Quel beau métier vous faites !, de William Réjault

C’est l’histoire d’un homme qui livre son quotidien à travers des anecdotes touchantes, poignantes, drôles, glauques, crues, attachantes ou bien encore caustiques.

Cet homme est infirmier. Cet homme est aussi bloggeur… et il a eu l’extrême gentillesse de me faire parvenir son livre il y a quelques jours.

Pour plein de bonnes raisons que je n’évoquerais pas ici (eh oh, pour une fois que je vous épargne un bon petit 3615 MaVie, vous n’allez pas vous en plaindre !), j’exècre les hopitaux et globalement, tout ce qui à trait à l’univers médical. Même de loin.

Et pourtant… j’ai lu Quel beau métier vous faites… et j’ai aimé.

Lire Quel beau métier vous faites, c’est un peu comme passer dans les coulisses de la santé. Les infirmiers vacataires, ceux qui officient en clinique, en hôpital, en maison de retaite, à domicile. Ceux qui font bien leur boulot, ceux qui sont plus négligents, les fayots…

Lire Quel beau métier vous faites, c’est aussi plonger dans une réalité qu’on occulte volontairement un peu trop souvent, et partager, pour un moment au moins, un quotidien fait d’un nombre de contraintes qu’on ne soupçonne pas forcément.

Le style de William y est pour beaucoup, qui écrit de manière simple et directe, et contribue à faire de cet ouvrage un livre touchant, tout simplement.

Ce que dit la 4ème de couv’ : « Quel beau métier vous faites! » Cette phrase là, je l’ai entendue plus d’une fois en service. J’enfile ma blouse, je suis là pour vous, je suis votre infirmier.

Je vous vois nu, je vous vois souffrir, parfois j’écoute ces secrets que vous n’auriez jamais racontés à vos proches. Je suis à votre service, dévoué et compréhensif.

Depuis des années, je note des souvenirs, des rencontres, quelques mots griffonés sur les corps que j’ai croisés, ces rires et ces pleurs, des blessures qui ne partiront pas et des sourires qui me réjouissent encore…Petites traces écrites de ces moments, petits carnets au fond de mes poches que je partage aujourd’hui avec vous. »

Bravo, William-Ron (oui, tu as suivi que j’avais eu du mal à intégrer ton prénom ;)) !

Commentaires

j’ai hate de le lire. merci deedee

Répondre

ça tombe à pic comme kdo d’anniversaire pour mon amie infirmière! merci pour l’idée

Répondre

Est-ce que tu pourrais me donner l’url de son blog ?
Ça m’intéresserait!

Répondre

Pfff je l’ai mis dans le billet : un oubli de ma part !

C’est drôle parce que je reviens tout juste de la Foire du livre de Brive et William était sur mon stand durant trois jours. Je n’ai pas encore eu le temps de lire son livre mais s’il est aussi bon que son auteur est drôle dans la vie, cela promet un joli moment.

Répondre

Tu as écrit un livre, toi aussi ?

bonjour deede

toutes mes félicitations pour ton blogs.
Bon 11 novembre
Vincent

Répondre

Eh bien.. merci Vincent ! Bon 11 novembre à toi aussi, et bienvenue ici 🙂

Pourquoi ca me dit moyen ton truc deedee. Aime pas les hôpitaux…

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elementum eget adipiscing amet, in commodo nunc Donec Praesent Curabitur diam