Quand souffle le vent du nord, de Daniel Glattauer

Troisième lecture de vacances (hinhinhin), Quand souffle le vent du nord, de Daniel Glattauer donc.

Je ne sais pas bien comment la définir, dans la mesure où je l’ai trouvée longue mais que je l’ai dévorée en quelques heures à peine. Que le scénario m’a énervé et plu tout à la fois. Et que la fin me laisse clairement sur ma faim.

C’est l’histoire d’un homme et une femme qui entretiennent une relation épistolaire pendant plus d’un an. Emmi est mariée et heureuse en couple, du moins le croit-elle. Léo vient de rompre et ne croit plus trop en rien, et surtout pas en l’amour. Ils ne se connaissent pas mais deviennent peu à peu accros à ces échanges platoniques et enflammés à la fois.

Le livre pose la question du couple, de la fidélité, de l’amour à l’épreuve du quotidien. On en revient aux éternelles questions : est-ce qu’échanger un mail avec un inconnu, c’est tromper ? Le mariage est-il irrémédiablement voué à l’échec ? Peut-on aimer deux personnes à la fois ?

Des clichés, du poncif… mais une intrigue haletante et attachante, en même temps.

Vous voilà bien éclairés sur la question !

Ce que dit la 4ème de couv’ : En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Commentaires

Vu le thème que je ne recherche pas forcément en ce moment et ta critique, je vais passer ma route concernant ce roman …
Bonne journée !

Répondre

Il fait parti de ma pile à lire…Sans doute, ma prochaine lecture d’ailleurs!

Répondre

Merci pour ton avis! A force de voir fleurir les critiques enthousiastes, j’ai craqué pour ce livre qui a rejoint ma bibliothèque il y a quelques mois déjà. Reste à trouver le temps de le lire! ;o)

Répondre

tout pareil que toi: j’ai kiffé, je l’ai avalé et je me demandais tout du long si je n’étais pas en train de lire une grosse daube. Mais je ne pense pas, le style est bon malgré tout. C’est comme une petite comédie romantique sucrée, ça ne restera pas dans les annales mais ce n’est pas pourri non plus. La suite permet de ne pas être dans l’inachevé, mais je l’ai trouvée moins bien malgré tout…

Répondre

Les contacts épistolaires, ça a tendance à me gaver, si ça avait été plus nouvelles technologies (chat, mail, etc.), peut être que ça aurait pu me convaincre 🙂

Répondre

Je suis comme toi. Je l’ai lu en quelques heures sur la plage et n’en ai pas pensé grand chose si ce n’est la question que je me suis posée tout au long de la lecture : serais-je capable d’entretenir une conversation de ce type avec un inconnu ?

Répondre

Je me suis vraiment prise au jeu avec ce livre, il n’a rien d’extraordinaire mais on rentre dedans facilement et on a hâte d’arriver à la fin pour voir comment leur relation va se terminer ou se poursuivre. Je vais commencer la suite « La septième vague » ppur voir ce que cela donne et pour info cette suite sortira au livre de poche courant 2012 ;o)

Répondre

On me l’a prêté il y a 2 jours, j’ai parcouru vite fait les 2 premières pages… sans pouvoir m’arrêter de glousser!!!!! 😀
Du coup, je me le garde pour une soirée en solitaire (à moins que je ne craque avant!!;)

Répondre

Personnellement, j’ai adoré! J’étais un peu sceptique à l’idée d’un échange de mail, et je me suis vite prise au jeu, j’en ai carrément oublié que c’était un roman épistolaire!
Par contre, je suis restée un peu sur ma fin ! Vivement que je lise la suite!

Répondre

J’ai beaucoup aimé ce livre grâce à son rythme soutenu mais il est vrai que les clichés y sont assez présents. Cela n’empêche pas que l’on s’attache et s’identifie aux personnages. Et la fin est très réussie!

Répondre

J’ai dévoré ce livre en deux jours avant de courir acheter la suite « La septième vague » … Ne lâche pas cette histoire et lis le 2ème volume, ton sentiment ne peut que changer !

Répondre

J’ai ressenti un peu la même chose que toi et la fin m’a quand même déçue même si elle avait le mérite d’être logique et originale!
Incroyable à quel point j’ai pu rire à certains passages -j’ai trouvé particulièrement géniale la partie après la « fausse rencontre » au café quand ils énumèrent chaque client en les critiquant! Alors que je me suis beaucoup ennuyée et lassée à d’autres moments!

Mais je viens de découvrir grâce aux commentaires qu’il y avait une suite! Huuuummmm pourquoi pas…

Répondre

J’ai un peu peur que ce livre tourne à la leçon de morale, non ?
Rien ne vaut les Liaisons Dangereuses de notre cher Laclos 🙂
Profite bien de tes jours de farniente !

Répondre

Je l’ai adoré mais je me retrouve un peu dans ta critique dans la mesure où certains passages m’ont parfois agacé (ils se rencontrent oui ou m***e !), tout comme parfois les personnages mais ce fût pour finalement mieux les aimer. J’ai également adoré la suite 🙂

Répondre

J’hésitais beaucoup à le lire étant donné l’amalgame fait entre lui et « Le club des amateurs d’épluchure de patates » que j’avais littéralement adoré mais ta critique me laisse perplexe, je pense le lire quand je serais à cours de livre dans ma PAL, ce qui n’arrivera pas de si tôt, soit dit en passant … Merci de ton avis 🙂

Répondre

Je l’ai lu cet été aussi, dévoré en quelques heures, c’est pas un grand roman, mais une lecture sympa pour l’été… et la fin m’a tellement laissée sur ma faim (ohoh) que j’ai couru acheter la suite… eh bien la suite… il y a une « vraie » fin mais j’ai beaucoup moins apprécié….

Répondre

J’ai lu ce livre, je l’ai dévoré en quelques heures aussi … et j’avoue que l’a fin ne m’a pas plû, mais je n’ai plus qu’a lire la suite =)

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

ipsum velit, venenatis lectus in porta. sit libero