Sur un air d’accordéon

Non, oubliez Gilou et son accordéon, c’est pas la fête ? la saucisse ici. Non non non. Je parle d’un autre accordéon. Si je vous dis Montmartre, si je vous dis photomaton, si je vous dis « Moi j’m’appelle Madeleine… Et on dit pleurer comme une Mad’leine ! Hein c’est ca qu’on dit ? Et Wallace ! Les Fontaines Wallace ! C’est vous dire si j’étais prédestinée aux larmes… » et si en plus, vous regardez attentivement la photo…

… ça y est, vous y êtes ! Il s’agit bel et bien de l’épicerie de quartier dans laquelle officie Lucien, « le crétin », « c’est vrai que Lucien n’est peut-être pas un génie mais Amélie l’aime bien, elle aime sa façon délicate de saisir les endives comme si c’était des objets précieux qu’il devait manipuler avec respect c’est sa manière a lui de manifester son amour du travail bien fait« , LE Lucien d’Amélie Poulain.

Si vous regardez bien, l’épicier du Marché de la Butte surfe d’ailleurs allègrement sur la tendance puisqu’une série d’affiches du film est disposée de part et d’autre de l’entrée.

Je suis tombée sur cette épicerie au hasard d’une rue, et aussi incroyable que cela puisse paraitre pour une parisienne ? Paris, je ne l’avais jamais vu en vrai 🙂

Belle journée ? tous !

Commentaires

Ainssssss, Paris…. merci de m´en aporter un petit bout… aaaaains!!
(Ten un magnifico día!!…. Besos!)

Fernando
(…qui sauvera Carla…?)

Répondre

Ah…j’y suis allée faire un pélerinage il y a quelques temps avec ma cousine…cette photo me rappelle de bons souvenirs…
Bonne journée ! et Vive Air France qui annule ses vols ? la dernière minute sans prévenir les gens…comment ça ? je ne peux pas rentrer ? Hong Kong cet aprèm comme prévu ?

Répondre

en effet l’épicerie de Collignon (tête ? gnion) !
je vais éviter de rappeler ? quel point je connais les dialogues par coeur tant je l’ai vu ce film

la photo me fait aussi penser au bisou d’adieu entre Xavier et Martine dans l’Auberge espagnole

ps. : tu saurais nous dire où elle est exactement ?

Répondre

Bien sûr Lou. Elle est rue Androuët dans le 18ème 🙂

tiens c’est vrai, moi non plus je ne suis jamais passée devant!!! va falloir remedier ? ça, non mais!!!

Répondre

Bin ça alors !!!! jamais vu non plus !! Mais envie de voir en vrai maintenant . La photo est chouette !

Répondre

hé hé ! la petite provinciale que je suis a reconnu l’endroit au premier coup d’oeil. finalement je ne connais pas si mal Paris que ça ! une fois de plus merci et bravo pour la photo du jeudi.

Répondre

Elle est classée aux Monuments Historiques ? Ou plus exactement aux "Monuments cinématographiques" ?
Bon, je dois avouer que je n’ai jamais vu le fameux film en question. A première vue comme ça, ne m’emballait pas trop…

Répondre

Quoi, QUOI tu n’as jamais vu Amélie Poulain ??? Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa râââââle de fan en délire !

Non, blague ? part, c’est personnellement un film qui m’a beaucoup plu. Et ému. Et fait rire et sourire. C’est un film plein de sensibilité ? fleur de peau, de poésie brute de décoffrage et de délicatesses gracieuses. Une seule chose m’énerve : être parmi les milliers de fan du film.. Va savoir pourquoi 🙂

Bonjour Deedee,
oh … Amélie, mon film culte !!! J’aime tout dans ce film, les images, la musique, l’ambiance de la butte, la poésie … Et la maison Collignon est un grand classique. A chaque fois que j’y passe, je me fais tirer le portrait devant. Ce qui me plait le plus dans ce film, c’est le nain de jardin qui voyage.
Merci pour cette jolie photo qui égaie ma journée de bureau.
Très bonne journée.

Répondre

Ah oui, j’adore le nain aussi 🙂

merci ? toi Catherine pour tes commentaires qui égayent mes journées ? moi 🙂

Oh oui, tellement parisien, j’adore !
L’épicier a même gardé (ou ajouté ?) l’enseigne "Maison Collignon" du film (Collignon c’est le méchant qui dit que Lucien est fini au pipi — grande classe).
Très belle photo comme d’habitude ! Merci Deedee pour toutes ces ambiances qui donnent envie d’être téléportés comme ça dans la photo. On s’y croirait ! Un panier, du beurre, des oeufs et quelques fruits. Et hop !
Il y a aussi, pas loin, rue Lepic, le café d’Amélie, "Les 2 Moulins". Tu dois connaître, sans doute.
Bonne journée !

Répondre

Oui ! Je me suis demandé aussi s’il s’agissait d’un rajout ou non. Et oui, j’étais déj? passée devant le café des deux moulins qui pour le coup, me plaît un peu moins que l’épicerie 🙂

Bonne journée ? toi !

Oh oui, tellement parisien, j’adore !
L’épicier a même gardé (ou ajouté ?) l’enseigne "Maison Collignon" du film (Collignon c’est le méchant qui dit que Lucien est fini au pipi — grande classe).
Très belle photo comme d’habitude ! Merci Deedee pour toutes ces ambiances qui donnent envie d’être téléportés comme ça dans la photo. On s’y croirait ! Un panier, du beurre, des oeufs et quelques fruits. Et hop !
Il y a aussi, pas loin, rue Lepic, le café d’Amélie, "Les 2 Moulins". Tu dois connaître, sans doute.
Bonne journée !

Répondre

Oup, c’est passé 2 fois… C’est un coup d’Amélie ou quoi ???
Désolée.

Répondre

J’ai adoré ce film, c’est sympa de revoir cette petite épicerie.

Répondre

ce sont les fontaines WallaCE (comme le copain de gromit 😉 )

Répondre

Ah mince ! Merci pour la précision 🙂

Très jolie photo qui rappelle effectivement Amélie Poulain et son enthousiasme 🙂

Répondre

Génial!
J’adore ce film en plus! Un des rares films français que j’apprécie :o)
L? j’ai hâte de voir "Ensemble c’est tout" que je viens d’avoir 🙂

Répondre

Largement préféré le livre pour Ensemble c’est tout en ce qui me concerne… tu nous diras ce que tu en as pensé !

C’est trop mignon! Je suis maintenant certaine que ma journée va bien se passer avec un tel rayon de soleil! 🙂

Répondre

J’avais adoré ce film mais on l’a tellement décortiqué dans tous le sens que j’en ai fait une overdose. Par contre, je suis capable comme toi de m’extasier sur cet épicerie ou le fameux des deux moulins. Des instantanés sympas !

Répondre

Oui, comme je le disais maladroitement ? Néfertiti, je suis comme toi déçue du battage médiatique qui a suivi le film… J’avoue que ça m’a un peu gâché mon plaisir !

Ah ! la maison Collignon, c’est devenu un lieu de pélerinage depuis Amélie. J’habite ? 2 pas, rue Lamarck. C’est la rue que l’on voit dans la scène finale quand Amélie et son chéri descendent ? toutes bringues en mobilette. Dans la vraie vie c’est pas possible car elle est en sens unique et uniquement pour monter direct au Sacré Coeur où elle mène, et non pour descendre. La magie du cinéma !!!
Joyeux Noël ? tous

Répondre

Veinarde ! Je REVE d’habiter ce quartier.. Peut être un jour 🙂

Joyeux Noël ? toi

Génial, c’est génial ça… je croyais que c’était des décors, moi… je ne me suis jamais vraiment posé la question.

Répondre

Je pouvais pas m’empecher de laisser trainer un commentaire …
J’ai aussi mis cette photo en avant sur un billet, sauf que j’ai un joli panneau de sens interdit devant l’épicerie …
Le café, où les tourtereaux de l’auberge espagnole se disent au revoir, se situe au début de la rue Lamarck (? droite de la butte montmartre) c’est trop mignon comme endroit !

Répondre

Ah ! je n’avais pas vu 🙂 Je file découvrir ta photo !

Salut Deedee,
que de souvenirs de jeunesse pour moi ce quartier. J’étudiais dans le coin quand j’avais 19 ans, et je n’avais toujours pas vu Amélie machin. Et quand j’ai découvert le film longteeeeeeeeeemps après la sortie (battage médiatique tout ça, ça me dégoutait) que j’ai beaucoup aimé par ailleurs, j’ai reconnu MON tabac avant que ce soit celui d’Amélie, et l’épicerie ou on courait chercher de la bière en panique pour les soirées ("450 Francs sioupllé…"). Une ruine ces études…
Mais tout comme toi, je reste très nostalgique de ce quartier et je rêve d’y concrétiser un appart un jour…

Répondre

C’est drôle, vraiment ! Moi aussi, je rêve d’y installer un nid douillet… Mais je crains que ce ne soit une chimère 🙁

Tiens c’est marrant parce qu’il y a quelques jours j’avais le dvd d’Amelie dans les mains! Mais mon cheri British a rechigne et du coup je ne l’ai pas revu depuis sa sortie, mais je vais le prendre pour ce week end, j’espere qu’il aimera.
Du coup on a loue Paris Je t’aime, et on a adore, Paris est beau dans ce film, j’avais envie de rentrer dans l’ecran…

Répondre

rho oui, reloue le ! Et dis nous ce que ton chéri en aura pensé, surtout 🙂

Tu ce que je rêve de voir ? Des photos de la rue Broca !!! Je suis en train de relire "la sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca". Je meurs d’envie de savoir comment c’est aujourd’hui !

Répondre

Je n’ai absolument aucune idée de l’endroit où est cette rue ! Si jamais je tombe dessus par hasard, je dégainerais mon appareil photo 🙂

Du premier coup d’oeil j’avais déj? ma petite idée de la chose !! Et j’avais raison 😉 J’adore l’ambiance qui se dégage de la photo, l’ambiance d’Amélie Poulain quoi !

Répondre

Oui, tu as raison, le café c’est moins ça : un peu touristique et un peu trop "exposé".

Répondre

Puis le café, il est moins rigolo parce qu’il n’y a que l’extérieur qui est dans le film. L’intérieur est différent car celui du vrai café était trop petit, donc ils ont tournés en studio … Le charme opère moins …
Très bonne soirée.

Répondre

Tiens, je ne savais pas, je n’avais pas poussé la porte du café : merci pour ces précisions 🙂

t’as vu qu’on parle de toi dans l’entrevue?

Répondre

J’adore cette photo Deedee ! Un peu rétro, nostalgique… Merci !

Répondre

Euh tu veux peut-être parler des fontaines Wallace non?

Répondre

Oui oui, Ak a déj? fait la remarque, thank you very much.

Merci pour ce petit moment avec Amélie…
Ca me rappele combien Paris me manque!!!!

Marinette de Nice

Répondre

Ô comme j’aime ce film! Au point que j’ai appris ? jouer tous les morceaux de Tiersen qu’on y entend <3

Répondre

Tite question comme ça… C’etait ? quelle heure? y’a personne l? ! La dernière fois que j’y suis passé (week end) y’avait du monde partout et je voulais pas prendre de photo (parce que je suis une provinciale qui voulait pas faire provinciale…)si y’avait eu personne comme ça ben j’ aurai pas hésité ;-p

Répondre

La rue Broca, j’y suis passée par hasard, et a priori avec bonheur justement pour les contes du même nom. Super décevant, le seul point positif c’est un super restau, celui de Sylvain Danières, dedans 🙂

Répondre

Bienvenue ici si je ne m’abuse 🙂

merci pour l’adresse

As tu au moins vérifié que derrière il y avait bien une petite trape d’où un bon souffleur aurait pu souffler une réplique cinglante
genre… "vous au moins vous ne risquez pas d’être un légume puisque même un artichaut ? du coeur"
🙂

Répondre

pffff non, même pas. J’étais avec une amie et on était plutôt pressées… J’adore comme tu connais les dialogues par cœur ! J’aime tellement ce film..

Bientôt, enfin, en mai 2009, va sortir un livre sur le Paris qu’on aime, le Paris en vrai : le Paris des fontaine Wallace. L’épicerie Collignon de Deedee (quelle belle photo) n’y sera pas mais les nostalgiques des petits coins sympas seront servis quand même! Et toutes les fontaines Wallace y seront, même celle en plâtre et celle en rouge, jusque celle du musée des égouts!

Répondre

J’y suis aussi allée il y a peu. Il paraît qu’un produit phare des ventes de cette épicerie est.. l’appareil photos jetable ! Car devant l’épicerie, tout le monde prend conscience de l’endroit où il se trouve et a envie d’immortaliser l’instant !! En revanche, je suis allée il y a bien 4 ou 5 ans dans la bar d’Amélie Poulain…

Répondre

Répondre à Catherine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id, libero. Praesent risus consectetur commodo massa consequat. suscipit id