Rencontre avec le DG de chez SANDRO : qui veut en être ?

Voilà, VOILA, nous y sommes : si vous avez suivi les épisodes précédents, Frédéric Biousse, le directeur général de Sandro, est intervenu dans les commentaires de ce billet là (je sais, c’est dingue). Lequel était un grand coup de gueule pour des bottines payées une somme inavouable et dont la qualité n’est pas au rendez-vous.

Frédéric Biousse a fait amende honorable et, dans un souci de faire avancer le schmilblick et discuter de la marque, il a proposé de nous rencontrer, nous. (je sais, c’est dingue bis).

Il nous propose un apéro jeudi prochain, le 28 JANVIER (!), à 19h. Il y a 8 places en tout, moins une pour moi si ça ne vous ennuie pas, hein ! 7 places pour assister à cet apéro, donc.

C’est là où on va bien rigoler. Si si, ahah, tu vois, on rit déjà.

Au vu des commentaires et des réactions ça et là, j’ai bien conscience que beaucoup d’entre vous aimeraient participer d’une manière ou d’une autre à cette rencontre. Mais que l’équation 8 personnes + soir de semaine + Paris est incompatible avec les désidératas d’un grand nombre d’entre vous.

Voilà ce qu’on va faire : je vous laisse (comme d’habitude…!) carte blanche ici dans les commentaires pour exprimer votre avis sur la question : « que pensez-vous réellement de la marque Sandro ? ». Qu’il soit positif ou négatif, un minimum argumenté le commentaire, hein, rapport que si c’est pour exprimer en kikoolol ou à coup d’insultes que Sandro c’est rien que de la daube atomique, on ne va pas faire avancer le débat. Merci d’avance.

Je m’engage sur l’honneur croix de bois, croix de fer etc. à transmettre vos questions à Frédéric.

Quant aux personnes qui souhaiteraient participer à cette rencontre, qu’elles le fassent également savoir dans les commentaires (oui, je mets du gras maintenant, yen a qui ont l’outrecuidance de ne pas TOUT LIRE quand ils participent et qui viennent ensuite jouer les offusqués, j’te jure…).

Pour être tout a fait honnête avec vous, je ne sais pas bien comment les Elus seront choisis… Si sera l’émeute pour participer ou si au contraire, on se retrouvera entre deux pelés et un tondu le jour j. Je serais bien obligée d’aviser en fonction de vos réactions et au pire, tout cela se décidera une fois de plus grâce à la main innocente de mon mâââri.. Ou bien je tenterai de faire un mix raisonnable et équitable entre lectrices / copines / blogueuses. Let’s go !

Post scriptum : comment j’ai les pétoches en fait. Déconnez pas, me laissez pas toute seule jeudi prochain hein !

Commentaires

heu pour argumenter un peu plus… Comme je suis la cible et que j’ai une réticence face à cette marque (rapport qualité/prix), j’aimerai avoir une chance de donner mon avis et pourquoi pas, d’être séduite comme consommatrice ?!

Merci pour ce rendez vous Deedee !

Répondre

Bonjour! Apparemment je vais être la première à mettre un commentaire !
Ce que je pense de la marque Sandro : J’aime cette marque, malheureusement un peu chère pour moi, mais j’arrive de temps en temps à m’offrir un petit gilet ou une petit robe.. surtout au Stock !! (:-))
Par contre je trouve quand même qu’il y aurait des efforts à faire sur les t-shirts.. ils manquent souvent de tenue et j’ai l’impression de ressembler à un sac dedans … Ou alors peut-être aurais-je besoin d’aide pour comprendre se porte un tshirt Sandro ??
Et dernière chose, un petit peu abusive, mais si cette rencontre me premettait de comprendre comment sont fixés les prix des articles (qualité, choix des matières etc) je n’en ressortirai que plus cultivée ! lol !
Quoi qu’il en soit si j’avais l’immense honneur d’être sélectionnée pour l’apéritif avec le DG de Sandro, et avec VOUS les filles qui serez choisies, ce serait absolument FABULEUX !!!!
Merci pour cette super proposition !
A bientôt j’espère !
Juliette

Répondre

Moi je voudrais bien leur demander pourquoi leur fringues sont si chères…
(et qu’on me sorte pas l’excuse de "c’est fabriqué" en france", c’est souvent pas le cas)
j’ai une robe Sandro (seulement) dans ma garde robe, achetée en solde à -50% l’année dernière. Et encore, c’est parce qu’on était entre filles que j’ai claqué 90 euros dans une robe en coton. (déjà soldée à -50 je rappelle)

Donc je voudrais juste comprendre si les prix exorbitants définissent le positionnement de la marque… Créer le besoin, créer l’envie, et filtrer à l’entrée les filles qui ont le droit de porter la marque (ou pas)

Bises!

Répondre

Heu Deedee, le 28 février c’est dimanche et non un jeudi;-)
Par contre le 28 janvier c’est un jeudi 🙂 !!
Bref!
Je serai assez intéressée pour venir participer au débat. Sandro est une marque que je connais peu car, pour être honnête, je n’en ai jamais acheté rapport au prix d’achat.
Alors je ne sais pas si je suis dans la "cible" de l’apéro … néanmoins si je peux être sélectionnée!

Répondre

Je trouve que depuis 2 ans la marque est beaucoup plus branchée et mode qu’avant,par contre les prix sont parfois beaucoup trop elevés,moi qui suis cliente des marques comme zadig,the kooples etc,je trouve par exemple que la mariniere sandro de cette année avec "epaulettes stassées" à 200euros c’est un peu abusé!ca reste une marque du sentier comme bel air and co!
Mais bon c’est juste mon avis et en même temps j’aie adoré la collection 2009!

Répondre

suite…
Je suis libre jeudi pour venire debattre avec toi si tu veux!

Répondre

Hello ! Alors, comme dit sur Twitter, je serais bien sûr ultra partante pr cet apéro ! Mais un p’tit com’ ici, ça permettra quand même d’en expliquer un peu plus les motivations !
Donc concernant mon attache (ou non) à la marque, on va dire que souvent leurs vitrines me font rêver, que j’aime m’imaginer dans leurs fringues… seulement une fois la porte passée, les prix sont parfois (souvent ?!) rédhibitoires… alors c’est sûr que le jour où on finit par craquer, on aime que ce soit pour la bonne raison ! Or quand la bonne raison ne suite pas côté qualité, c’est plutôt décevant.
Je suis donc intéressée comme Juliette pour comprendre comment les prix sont fixés. Mais aussi pour entendre l’explication face à cette qualité qui si elle n’est pas forcément médiocre n’est en tous cas pas en accord avec le prix demandé…
Puis enfin, si on quitte le côté blogo, modeuse, fille etc… je sors d’école de commerce alors forcémment rencontrer un DG et voir comment il s’adresse à nous, cmt il argument etc… ça m’intéresse à fond ! Le côté "gestion de crise" (même si celle ci est en mode minime) m’intrigue !
Bref… aucun pbm pour venir te tenir compagnie, et en profiter d’ailleurs pr faire ta connaissance, au contraire !! 😉

Répondre

moi Sandro je trouve ça tres beau mais bon voila hein, hors budget comme on dit.
J’aurais postulé avec plaisir pour participer a cette rencontre mais j’ai soirée-fille avec mes copines, question de priorité 🙂

Répondre

Je ne pouvais résister à cette proposition…

Pour ma part, j’ai un faible pour cette marque ultra trendy même si (bah oui, il y a souvent un hic)c’est un peu cher pour mon porte monnaie.

Du coup, quand j’ai lu ton article sur tes boots, j’ai effectivement été déçue. J’estime qu’il est justifiable de mettre un certain prix dans des marques créateurs si on veut des jolies choses mais il faut que la qualité suive derrière… Et a priori, vu l’état de tes boots, ya du laissé-aller comme on dit !!

Je serais donc ravie de participer à cet apéro pour comprendre comment ce genre d’incident peut arriver avec une marque au positionnement "moyen/haut de gamme".

Répondre

Olala je me suis précipitée complet sur twitter et du coup j’ai écrit n’importe quoi!!!
Bref!
Je voulais dc dire que j’étais plus que volontaire pour t’accompagner…pour plusieurs raisons:
*ce Monsieur est grd chef de Sandro mais visiblement aussi de Maje – du coup çà fait encore plus de sujet à évoquer (comment se fait-il qu’après un lavage – à 30 °c essorage doux – les tshirts Sandro ou Maje (surtt) ne ressemblent plus à rien???? – et c’est une généralité !!)
*je trouve leur politique de développement un peu trop agressive, il y a des magasins PARTOUT, du coup on se saigne pour un manteau (vu le prix on se dit qu’il est "rare") et on croise 4 personnes la même semaine avec le même manteau, limite çà ne m’arrive quasi jamais avec du H&M …cherchez l’erreur !!
*Cette saison, Sandro a couvert TTES les tendances (léopard, clou, dentelle, etc..), c’est dommage que la marque ne cherche pas à se démarquer un minimum ..
*Last but not least…je suis dispo jeudi prochain 🙂

Voilou j’arrête!
Bon weekend!

Répondre

tout d’abord, je dois dire que la proposition de M. Sandro me semble être tout à son honneur; rares sont les directeurs d’enseigne qui s’interessent de si près à leur clientèle. J’ai personnellement abandonné Sandro depuis plus d’un an, déçue par le décalage entre les prix et la qualité; j’ai lu " T shirts qui ne tiennent pas " dans les commentaires, j’en dirai autant sur " lainages qui boulochent " . Je pense que la marque est intéressante, avec une cible assez large en termes de tranche d’âge, mais que globalement le positionnement prix n’est pas justifié . voilà! Je ne suis pas disponible jeudi mais je lirai vos articles avec grand intérêt !

Répondre

J’aime sandro pour sa ligne epuré ,raffinée, et elégante,mais j’ai une question
Sandro se positionne sur une marque de jeune createur,c’est ce qui justifie le prix mais une augmentation de 20% en un an ce n’est pas exagere??

Sandro a ete attaque par plusieurs grandes marques commen yves saint laurent pour copie??
Alors manque de creartivite?

Répondre

Bonjour Deedee,

je souhaiterai moi aussi t’accompagner mais pour une toute autre raison que celles évoquées ci-dessus… ^^ je t’avoue que je connais peu la marque Sandro, mais je suis professeur dans un lycée professionnel ou les élèves sont en section mode, botterie et couture… et cela m’intéresserait énormément d’avoir une rencontre avec un professionnel pour connaître un peu plus ce monde de l’intérieur et pouvoir en faire profiter les élèves.
De plus connaître les attentes, les demandes, le positionnement d’une marque etc.. aiderait mon propos (nos élèves sont très peu connectés finalement à la réalité).

C’est pourquoi je tente "ma chance" (qui ne tente rien n’a rien ^^)

et puis je ne suis jamais contre un petit apéro ^^ ‘sans alcool bien sûr ^^

en tout cas merci à toi

Répondre

Après avoir commenté sur Twitter puis sur d’autres blogs, je ne peux m’empêcher d’ajouter mon grain de sel dans la suite de ce grand débat 🙂 J’ai été agréablement surprise par la réponse qui t’a été faite par Frédéric Biousse. Toutefois il n’y a pour moi rien d’étonnant à vouloir éteindre un début de feu lorsqu’on connaît la fréquentation de ton blog par une tranche non négligeable du coeur de cible des acheteur/euses Sandro. Sur les produits, je trouve leurs collections dans l’ensemble assez réussies et originales. Au delà du prix qui est ce qu’il est, je serai prête à me laisser tenter de temps à autre si je n’avais pas également fait les frais de la qualité déplorable de leurs articles (malgré tous mes efforts de lavage à la main). Quand on a de si bonnes idées et que le succès est au rendez vous, pourquoi lésiner autant sur la qualité? J’aimerai aussi savoir si ton article permettra un début de remise en question de la marque à ce sujet, puisque le "geste commercial" qui t’a été proposé ne me fera pas changer d’avis sur la marque. Alors attention, Sandro n’est pas le seul dans ce cas, mais puisque M. Biousse a très sympathiquement proposé d’en débattre, je suis disponible jeudi prochain! (et sinon ravie d’avoir un compte rendu de la discussion)

Répondre

J’ai suivi un peu l’histoire. Il sait communiquer intelligemment, le Monsieur. Et c’est tout à son honneur !
Je peux pas parler de la qualité de la marque vu que j’ai pas la bourse pour m’offrir du Sandro mais les modèles me séduisent.
Je peux pas non plus t’accompagner (pourtant je suis une super PR, rougissante, bafouillant, buvant toutes les coupes de champ’) habitant bien trop loin de Paname.
Mais je fais confiance à tes lectrices pour te soutenir. 😉

Répondre

Je n’avais pas laissé de commentaires sur le cas des boots! Mais il faut avouer que la démarche du DG est peu commune!
Comme bcp de filles j’affectionne la marque Sandro, Maje, Bel Air… Mais pour le cas de Sandro les pièces que j’ai dans mon armoire sont achetées très souvent en soldes ou cadeaux de mes proches, car il est vrai que le prix de ses vêtements n’est pas donné! J’ai pour résonnement de ne pas miser sur la quantité mais sur la qualité, je préfère donc avoir une armoire peu garnie mais avec des vêtements qui durs. C’est vrai que je n’est jamais été déçue par Sandro mais je peux comprendre car d’autres marques m’ont joué de mauvais tours. Quand au positionnement de Sandro, il est en effet haut de gamme, je pense surtout pour se démarquer de la folie H&M voir même Zara & co.
Donc pour résumé Sandro est une marque que je chérie particulièrment et comme toutes j’aimerai avoir les moyens de m’en acheter plus! C’est avec plaisir s’il reste une place disponible que je participerai à cette échange avec Frédéric Biousse et les autres filles!

Répondre

Je me demande si il serait d’accord pour me faire venir de NY, je pourrais lui parler de la mode ici, pourquoi je pense que Sandro marcherait (ou pas), etc…
Ok j’arrete mon delire, tu me raconteras en tout cas…
Bon week end

Répondre

Bonjour Deedee,

je souhaiterai moi aussi t’accompagner mais pour une toute autre raison que celles évoquées ci-dessus… ^^ je t’avoue que je connais peu la marque Sandro, mais je suis professeur dans un lycée professionnel ou les élèves sont en section mode, botterie et couture… et cela m’intéresserait énormément d’avoir une rencontre avec un professionnel pour connaître un peu plus ce monde de l’intérieur et pouvoir en faire profiter les élèves.
De plus connaître les attentes, les demandes, le positionnement d’une marque etc.. aiderait mon propos (nos élèves sont très peu connectés finalement à la réalité).

C’est pourquoi je tente "ma chance" (qui ne tente rien n’a rien ^^)

et puis je ne suis jamais contre un petit apéro ^^ ‘sans alcool bien sûr ^^

en tout cas merci à toi

Répondre

ah! je suis hors course, je suis très, très loin de Paris, et monter pour une soirée…c’est pas possible, tant pis…

Répondre

je suis une boulette … j’ai posté deux fois le même commentaire … désolée 🙂

Répondre

Juste pour rencontrer un DG plutôt intelligent, j’ai l’impression.
Et puis Sandro, c’est ma came, j’adore. Trop cher, mais j’adore.

Répondre

Hello,

perso j’aimerais bien assister à cet apéro, principalement pour mieux connaître la marque mais aussi le management…
Concernant la marque Sandro, je n’ai pas accroché mais c’est surtout que, à l’instar des enseignes comme Maje, Les Petites, etc. j’ai l’impression de payer les choses une blinde pour une qualité qui n’est pas du tout au rdv et je trouve (avis perso toujours mais je vais aller jeter un coup d’oeil en magasin si jamais il y a une place pour moi jeudi 🙂 )que ce ne sont pas forcément des produits durables…

Répondre

Je me joins a l’avis general de la population… Sandro fait des choses super belles (je suis tombée en admiration devant leur collection cette hiver malgre cette omnipresence du noir et blanc qu’on a retrouvé partout, un chouia déprimant mais bon passons). C’est aussi des belles boutiques, avec des vendeurs tres sympatiques ou il est agreable de faire son shopping – dans mon expérience. Par contre, comme tout le monde je regrette la folle inflation des prix, surtout quand la qualite n’est pas au RDV (effectivement les pulls boulouchent. Mais je suis un peu desesperée sur ce plan la, si vous connaissez un endroit ou les pulls ne boulochent pas, je suis preneuse.)
Puis pour la rencontre, j’aimerais bien, mais si il veut me faire venir de Montreal hein…
Mais c’est une belle initiative en tout cas, fait passer le message!

Répondre

Waou j’avais lu l’article (qui m’avait fortement incité à ne pas poser mon regard sur ces mignonnes bottines, même en soldes) mais je n’avais pas vu ce com!

Sandro est une marque que j’aime beaucoup (surtout les robes!) sauf pour 2 choses :
– la quasi totalité des vêtements de la marque que je possède (et j’en ai quelques uns quand même!) sont juste une horreur à repasser (le matin en speed avant de partir bosser, t’oublies… ou t’arrives en retard au taf!), les stylistes n’y pensent pas assez!
– les vêtements sont très cher pour un design certes très bien mais une qualité qui laisse parfois à désirer (tissus qui s’effiloche par ex…)

J’attends le retour sur expérience de jeudi!

Répondre

Bonjour,

Alors moi aussi j’ai des choses à dire sur le sujet Sandro. J’habite Dijon et à l’époque il n’y avait pas de magasin dans ma ville. Je profite d’un week end à Reims pour acheter deux blouses = 250€ (merci la douloureuse). Je déballe mes achats une fois rentrée chez moi: une des blouses est carrément pas cousue sur le plastron et le tissu tout effiloché donc irréparable. J’appelle la boutique à Reims pour leur demander un échange par la poste. Elle refuse catégoriquement de prendre en charge le retour!!! Enfin pour le prix, je vais pas non plus la mettre à la poubelle, donc je paye les frais de port de mauvaise grâce. Déjà je trouve ça moyen!! Ensuite, au premier lavage de ladite blouse (95% coton, 5% laine), je pense pouvoir la passer en machine: eh bien non et cette fois je me retrouve avec une horreur de serpillière, tout les fils de laine ont rétréci, la blouse est foutue. Je rappelle la boutique et on me dit "pressing uniquement, c’est écrit, on ne peut rien faire pour vous"! Je vérifie et je vois: mention pressing, certes, mais aujourd’hui, quasiment tous les articles en laine passent à la machine non??!!! Donc pas contente à nouveau. Quant à la seconde blouse, je l’ai portée 3 fois et elle est complètement décousue sous les bras, les tissus ont été cousus trop près du bord; donc impossible à recoudre, sauf à coller une vieille rustine… Nan mais merci franchement!!! Evidemment que je n’ai eu droit à aucun geste commercial…

Donc trop dégoutée. Quant aux coupes cette fois, je fais un 42 et seuls quelques rares modèles me vont, j’ai de "trop gros bras" C’est le cas pour d’autres marques également qui n’ont pas compris que les personnes faisaient du 42 n’ont pas les bras d’une fille taille 36…

Pour moi, Sandro c’est fini, faut pas nous prendre pour des gourdes!

Je ne sais pas si tu pourras faire remonter l’info, tu n’es pas un carnet de doléances mais si ce cher M. Sandro nous lit, il prendra acte!

Merci

Répondre

Moi, j’aime bien Sandro. Je fais partie des filles qui craquent régulièrement -pour des petits hauts surtout. C’est relativement cher, de qualité moyenne mais irrésistible quand même. Ce n’est pas chez Sandro qu’on trouve les "belles pièces" qu’on garde d’une saison sur l’autre mais parfois, on n’en demande pas tant…

Répondre

Ha herm ! Moi aussi suis (super super) volontaiiiire pour l’apéro !!! 🙂

Mon petit avis sur Sandro :
Déja, il faut que je commence par un truc bien parce que je dois dire que la premiére fois que j’en ai entendu parler, c’était de la bouche d’une Carry Bradshaw parisienne, une folle fashion… et moi, petite provinciale à l’époque, c’était un peu mon fantasme, je regardais les jolies piéces dans les magasins, sans jamais essayer of course, j’osais pas…Et puis un beau jour, ça a été mon premier craquage, mon entrée dans la sphére des parisiens branchouille je dirai méme, je me suis acheté un robe a 3 chiffres, ce qui ne m’étais jamais arrivé, pauvresse etudiante que j’étais !
Bref Sandro, mon premier coup de coeur fashion.. Et puis… un jour le coup de coeur s’est transformé en coup de geule, hyper décue par un petit pull dont les mailles se sont élargies au bout de 2 lavage, importable…
Je continue pourtant a z’yeuter toutes les collections et a rentrer dans mes boutiques fétiches.. Peut pas m’en empécher… Chaque saison, ils ont un must-have…

Je continue d’aimer !!

Répondre

Bonjour,
Je viens très régulièrement sur ton blog et ne peux m’empêcher de réagir !
Alors, comme vous toutes, Sandro j’aime beaucoup, les lignes, les coupes, les couleurs (ou l’absence de couleurs plutôt 🙂
J’avoue qu’il y a un truc que je ne comprends pas trop, à la maison on est 2 à s’habiller chez Sandro, mon Homme et moi
Pour lui a chaque fois, c’est nickel, pas de soucis, pas de bouloches sur ses pulls, pas de "vices cachés"
Pour moi euh, ça dépend des fois en fait, il y a des pièces top qui n’ont pas bougés (les plus vieilles / comme chez maje d’ailleurs) et d’autres qui sont devenues immettables hyper vite
Je travaille en agence de communication et j’avoue que la réponse du DG m’a interloqué, et intriguée et que j’aimerai beaucoup échanger avec vous et ce monsieur, jeudi.
Voilà en espérant être des votres 🙂
merci !

Répondre

Deedee, c’est lui qui devrait avoir les pétoches..

C’est bien de lui lire les questions telles qu’elles ont été posées (il y a plus de matières dans le billet précédent parce que là , j’ai l’impression que la critique se ramollie).
Attention, cet homme n’est pas le responsable d’une association humanitaire injustement mise en cause, c’est le fondateur d’une boite avec laquelle il veut gagner et faire gagner beaucoup d’argent (oui, je sais que tu sais ..)
j’ai hâte de lire le débrief

Répondre

Plein de choses ont déjà été dites… moi aussi j’aime ce qu’il font, le plus souvent, mais je trouve quand même que c’est trop cher.

Je ne sais pas comment le dire autrement sans que ça paraissent naïf : je sais bien qu’ils ne sont pas là pour être altruistes, mais je trouve qu’ils profitent de leur succès à fond. Voilà, mais j’aimerais bien le rencontrer pour en savoir plus.

Répondre

ha…oui, désolée, j’ai oublié de dire un truc : je trouve que leur ligne est souvent très sympa, mais il n’ont pas de vraie identité.

Je trouve que dans l’ensemble : Iro, Maje et eux c’est un peu la même chose vs Comptoirs des cotonniers par ex. Voilà 🙂

Répondre

Salut,

Moi j’aimerais bien aller voir ce Monsieur, il a l’air sympa (et ché pas où va se faire l’apéro, mais je sens que le lieu va être sympa aussi: c’est lui qui offre, non?).
Enfin, ceci étant, je n’ai qu’une seule chose à lui dire et vous pourrez le faire pour moi: une marque qui exclut les petites, c’est pas cool.
Oui, mon pb (souvent), c’est que les pulls, petits hauts et autres sont trop grands pour moi. Je suis petite (1m54) et menue et, du coup, je devrais porter des vêtements pour enfant avec une taille de femme (qqs formes tu vois). Mais voilà, j’ai 30 ans et envie de m’habiller en Sandro ou en maje (non là, cet hiver, ils ont fait des robes pour très petites (ou très courtes, mais du coup, c’était même trop :-))).
Alors, amusez vous bien, et ne buvez pas trop 😉

Répondre

C’est un peu sec, mais voici mon point de vue en très bref, sachant que Sandro est une de mes marques préférées (je dois avoir 20-25 pièces)…
.Le prix est élevé, mais il pose surtout problème sur certains articles comme les vestes et les hauts (mettre 160 euros dans une jolie robe en soie, ok, mais 350 dans une petite veste de tailleur noire toute simple, euh bof…)
.Les coupes sont belles, mais les tissus laissent à désirer: la laine bouloche, le coton devient fade-sale après 1 ou 2, les broderies se décousent et surtout tous les tissus se mettent à bailler assez vite
.Ces toutes dernières saisons, les modèles collent à la tendance de manière un peu excessive (cet hiver, j’ai à peine acheté 1 veste et 1 écharpe tellement tout était rock gothique…): il y avait une identité branchée MAIS féminine avant qui est un peu en train de se perdre
.Pour l’accueil, la vendeuse principale à Bruxelles est adorable, et à Paris, selon moi, c’est dans les codes des vendeuses de jolies marques de se la jouer pétasse inaccessible…
Dernière remarque: à quand une jolie ligne de bijoux simples et raffinés? Et des modèles de chaussures un peu plus épurés?
Voilou, vive le compte rendu de la discussion

Répondre

J’aime beaucoup leurs vêtements mais comme beaucoup je suis choquée par leurs prix que rien ne justifie. Chaque année c’est plus cher et ni la qualité ni l’originalité ne sont au rendez-vous. Le positionnement est assez spécial car on est loin d’Isabel Marant ou Vanessa Bruno pour lesquelles je veux bien dépenser mes sous.

Répondre

Moi j’veux venir aussi !
Ce serait un grand honneur de rencontrer ce monsieur ! (et de lui dire de quel bois on s’chauffe bon sang !)

Répondre

Rhoooo !! Grand fan de Sandro homme, je suis partant 😉

Répondre

J’en pense que je ne connais pas cette marque et que je serais ravie de la découvrir lors d’un apéro. Je viens de faire un tour sur le site, SUPERBE !!! Mais un seul petit problème… excéssivement cher pour le petit porte monnaie que j’ai. C’est Dommage…

Répondre

bonjour j’ai decouvert sandro cette hiver j’ai du recoudre les boutons de mon caban gris achetèe a parly (vendeuse adorable)depuis j’ai craquèe pour le cuir motard leurs matieres cuir j’adore!!!j’espere que mon caban va tenir quelque annees .ma cousine qui achete chez comptoire des cott garde ces manteauX 6 ANS IL NE BOUGE PAS;.Pour faire cour j’aime sandro leur coupe leur matierecomme leurs cheich tout douxleur cuir tout souple le cuir double panthere est superbe mais trop tard deja les soldes je ne le retrouverai pas.

Répondre

Je profite de cette opportunité pour donner mon avis sur cette marque.
Personnellement j’ai quelques pièces Sandro à mon actif. Mes derniers achats remontent à l’hiver dernier, où j’avais beaucoup apprécié la collection, très riche et variée. Je n’en dirais pas autant de celle de cette année… Comme certaines l’ont déjà dit: le tout rock noir et gris, ne m’a vraiment pas séduit. J’ai trouvé que cela ne s’adressait véritablement qu’à un style unique. Les prix ont également beaucoup augmenté. Et je trouve qu’ils ne se justifient: la plupart des pièces sont vraiment trop inscrites dans les tendances pour durer, et la qualité n’est vraiment pas toujours au rendez-vous.
J’ai acheté l’an dernier un manteau, dont le drap de laine est de très bonne qualité, bonne tenue et bien chaud. Mais après un mois d’utilisation, tout ce qu’il y a de plus classique, je ne suis pas allée descendre les pistes de ski avec… La doublure intérieure était toute déchirée. Je suis donc retournée à la boutique, où la responsable qui avait été si charmante le jour de l’achat, s’est montré odieuse. Elle a osé me prétexter l’usure, allant jusqu’à user d’une mauvaise foi répugnante: elle avait elle-même acheté un manteau chez Maje et la doublure avait rencontré le même problème, comme si c’était tout ce qu’il y a de plus normal qu’après un mois d’utilisation, la doublure d’un manteau à 350 euros soit déchirée.
Elle a tout de même transmis ma demande au siège qui a accepté de faire réparé mon manteau. Plus de deux mois plus tard (l’hiver touchant à sa fin) je l’ai récupéré avec une nouvelle doublure (bien plus costaude), et la vendeuse ce jour là encore m’a bien indiqué que la marque m’avait fait une énorme fleur, et que si il n’en avait tenu qu’à elle…
Autant vous dire, que moi qui avait été immédiatement séduite, j’ai été plus que refroidie. Entre le mauvais service "après vente", la vendeuse prétentieuse, la collection de cette année et la hausse des prix, la marque ne me reverra pas de si tôt.

Répondre

Je profite de cette opportunité pour donner mon avis sur cette marque.
Personnellement j’ai quelques pièces Sandro à mon actif. Mes derniers achats remontent à l’hiver dernier, où j’avais beaucoup apprécié la collection, très riche et variée. Je n’en dirais pas autant de celle de cette année… Comme certaines l’ont déjà dit: le tout rock noir et gris, ne m’a vraiment pas séduit. J’ai trouvé que cela ne s’adressait véritablement qu’à un style unique. Les prix ont également beaucoup augmenté. Et je trouve qu’ils ne se justifient: la plupart des pièces sont vraiment trop inscrites dans les tendances pour durer, et la qualité n’est vraiment pas toujours au rendez-vous.
J’ai acheté l’an dernier un manteau, dont le drap de laine est de très bonne qualité, bonne tenue et bien chaud. Mais après un mois d’utilisation, tout ce qu’il y a de plus classique, je ne suis pas allée descendre les pistes de ski avec… La doublure intérieure était toute déchirée. Je suis donc retournée à la boutique, où la responsable qui avait été si charmante le jour de l’achat, s’est montré odieuse. Elle a osé me prétexter l’usure, allant jusqu’à user d’une mauvaise foi répugnante: elle avait elle-même acheté un manteau chez Maje et la doublure avait rencontré le même problème, comme si c’était tout ce qu’il y a de plus normal qu’après un mois d’utilisation, la doublure d’un manteau à 350 euros soit déchirée.
Elle a tout de même transmis ma demande au siège qui a accepté de faire réparé mon manteau. Plus de deux mois plus tard (l’hiver touchant à sa fin) je l’ai récupéré avec une nouvelle doublure (bien plus costaude), et la vendeuse ce jour là encore m’a bien indiqué que la marque m’avait fait une énorme fleur, et que si il n’en avait tenu qu’à elle…
Autant vous dire, que moi qui avait été immédiatement séduite, j’ai été plus que refroidie. Entre le mauvais service "après vente", la vendeuse prétentieuse, la collection de cette année et la hausse des prix, la marque ne me reverra pas de si tôt.

Répondre

Rien à voir avec ton billet du jour, je suis juste là ce soir pour te souhaiter un bel anniversaire Deedee !!!

(Bon, j’avoue… je n’ai aucun mérite, ma mémoire est fortement influencée par la date de mon propre birthday une semaine après le tien…)

J’ajouterai que depuis quelques jours, nous avons Vénus et le Soleil en Verseau ! Et donc, je vous dis que ça… que du bonheur à venir !!!
Bises !

Répondre

Merci ! Bonne nouvelle cette histoire de Vénus, pile ce que j’avais besoin d’entendre en ce moment^^

ça va durer longtemps, cette histoire de bonheur ?

rrôôô zut, on est le 22, suis désolée de m’être loupée d’un jour… je suis hors du temps en ce moment… bon anniv quand même avec un petit retard !

Répondre

MOI MOI mais pfffffffffffffff suis trop loin GRRRRRR:(

alors des questions pour le DG
POURQUOI SANDRO SI CHER??????????????? MA GRDE QUESTION!!!!!!
pourquoi ne pas faire deux gammes luxE et abordable????

Répondre

Juste en réponse à cranberry :
j’étais aussi une désespérée de la bouloche et l’année dernière j’ai acheté un très beau gilet de la marque Chemins blancs 90% laine 10% alpaga, en solde 50 euros au lieu de 100. Eh bien en un an il n’a pas bougé, pas une seule bouloche à déclarer, comme quoi c’est possible.
Voilà fin de l’aparté
Sinon Sandro, ben bof quoi, en plus c’est pas du tout dans mes prix

Répondre

Bon, alors moi je suis d’accord avec toutes = démarche du DG pas mal, et foutage de gueule sur la qualité (de plus censée être proportionelle au prix : et bé non, elle baisse, hahaha, c’est la crise dans les usines chinoises ou bien?)

Mais y’a pas un problème quelque part : Bel Air, Sandro, Maje, et toute la clique, ce sont des marques du SENTIER, qui même si par leurs prix esssayent de faire croire à un côté créateur, ne sont pas des marques de créateur :
il n’y a pas de création puisque c’est une équipe de gens calés sur les tendances qui ingurgitent ces tendances et les rebalancent, avant de lancer la prod au plus bas prix ailleurs qu’en Europe.

J’admire leur coup de force qui fait croire à certaines en l’aspect créateur de ces marques, mais ça me fait de la peine.

Et je n’approuve pas non plus leur politique de tailles : je les trouve plus adaptées à des jeunes filles prépubéres qu’à des femmes (et quid du pouvoir d’achat des ado hihii), discriminatoires de par leur petitesse, et très peu flatteuses : le loose, la taille basse, le lin, ça va deux secondes mais ça ne flatte que les corps androgynes.

Répondre

J’aime beaucoup Sandro donc je ne compte pas émettre une longue critique.
Certes le prix des vêtements ne permet pas d’acheter tous les jours cette marque, mais j’aime mettre le prix dans de belles pièces tout en sachant que je ne les retrouverai pas à chaque coin de rue.
Pour ma part, je n’ai toujours acheté que des hauts donc impossible de juger le reste mais je n’ai jamais eu de problème. J’en prends le plus grand soin, je les lave à la main et la qualité est irréprochable.
De plus, je suis toujours bien reçu dans les magasins de la marque (je vais essentiellement au Sandro situé dans le Marais, où les vendeuses sont toujours adorables).

Répondre

bravo pour cette initiative du DG, j’aime l’idée qu’une marque soit à l’écoute de ses consommatrice, et surtout qu’elle fasse attention aux blogs qui parlent d’elle…Belle leçon de com’…

Répondre

Bah moi j’aime bien Sandro.
Je n’ai jamais rien acheté.
Et je n’ai pas particulièrement envie de rencontrer le DG.
Donc, ça te fait un comm en plus, mais une demande en moins. T’es contente ? :))

Répondre

s’il reste des places je veux bien venir
car j’adore les modèles de sandro mais je suis souvent décu par la qualité qui reste sentier médiocre alors que les prix ne cessent d’augmenter et font désormais partie de la catégorie luxe "accessible"
mais le coup de com est vraiment malin, il y en a qui ont compris que les blogs sont de plus en plus lus et que c’est par eux que va se faire la pub désormais 😉

Répondre

alors je crois bien que c’est la deuxième fois que je laisse un com ici….et pourtant je me promène régulièrement 😉
mais ce débat sur la marque Sandro est interessant. alors moi qui suis une acheteuse compulsive et addictive chez sandro et maje j’ai tout de même quelques questions :
pourquoi ne pas avoir une grille de taille plus large ?? concernant les hauts (surtout loose) ou chemise pas de taille 0. frustrant je nage souvent dedans,
ensuite pourquoi ne pas faire un site de vente en ligne ? car d’une boutique à l’autre et d’une ville à l’autre on ne retrouve pas les même modèle. la sélection est elle différente selon les boutiques ?
vont-ils penser à établir établir une politique commerciale plus percutante : carte de fidélité, remise à date anniversaire etc…afin de récompenser leurs clientes ? il m’est arrivé d’en laisser pour 900 euros en un seul achat alors tout de même ! je pense mériter un minimum de reconnaissance
concernant la politique de prix ce n’est pas tant le prix qui me dérange (bon ok si c’est moins cher je dis pas hein…)mais le mix prix/provenance/qualité. après vérification sur mes étiquettes c’est majoritairement les pays du maghreb … ??? y-a t-il une fabrication européenne (Est)? quand je paye un certain prix effectivement je souhaite un minimum de qté même si jusqu’à présent je n’ai pas trop à me plaindre de la qté qui ‘est , je trouve, amélioré ces 3 dernières saisons. et puis le prix fait parti d’une politique, je suis commerciale moi même pour une marque d’un groupe commençant par Z, les prix pratiqués sont assez élevés et pas un pantalon à moins de 120 euros mais c’est ainsi et ça fait partie de l’image d’une marque, elle crée son style identifiable d’un seul coup d’oeil, une ADN unique et le prix en fait partie. psychologiquement baisser un prix n’est pas forcément positif et bon pour l’image quand on se positionne sur du moyen/haut de gamme ! créer une ligne secondaire plus accessible oui ! alors à quand une petit ligne plus accessible chez Sandro ? bon voilà je crois que c’est fini . merci deedee

Répondre

J’ai lu l’article et tous les commentaires du post "le cas des bottines Sandro" et je pense que nous avons beau cas d’école en communication-interactive-webmarketinguesque…

Répondre

Moi je viendrais bien, tiens, parce que j’ai quelques commentaires, j’ose espéré, constructifs à lui faire à ce monsieur. Il a l’air drôlement malin sous ses airs de "j’ne touche pas aux blogs moi mesdames". Enfin merci pour la proposition, et pour le post des boots, que grâce ou à cause de toi je n’ai pas acheté, même soldées).

J’aime beaucoup la marque. Mais les prix se sont enflammés, sans que l’amélioration de la qualité le justifie (qualité dont il parle dans son commentaire de ton post, mais qualité que je n’ai personnellement pas tellement constatée).
Puis il y a les problèmes de taille… parce que s’arrêter à la taille 3 quand on taille petit, c’est moche, ça exclu beaucoup de clientes, même des fan de la marque, qui pourtant ne sont pas grosses (si je me prends en exemple, et si j’ai la chance de venir, vous pourrez le constater par vous même, je suis dans la moyenne, et je ne rentre pas dans certain modèle, le perfecto par exemple de la dernière saison, je peux le porter, ouvert, ou fermé mais sans pull en dessous, ce qui est un peu c** pour un manteau… si vous voulez pardonner l’expression)
Et j’en ai d’autres en réserve, mais je les gardes pour la réunion 😉

Répondre

Hello
Je suis de près cette histoire car j’aime l’evolution de cette marque "du sentier" qui existe depuis au moins 15 ans – qui soit dit en passant vendait des combinaisons pattes d’eph affreuses – et qui à bien su évoluer et créer son style en tres peu de temps.
Ce que je ne comprends pas, c’est que cette marque produit specifiquementdes articles pour les soldes dit privés. ce n’est pas tres juste.
Je ne comprend pas aussi pourquoi une telle segmentation luxe? Ne peut elle etre un peu plus abordable (au vue de son passé) ?
Je veux bien mettre le prix quand la quallité est assurée mais en l occurence…
Passe le message 🙂
Sinon, suis dispo la semaine prochaine pour le RDV.
Bises

Répondre

Sandro, c’est le nom de ma penderie, je n’ai que des articles Sandro …cette marque me colle a la peau, malgré le prix !! !! Je continue pourtant à rentrer dans mes boutiques fétiches ou j’adore échanger avec les vendeuses, qui je tiens à le préciser sont d’une telle gentillesse et j’achète, j’achète !!!

Vraiment Chaque saison, ils ont "le truc.» Je travaille dans le monde de la finance et a chaque fois, en réunion clientèle, je n’ai que des compliments !!!!!

Quoi qu’il en soit si j’avais l’immense honneur d’être sélectionnée pour cette rencontre avec le DG de Sandro, et avec vous « les Divas », ce serait sympa!!!!

C’est une très bonne idée !
A bientôt ….J espère
Camille

Répondre

Sandro, c’est le nom de ma penderie, je n’ai que des articles Sandro …cette marque me colle a la peau, malgré le prix !! !! Je continue pourtant à rentrer dans mes boutiques fétiches ou j’adore échanger avec les vendeuses, qui je tiens à le préciser sont d’une telle gentillesse et j’achète, j’achète !!!

Vraiment Chaque saison, ils ont "le truc.» Je travaille dans le monde de la finance et a chaque fois, en réunion clientèle, je n’ai que des compliments !!!!!

Quoi qu’il en soit si j’avais l’immense honneur d’être sélectionnée pour cette rencontre avec le DG de Sandro, et avec vous « les Divas », ce serait sympa!!!!

C’est une très bonne idée !
A bientôt ….J espère
Camille

Répondre

J’aimerais bien connaître leur marge. Les prix sont vraiment abusés et la qualité n’est pas toujours au rdv. J’avais flashé sur une veste qui était super belle ouverte, mais mal coupée fermée… et la vendeuse avait l’air de trouver ça normal pour une veste à 400 euros.
J’aimerais aussi savoir quelles sont les synergies entre Maje et Sandro puisqu’il me semble que les deux marques appartiennent à deux soeurs et que les vêtements se ressemblent beaucoup…
Voilà!
Et s’il reste une place jeudi, ce serait avec plaisir.

Répondre

Je suis une petite étudiante donc j’ai pas que du dressing dans mon Sandro mais ça fait pas mal d’années que j’achète des vêtements là bas alors mon avis est plutôt bon,j’ai acheté des robes magnifiques qui ne bougent pas (en même temps,je les mets au pressing et j’en prend soin donc bon,c’est normal)j’ai acheté des pantalons/leggings dont j’étais satisfaite,enfin petit bémol : la dernière fois,j’ai acheté le legging motard en noir et les coutures de tout les modèles étaient mal faites au genou,on a regardé avec la vendeuse et j’en ai pris un parce que je savais que je pouvais le récupérer,mais c’est pas normal de devoir récupérer un legging à 100 euros,et j’aurai bien aimé avoir un petit rabais)donc voilà,c’est vrai que quelque fois,les coutures sont pas très bien faites,et quand on met le prix,c’est pas ce qu’on attend.Pour le prix,d’ailleurs,j’ai un peu halluciné cette année,je n’hésites pas à mettre le prix quand j’aime une pièce (malheuresement peut-être) mais j’ai l’impression qu’ils ont vraiment gonflé les prix par rapport à avant,alors je serai vraiment curieuse de savoir comment ils fixent les prix,et qu’est ce qu’ils pensent par rapport à ça.C’est " normal" que les prix soient elevés vu la positiion qu’ils ont mais bon,je crois que ce serait bien d’avoir des produits plus abordables.Par ailleurs,ma soeur aime bien cette marque mais elle est forte,penseront ils un jour à faire des tailles plus grandes,pourquoi ils ne l’ont pas fait avant?

Sinon,je trouverai ça bien qu’ils fassent une carte de fidélité histoire qu’ils récompensent les clientes fidèles autrement qu’avec les soldes,et euh.Pour les vendeuses,personnellement,je n’ai jamais eu de problèmes,un jour j’ai eu un problème,je l’ai ramené à Vincennes et elle m’a repris le produit et m’en a redonné un autre,j’ai eu la chance jusqu’à maintenant de tomber sur des vendeuses agréables,jolies (c’est un critère de recrutement ? ^^)qui n’étaient pas toujours sur mon dos (je déteste qu’on me suive tout le temps dans un magasin)et voilà !J’ai sûrement d’autres choses à dire mais pour l’instant,je ne pense qu’à ça ! Pour l’instant,j’ai aimé toutes les collections mais c’est parce qu’ils ont toujours fais des produits qui étaient dans mon style,après,peut être qu’ils faudrait qu’ils fassent des produits plus classiques,et se démarquer un peu des tendances parce que là,c’est très rock,sequins,tout le monde n’aime pas.Après,on peut aussi dire à ceux qui n’aiment pas d’aller dans un autre magasin,on ne peut pas plaire à tout le monde!

Bref! J’aurai adoré aller au rendez-vous parce que j’adore cette marque et que j’achète des vêtements de cette marque,mais j’ai partiel le lendemain matin donc c’est mort pour moi! En tout cas,j’aime le fait que Mr Biousse t’ai répondu par commentaire,et je suis pressée de voir ce qui va se dire ! En tout cas,si un jour,la marque a besoin d’un avis,je suis là,et juste comme ça : j’ai vu un aperçu de la nouvelle collection et y’a des trucs qui sont canonissimes,mais j’ai pas regardé le prix,ce sera peut être la mauvaise surprise ! 😉

Sur ce,bonne journée tout le monde,et vive les blogs,c’est cool qu’on nous écoute et qu’on arrête de nous sous-estimer ! 😉

Répondre

Je voudrais savoir s’ils ont un lien commercial avec Maje, parce que les articles se ressemblent souvent beaucoup. Ou si ce sont bel et bien deux entreprises distinctes.
Je voudrais aussi savoir s’ils vont baisser leurs prix pour cette qualité-là, ou s’ils vont augmenter la qualité de leurs fringues pour ces prix-là.
En revanche, je veux juste les féliciter pour la beauté de leurs fringues (qui, si elles ne sont pas d’assez bonne qualité pour leur prix, sont très belles), et pour la gentillesse de leurs vendeuses à Toulouse, en boutique comme au corner des Galeries.

Répondre

Ah je viens de voir le comm de BTempted et j’ai ma réponse. Alors une autre question du coup :
pourquoi ai-je dû aller jusqu’à menacer Maje de les pourrir sur mon blog concernant leur SAV et les harceler au téléphone pour réussir à me faire rembourser un pantalon qui avait fondu au repassage (sachant qu’aucune étiquette n’interdisait le repassage)? Pourquoi Maje a-t-il un SAV aussi pourri ? Aussi irrespectueux, qui m’a faite gamberger pendant 10 jours, et qui ne m’a remboursée que par trouille pour sa réputation ?

Répondre

Juste pour rire : la quarantaine, addict aux blogs, blogueuse, cadre moyenne, parisienne et hum comment dire… ne voit même pas ce qu’est Sandro ?! (Maje oui je situe vaguement…)

Mais… très intéressée par l’affaire : Deedee qui, fidèle à elle même, s’exprime sur un produit, le DG de la marque qui réagit (intelligemment à mon humble avis), la blogosphère qui se met en marche, la rencontre qui va vraiment avoir lieu, du réel depuis le virtuel quoi !

D’où mon coup de coeur : Siobann me semble vraiment être l’invitée indispensable de cet apéro ! Pas forcément (comme moi) dans le débat de fond sur Sandro mais pour une vision plus large qu’elle pourra partager (inutile de vous dire que l’on ne se connait ni d’Eve ni d’Adam 🙂 ).

Deedee : il y a des jours comme ça où je suis contente de te lire !!!!!

Répondre

Ah ben j’espère que ce plaisir de lecture sera renouvelé, tiens. ça me met la pression ! 😉

Ah, dernier truc : c’est super que, grâce à toi, tout ceci se mette en place. On dirait que les choses vont enfin bouger !

Répondre

salut dites moi que la doublure de mon manteau sandro hiver 2009 2010 va tenir le coup surtout à 324 EUROS ainsi que mon cuir motard; j’attend de la QUALITE sinon by by sandro

Répondre

ha oui les tailles! mon CABAN DRAP DE LAINE GRIS TAILLE 40 ,alors que je fait du 36-38!!!!!bon il faut le savoir ça ne m’a pas empecher de shopper la petite veste en jeans grise sur place des tendance taille 2 EN SOLDE!!!!

Répondre

J’ADORE AUSSI DES PETITS HAUTS tout doux leurs petits pull en mohaire aux couleurs douces ce petit fil conducteur qui donne envie d acheter’autre model !!!hamode pas forcement victime,quant tu nous tien!

Répondre

Moi j’adore sandro, c’est ma marque "tendance", j’ai mas base isabel marant, CDC, Hetm, Zara, vanessa bruno et quand je veux un peu de tendance je vais chez Sandro, alors là je vais me contredire mais parfois, ça l’est trop tendance , exagéré, le côté balmain de cet hiber par exemple mais sinon j’ai un perfecto clouté de cet hiver, les jeans de cet hiver zippés (top), une veste smoking et une officier qui ne bougent pas, oui elle est dans mon top one! Une critique : les chaussures je fais du 41, c’est quoi ce truc d’arreter au 40 ??? en plus les jeunes femmes font souvent du 41! En parlant de ça j’ai 44 ans!

Répondre

Et bien bonne chance pour cette rencontre alors !!
Hâte de voir le compte rendu en tout cas.

Répondre

1/ les coupes par rapport au taille : une robe taille 3 que je n’ai pas acheté car super serré au niveau des bras. Apparemment la taille 4 n’existe pas dixit la vendeuse.
2/ Les couleurs j’en ai marre du gris, du noir et du bleu.
3/ Les prix par rapport à la qualité du tissu: 120 € pour une chemise manche courte en coton et lin, c’est pas un peu abusé…bon je l’ai acheté au stock à 60 €.150€= 984 frs…Je ne pense pas que le tissus coute aussi cher. N’est pas Deedee ( voir la petite robe que tu t’es faite l’année dernière). Et la main d’oeuvre ne coute pas aussi cher que cela…Ex reminiscence qui fabrique ses bracelet pour un coup de 16 € et les revends à 150 €. Ils ont exacetement la même qualité de vêtement que ZARA ( voir les étiquettes) seule la coupe change.
Concernant le lien entre Sandro et maje…il me semble avoir lu qu’il y a effectivement un lien de famille…deux filles qui sont belles soeurs mais à confirmer.

Répondre

Petit commentaire en plus: Arrêter de dire que Maje Sandro et compagnie sont des marques de luxe tout simplement parce qu’iles vendent leur produit cher. Un produit de luxe est un produit fait avec des matières de haute qualité, dont la coupe est irréprochable et qui vont embellit même si vous avez quelques bourrelets. Il m’est déjà arrivé de reposer un article parce que je trouvais qu’il y avait un vrai foutage de gueule au ( 150 e pour du viscose!!!). En plus je trouve que c’est faire du tort aux vrais marques de prêt à porter.Le luxe c’est quand on fabrique sur mesure par rapport à vos mensurations et dans une quantité limitée. fabriquer à grande échelle ce n’est plus du prêt à porter c’est de la standardisation du type ZARA.

Répondre

MAJE ET SANDRO C’EST LA MEME BOITE

Répondre

Bonsoir Deedee,

Tout d’abord je trouve cette démarche très "courageuse", car ce n’est jamais évident de se remettre en question surtout quand la marque fonctionne plutôt bien.

J’aime beaucoup cette marque et je ne manque jamais de m’offrir des petites robes. Je n’ai jamais été déçue jusqu’à la collection de cet hiver.
Lors des quelques essayages que j’ai fait, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir un corps totalement disproportionné. Alors oui, je ne fait pas un 36, mais un 40, mais ça ne m’empêche pas de m’habiller chez les concurrents de Sandro sans aucune difficulté.
Alors voilà, j’ai l’impression que Sandro ne me correspond plus et j’en suis un peu peinée car je me sens hors gabarit…

Je serai ravie de t’accompagner jeudi soir, et sinon, j’aimerai beaucoup que tu lui parles de ça.

Bonne soirée et bon dimanche!

Répondre

Joli coup de pub de la part de ce monsieur. Il est très fort, donc donnez-lui un max de conseils pour qu’il sache bien comment entortiller les clientes encore mieux. Très joli cas d’école que ceci.

Répondre

Tu sembles être plus inspiré(e?) que nous pour ces conseils d’entortillage. N’hésite pas à nous faire part de tes idées.

Petit coup de gueule à passer puisque Monsieur Sandro lit ton blog, j’ai quelques fringues de chez eux, ben je suis hyper déçue, vu le prix, j’aurais aimé que les fils ne se décousent pas rapidement ou que la soie ne vrille pas au 1er lavage. Heureusement que je n’achète jamais plein pot chez eux, j’attends toujours les soldes.
Et ils taillent trop grand pour moi, mais vu que je n’achète plus c’est plus un problème 🙂

Répondre

Ne penses-tu pas aussi que c’est très malin de sa part, de se proposer ainsi ? Hormis dire qu’il va entendre vos remarques, qu’il fera de son mieux pour répercuter vos remarques, que peut-il faire ? Baisser les prix comme beaucoup le demande ? Il va se retrouver face à un panel de consommatrices, qui certes remontées, seront ravies aussi d’avoir l’impression d’être écoutées et entendues. Et déjà que ça va redorer l’image de sa marque. Je ne dis pas qu’il n’y aura rien de positif à cela, je dis juste que c’est du pain béni pour lui d’avoir cette possibilité-là.

Répondre

Bien évidemment.

Mais alors à ton avis, vaut-il mieux passer sous silence cette entrevue, voire, répondre pas la négative à son invitation, plutôt que d’offrir une tribune certes à la marque MAIS aussi aux lectrices qui visiblement, ont un certain nombre de griefs à exprimer ?

Quand je pense que quand j’étais au lycée je payais leurs trucs 50 francs.

Répondre

Sandro, Maje, Zadig & Voltaire… De quoi sont donc partis leurs créateurs?
Souvent on se pose la question sans trop oser s’admettre que la même question se posa à eux quelques années plus tôt, et ce juste avant… le déclic. Celui-là même qui les a poussé à se lancer. Aujourd’hui on les compte parmi les grands, mais peuvent-ils seulement rivaliser avec leurs aînés?
Si j’admire souvent les motifs de leurs pièces (t-shirts & jeans) et chéris la sobriété ou la coupe de telle ou telle autre robe, je n’approuve pas fréquemment la matière, et pour cette même raison, ne consens que rarement à ouvrir Bob(le cochon-tirelire qui m’accompagne dans mes courses)pour l’achat d’une pièce de la griffe en question.
Prenons la nouvelle collection dans laquelle figure ce ravissant t-shirt rouge ponctué de deux mots évocateurs: MODERN LOVE. Tout ce qu’il faut pour plaire si ce n’est que la cliente reste ô combien perplexe devant la glace de la cabine d’essayage. Pourquoi? Un prix qui ne saurait être justifié par la matière un brin trop légère, trop fragile ou que sais-je encore, n’en déplaise à FB. Combien parmi nous n’ont pas déjà réagit de façon similaire dans cette situation? Les créations sont certes séduisantes mais valent-elles la peine de faire pleurer nos banquiers? N’est-ce pas une tactique judicieuse pour pousser à la consommation effrenée? Que de questions pour Mister Biousse qui ne saurait reculer devant pareille hardiesse s’il a du bide. Hannn.
Eh oui les cocos, demandez-vous qui ne mangerait pas du boudin blanc farci aux crevettes si tel était l’enjeu pour le rencontrer? On est d’accord, nous serions toutes (voire tous) prêtes à s’y coller, et moi la première, je confesse. Quel avilissement que ce nouveau luxe pour quiconque se voudrait bien habillé, n’est-ce pas?!
Je participerais vôôôlontiers à ce débat vital qui affecte la gente féminine ET masculine, puisque Sandro Mâle il y a, d’autant plus que j’aspire à devenir attachée de presse et serais donc flattée d’avoir un avant-goût du métier.
Quoiqu’il en soit merci pour cette occasion de laisser s’exprimer ton lectorat.
A très vite j’éspère.
PS: Alors Freddy, on fait moins le malin avec toutes ces questions? 😉 Convaincra, convaincra pas? N’empêche que y’a beau avoir des réponses affligeantes, la clientèle de décroît pas selon mes sources et pis comme qui dirait La Roche Fou & co: "On aime mieux entendre du mal de nous que de n’en point parler" heiiin.

Répondre

Sandro : des pulls qui boulochent déjà en magasin, des mélanges de matière improbable a des prix exhorbitants, des finitions hasardeuses. C’est dommage certains articles sont sympa et il y a de l’idée, mais honnêtement il faut revoir les prix ou les fournisseurs !!!!! La marinière strassee a plus de 200 euros!!!!!! Malheureusement sandro nest pas la seule marque dans le genre …..

Répondre

Deedee,

Je suis tous les blogs mode depuis quelques années déjà, à l’époque où les tout premiers ont commencé à fleurir, et c’est avec cette même joie que je continue à visiter ceux que j’apprécie. C’est aussi avec une certaine déception que j’ai arrêté d’en suivre certains. Pourquoi donc ? Le contenu de certains blogs a évolué. En effet, en quelques années, la blogosphère est devenu une arme redoutable, que ce soit au niveau marketing, communication ou publicité.

Maintenant, la question est simple : quelle blogueuse n’a jamais parlé, évoqué, publié une photo des collections Sandro ? Que la blogueuse ait l’article en sa possession ou rêve de l’article nuit et jour, la marque est omniprésente.

On le comprend bien. Des coupes audacieuses, une très belle mise en valeur des pièces, une bonne stratégie marketing. Sur Internet, la marque a su s’imposer et véhiculer une image qui tend vers le luxueux en étant présente sur des sites de vente comme Place des Tendances ou Galeries Lafayette. Ces deux derniers sites ont une présentation nickelle et contribuent à alimenter cette image raffinée dont la marque est si soucieuse.

Mais il y a un hic. Le prix. Un Smic ? Même pas 1000€. Le prix d’une marinière en lin (et je ne parle pas de celle avec les galons) ? 95€. Prix du must have de cet hiver, à savoir la fameuse marinière avec les galons ? 195€.

Qu’est-ce qui justifie ces prix exorbitants ? Une qualité irréprochable ? Non. Une fabrication en France ? Non plus.

Faire du profit, c’est bien. Se moquer des clientes, un peu moins.

D’où (je suppose) l’intervention de M. Biousse, qui, face à une banalisation des billets de blogueuses déçues par la qualité de la marque et surtout – ne nous le cachons pas – face à une blogosphère dont le pouvoir est crucial et qui ne cessera de grandir au fils des mois, a pris conscience des enjeux qui se jouaient sur la toile.

Deedee, je vais être sincère. J’aime la blogosphère mode, j’aime la mode, j’aime les pièces de Sandro (qui certes, sont hors de prix). Ce qui me pousse à participer à cet apéro avec M. Biousse est l’envie de dialoguer avec un professionnel conscient des enjeux de son temps et qui évolue avec lui (n’a-t-il pas avoué avoir été surpris de ce monde qu’est la blogosphère et y avoir fait un pas), mais surtout de profiter de cette occasion rare pour mettre un pied dans lequel j’aimerais évoluer plus tard. En effet, préparant le concours du Celsa, je pense que cette rencontre sera une opportunité de rencontrer des blogueuses, des lectrices et un professionnel qui me livreront leur point de vue sur les questions qui nous intéressent toutes et que nous avons soulevé ici, grâce à ton blog.

Si je n’ai pas la chance d’être choisie, alors je voudrais saluer l’intervention de M. Biousse qui a montré une réelle ouverture d’esprit, et te remercier pour la communication que tu permets entre une marque et ses clientes.

Merci de m’avoir lue !

Bises,
Mel

Répondre

c’est un joli pseudo buzz que voici… Frédéric Biousse, le directeur général de Sandro, propose de venir lui même répondre à des questions. C’est un très joli coup marketing, respect!
Les marques ont très bien compris que les blogs étaient devenu un sinon lemoyen de vendre leurs produits, puisque vous êtes des relais informationnels.
J’aurais adoré être présente. Et je suis d’accord que leurs boots, au vu de leur prix, devraient avoir une meilleure qualité.
La petite marque née dans le sentier a bien grandi!

Répondre

OH DEEDEE INVITE MOI, JE SERAIS TELLEMENT HEUREUSE DE ME JOINDRE A VOUS POUR DEBATTRE DE MON SUJET DE PREDILECTION LA MODE ET DE MA MARQUE FETICHE SANDRO!!!!!!

Je me présente:
Je suis Italienne et les fringues ça fait parti de ma culture . Pas question de sortir prendre un verre, au resto ou cinoche sans passer à la maison me changer.
Je bosse dans les études statistiques sur l’effet des medias (campagnes TV, internet, radio….) sur la vente de produits de la grande consommation (style les yaourts danone ou le PQ!!)
Dans mon service je suis la référence mode (c’est pas sur en même temps!)

Sandro c’est ma came: j’ADORE leur style. Je m’achète essentiellement des robes et des vestes: pour en citer quelques unes, le perfecto en daim marron et quasiment toutes les plus belles robes (dont la liberty à volant tant recherchée) de l’été 2009. Cet hiver j’ai craqué pour la veste noire double boutonnage avec les épaule à strass et un pull bleu nuit recouvert de paillettes noires….

Ex consommatrice de ZARA (dans la période faste) je trouve que Sandro (et maje entre autres) a su redonner un souffle à la mode et a réussit à s’imposer devant ces géants de la fringue.
Ils ont compris que les filles en avaient marre de cet industrialisation internationalisation de la fringue et étaient déçu de retrouver les mêmes collections qu’elles aillent à Paris Bordeaux Barcelone ou Milan….

Sandro fait dans le détail, essaye d’utiliser des matériaux nobles.
Par l’intimité de leur boutique et le dynamisme de leur vendeuses à vous conseiller (contrairement aux grosses enseignes anonymes comme zara) ils ont su créer une fidélisation à la marque. Elles ont ainsi l’impression de se distinguer de la masse et le prix prohébitif les aide à y croire

Et oui venons-y, c’est cher, très cher et je ne craque que pendant les soldes avec les 15% supplémentaires de ma carte suprême!!!
C’est horriblement cher et c’est vrai que l’on est en droit de se demander si c’est justifier…. Parce que ce n’est pas du luxe (contrairement à Parda ou Gucci ou vous tomber par terre devant la qualité des chaussures, le confort, la finition et ou les boutiques sont tout de même ouvertes avec parcimonie)

Leur prix c’est une façon pour eux de niveler par le haut leurs clientes et de les fidéliser en leur présentant des pièces toujours plus originales et peu diffusées (comme le perfecto clouté de cet hiver).
Il faut dire qu’ils sont quand même fort: Ils arrivent à créer un buzz avec des pièces "sold out" en tout début de collection, créent des produits phares copiés par toutes les les marques basiques (H&M, Zara…) comme la fameuse marinière à paillettes.

Mais ça ne va pas durer, s’ils tirent trop sur la corde et compte tenu des réactions des clientes avérées et potentiels sur ce blog, ça a l’air d’être le cas, elle risque de craquer …

Ce serait bien qu’ils donnent une direction plus éthique à leur marque en faisant produire les produits en France, qu’ils garantissent une qualité irréprochable, qu’ils tentent un partenariat avec des artisans italien pour la fabrication de leur chaussures. Enfin qu’ils arrêtent d’ouvrir des boutiques à chaque coin de rue parce qu’à ce rythme ils vont se retrouver à être comme ZARA et les clientes iront dépenser leur argent ailleurs….(chez Zara par exemple)

Je pourrais en parler toute la nuit….Je serais vraiment ravie d’en être jeudi soir, je compte sur la main innocente de ton mari adoré ou sur ta clémence…

merci de m’avoir lue,
ciao ciao e a presto
Francesca

Répondre

Bonjour Deedee

tout d’abords félicitation a frederic-biousse pour être venu ici et de proposer ce rendez vous .

ce que je pense de maje est sandro a leur début leur marque avez une identité , elles étaient beaucoup moins chers , plus accessible a toutes ( marque du sentier a la base )
puis avec le temps … ces 2 marques ont voulu "peut être" enlever leur étiquette " sentier " et devenir des marques IN , faire rêver leur consommatrices , gagner aussi plus d’argent( lol ) et a ce moment la ses 2 marques ont commencer a déraillé .
Maje avec ces sois disant vente presse , qui font fabriquer leur modelés exprès , leur perte d’identité , Sandro et Maje ne sont pas des Créateur ils S’inspirent des Couturiers ( Balmain , Chanel , Isabel Marant , Chloé …Ect……..)
Ensuite la Qualité et Leur prix !!!!
Comment expliquer de vendre des tee en Lin a plus de 100 euros alors que leur lin bouloche ???
les Coutures toutes Cousu au bords ainsi que les perles résultat , couture qui lâche , perle qui partent , alors que vous les lavez a la main et que vous portez peu le modelé .
il y a une Explication pour les coutures cousu au bord elles sont fait par soucis d’économie comme pour les perles , comme pourquoi vendre des tee en lin a plus de 100 euros alors que le lin est moins chers d’achat en fabrication que le coton ????
Comment expliquer une robe en Viscose a 145 euros , le viscose est devenue une matière de luxe ???
Pourquoi marquer sur les étiquettes de lavage " nettoyage a sec " sur tout les modeles de maje et sandro ???
pour vous éviter les genres de problèmes du genre mon articles c’est trouer , Boulocher ou déteint ????
Ah oui maje est sandro ne fabrique pas en france mais assemble leur pieces( sandro fabrique en chine comme pour maje )

je pense que a force de vouloir trop de profit , de trop vouloir toujours plus est bien ces 2 marques commence a se bruler les ailes .

Pour moi c’est fini maje sandro terminer assez de payer des affaires chers pour que au bout de compte j’investis dans des pièces qui me font juste 1 saison comme pour bel air , zadig et cdc .
je préfère donner mes sous chez kooples , vanessa bruno qui sont de meilleur qualité ou tout simplement chez asos , topshop, h&m qui se relèvent moins chers que maje et sandro .
Hélas je ne suis pas le seule dans ce cas , Monsieur DG devrais lire plus souvent les Blogs et Forum Mode , il serait surpris !!!!

Consommatrice Oui , mais pas Pigeonne !!!!

Répondre

Bonjour,

Ayant été une cliente Sandro (un peu), je suis intéressée par toutes les questions des lectrices et les réponses du DG de Sandro en particulier sur les prix et la qualité.
Je dis "ayant été", car après une blouse à strass à 150 euros revenue du pressing avec plus aucun de ces fameux strass et un pull serpillère (180 euros) après avoir été lavé une fois A LA MAIN, je n’y mets plus les pieds.

Répondre

Bonjour,

J’aime Sandro c’est des vêtements facile à vivre avec une pointe d’originalité, mais pas trop…
juste assez pour se démarquer de la masse enfin dans mon boulot "Informatique -Banque". mais comme la plupart je trouve que c’est parfois un peu excessif au niveau du prix surtout si on le compare à de l’isabel marant pas exemple.

Que parfois on est pas super bien reçu par les vendeuse soit considéré comme des portes monnaies ambulant, soit pas un regard désagréable sur la rondeur qui nous agace, m’enfin c’est le syndrôme vendeuse..
Par contre moi ce qui m’embête le plus vu le prix c’est le MADE IN CHINA… Ok c’est pas les seuls et pas les derniers, mais qd même vu l’augmentation des prix de plus 2 ans…
Un made CEE j’avoue me réconcilirai plus…

Pour ma part j’ai jamais eu de soucis de qualité hormis sur les même bottine que toi Deedee c’est un clou qui à fait la malle au bout de 2 jours grrrrrr…..
Mais bon qd même un arrière goût amer le tout accumulé.

Répondre

Perso, je ne suis pas une cliente Sandro (je dois avoir une pièce achetée en soldes) pour plusieurs raisons (qui pourraient être appliquées à d’autres marques) :
1) Sandro, c’est cher. Je gagne correctement ma vie mais mettre 1/3 de mon loyer dans une robe, c’est encore un peu difficile pour moi. Le problème c’est qu’à chaque saison, les prix augmentent. Ce qui fait qu’aujourd’hui, j’estime que leur positionnement prix n’est pas en adequation avec les coupes/matières/qualité. Je pense que c’est environ 50 Euros au dessus de la valeur. Evidemment, perso, tant qu’il y a des clientes pour acheter à des prix de plus en plus hauts, pourquoi se priver ?
2) Sandro n’est pas toujours synonyme de qualité. Je suis prête à la limite à mettre le prix dans une fringue de qualité qui va me rester plusieurs saisons mais chez Sandro, la qualité n’est bien souvent pas au RDV. Par exemple, le PDG de Sandro indiquait qu’il avait acquis des parts dans la société Claudie Pierlot : voilà une marque de qualité… J’espère que ca continuera comme ca.
3) Sandro, ca n’est pas moi … Ca on ne peut pas leur reprocher, j’ai une style plus classique.
4) Sandro, comme les marques du Sentier, taille trop petit. Je ne suis ni mince, ni grosse (je vais un grand 38/petit 40) et il faut que j’aille piocher dans des tailles 3… Donc oui ca rentre (mais pas toujours) mais qu’en est-il pour les autres filles ? 3 niveaux de tailles c’est peu.

Toutes ces remarques valent pour d’autres marques du Sentier, ne chargeons pas Sandro plus que d’autres.
Interessée de rencontrer le PDG, mais j’ai constaté que mes remarques n’avaient rien d’original par rapport aux précédents commentaires.

Répondre

alors en vrac mon commentaire :
moi sandro je n’en pensais sur du bien :
mode mais pas over trendy (ça veut dire que tu peut ressortir une pièce d’il y a deux ans ou plus sans que cela se démode),
jeune mais pas gamine,
rock mais aussi fille,
jusqu’à la prolification des magasins, l’uniformisation du look (et là on tombe dans la tendance qui tue la tendance tellement elle se démode vite),
l’augmentation des prix liée à la baisse de la qualité (j’ai bien lu le mot de frédéric biousse concernant la démarche qualitative depuis deux ans mais perso je n’ai pas remarqué…)
autre remarque : j’ai l’impression que vous avez beaucoup déstocké (idem pour maje) lors de ventes privées et dans des boutiques de stock ce qui a mon sens a largement contribué a détériorer l’image de ces marques (j’ai un manteau maje sympa de look mais d’une matière qui gratte tellement que je comprens bien qu’à plus de 300€ en boutique ils vous en soit resté sur les bras)… bon je m’éloigne du sujet mais j’aurais plein de choses à vous dire si je vous rencontrais. A jeudi?

Répondre

Tout le monde se lâche et tant mieux ! je ne vais faire que répéter ce qu’ont dit les autres filles : Sandro comme Bérénice, Zadig et Voltaire, Maje exagèrent carrément sur leurs prix. C’est honteux de proposer à la vente une marinière en lin avec des strass (imitation haute couture) à 195 Euros. OK, c’est sold-out dès le début de la collection donc certaines peuvent les acheter mais c’est indécent vis à vis de la plupart des Français dont le salaire moyen est de 1500 Euros…tout ça pour une marque même pas luxe…
C’est comme Bérénice, j’adorai il y a 2-3 ans mais maintenant payer 240 Euros un pull qui boulloche alors qu’il est encore sur son portant, c’est non merci. d’ailleurs, passer de 140 Euros à 240 Euros en quelques mois, c’est bizarre, les matières premières ont-elles autant augmenté ?
je serai ravie de voir le directeur d’une de ces marques…

Répondre

@ sophie : idem pour bérénice : cliente de la première heure, maintenant je n’achète plus : devenu trop cher trop vite pour une qualité pas toujours au rendez vous.
finalement, je trouve que parmi toutes ces marques tendance CDC s’en tire pas mal : les prix n’augmentent pas trop, des coupes pas mal, parfois c vrai la qualité n’est pas au rendez vous mais ça fait moins mal que sandro quand ça arrive !
sinon j’ai connu Des petits hauts à ses débuts aussi, c devenu chez également mais là la qualité est vraiment au rendez vous.

Répondre

Je me souviens, il y a 8 ans, j’étais en Terminale et une amie me dit (me répète ce qu’a dit sa mère..) : "j’adooore Maaaje, il me faut une de leurs capes, elles sont divines". Je ne connaissais pas, j’ai fait celle qui et la semaine d’après je découvre la marque. Pas du tout sûre de mes gouts, de mes envies, de mes choix, je me mets à aimer parce c’est ce qu’il faut faire : J’adooore Maje !
Puis, mon œil s’aguerrit, je commence à affiner mes gouts et à savoir pourquoi j’aime telle ou telle pièce et à ne pas embrasser d’un coup toute la collection. Malgré mon budget estudiantin, je me mets à faire l’acquisition de certaines pièces dans ma garde robe.
Je suis très soigneuse de mes affaires donc c’est vrai que je n’ai aucune de mes pièces que ce soit Maje ou Sandro qui n’ait boulochée ou qui se soit abimée.

En revanche, les prix ont ostensiblement augmenté et d’une manière pas spécialement justifiée. Dans chaque collection je retrouve des articles qui m’interpellent, que j’ai envie de m’offrir ( de s’offrir car ce n’est pas aussi anodin que l’achat d’un haut zara) mais les prix sont parfois trop.

Depuis 2ou 3 ans, je vais davantage chez Sandro car je suis beaucoup moins surprise chez Maje. Je trouve l’identité Sandro plus forte. Pour tout dire, autant il y a 4 ans avoir un haut Maje était socialement fort, autant aujourd’hui, certains vous regarde presque en vous disant que vous vous êtes faites avoir. (personnellement cela ne me touche pas, si j’aime une robe Maje et que je la porte, l’avis des autres ne me touchera pas).
Ce qui a très largement desservi Maje ce sont ces ventes privées à gogo où des modèles cheap étaient crées et vendus pour l’occasion.

Sur l’aspect du prix, je suis partagée. D’un coté la marinière Sandro (que je n’ai pas achetée car sold out mais j’ai acheté des modèles identiques à 40€ dans des petites boutiques ce qui prouve que je l’ai aimée ) je la trouvais très chère, d’un autre coté, je suis bien contente si je m’offre un modèle si marqué et reconnaissable de ne pas le voir sur toutes les minettes du coin. C’est du positionnement par le prix et très honnêtement, cela me convient. Celles à qui cela ne convient pas ont un choix immense parmi d’autres marques. je ne vois pas au nom de quoi on peut exiger qu’une marque baisse ses prix si ce n’est pour la qualité.
Et d’un autre coté, Sandro n’est pas non plus une marque luxe donc elle doit s’attacher à rester dans une gamme de prix en cohérence avec son image, ses collections et ses clientes.
Enfin, c’est évident que ce n’est pas chez Sandro ou Maje que je vais acheter un débardeur blanc à 80€, je préfère mettre carrément 400€ dans le perfecto de Sandro de l’hiver dernier …

J’apprécie l’intervention de M. Biousse. Je n’ai pas d’avis sur les bottines, je n’ai qu’une paire de chaussures de ces marques : une paire de bottes marron magnifiques Maje achetées en solde 135 au lieu de 185 il y a 4 ans. Elles sont toujours impeccables. Je trouve que cet ordre de prix est tout à fait acceptable si la qualité suit.

Aujourd’hui, Maje et Sandro se trouvent confrontées à une nouvelle concurrence, à la possibilité d’acheter des marques étrangères facilement, à une recherche perpétuelle de la part des consommatrices de trouver LA pièce qui ne peut être trouvée partout. Beaucoup de questions se posent, trop de boutiques ? trop de stock ? pas assez de it-pièces ? trop de pièces lambdas ? image et positionnement des marques ?

Je suis ravie de savoir que le DG de ces marques (qu’au final je suis et apprécie) est prêt à se questionner et à réfléchir avec des clientes.

désolée d’avoir écrit si long ! Bonne journée !

Répondre

Bon et bien voilà, l’un des avantages d’être une blogueuse influente puisque ‘ta plainte’ a été jusqu’aux oreilles du DG de Sandro. Ce qui n’est absolument pas mon cas, en effet je leur ai envoyé 2 mails la semaine dernière pour me plaindre aussi, mais cette fois de la qualité d’une des autres pièces phares de cette saison : la fourrure léopard (courte) à près de 500euros. Deedee je profite de ton blog pour expliquer mon cas et faire part de mon désespoir :/ . Je suis une très bonne cliente, je vais chez Sandro régulièrement et achète très fréquemment, au moins une fois/mois. J’ai totalement craqué pour cette fourrure que j’ai acheté le 28 novembre (pour mon anniversaire (:). 10 jours après, poche craquée, complètement décousue. Je fais une halte dans une boutique (canal st martin) un week end et explique mon cas, l’une des vendeuses me dit que c’est vraiment anormal et que la moindre des choses, pour une telle pièce c’est de me la changer. Seulement j’ai perdu mon ticket de caisse et je suis donc obliger de retourner dans la boutique où je l’ai acheté (rue Montmartre) et là on me dit qu’il est impossible de la changer, que c’est juste de la couture et qu’on pouvait même la remettre en vente le lendemain. Je dis OK, moi ce qui m’importe c’est de retrouver ma fourrure et de pouvoir la porter. plus de 10 jours passent, j’appelle puisque pas de nvlles, on me dit qu’on ne sait pas où est passée ma fourrure… on me rappelle 1heure plus tard, c’est bon en fait elle est là, vous pouvez venir la chercher ! Je récupère donc la fourrure tant désirée (elle est vraiment belle et tient assez chaud). seulement le bonheur est de courte durée ! 2 semaines après RE-craquage.. cette fois ci c’est les 2 poches carrément dont l’une des poche avec toute la peau décousue, j’ai vraiment l’impression qu’elle va se déchirer en mille morceaux. Trop triste, j’y retourne, on me dit qu’il n’y a jamais eu aucun problème avec cette pièce. Oui, ok je veux bien, mais là clairement il y a un problème avec la mienne. Apparemment, plus de fourrures ! dc forcément on ne me la change pas alors elle re-part chez le retoucheur, idem, plus de 10jours après je la récupère. je suis allé la chercher samedi, dimanche je veux la mettre – un legging, un tee’s loose, des boots et la fourrure avec UN TROU again, soit la poche a recraqué pour la 3ème fois, soit on ne me l’a pas recousue. très énervée, j’en viens même à me dire qu’il faut que je la fasse recoudre moi même, mais tt le monde m’assure que c’est inadmissible et qu’il faut que j’y retourne. Je l’ai très peu porté, je fais attention à ne rien mettre dans les poches (pourtant des poches c’est fait pour ça, pouvoir y glisser son blackberry, ses keys). Dc je suis retournée à cette boutique hier soir, avec la sérieuse impression de casser les pieds à la responsable, accueil glacial, pas un mot d’excuse, rien ! On est censé me rappeler aujourd’hui… j’attends. Evidemment je n’ai eu aucun retour du siège. Les collections st vraiment très belles, je ne peux pas dire le contraire j’adore sandro & maje, c’est rock, c’est agréable apporter et les prix ne m’effrayent pas vraiment, seulement on s’attend à ce que la qualité ainsi que le service et l’accueil soit au RDV et malheureusement ces 3 points sont souvent à déplorer.. Alors voilà peut être que via ton blog je peux maintenant espérer un retour de leur part. Je suis également prête à rencontrer cette personne afin de pouvoir mesurer les pour & les contre de cette marque !

Répondre

Eh bé.. Pas très cool indeed… Que tu participes ou non à ce pot, compte sur moi pour faire remonter l’info..

Tiens nous au courant, surtout !

Ben moi, je laisse la place aux autres.
Je n’achète ni Sandro, ni Maje car je juge que c’est purement du vol… quand on voit que même Zara commence à copier Sandro (cf marinière strassée), c’est qu’il y a un "problème" avec le prix Sandro.
La qualité est médiocre et les coupes souvent sans originalité particulière.
Je reste convaincue que l’intervention du pdg est un beau calcul de com. J’attends avec impatience ton retour sur l’entrevue… mais ça ne m’intéresse vraiment pas d’y participer 🙂

Répondre

Bonjour,

Ma dernière expérience avec Sandro est catastrophique. j’ai acheté le grand sac de cet hiver avec des clous en forme d’étoiles (325 euros) Gloups. Je l’ai porté entre 5 et 10 fois et pas dans des conditions extremes… Déjà 8 étoiles sont tombées. je suis retournée en boutique et on ne m’a rien proposé.

Mais voilà, je retournerai chez Sandro pour des pièces toujours piles dans la tendances mais pour des craquages uniquement puisque VRAIMENT TROP CHER pour ce que c’est.

Répondre

Bonjour!
Comment s’est passé l’apéro?!
Et comment as tu choisi les lectrices, nous n’avons pas eu de retour à ce sujet (où j’ai loupé un post??;-)

Répondre

Oh la, je ne vais pas faire 50 posts pour Sandro, hein !

Les lectrices ont été prévenues par email et la rencontre s’est très bien passée. Compte rendu à venir la semaine prochaine.

alors!!!!la suite!!la qualitèe sandro va t’elle changer?????

Répondre

Je fais le compte rendu de la rencontre lundi 😉

alors deede vos boots ont ete changè ? ou une proposition de reduc sur la prochaine collection !

Répondre

Les boots ne seront pas changées. Ils m’ont proposé un bon d’achat du montant des boots en dédommagement.

Bonjour, une amie m’a parlé de ton blog, et en fait ça tombe tres tres bien parce que j’ai un gros souci avec des petites boots bikers sandro que j’ai acheté juste après noël (donc il n’y a pas si lgt) et qui on déja perdu deux clous. Je suis extrement fachée vu que les chaussures coutaient quand même 365 euros et j’aimerais savoir où est ce que je dois aller pour les faire réparer/rembourser. J’ai bcp de paire de chaussures donc ce n’est même pas comme si je les avais portée tous les jours. Voici l’adresse de mon blog, http://camilleovertherainbow.blogspot.com/. Mon adresse mail est tyox@hotmail.com
J’aimerais egalement savoir si tu penses que ce serais encore mieux que je passe directment par Frederique (en lui envoyant un mail)? je suis tres déçue mais je ne vais pas me laisser faire!!!! merci de me répondre !!! 🙂

Répondre

Bonjour Camille,

le plus simple est de retourner à la boutique où tu les as achetée, je pense ! Tiens nous au courant si ta requête n’aboutis pas, même si je ne suis pas le SAV officiel de Sandro 😉

Répondre à Sophie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id, Donec Praesent efficitur. Nullam et, non vulputate, quis, leo.