All I want for Christmas…

J’ai l’impression, ou peut-être n’en est-ce pas une, d’impression, de radoter… Mais c’est ainsi : j’essaye d’aimer Noël, mais je n’y arrive pas. Tenez, cette année, j’ai mis en place ma crèche d’amour dès le 1er décembre, à quelques détails près. J’ai fais péter la couronne de pommes de pain, je donne de l’idée cadeau à tout va et même, j’ai acheté un sapin, un vrai, alors même que l’idée de déraciner, couper et faire mourir à petit feu un conifère sans défense me révulse. Ah ça pour sûr, on ne pourra pas dire que je ne joue pas le jeu !

Pourtant, tout ceci me laisse de marbre. Parce qu’au fond, je n’aime pas cette sensation d’être forcée à faire quelque chose. En l’occurrence, forcée de participer à cette liesse parce qu’elle est de mise. Forcée de me lancer dans une course effrénée au cadal, vite, cher, et le plus souvent, mal. Forcée de dépenser l’argent que je n’ai pas. Forcée de sourire, forcée d’ingurgiter dinde, marrons, chocolats et autres mets en quantité écœurante, forcée de traverser la France à prix d’or (« à nous de vous faire préférer le train », le meilleur slogan de tous les temps !).

Alors qu’au fond, tout ce que je voudrais pour Noël tient à très peu de choses : de l’amour, des amis, des rires, du thé bien chaud qui brûle les lèvres et réchauffe les mains, des câlins, une ou deux grasses mâtinées, des films débiles qu’on ingurgite mollement, lové dans quelque plaid tout chaud, des balades dans le froid qui mord mais on s’en fout, une bougie qui se consume dans un coin, un bon bouquin. Et cette flamme qui brille au fond de leurs yeux. Si vous me mettez un feu de cheminée, je pense qu’il y a moyen que je me réconcilie définitivement avec Noël. Et tant pis pour les cadeaux, la dinde et les marrons !

(Sur la photo, on aperçoit un bout des très belles vitrines de Noël du Bon Marché)

Commentaires

je t’avoue que moi noel, je le vis surtout au travers de mes 2 filles. Avant ce n’était pas trop mon truc alors que maintenant :-)… le sapin est en place le 1er decembre, on avance les rois mages un petit peu à la fois et on chante des chants de noel tous les jours (ca j’ai encore du mal !!).. ca rend un peu de magie à cette période.

Répondre

Je n’aime pas trop cette période non plus, parce que c’est l’époque de ma crise existentielle annuelle (et il y a un rapport de cause à effet entre les deux, d’ailleurs…)

Répondre

Noël c’est surtout une fête religieuse, alors sans la foi qui va avec je comprend facilement que lorsqu’on a plus 4 ans on ai du mal, y a pas vraiment de sens..mais sinon c’est magique!
Désolée mais je reste une petite fille à l’approche de Noël: j’adore cette fête!!
Ps: fan de ta creche d’amour qui m’a bien fait marrer 😉

Répondre

Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à ne pas aimer Noël. J’attends avec impatience le début de l’année, que les jours rallongent et qu’on puisse enfin se dire que c’est « bientôt » le printemps !

Répondre

Et pourquoi ne pas créer Noël à ton image ? Comme tu le souhaites ?
Chez nous, Noël c’est avant tout le partage, et ça ne passe pas par des cadeaux hors de prix.. Mes parents nous ont suffisamment fait comprendre quand on était petit que 1) on fêtait la naissance de Jésus et que 2) ils avaient pas les moyens de nous faire un gros cadeau.
Généralement, moi j’offre une bricole que je complète par un cadeau fait maison, qui pour moi a plus de sens.
Et pour le reste, j’ai fait ma couronne (et mon calendrier) de l’avent moi même, mon sapin est décoré à la dernière minute, avec des décos chinées partout depuis plusieurs années, ou offertes, donc chacune à une histoire et ma crèche se construit aussi année après année (ma maman m’offre un nouveau santon chaque année).
Le jour J c’est repas de famille où tout le monde apporte quelque chose, et il y a toujours une promenade dans le froid qui est proposée, et qui fait du bien après le déj un peu chargé. (j’y participais quand j’étais petite, là je suis plutôt du genre à rester près du feu avec mon thé j’avoue).
Je ne suis pas fan du Noël commercial non plus, mais quand on a envie de fêter profondément Noël, parce que ça a une signification pour nous, il ne tient qu’à nous de le faire à notre manière…

Répondre

C’est marrant moi j’adore la période de Noël, mais je comprends si tu te sens « forcée » de faire ces choses à ce moment précis que tu ne l’apprécies guère. Et c’est vrai que c’est aussi tout le reste de l’année qu’il faudrait organiser, voir, offrir des choses qui font plaisirs à nos proches. Mais dans la pratique même si j’essaye avec le rythme de malade que j’ai personnellement c’est pas toujours facile et j’avoue que cette fête quand même le moment de l’année où justement tu peux retrouver tes proches qui vivent loin, qui bossent eux aussi comme des malades, ou que tu ne voient pas autant que tu voudrais, c’est l’occasion « pratique » pour tout le monde alors après rien ne t’obliges à mettre plein de fric dans tes cadeaux juste pour en mettre plein la vue, c’est pas comme ça que j’aime fêter noël. J’aime bien « me casser la tête » et mener mon enquête un peu avant pour trouver le cadeau utile dans son quotidien, sur lequel la personne a flashé, ou l’a fait rire, même si c’est pour les membres de ma famille que je ne vois pas souvent dans l’année car ils habitent loin.La surprise en est que plus grande pour eux. Pour la nourriture notre repas de famille est génial chacun ramène quelque chose, on passe la journée à papoter tout en goûtant ce que chacun a ramené (les cookies de ma tante, les petites tartelettes au saumon de ma sœur…L’excitation gagne un peu plus mes petites cousines à la vue des cadeaux joliment emballés qui se déposent au fur et à mesure de la journée sous le sapin.Puis on prépare ensemble le diner et on dine tous ensemble. Tout le monde est de bonne humeur, on est content de se retrouver, moi j’adore noël 😉

Répondre

Mais qui t’oblige à tout cela?
On n’est pas oblige de bâfrer ou de dépenser .Nous faisons un fête familiale (on est une grosse vingtaine avec frères, sœurs, pièces rattachées et enfants): on mange léger (on se répartit qui apporte quoi, ce qui est assez éclectique et marrant) et les cadeaux sont communs : chacun verse ce qu’il veut (ou peut) pour chacun et au final cela fait un beau cadeau par personne (rien de luxueux cependant) et puis, on rigole ensemble… A toi de fixer tes règles, tu n’es obligée à rien.

Répondre

Tout pareil que toi.
Et ma famille pense à peu près la même chose. Je pense que c’est pour ça aussi, que je n’ai jamais aimé ça.
Du coup, depuis 2 ans, on « casse » la tradition du 24. Désormais, c’est ciné et resto au lieu du repas familial durant lequel tout le monde se force.
Et franchement, depuis 2 ans, je ne redoute (presque) plus cette période…

Répondre

Pareil pour moi, avant.. Je faisais même systématiquement une mini déprime chaque mois de décembre (une année j’ai même été arrêtée 3 semaines pour te dire !) mais depuis la naissance de ma fille (Amélie, 14 mois) je redécouvre cette période avec bonheur, c’est un peu comme si j’avais retrouvé mon âme d’enfant 🙂
Toujours un plaisir de te lire et ce depuis plusieurs années très chère Deedee.

Répondre

Très joli billet de saison qui réconcilie Noël et ses contradictions. Pour ma part, mes cadeaux de Noël ne sont pas faits (tradition oblige, j’en ressens une grande pression – tes lignes sur les dépenses sont tellement justes « course effrénée au cadal, vite, cher, et le plus souvent, mal ») mais j’apprends à savourer l’esprit de Noël quand même, sa magie que je n’ai que trop boudée ces dernières années : le calendrier que j’ai rempli de chocolats, le sapin que j’attends de faire presque au dernier moment cette fois (qu’il soit tout verdoyant Noël venu), les jolies idées qui fusent et que j’aimerais avoir le temps de réaliser (recettes, DIYs). Il y a évidemment du bon dans Noël même si ce n’est pas dans la facette consommation qu’on le trouve 😉

Répondre

Je rejoins ces 2 derniers commentaires. Noël est avant tout une fête familiale! Je pense que si tu te sens forcée en quoi que ce soit c’est que tu es exposé de trop prêt à tout ce marketing auquel nous ne sommes pas obligé de succomber!

Répondre

(les commentaires de sokate et m’dame)

Répondre

Les vitrines du Bon Marché sont donc à voir (comparées à celles d’Haussman …)
Noël pour moi cette année ce sera des tasses de Damman (de Noël à Londres pour être précise) et un neveu d’un et demi qui jouera uniquement avec les rubans des nombreux cadeaux qu’il aura !

Répondre

Allez Deedee! je t’invite chez moi: on regarde toute l’année la télé mollement, y a pas de raison que ça change au moment de Noel avec au programme Ghostbuster ou Maman j’ai raté l’avion! et puis, pour la bouffe, je fais tjs soft, j’aime pas la Dinde mais je peux te faire un Biryiani, rien n’a voir avec Noel mais c tellement long à préparer que tu fais ça juste pour les fêtes!
Oh et puis depuis qu’il y a bébé, c’est encore plus rigolo, Noel! ALLEZ VIENS J’TE DIS!
Signé Fantastic So qu like toutes les fêtes de l’année

Répondre

c’est drôle parce que je suis d’une autre confession/philosophie et je vous envie pour noël puisque c’est les vacances, que toute la ville est décorée, tout le monde se souhaite bonne fête et que vous êtes entourés de vos familles… Si je pouvais ne serais ce qu’une année fêter un jour de fête auprès de ma grand- mère et préparer des jours durant ce qui fera le bonheur de tous le jour J…Au lieu de quoi, je me coltine souvent examens et solitude. 😉

Répondre

Ça fait belle lurette que je ne fête pas Noël, cette année j’ai même décidé de cesser de l’expliquer.
Ne t’en fais pas (si tant est que tu t’en faisais, mais je ne le pense pas) : tu es loin d’être la seule à t’en foutre.

Répondre

rien ne vous y force, sauf vousmême, ayez le noël que vous souhaitez:)

Répondre

comme je te comprends Deedee… Katharine Whitehorn dit « D’un point de vue purement commercial, si Noël n’existait pas il faudrait l’inventer. » moi j’apprécie le calendrier de l’Avent parce que je suis gourmande et le fait de revoir des êtres chers que je ne vois pas souvent. mais ça n’est pas spécifique à Noël. le week end dernier j’ai assisté à un concert d’instruments à vent dans une église près de chez moi (je ne suis pas croyante) et je dois dire que c’est la version de Noël que je préfère : l’immatérielle, la culturelle, l’artistique. après tout le toutim commercial, mouais bof, quoi (et quand tu habites à Strasbourg je peux te dire que tu en manges du Noël commercial (made in China en plus…)…).

Répondre

Et pourtant : Noël, ce sont de belles lumières partout en ville, un bon prétexte pour réunir toute la famille, un temps de réjouissance collective qui n’est pas lié au foot, un rendez-vous chaleureux au coeur de l’hiver.

Sans forcément adhérer au côté commercial ( je connais d’ailleurs pas mal de gens qui se sont mis aux cadeaux DIY), j’ai toujours beaucoup aimé cette période de l’année.

Combien d’autres occasions avons-nous dans l’année de retrouver à la fois parents, frères et soeurs quand tout le monde habite aux 4 coins de la France?

Répondre

J’adore cette période de noël où l’on se retrouve en famille et on est tous heureux ! tout le monde sourit et on finit l’année en beauté !
A bientôt
Gazelle

Répondre

Moi j’adore cette période, elle me rend heureuse ! Parce qu’en famille on décide d’en faire ce que l’on veut ! Sans obligation, ça nous fait juste plaisir :). Ce dont tu as envie peut devenir TA tradition et ces petites choses là chaque année elles font du bien ^^

Répondre

C’est tellement rare (j’ai presque envie de dire « pas politiquement correct ») d’entendre ce discours dans lequel je me retrouve pourtant beaucoup!

Répondre

Euh… En fait, tu aimes la période de Noël. Tout ce qui te fait rêver pour Noël, pour moi c’est Noël.
Franchement, qui aime le côté commercial de Noël ?

Répondre

Noel ne me pose pas de problème outre mesure car on fait cela en petit comité et l’on prend plaisir à faire plaisir à nos petits. En revanche, c’est la succession de fêtes au cours de cette quinzaine qui finit par m’indisposer arrivée au nouvel an (pas de pot je suis née le 17/12, donc les petits plats dans les grands tous les 8 jours, à la longue ça lasse !).
Donc en ce qui me concerne c’est la saint-sylvestre que je déteste. Aussi loin que je me souvienne, ça m’a toujours déplu !
Mais pour rejoindre un commentaire précédent, la fin des fêtes c’est surtout l’arrivée du printemps, et des jours qui rallongent !! des centaines de photos en lumière naturelle !
Et ce que j’aime dans ton post, c’est que je me retrouve dans ta description du moment sympa ( à Noel ou à un autre moment), quand je suis harassée, je décris toujours le moment idéal comme ça : le plaid, le thé chaud et un film de filles ! (j’oubliais les petits biscuits au choco!!).

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

non diam felis Sed mattis commodo fringilla