Le parfum

Je suis ultra difficile en matière de parfum. Oh, le bel euphémisme !

J’aime les effluves capiteuses, mais pas trop. Les fragrances qui ont une présence entêtante et subtile à la fois. Qui intriguent par leur parfum peu commun et à la personnalité plutôt marquée.

Longtemps, j’ai cherché le partenaire idéal à qui je voulais confier mon sillage. Après quelques errances à base d’eau de parfum de Lolita Lempicka, du « Classique » de Jean-Paul Gaultier, et même quelqu’obscur parfum d’homme,  j’ai fini par trouver mon bien, mon précieux. Coco Mademoiselle, de Chanel.

Depuis une dizaine d’années, c’est à lieu que je confie ma peau.

Et puis… Je ne sais pas, j’ai eu envie de changer. D’abord parce qu’à force de le porter, je ne le détecte plus. Du tout. Mais aussi et peut-être surtout parce que j’ai envie de m’éloigner des parfums ultra commercialisés partout, partout : Coco, c’est moi et personne d’autres. Et c’est bien là où le bât blesse ! Le parfum est LA vache à lait par définition de toutes les marques de cosmétiques qui, à force de sortir nouveauté sur nouveauté et de noyer le quidam sous un flot d’effluves sans cesse renouvelées tuent toute originalité et toute sensibilité autour de ce petit bout de luxe.

Pour toutes ces raisons là, je me suis donc mise en quête d’une nouvelle identité olfactive.

A ce stade, je dois vous avouer que mon rêve absolu serait de pouvoir me faire composer un parfum sur-mesure chez Guerlain ou chez l’Artisan Parfumeur. Mais vous le devinez, l’ultra luxe a un prix… que je ne peux pas exactement me permettre. Monde cruel.

En attendant de pouvoir me rendre à Grasse, option presqu’aussi luxueuse en terme d’odeur et largement moins coûteuse que les deux sus-mentionnées, j’ai donc recommencé à renifler tout plein de fragrances différentes. Et sans abandonner totalement mon fidèle Coco, j’ai adopté il y a quelques semaines Philosykos, de Diptyque. Un parfum à base de figues, mais pas le fruit : la feuille. Et ça change tout. Il est signé par Olivia Giacobetti, une  parfumeuse à qui l’on doit une cinquantaine de fragrances inimitables et qui privilégie dans ses créations les odeurs fortes de la nature comme le figuier mûr (Philosykos mais aussi Premier Figuier, qu’elle a composé pour l’Artisan Parfumeur en 1994), le cuir mouillé, le caramel, le linge qui sèche, le chocolat, ou bien encore le thé.

Et c’est exactement ça que j’aime dans Philosykos : sa personnalité bien trempée, et son parfum gourmand et enivrant que je renifle à l’envi.

Affaire à suivre… !

Commentaires

Bonjour Deedee !

C’est amusant, j’ai porté Coco Mademoiselle pendant des années avant de passer à Diptyque (Olène puis Philosykos… 🙂
Belle journée à toi

Répondre

Je ne me souviens plus exactement d’Olène, mais comme je les ai tous sniffés jusqu’à plus soif..! 🙂

moi aussi longtps coco mlle je ne le supporte plus du tout (deux flacons dans ma salle de bain) EN plus je le sens chez tute les femmes

je pense prendre ambre de l artisan ou alors reprendre ysatis ou bien encore apres l ondee

sinon as tu essaye la fleur d oranger de grasse il est divin 😉

Répondre

A priori, je ne suis pas dingue de la fleur d’oranger… mais tu m’intrigues !

Je vois que je ne suis pas la seule à être aussi difficile. Combien ai-je acheté de parfums en pensant « ca y est, j’ai LE parfum » et hop, 48h après il me rendait malade…
Je suis donc fidèle à Mure & Musc de l’Artisan Parfumeur, et depuis peu à Bois de Iles de Chanel (que l’on ne trouve qu’à la boutique de Cambon)

Répondre

Je ne connais aucun des deux : c’est bon signe si tu recherches la rareté 🙂

cela fait depuis la 3e que je mets…White musc du body shop! J’ai enfin réussi à lui faire quelques infidélités grâce à l’eau des merveilles d’Hermès. Mais,je n’ai pas encore trouvé LE parfum…Enfin, bon ca ne m’étonne pas de toi que tu mettes Coco Mademoiselle…Coco t’as le look!

Répondre

Mais si, tu l’as : c’est white musc visiblement ! 🙂

moi aussi cela fait longtemps que je ne supporte plus tous ces parfums trop vus trop sentis, bien que j’ai longtemps porté Egoïste de Chanel, que j’aime toujours. Mais depuis plusieurs années, c’est Serge Lutens sinon rien. Quand on a goûté à Serge Lutens…on ne peut plus revenir en arrière. Hélas, je déplore qu’on en trouve de plus en plus dans les parfumeries….je n’ai pas envie que ça se démocratise à ce point…

Répondre

J’avoue que je suis très très très tentée par Serge Lutens !

Je sais ce que je recherche dans un parfum et je sais ce que je ne veux pas. Tâche ardue également que de trouver une identité olfactive et il y a quelques mois, une surprise dans ma boîte aux lettres: l’échantillon du premier parfum de la maison Martin Margiela. Je suis immédiatement conquise. Depuis il ne me quitte plus et on me dit tout le temps que je sens bon. Mission réussie 🙂
J’irai quand même par curiosité découvrir Philosykos, de Diptyque 😉
Bonne journée

Répondre

Et il sent quoi ce parfum ? Fais nous rêver !

Dure de trouver son parfum, moi je crois à un parfum par période de sa vie, je crois qu’on a des humeurs ou que l’on fait ressortir quelque chose de différent suivant l’âge où ce que l’on vit ! Personnellement, Coco Mademoiselle me va bien mais de temps en temps mon grain de folie c’est Ma Dame de Jean-Paul Gauthier…Mais on se laisse toujours surprendre à nouveau non?

Répondre

Oui, c’est peut être vrai. Pas mal de choses changent dans ma vie en ce moment. Ou du moins, j’aimerais qu’elles changes : à chaque nouvelle page son empreinte olfactive ?

Nous sommes presque toutes passées par Coco je vois…. Cet hiver mon dévolu s’est jeté sur le nouveau Balenciaga, divin … J’ai beaucoup aimé un temps L’instant de Guerlain mais maintenant il m’écoeure. Je ne sais pas si on peut rester fidèle à un même parfum toute sa vie, on doit en changer à certains stades de sa vie..

Répondre

Oui, cf. ma réponse plus haut.

j’adore la maison Guerlain, aussi. Malgré la diffusion de leur parfum, la marque reste « intimiste ». Et puis j’adore la fontaine à parfum de la maison mère, avenue des Champs Elysées 🙂

Hello,
comme je suis d’accord avec toi!Je refuse maintenant systematiquement les échantillons de parfum.Tous se ressemblent!Depuis qques années maintenant,j’ai découvert l’artisan parfumeur et son ambre extrême et celà fait vraiment la difference.Pour les personnes qui t’entourent aussi.Je me laisserais bien tenter par leur dzongkha.Mais tu as raison,un amie m’a dit que les parfums diptyques étaient très différents aussi.Soyons claire c’est ce que l’on recherche non,faire la différence?
Bonne journée à toi.

Répondre

Décidément, l’Artisan Parfumeur emporte tous les suffrages 🙂

Eh oui, la différence… dans un monde standardisé, c’est essentiel !

Moi aussi, je porte Coco Mademoiselle depuis… 8 ans, mais toujours en alternance avec Daim Blond de Serge Lutens. J’avais une amie qui a travaille pendant longtemps chez Guerlain, elle m’a explique que chez les parfumeurs connus, seuls Chanel et Guerlain avaient un concentre de produit/fleur eleve, vs les autres qui compensent avec de l’alcool pour rentabiliser leur jus.
Les artisans parfumeurs, Annick Goutal, Serge Lutens, Frederic Malle, ont aussi un processus de fabrication « a l’ancienne ».
Perso, pour moi, c’est deja un critere de choix. Je prefere un parfum qui change de personnalite tout au long de la journee, qu’un truc qui reste le meme et qui ne dure pas. Et puis, le fait que la plupart des parfums soient produits par des Coty ou Procter, je trouve que tout de suite ca perd de son charme…

Répondre

Oui. Raison pour laquelle j’aime autant Guerlain, d’ailleurs !

Je ne savais pas pour Annick Goutal en revanche. Merci pour l’info 🙂

Depuis un an, je porte Me, Myself and I d’Egofacto. Il correspond assez bien à un certain état d’esprit que j’aime beaucoup mais là j’ai envie de douceur, de riz blanc, d’herbe fraîche… Le cuir mouillé, tu as senti ? J’avoue que ça m’intrigue ! 😉

Répondre

Ahh j’avais bien aimé aussi ! https://www.deedeeparis.com/blog/parfums-ego-facto

C’était le Poopoopidoo qui m’avait séduite, en ce qui me concerne. Mais je m’en suis vite lassée… Ah c’que c’est compliqué, ces histoires de fragrances !

bonjour ! moi je portais tout simplement L’Ambre, de chez l’Occitane : fragrance musquée comme j’aime, un joli flacon rétro et surtout pas cher du tout (15 euros je crois). L’autre jour, après l’été où je ne me parfume pas, je me rends dans une boutique. Là, le choc : ils ont arrêté de le fabriquer ! Mon parfum ! La déception fut intense… Et à ce jour, je n’ai toujours pas trouvé son remplaçant…

Répondre

Eh oui… Bienvenue dans le monde de la rentabilisation à outrance…!
D’après ce que je lis ça et là, essaye chez l’Artisan Parfumeur 🙂

Deedee, t’as déjà essayé (untitled) de la Maison Martin Margiela? Moi, je suis accro. Tout à fait ça que tu dis, un odeur entêtant (j’ai adoré ce mot!) et subtile, fraîche, différent, qui me fait penser à la fumée des cigarettes, MAIS DANS LE BON SENS!!! 🙂 Tu vois? C’est comme tu dis, le cuir mouillé c’est pas quelque chose de très parfumée normalement, mais le petit touche intrigue et fait le parfum plus intéressant. Essaye-le, je crois que ça te plaira. Bises

Répondre

Non ! Mais tu es la seconde à en parler ici…ça m’intrigue !

Like this, de Etat Libre d’Orange… créé avec Tilda Swinton…
Il y a de la citrouille, c’est tout à fait le bon moment de le porter d’ailleurs.. 😉

Répondre

Oh oui dis donc, c’est marrant ça !

Idem, j’en ai eu assez de sentir « mon » parfum sur d’autres dans le métro ou en les croisant dans la rue ! Et j’ai découvert Jo Malone, je sais pas si tu connais mais c’est une maison anglaise du même genre que Diptyque (bougies, parfums d’ambiance, ligne de soins et de parfums pour le corps). Désormais, je me sens unique 🙂

Répondre

Je ne connais que de nom.

Comment est-il possible de recréer l’odeur du « linge qui sèche » ??

Répondre

Ah mais c’est pas moi, le nez ! Je serais bien incapable de l’expliquer ! Mais j’ai très envie de sentir 🙂

Merci les filles, ca me reconforte de savoir que je ne suis pas la seule:
1/ a me lasser de Cocvo Mademoiselle
2/ a ne pas aimer les parfums trop sentis
3/ a chercher de la rareté et du luxe (mon côté connasse d’ex-parisienne)

Je cherche encore a ce jour…

Répondre

Ahah, bienvenue dans le clan des connasses !

haaa les femmes et les parfums vaste sujet. Idem Chanel j’ai arrêté depuis longtemps je ne le sentais plus. Je reste donc fidèle et inconditionnelle à Guerlain et heureuse qu’ils aient eu la bonne idée de refaire une réédition de mon parfum jadis disparu !! Pas évident de trouver trouver l’âme soeur qui nous collent à la peau. J’ai tenté pendant plusieurs années de le remplacer vu sa disparition, rien à faire alors patience ….Bizzz

Répondre

Guerlain est une maison qui sait faire vivre ses valeurs… Je n’ai pas été séduite par leur jus, quoique je ne les connais pas tous ! Et puis comme je l’ai évoqué un peu plus haut, j’adore l’idée de la fontaine à parfum 🙂

Moi aussi j’aime beaucoup la feuille de figuier dans les parfums, je porte ‘Fig-Apricot’ de Fresh et je ne me lasse pas de cette effluve qui évolue au courant de la journée. Dans le même esprit, j’aime beaucoup Dambrosia de Profumum Roma, mais il coûte la peau des fesses: 179 euros pour le 100ml d’eau de parfum

Répondre

Aïe !

Ah un parfum Diptyque, ce sont les meilleurs ! (avec l’Artisan Parfumeur ?)

Répondre

Je n’ai jamais porté un seul parfum de l’Artisan Parfumeur… Mais j’ai très envie de tester, maintenant !

Bonsoir Deedee,

A la recherche du parfait parfum…
j’ai tenté l’expérience de créer mon propre parfum et j’avoue que j’ai adoré( ce n’est pas si cher que cela moins de 100 Euros), mais bêtement l’atelier a perdu « ma formule », alors je suis encore dans la quête. Je porte » black orchid » de Tom Ford en attendant et mon prochain choix se tourne vers l’artisan parfumeur à moins que dyptique me fasse « du nez »

bonne soirée

Répondre

100€ ? Mais quelle marque propose un tel atelier ?

Moi aussi j’ai porté Coco Mademoiselle jusqu’a l’écoeurement. Et maintenan c’est Alien de Mugler pour l’hiver et une Aqua Allegoria de Guerlain l’été en fonction de l’envie du moment.

Répondre

C’est marrant car j’ai changé de parfum il y a un mois.. de Coco je suis passée à Coco Mademoiselle…mais après une semaine de bonheur suprême ou je sentais mon parfum…tout à disparu..pourtant la vendeuse m’avait conseillé de changer de parfum afin de mieux retrouver Coco !! Perso j’aime les parfums capiteux..qui laisse une trace de mon passage !!!

Répondre

Je croyais que tu allais nous parler du livre.
J’aime beaucoup Coco Mademoiselle mais pour Noël, je vais commander Angel de Mugler. Je l’adore, lui et son cousin Alien, ce sont des senteurs capiteuses comme j’aime.

Répondre

Hello Deedee, je laisse rarement des commentaires mais le parfum j’adore et d’ailleurs j’y travaille, pour une Cie peu connue en France mais que je ne citerai pas car je ne veux pas qu’on pense que je fais ma pub 😉
Bref, je te conseille moi-aussi les parfums Serge Lutens qui sont somptueux meme s’il a un peu perdu de sa patte (enfin les parfumeurs avec qui il travaille) depuis quelques annees. Et puis c’est le roi des senteurs orientales, incontournable si tu aimes ce genre de parfum.
J’ai vu cite Jo Malone, ses parfums sont ravissants aussi mais n’ont aucune tenue.
Miller Harris a de tres belles creations aussi.
Enfin je te conseille aussi Parfumerie Generale et The Different Company.
En tout cas tu fais tres bien de te diriger vers des marques de niche si tu cherches un parfum unique, creatif et de qualite qui soit le fruit du travail d’un parfumeur et non d’une equipe marketing.
Je ne connais pas bien les parfums Dyptique mais je vais m’y interesser un peu plus car je vois que tout le monde en dit du bien!

Répondre

Je connais mal Diptyque, l’occasion d’y faire un tour

Répondre

Rhaaa oui, OUI, vas-y ! Les bougies sont démentes aussi. Chères, mais démentes. Et le lait frais pour le corps également… !

Raaaah des années que je porte Philosykos… j’ai beau lui faire quelques infidélités de temps en temps, j’y reviens toujours, c’est mon port d’attache, celui qui me ressemble et qui m’accompagne toujours, mon odeur que j’aime sentir dans mes vêtements, à la fois léger, discret, et qui ne s’offre qu’aux plus intimes sans jamais entêter les voisins. Je l’aime tout court.

Répondre

Deedee,

voici l’endroit dont je t’ai parlé
http://www.studiodesparfums-paris.com/Parfummesure/Index.html
Ils étaient venus faire une animation aux Galeries Lafayette de Toulouse et c’est là que j’ai fabriqué mon parfum ( dont ils ont perdu la formule, grrrrrrrrrrr), ils débutaient il y a environ trois ans il me semble. Le prix a un peu augmenté, sinon, il doit y avoir d’autres adresses sur Paris

Bonne Soirée

Répondre

aah génial ! Merci Sophie. Je suis allée faire un tour sur le site : ça n’est pas hors de prix, surtout si tu compares aux autres ateliers… ça m’étonne, même. j’aimerais bien tester, tu m’as donné envie !

Merci mille fois 🙂

Le temps d’un we à grasse tu pourras créer ton propre parfum pour…45 euros! et profiter de la visite de cette jolie ville et de ses environs
Ensuite tu pourras recommander le produit par internet sou forme d’eau de parfum, crème pour le corps et gel douche.
Je prévois de le faire très bientôt d’ailleurs.
http://www.galimard.com/

Répondre

En tant que Grassoise, je confirme la possibilité de faire son propre parfum chez Galimard! Je n’en ai malheureusement pas l’expérience… Sinon, il y a d’autres parfumeurs qui font des parfums peu connus, et que tu ne retrouveras nulle part ailleurs! Par exemple, Fragonard fait d’excellents parfums, et il n’existe que 2 boutiques (je crois) à Paris et 3 dans les alpes maritimes!

Répondre

Bonjour à toute, je parle normalement à des personnes qui ont une certaine sensibilité pour les parfums assez premium ou sur mesure. Je suis en fait à la recherche d’un site sur lequel il serait possible de créer son propre parfum. Je pense bien que ce n’est pas si facile (relatif à ma personnalité) mais si vous avez des idées, n’hésitez pas ! Merciii

Répondre

Répondre à juliette1807 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

at id sit justo neque. vulputate,