05-07

Les phrases les plus débiles qu’on entend quand on roule en scooter…!

Après avoir bassiné tout le monde pendant des années avec l’idée d’avoir un scooter, je crois bien que plus personne ne croyait que j’en conduirais un un jour. Pas même moi, si je suis honnête. Je ne saurais même pas expliquer pourquoi je suis finalement entrée chez ce concessionnaire ce jour d’octobre, ni même pourquoi, après avoir chouiné devant un superbe Vespa bleu ciel, j’ai opté pour une crotte chinoise garantie 100% plastique. Non sans m’être roulée par terre dans le magasin en jurant mes grands dieux que « moi vivante, jamais on ne me verrait sur un scooter aussi moche » (lol).

Ce que je sais, en revanche, c’est que 2000 et quelques kilomètres plus tard, j’adore ça. Même si je suis tombée à l’arrêt (au feu rouge, la honte…), que j’ai joué aux dominos en me garant une fois en marche arrière et en poussant le scooter qui est tombé sur celui d’à côté, qui est tombé sur celui d’à côté, qui est tombé sur celui d’à côté… sous le regard hilare d’une terrasse bondée, évidemment (la honte bis), que la première journée, j’ai mis un vrai bon quart d’heure à démarrer parce que j’avais OUBLIE qu’il fallait mettre le contact ET appuyer sur le frein en même temps (la honte ter). Et que j’ai tenté de démarrer vainement, une fois, avant de réaliser que j’avais oublié de retirer l’antivol. Je tairais aussi toutes ces fois où je me suis laissée surprendre par quelque averse (elles sont si rares en ce moment !) et où j’ai pu apprécier à que point un joli casque n’est PAS franchement waterproof.

Vous l’aurez compris : mon crotte chinoise et moi entretenons une vraie passion.

Bien sûr, tout cela ne s’est pas fait sans peurs. Les miennes… et celles que les autres ne manquent pas de vous communiquer lorsqu’ils apprennent que vous roulez en scooter. Des petits encouragements drôlement sympathiques, comme :

  • Tu roules en scooter ? T’es folle, tu vas mourir dans d’atroces souffrances.
  • Enfin, si tu meurs. Le vrai risque, c’est que tu finisses défigurée par des cicatrices sur tout le corps.
  • Un 50 cm3, mouarf, le faux scooter, quoi.
  • T’as mis des collants ? Mais tu sais que si tu tombes, les collants, ils fondent dans ta peau ? Oui oui, DANS ta peau !
  • Ah, t’as pas le permis alors !
  • Mais t’as pas peur ?
  • Le scooter ? J’adorerais… mais mon mec ne veut pas. Il tient trop à moi.
  • Ah ouais, les roues fines comme ça c’est super casse gueule.
  • Pourquoi t’as pas pris un Vespa ? Tout le monde a un Vespa !
  • Il est trop stylé, ton casque. Mais c’est vrai que si tu tombes, tu n’as plus de mâchoire.
  • Sois prudente, hein !

Pourtant, force est de constater que malgré le stress inhérent à une conduite en deux-roues dans Paris, je suis bien plus zen depuis que je ne prends plus mon shoot quotidien de métro !

Allez, la prochaine fois, je vous raconte à quel point les autres deux-roues sont agressifs. Surtout envers les 50 cm3. SURTOUT les mecs quand ils voient une minette avoir l’outrecuidance de démarrer avant eux au feu vert. Et puis comment il faut jouer à vroum-vroum c’est moi que j’démarre en preum’s ou je t’écrase, comment il convient d’ignorer le mec qui n’a jamais vu une gonzesse à deux roues et qui lui crie des mots doux depuis sa fenêtre ouverte, comment les automobilistes sortent leur clope au dernier moment pour faire tomber leurs cendres sur… les infortunés scooters qui passent par là au même moment.

Et comment, malgré tout ça, rouler en scooter, c’est trop bien !

Partager l'article

Catégories : 3615 ma vie

Tags : , , , ,

Commentaires

50 réponses à “Les phrases les plus débiles qu’on entend quand on roule en scooter…!”

  1. Benoit dit :

    Perso, le scooter, je l’ai laissé à Toulon pour les vacances car à Paris entre la pluie, les vols et les chauffard…

  2. Super article ! Qui m’a fait fait me sentir moins seule… :-) Je suis du genre à vouloir sortir de ma place de parking, à enclencher la marche arrière et à ne pas comprendre pourquoi la voiture roule en avant, forcément, je n’avais pas allumé le moteur, je suis du genre à donner ma carte bleue au monsieur du payage et à repartir sans prendre le soin de récupérer ma carte, et parfois je peux aussi sortir des trucs hallucinants du genre « 3 000m d’altitude, mais il fait pourtant super chaud ! » oui 3 000m, c’était la longueur du tunnel…
    Merci pour ce chouette article, un peu de rires de bon matin, ça fa

  3. ça fait du bien :-) (message parti trop vite !)
    Bonne journée !

  4. LaFutile dit :

    J’ai déjà renoncé à la voiture dans Paris, alors le scooter. Mais j’adorerais avoir un Vespa, justement. Enfin, qui n’a pas rêvé d’en avoir un un jour… ? Le problème, c’est que les gens à Paris me font vraiment peur dans leur voiture. C’est vraiment la loi de la jungle.

  5. Justine dit :

    Jamais roulé en scooter (attends, je ne veux pas avoir mes collants fondu dans ma peau!!!) mais j’ai bien ri ;)

  6. Carolinee dit :

    Je suis trop une flipette pour rouler en scooter mais vue de ton point de vue sa a l’air plutôt cool :)
    Bise

  7. Lili dit :

    Rahh mon scooter ! Il me manque, je n’ai jamais retrouvé ce sentiment de liberté, de maîtrise totale…
    Et tous ces petits mots doux très rassurants de ton entourage. non vraiment, ça me manque !

  8. Bergoda dit :

    Ah ah, à en juger par ta liste (non exhaustive j’imagine bien), tu n’as pas encore eu droit au baptême du liquide lave vitre…
    Très agréable, le produit en pleine tronche au moment de démarrer

  9. DarkGally dit :

    J’avoue, j’ai peur en scooter (en plus je suis courteaude des jambes, j’ai peur de me viander à chaque arrêt). Mais je pense que ça serait quand même super pratique dans Paris…
    Mais bon, j’ai aussi peur en vélib’

  10. Et donc les collants, ils se fondent pas DANS ta peau ???

    (bon fais attention à toi quand même ! ^^)

  11. Christina dit :

    Dans ma jeunesse (j’ai 35 ans) il y a 15 ans j’avais un 50 et je me la pétais grave c’est trop cool cette liberté mis à part que j’avais tout le temps les cheveux aplatis…alors oui je te comprends c’est trop bien le scoot et à tous ceux qui parlent ce n’est que jalousie. Désormais j’ai ma voiture et je suis banlieusarde à elle est loin la jeunesse parisienne…snif snif

  12. Anna dit :

    Je peux en rajouter un, dis ?
    Mon cousin (greffé d’un rein) me dit toujours que les gens en 2 roues sont des donneurs ambulants…

  13. Amélie dit :

    Criant de vérité dit mon chéri vendeur de crottes taïwanaises. Joli billet.

  14. Christelle dit :

    pour ma part pas de scooter mais du vélib, jusqu’au jour où un con en voiture m’a fait tomber. Résultat : entorse grave du genou gauche avec rupture du ligament croisé, opération, convalescence forcée… youhou vive Paris en deux-roues ! :)

  15. Missbavarde dit :

    Ils font pareil en voiture ils détestent qu’une fille démarre avant eux… sympa dis donc toutes ces réflexions ^^je t’avoue que j’aurais peur en scooter par ce que y a juste 2 roues, t’imagine même pas mon malaise sur un vélo alors le scoot je te laisse imaginer… :)

  16. Les Images dit :

    Ahah, moi mon frère m’a interdit le port de la jupe en scooter. Et le port de talons on aussi parce qu’on a vite fait de se faire arracher un pied. Et la doublure de ton cuir Zara, tu sais, comme elle n’est pas en coton, elle aussi elle fond dans ta peau. Évidemment j’ai un intégral que je ne sais jamais où mettre quand je me pose en terrasse (néanmoins il protège de la pluie)
    Mais moi aussi j’adore la liberté que j’ai gagné en 2 roues. Et le vol de mon 1er scooter ne m’a pas arrêtée.

  17. xoxo dit :

    rien de tel pour se faufiler entre les voitures :) moi c’est ma copine qui en a un et elle m’en fait profiter

  18. Bisou dit :

    Mais t’avais pas un Vespa justement avant ? Et t’avais pas dit que tu l’utilisais pas parce que t’avais peur ? J’ai rien compris… :-))

    Bah moi, la 1ère fois que j’ai fait du scooter, c’était à Bali, et avec mon mec derrière… grossière erreur, j’ai même pas demandé comment fallait « freiner » (en faisant rien ok), et à un moment j’ai senti un poids sur le côté, qui nous tirait vers la gauche, j’ai pas su réagir, j’ai stressé, bim par terre, sans avoir relâché « l’accélérateur » avant. Malheureusement on est retombés encore une fois après avec mon mec qui conduisait, oui, le mini chemin glissant à 60% de pente minimum, ça a pas loupé, et là j’ai bien morflé au genou, alors je suis très méfiante maintenant…

    En fait, ce que je comprends pas, c’est comment les filles font pour gérer le poids ? Moi je me galère (même si pas aidée en commençant avec qqn derrière moi). Ah, et aussi, je suis trop petite pour juste poser les pieds par terre de chaque côté, donc ça limite l’utilisation quoi.

    • Deedee dit :

      Nan. Enfin si. J’ai un Vespa, c’est celui de mon mec. Je lui avais fait prendre un Vespa, justement, car ça reste un petit scooter. Mais je n’ai jamais osé le conduire… Il est plus lourd et plus puissant que ma crotte chinoise :)

      A Bali on a fait du scooter aussi, sans heurt fort heureusement !

  19. Undo dit :

    C’est tout à fait ça ! ^^
    Pas scooteriste mais motarde (50 cc pour l’instant, vivement le permis !) et même si on m’a élevée dans la peur des deux roues, depuis que je suis montée sur ma moto, j’adore ça ! (Même si je me suis méchamment vautrée avec avant hier lol, dès qu’elle sera réparée, je serai dessus ! :p)
    Note que depuis mon accident, ma soeur me supplie d’acheter un scooter, plus sur, d’après elle ! Huhu !

  20. pompon dit :

    aaah j’aime cet article !!
    Je roules aussi en scoot depuis deux ans sur Paris, donc je comprends chaque ligne de ton article ! Les phrases toutes faites que tu entends de la part des autres finissent légèrement par exaspérer. Et puis alors si tu as le malheur d’être une fille, sur un 125cm3 … ooooohlalala … c’est comme si tu les castrais en public tous ces kékés du 2 roues.
    Je pourrais déblatérer des heures sur le sujet tant il y a à dire.
    Je n’ai qu’une chose à dire pour finir: vive le tablier quand t’es en jupe l’été !

    • Deedee dit :

      Ahah, très bon :D

      Et oui, vive le tablier ! (j’ai même acheté un pantalon de scoot pour les jours où je suis en robe plus courte…)

  21. cdujeudi dit :

    Chere Deedee bravo ! on a le choix, rester prudent et dans, parfois et peut être l’évitement ou oser mais prendre certains risques ou des risques certains….
    On ne peut juger, ce ne serait ni juste ni respectueux , tout cela pour dire que mon mari et moi utilisons le scoot, après des années de moto, pour garder une aisance de déplacement dans Paris mais qu’avec l’âge nous avons opté pour un MP3 piaggo ( joli nom !) plus stable avec ses deux roues avant.. gros bisous de « motarde »

    • Deedee dit :

      Voilà, c’est exactement : prendre le risque. Après tout, on peut aussi marcher dans la rue et se prendre un pot de fleurs. Et quand je vois les balinais, par exemple, à 12 sur un scooter et sans casque, je me dis qu’on a de la marge !

      Bonne route ;)

  22. Benedicte dit :

    Ah ah, jamais testé le scooter car mon homme me l’interdit (« il tient trop à moi » surement !), mais j’alterne avec bonheur voiture et vélo et, quand, dans un moment d’égarement, je prends le métro, je me dis plus jamais !

    • Deedee dit :

      Ahah : dimanche dernier, j’ai pris le métro. Dimanche soir, ligne 6, bondée.. Je me suis demandé comment j’avais pu supporter ça aussi longtemps sans songer ne serait-ce qu’au bus ou au vélo.. !

  23. sissi dit :

    ben, j’en entends les trois quart en roulant en VÉLO !!!
    (et pourquoi les collant se fondent DANS ta peau ?!? je veux dire, ils se fondent aussi DANS MA peau ?!?)
    s

  24. sofy from sxb dit :

    c’est beau tous ces gens qui tu veulent du bien…!

  25. Nana 2 Pique dit :

    J’adore tes petits moments de « honte ». C’est toujours rassurant de savoir qu’on est pas seule ;)

  26. Vincent dit :

    Ha oui, le coup du casque et de la mâchoire, un grand classico !

    Sur le scoot aussi, j’en ai entendu de belles :
    – « haaaaan mais tu conduis le pire scooter, si t’as un accident, la tôle va te scier les jambes au niveau des pieds !!!!!! »
    – De la part d’une conductrice apeurée : « j’ai peuuuur les scooters déboulent de partout » (en oubliant qu’elle était à l’arrêt et que 850 voitures l’entourait…)

    Et le plus incongru :
    Un mec tourne la tête, me regarde et me dit
    – « Ca veut dire quoi ASAP ? »
    Un peu improbable en dehors du boulot…

  27. Vincent dit :

    Mais mais on n’est pas agressif envers les 50 cm3, ce sont les 50 cm3 qui se la ramènent à démarrer en trombe au feu vert, alors qu’on va les rattraper 25 mètres plus loin. Faut pas faire les malins, c’est tout !

  28. DeL dit :

    Ouiii c’est trop bien =)

  29. Yoko dit :

    Comme je suis scooteriste aussi, je me devais de venir commenter.
    Moi aussi je voulais une vespa et j’ai fini avec un tout noir (mais pas trop moche) scooter coréen. Moi aussi j’ai eu la honte au début (et toujours car je ne sais toujours pas enclencher et défaire le bloc roue en tournant le guidon –> mon scooter est toujours dans un parking ou presque). Moi aussi j’en suis à 10000 km et je ne suis tombée que la fois où j’ai testé le scooter sur la neige/glace (quelle idiote quand j’y repense). Moi aussi j’apprécie même si j’ai toujours conscience de risquer ma vie (et d’ailleurs je suis un vrai arbre de Noël quand je circule : casque à barre pour la mâchoire orange fluo, gilet « Lagerfeld » jaune et orange fluo a bandes réfléchissantes et souvent, pantalon de KWay parce que dès fois, il pleut.
    Donc pour le look on repasse, mais pour l’efficacité du transport, j’adore !
    Bonne continuation à toi…

  30. B dit :

    ah parce que c’est débile la dernière phrase ? ah … Bon.

    • Deedee dit :

      Je ne sais pas toi, ou les autres, mais moi, quand je monte sur un scooter, je suis prudente. Limite c’est un pléonasme.
      Quand on me dit « sois prudente », j’ai envie de répondre : « bon allez, ok, je voulais faire une ou deux roues arrières mais je vais être prudente à la place. C’est bien parce que tu me le demandes ! » ;)

  31. Tita dit :

    Je viens de mourir de rire. Cet article est à se faire pipi dessus. En sachant que j’ai conduit un scooter aussi fut un temps.

    ++

  32. FIFI dit :

    Moi je dis tout le temps à mon fils « sois prudent »,ça sert sans doute à rien,juste à montrer qu’on s’intéresse,qu’on s’en fout pas et s’il y a dans son inconscient une petite voix qui lui susurre de loin « sois prudent »,qui sait,ça pourrait un jour lui sauver la vie…bon,ça me rassure,moi,en tout cas.

  33. Des Prismes de la Subculture dit :

    Je suis tombée sur ce post (et ce site) par hasard, et je me devais bien évidemment de commenter étant moi même scooteriste parisienne.

    Moi j’ai eu droit à un « mais tu as envie de mourrir ? Autant de jeter tout de suite du 8ème étage » de mes parents. Rassurant. Et ils m’ont ensuite fait la gueule pendant une semaine puisqu’apparemment, acheter un scooter à 26 ans sans l’autorisation de ses parents C’EST MAL !!!!!!

    Et évidemment, si j’ai ma mère au téléphone avant de prendre mon scooter, j’ai droit à l’éternel « tu es prudente hein, mon ourson (variante : mon oursonnet) ». Oui, je suis toujours son ourson, même à 29 ans. Certaines choses ne changent pas …

    Enfin bref, je plussoie quand au bonheur d’être en scooter même s’il fait vraiment pourri de la météo. Curse you Alain Gillot-Pétré !

  34. Piaggio dit :

    30 ans que je roule en scooter!mes parents avaient six enfants et papa ne voulait pas faire le taxi toute sa vie ( je comprend).j’ai commencé avec un GL10 jaune,puis un chappy qui ramait ensuite un vespa et enfin mon 125 liberty super confortable et prise en main rapide.j’ai acheté récemment un beau casque rose et je ne comprenais pas toutes ses insultes sexistes des automobilistes.J’ai pris un marqueur et j’ai colorié le rose,depuis plus d’insultes…heureusement mon scooter est pas rose…

Laisser un commentaire

Copyright 2013 Deedee | Tout droits réservés. Designed by Vert Cerise