS en plus à quel point j’ai du lutter pour me retrouver au Champs de Mars à 8h du matin pour courir 6 km… Quel gag, hein ! Bises

Je l’ai aussi couru dans le cadre d’un EVJF sans entrainement préalable. Super ambiance!
Par contre ce matin c’est la torture….

Répondre

La future mariée a du apprécier !

si tu ne veux pas perdre la main, y’a odyssea bientôt (1er we d’octobre). c’est pour la lutte contre le cancer du sein.
Moi j’y serai 🙂
http://www.odyssea.info/

Répondre

Oui j’ai vu, ils distribuaient des prospectus pour Odyssea après la course. Bon, 10 km, c’est un peu trop pour moi… !

Bonne course 😉

Je l’ai faite l’année dernière, on était 6 copines a courir ensemble, on était déguisée, on était heureuse d’avoir partagé ça ensemble et le summum, c’est quand on a reçu le mail de remerciement de la parisienne…car qui était sur la photo du mail?? nous!!

Répondre

Très bon !

Chapeau bas… tu as toute mon admiration

Répondre

Je crois que pour une fois, j’ai la mienne aussi, d’admiration 😀 Merci Chris !

J’y étais aussi, comme depuis 2 ans et comme de nombreuses années à venir je pense !
L’ambiance et l’adrénaline font oublier qu’on se lève à 7h un dimanche pour aller courir 🙂
A l’année prochaine !

Répondre

Yep, à l’année prochaine ! (qu’est-ce qui m’arrive, franchement ?! :p)

Big up. Chaque année, voir les photos des copines toutes fierotes sur leur mur facebook me fait (presque) envie. Mais rien que l’idée de faire une foulée me fait mal au sein (au figuré). J’ai les mêmes souvenirs que toi de l’endurance au lycée !

Répondre

Nan je t’assure, c’est jouable. Vraiment !

Tu es bien courageuse !!!

Répondre

Je suis une aventurière de l’extrême. CQFD 😉

Hihi 🙂 Je suis fière de toi!

Répondre

Merciiiii ! C’est grâce à toi quand même 🙂

Je garde le même souvenir que toi pour mes séances d’endurance au collège …
Moi aussi je suis fière de toi 🙂 Même si ça vaut moins que les paroles de ton frère 🙂
Bravo Deedee 🙂

Répondre

Sisi, en matière de félicitations, je prends tout ! 😀

Moi aussi j’y étais !
C’est vrai qu’on est fière en passant la ligne d’arrivée et l’ambiance est tellement sympa sur le parcours que l’on est jamais démotivée 🙂
+1 avec Gaëlle et il y aussi la Course du Souffle le 25 septembre.

Répondre

Oh dites donc, ça fait beaucoup de courses tout ça 🙂

Pas trop courbaturée ce matin ?

Ah mais félicitations ma p’tite dame ! Mêmes souvenirs déplorables de l’endurance à l’école-collège-lycée, air qui brûle la gorge, points de côtés, temps (et note) minables. BRA-VO BRA-VISSIMO

Répondre

Tiens, j’avais oublié « notes minables » aussi, évidemment !

Merci Kraby 🙂

Bravo!!! Moi qui déteste courir, je pense que je ne serais pas au RDV l’année prochaine …

Répondre

Mais siiiii, tu peux le faire !

Il est certain qu’habiter tout près d’un parc aide beaucoup à s’y mettre… Je crois que c’est la seule raison qui m’en empêche vraiment : courir dans les rues non merci, prendre le métro en jogging baskets (on ne sait jamais où mettre ses clefs, ni son pass Navigo…) non plus, donc… je vais à la piscine pour remplacer 😀

Répondre

Je plussoie !

En fait la course c’est un peu comme les clopes. On n’aime pas trop au début et puis on peut plus s’en passer. Ummm…
Je crois que ce que je voulais dire c’était « Félicitations »!

Moi, ce que je comprends pas c’est le fitness en salle, avec comme air le parfum des autres et comme paysage le mec gênant obsédé par ses biceps.

Répondre

Alors, je n’en suis pas encore à ce niveau d’addiction (mais je ne demande que ça, note 🙂

Le fitness en salle, ça peut prendre, avec un cours collectif par exemple. J’aime bien.. enfin, suffisamment pour y aller au moins 6 fois par an 😀

Hier, 1ère course aussi, avec les copines. Nous n’étions pas peu fières de passer la ligne d’arrivée… On en redemanderait presque!

Répondre

Nan, quand même pas :p

Attention, ça commence par la parisienne et ça se termine par un marathon !
Félicitations.

Répondre

Non, non plus 😀

Ah ah, ben c’est officiel, moi j’ai une motivation de poisson rouge… Vu que l’année derniere, j’avais repris la course à pied, je m’étais inscrite à la parisienne et puis.. pouf, la motivation a disparu comme une murène au fond de son trou…

Du coup, je dis bravo, à toi et ta motivation :p

Répondre

Tsss, allez, l’année prochaine, on la fait ensemble ?

Ah tu vois ! on se laisse prendre au jeu.
C’était ma première aussi et franchement je trouve ça grisant.
Je propose l’année prochaine une parisienne « Le blog de Deedee » avec tes lectrices, je suis sure qu’on sera capable de gagner le challenge en équipe !

Répondre

Moi aussi j’y étais ! C’était génial !! 😉
C’est rigolo, j’ai moi aussi fait 47 minutes et qq mais je suis classée 16762ème !

Répondre

An non, c’est pas possible ça ! Regarde encore 🙂

Ben écoute, je ne sais pas, mais c’est ce qui est écrit sur le site de la Parisienne :
2011
Classement Place Nom Équipe Temp individuel
Scratch 16 762 Roxane Guyton NULL 00:47:55

Répondre

Ah oui, alors c’est TRES bizarre. Je ne comprends pas tout. Je mène l’enquête 😉

En tout cas, on a du passer la ligne quasi en même temps : je suis à 00:47:52 🙂

Lol et quelle enquête 😉 Peut-être que c’était les classements provisoires que tu avais ? Là sur le site, les personnes qui ont fait 47 min et quelques sont à la 16000ème place et quelque.
http://www.la-parisienne.net/classements/2011

Répondre

WEIRD ! Je te dis 😉

Bon, alors c’est la grosse LOOSE : oui, visiblement, je suis 16 708 et non 6 207 ! J’ai lu seulement le premier résultat de la liste, « scratch », qui donne le résultat dans la « catégorie ». J’ai pas tout compris à quoi ça correspond, mais je suis biiiiien plus loin dans le classement, ça, c’est sûr.

Ouiiiin !

Rhôôôô, ça me manque ! Je ne m’en rendais pas compte jusqu’à te lire mais, fichtre-fichtrouille, ça me manque.
Tu as repris de l’efferalgan ce soir ?

Répondre

Je n’en ai plus, de l’aspirine. Je fais sans !

c’est tellement bien raconté ! A refaire pour l’année prochaine ?

Répondre

J’ai envie, oui !

(et merci pour les compliments 🙂

Moi-aussi j’y étais, je courais sous les « couleurs » de mon entreprise. Tout comme toi, j’étais une quiche en endurance et je me suis entraînée, j’ai investi « un peu » dans des bonnes chaussures… J’ai adoré ça, départ dans la 2ème vague, ambiance formidable, convivial et bon esprit 😉 et la cause, tellement bonne 😉 Prête pour l’année prochaine !!

Répondre

Bravo ! J’y étais aussi et j’avoue que les courbatures se sont faites sentir hier…
C’était une première pour moi mais à refaire évidemment ne serait-ce que pour l’ambiance !

Répondre

Bravo 🙂 moi, j’ai repris mes baskets ce matin, ça fait du bien même si c’est duuuuuur !!

Répondre

Et moi les 20 kms de Paris le 9 octobre !! Stay tuned 🙂
Mais j’ai déjà fait La Pariesinne et j’ai trouvé ça génial effectivement 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

justo elementum commodo quis, amet, elit. ut dolor. risus