Clean beauté : zoom sur le Green Impact Index de Pierre Fabre

Je vous le disais sur Instagram : on le sait, nos choix ont une incidence sur la planète et les hommes qui l’habitent. Et si l’on peut parfois se sentir désemparés devant cette tâche à accomplir, rappelons-nous que notre pouvoir est immense : les choix que nous faisons, les questions que nous posons, les étiquettes que nous scannons peuvent faire changer les marques et qui sait, demain, le monde !

Oui, on peut faire ce choix d’ouvrir les yeux et de choisir les marques qui s’engagent avec sincérité et intégrité : l’effet colibris, mille fois oui, couplé aux engagements sincères de grands groupes qui ont aussi le pouvoir de faire bouger les choses.

C’est le cas de Pierre Fabre avec qui je travaille depuis des années et qui lance un mouvement très ambitieux, le « Consious Care », pour une dermocosmétique qui agit en conscience vis-à-vis de tout son écosystème. Pierre Fabre est un groupe engagé depuis sa création. A titre d’exemple, les produits sont fabriqués en Occitanie (rappelez-vous, j’étais partie avec Klorane pour visiter le site de recherche et de production !). Pour aller plus loin, le groupe lance le mouvement « Conscious Care » qui vise à proposer uniquement des soins utiles et engagés et qui répondront à huit critères très exigeants sur leur composition mais également sur leur impact environnemental et social, tout au long de la chaîne de conception, des matières premières au packaging final.

Depuis le mois de juin, par exemple, l’ensemble des produits cosmétiques et de santé familiale Pierre Fabre sont notés à l’aide du Green Impact Index, un outil de cotation qui résume par A, B, C ou D les impacts environnementaux et sociétaux d’un produit cosmétique selon une méthodologie validée et cautionnée par AFNOR certification. Un produit Conscious Care doit être éco-socio-conçu et obtenir un score de A ou B. Concrètement, d’ici début 2022, l’ensemble des produits du groupe seront cotés à l’aide de cette grille d’évaluation. Si vous voulez en savoir davantage, tout est très bien résumé sur cette page.

Parce qu’aujourd’hui, on a beau essayer de comprendre ce qu’on applique sur notre peau, c’est parfois difficile de s’y retrouver : si beaucoup de marques se targuent de protéger la santé de ses utilisateurs et l’environnement, peu sont en mesure de le prouver. C’est bien de cela dont il s’agit ici… et je m’en réjouis !

Voilà. Je crois qu’on peut parler de démarche ambitieuse autant que nécessaire et je suis sincèrement ravie de voir que de grands groupes sont acteurs d’un changement qui, s’il est encore une fois nécessaire, n’est pas toujours facile à mettre en place.

Vous en pensez quoi ?

*Contenu créé avec joie pour Pierre Fabre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.