Quand l’environnement se rit du consommateur…

Alors là, je ne suis pas d’accord. Limite si ça me filerait pas de l’urticaire, ce projet de loi à la con. Car une fois de plus, qui va trinquer ? Le consommateur final, bien sûr.

Je veux parler, bien-sûr, du projet de loi de taxation supplémentaire des ordures ménagères. En gros, plus un particulier jetterait des emballages, plus sa taxe d’ordures ménagères serait élevée.

Ben voyons, pourquoi se gêner, hein ? Pourquoi demander aux producteurs de réduire directement les emballages, pourquoi endiguer le phénomène à la source ? Ce serait sûrement trop simple.

Après tout, quand j’achète des yaourts sur-emballés ou bien encore des biscuits re-conditionnées par mini-paquets dans un plus gros paquet, ça n’est pas comme si j’avais le choix. Déjà que ma mini-cuisine parisiennes ressemble à un champs de bataille entre la poubelle des emballages, la poubelle pour le verre et la poubelle pour tout le reste. Bientôt, il va falloir que je paye plus cher mes produits parce qu’ils sont sur-emballés alors que je n’ai absolument rien demandé à personne, puis que je paye plus cher pour m’en débarrasser.

Du délire…

Conclusion : producteurs, faites-vous plaisir, ne faites surtout aucun geste pour l’environnement, le consommateur se charge de tout !

L’environnement, je veux bien… mais il faudrait voir à arrêter de nous prendre pour des jambons…

Post scriptum : comment ça on n’a plus le droit de râler un lundi ? Et puis quoi, encore ?! 😉

Commentaires

je suis bien d’accord avec toi! je ne demande pas que l’on m’emballe mes yaourts dans un super carton! un carton recyclé ferait aussi bien l’affaire!

Répondre

c’est juste scandaleux,
la politique écologique de la france est à mourir de rire (ou à pleureur, au choix)
Savais tu que nos copines la poubelle jaunes et la poubelle verte, qui t’aident à soigneusement trier le papier du plastique, et pour lesquelles accessoirement tu emcombres tes 6m²de cuisine parigote.
Ben une fois dans la benne à ordure aucune séparation !
Et oui, tout ça c’est du vent, d’la flûte, après coup les déchets triés sont tous remis ensemble, parce que ça coûterait trop cher de faire du vrai recyclage après le tri.
Et si tu demandes aux dirigeants le pourquoi du comment, tu te verras gentiment répondre que le tri à Paris c’est pour éducquer les gens… (je comfirme, on nous prend VRAIMENT pour des billes…)

Répondre

Oui, je le savais… Je fais semblant d’oublier pour continuer à trier mes déchets et à transformer ma cuisine en chantier 😉

Ils ont dû prendre l’idée en Suisse…mais le fait de payer les sacs poubelle a son revers de médaille: les gens vont déposer leurs ordures un peu n’importe où et dans les poubelles publiques. Eh oui, en Suisse on a une taxe poubelle!

Répondre

Bien sûr qu’on a le droit de râler le lundi ! surtout pour ça. Au final, c’est comme la génialissime taxe Pic-Nic ou encore celle sur les produits sucrés et salés…c’est toujours le consommateur qui trinque tandis que Mr McDo, Mr Plastique ou Mr Danone reste pénard dans son canap’.
Effectivement, faut arrêter le délire, ça commence à bien faire…

Répondre

Assez d’accord mais faut reconnaitre qu’il faut consommer aussi intelligemment en évitant les produits suremballés! C’était mon petit geste en plus écolo de l’année. Pour les yaourths par exemple, certaines marques comme les danones nature n’ont plus d’emballage en carton, il faudrait que tout le monde y mette du sien. C’est possible c’est juste un peu plus chiant.

Répondre

Bien-sûr, qu’on peut consommer intelligemment. Mais à mon sens, c’est AUSSI aux producteurs de faire des efforts à l’encontre des emballages… Si tout le monde y met du sien, on fait avancer les choses, alors que si une seule des parties est concernée, par la force des choses qui plus est, pas sûre que ça passe…

Tout à fait d’accord avec toi!
On a jamais demandé à ce que nos produits soient sur emballés, c’est quand même dingue…

Répondre

En même temps, si à cause de cette p** de taxe, on se met à acheter les produits les moins emballés, les fabricants finiront peut-être par les réduire d ‘eux même leurs p** d’emballages.

Répondre

Perso, je n’y crois pas une seule minute.. Déjà parce que je ne suis pas certaine que cette taxe modifie profondément et durablement les habitudes de consommation.

A "bienvenue en Suisse":

On a une taxe poubelle en Suisse? Ca dépend des villes? Je sors d’où moi? Je n’étais même pas au courant!

Répondre

Totalement d’accord avec toi. Avant d’entendre parler de cette taxe, je trouvais déjà totalement stupide, à l’heure où on nous demande d’avoir une conscience écologique, d’emballer yaourts et biscuits de cette façon.

Répondre

Oui c’est un peu passer par des chemins détourner pour faire reduire les emballages. Au lieu de taxer à la source (ce que j’imagine être très compliqué) pour un effet quasi immédiat, ils préférent attendre que le consommateur se rende compte qu’il faut arrêter d’en acheter, et que les fabricants se décident à arrêter… et ça prendra des années pour cet effet boule de neige donne ses fruits. Et pendant ce temps là c’est nous qui payons. Vive la politique d’écologique yaaay *ironique*

Répondre

Moi aussi j’habite en Suisse, en Suisse alémanique (@ simon cela n’existe qu’en Suisse al. je crois) et ce n’est pas vraiment une taxe poubelle, les sacs poubelle sont réglementés et payants selon leur taille (environ 1,50€ le sac de 35L).
En arrivant j’ai trouvé cela scandaleux, aujourd’hui je comprends la démarche et je trouve ça bien plus juste que de payer une taxe globale.
Je fais attention à ce que j’achète et les industriels modifient leurs packaging en fonction (ex. du chocolat cailler au double emballage qui a été un flop, notamment pour des raisons écologiques), je vais au bout de la rue déposer gratuitement mon verre, mes bouteilles de PET, mon carton, papier.
Et je préfère largement payer mes déchets au poids, trier ce que je ne veux pas pas "payer", savoir pour quoi je paye et non pas payer une obscure taxe.

Répondre

Je vais peut être jeter un pavé dans la mare, j’écris peut être pour rien, mais je ne vois pas en quoi c’est scandaleux.
Bien sûr c’est énervant de devoir sortir de l’argent de ses poches pour des poubelles.
En Belgique nous payons depuis des années :
– les sacs poubelle payants
– une taxe communale pour les immondices PAR PERSONNE et non par ménage
– une taxe sur les emballages plastique (ce n’est pas pour rien que les frontaliers vont se fournir en bouteilles d’eau en France)

On râle, c’est vrai, mais cela a permis aux consommateurs de changer leur façon de consommer et de jeter :
– on achète les yaourts en pots de 500ml au lieu de mini portions
– on achète un paquet de biscuits que l’on referme mieux ou que l’on donne aux enfants emballés dans un mini tupperwaere
– on boit de l’eau du robinet (avec ou sans système de filtration Brita par exemple
– on n’utilise plus de sacs plastique dans les magasins (il n’y en a de toute façon plus un seul disponible)
– on va régulièrement aux parc à containers déposer les choses encombrantes (qui ne vont donc plus dans les sacs payants comme avant)
– on peut faire un compost (que les Parisiens ne hurlent pas, il en existe des minis qui peuvent se mettre sur les terrasses, et dont le résultat peut permettre d’agrémenter vos balconnières)

Tout ceci réduit fortement l’utilisation de sacs poubelle payants puisqu’on met moins de choses dedans.
Bien sûr la taxe immondice reste à payer mais en ayant réduits les dépenses (sacs en tous genres) cela n’est plus aussi cher qu’au début.
Ceci est, je pense, un ENORME geste citoyen.

PS pour la petite info on a annoncé ce matin que les prévisions concernant le réchauffement vont plus vite que prévu.
Bonne journée à tous.

Répondre

On écrit jamais sur rien, tant que ça fait avancer le débat.

Pour ma part, je ne râle pas parce qu’on me demande de mettre (une fois de plus) l’argent à la poche. Je râle parce qu’à mon sens, les consommateurs sont TOUJOURS les premiers à qui l’on demande de faire un effort.

Or, en l’occurrence, il me semble que le consommateur achète ce qu’il trouve dans les rayons de son supermarché. Tu parles de changer sa façon de consommer… Mais pourquoi les PRODUCTEURS ne contribueraient-ils pas AUSSI à cet effort environnemental ?!

Alors bien-sûr, que le réchauffement de la planète va plus vite.. Parce qu’on a beau dire, les efforts ne peuvent qu’être peu ou prou vains si TOUT LE MONDE, j’insiste, ne s’y met pas.

Je ne suis pas sur de comprendre ton agacement Deedee … On paye déjà pour le ramassage des ordures. L’idée est que ceux qui consomment plus d’emballages payent plus et ceux moins payent moins. En theorie (soyons naif) le prix moyen payé devrait etre identique. Taxer les producteurs à la source pourrait etre seduisant mais super compliqué (a partir de quelle quantite d emballages un ordinateur est il sur emballe ?). Moi je trouve ca justement malin que le consommateur fasse lui meme le choix, cela sera beaucoup plus efficace que l etat pour faire bouger les entreprises …

Répondre

Je ne redis pas ce que j’ai écrit à Valérie ou à Vodka Tonic, Daniel.

Pour ma part, je ne trouve pas ça très malin qu’on emmerde et qu’on ajoute une énième taxe à payer pour les consommateurs…

Et ce qui est sûr, c’est que je n’hésiterais pas à laisser mes emballages au supermarché : il arrive juste un moment où sous couvert d’engagement et de responsabilisation, on fait passer les mesures les plus dingues.

Bien d’accord avec toi Deedee. Cela dit les infos données par Valérie sont très intéressantes. Je ne pensais pas lire un jour un article sur les poubelles sur un blog de fille. Mais voilà chose faite..et c’est chouette!

Répondre

Sinon, on peut tous laisser les emballages à la caisse! ça ferait peut être réfléchir les distributeurs… ils finiraient peut être par faire pression sur les producteurs.

Répondre

Et pense aux voisins "bien intentionnés" qui vont aller jeter leurs déchets dans la poubelle des autres pour payermoins de taxes…

Répondre

Dans certains pays où ce système est déjà en place, les consomateurs ont trouvés une parade pour faire réagir les producteurs : Comme là dit Yohanna, il faut laisser les sur-emballage à la caisse des supermarchés.

Répondre

Moi qui achète beaucoup sur internet, ça m’embete beaucoup cette histoire… parce que du coup, je jète beaucoup d’emballage de protection.
Néanmoins, ce qui est d’autant plus scandaleux, c’est que cette loi ne tiens pas compte de l’origine des emballages. Pour moi, jeter un papier recyclé, qui sera de nouveau recyclé, ce n’est pas très grave.

Sinon, pour celui qui se plaind des mcdo: les mcdos utilisent en grande partie des matérieux recyclés, de plus, dans les autres pays (allemagne, suéde, finlande,…) il faut trier ses ordures (le carton, le papier et le plastique) dans des poubelles différentes au moment de vider son plateau. Pourquoi rien en france?? je l’ignore.

Répondre

Bonne remarque, en effet, sur l’origine des déchets.

je suis d’accord avec l’idée de Yohanna, parce que nous sinon, si on est pas censés les jeter nos emballages, on en fait quoi ?

Répondre

c’est vrai qu en suisse, il y a une taxe sur les sacs poubelles mais pas sur ce qu’on recycle, du coup, le but est d’avoir une poubelle du "non recyclable" la plus petite possible…
Ici, en angleterre, j ai l’impression que tout est encore plus suremballe qu’en France, surtout en ce qui concerne les fruits et legumes…

Répondre

Hello
On a un systeme en irlande et c’est tres tres bien. On paye, pour les dechets non recyclables, au sac avec un autocollant qui coute 2.50 eur (52 semaines x 2.5 = 130 euros par an, moins cher que la taxe d’habitation) et ya un sac vert pour les dechets recyclables et la c’est gratuit la collecte.
Si tu pars 2 semaines en vacances, tu ne payes rien pendant 2 semaines ! Tu fais un fete avec beaucoup de dechets et 3 sacs, tu payes beaucoup 3x 2.5 ! C’est vraiment egalitaire car tu ne payes que ce que tu consommes ! Alors qu’en France, on paye tous la meme chose… que tu fasses attention ou que tu sois un gros polleur ! Tellement plus logique ! Attention aux fausses impressions sur les nouvelles idees !

Répondre

J’avais un ami qui avait trouvé la solution : il laissait tout simplement les emballages inutiles au supermarché …

Répondre

Certains producteurs ont déjà commencé à réduire les emballages de leurs produits.
Mais quand tu dis qu’on a pas demandé des produits en mini-emballages ce n’est pas tout à fait vrai.
Les producteurs se sont adaptés à nos habitudes de consommation. Déjà, il y a de plus en plus de ménage constitué d’une seule personne. On est également friants des produits que l’on peut emporter avec soi (barres de céréales etc…) et qui sont gloutond en emballage.
Je trouve donc normal que l’on doive payer pour notre mode de consommation et de vie.
Payer un peu plus le ramassage des ordures ménagères nous permettrait de consommer moins d’emballage et/ou plus d’emballage recyclable.
Et les industriels s’adapteront à cette nouvelle façon de vivre.
Est-ce si utopique ?

Répondre

Mmm pour moi, c’est l’histoire de l’œuf et de la poule.

Qui dicte les habitudes de consommation… Les consommateurs ? La société ? Il me semble que c’est un peu réducteur de dire que c’est le consommateur qui réclame de nouveaux modes de consommation aux producteurs… et que la relation consommateurs / producteurs est bilatérale.

"On écrit jamais sur rien, tant que ça fait avancer le débat. "
Je n’étais pas certaine que tu ME répondes….

"Pour ma part, je ne râle pas parce qu’on me demande de mettre (une fois de plus) l’argent à la poche. Je râle parce qu’à mon sens, les consommateurs sont TOUJOURS les premiers à qui l’on demande de faire un effort. "
Pas tout à fait vrai. Je parle pour la Belgique, mais je pense que la France ne doit être être loin de mon raisonnement : avant de nous taxer on a essayé (et on essaye encore) de faire changer nos mentalités. Je présume que les résultats n’étaient pas à la hauteur de leurs espérances, alors que depuis les taxes supplémentaires nos comportements ont NETTEMENT changé. Bizarrement depuis qu’on met la main au portefeuille, on fait plus attention et on jette moins.

"Or, en l’occurrence, il me semble que le consommateur achète ce qu’il trouve dans les rayons de son supermarché. Tu parles de changer sa façon de consommer… Mais pourquoi les PRODUCTEURS ne contribueraient-ils pas AUSSI à cet effort environnemental ?!"
Ne me dis pas qu’en France tu ne trouves pas de yaourts en conditionnement plus élevé ? Bien sûr pas toutes les marques j’en conviens, mais il y en a plus d’un il me semble.

"Alors bien-sûr, que le réchauffement de la planète va plus vite.. Parce qu’on a beau dire, les efforts ne peuvent qu’être peu ou prou vains si TOUT LE MONDE, j’insiste, ne s’y met pas."
Et bien qu’attendons nous pour nous y mettre ?

Bonne fin de journée !

PS je t’invite à te renseigner le système utilisé dans la ville de Gembloux (Belgique), pionnière (ou presque) sur le fait d’imposer des poubelles à puce électronique. Les gens ne payent QUE ce qu’ils mettent dans leur poubelle. Un modèle fort apprécié et souvent souhaité.

Répondre

Je suis très contente de voir que tu abordes ce sujet et surtout de lire les réactions des lecteurs.
C’est sûr que les producteurs pourraient faire plus d’efforts mais nous, en tant qu’adultes responsables on a quand-même le choix: des berlingots de savon, de lessive, de produit vaisselle…plus de lingette, plus de tampax/serviette (vive la moon cup!), on ramène la boîte à oeuf pour la remplir, on ne prend pas de sac plastique pour peser une aubergine ou un poireau…on peut aussi laisser les emballages à la caisse, certaines assoc’ organisent des journées spéciales!
Merci d’avoir ouvert le débat Deedee!

Répondre

Moi ce qui me fait marrer c’est que pour un gouvernement libéral, qu’est-ce qu’ils ont comme idées de nouvelles taxes ! Après, je ne suis pas contre payer en fonction de ma consommation de déchets mais en effet, ce serait pas mal que les producteurs soient taxés aussi. Ah mais non, ça ne va pas être possible, ce sont des entreprises. Et on ne touche pas aux entreprises qui "croulent sous les charges"…

Répondre

Ils ne faut pas tout confondre. Si des yaourts sont suremballés, c’est souvent avec du carton, donc recyclable, donc dans la poubelle verte donc sans taxe… Ils vont taxer la jaune…
Cela dit, pour cette taxe, je suis aussi remontée que toi. Moi je me demande comment ils vont faire dans les immeubles où les poubelles sont communes…
j’ai plutôt peur que cela se transforme en incivilisme…
Sinon moi j’ai toujours pour projet de défendre l’autocollant contre la pub sur les voitures, à bon entendeur salut!

Répondre

C’est bien pour ça que je ne fais aucun effort, que je ne trie absolument rien, tout dans la même poubelle et basta ! pas envie de rendre ma kitchenette parisienne en benne à ordure, pas envie de me prendre la tête pour quoi au final ?? Je ferai peut-etre des efforts quand il y en aura de fait à la source…

Répondre

Comme si, objectivement, on tenait les consommateurs par les couilles, pardon, par le porte-feuille.

Notre gouvernement a-t-il réellement cette image de nous ? Que pour nous faire changer il faut absolument taper dans le porte-monnaie ?

Je m’interroge.

C’est si simple d’ajouter des taxes, et encore des taxes, on devient de plus en plus pauvre, ou d’autres de moins en moins riche, mais bordel, cela ne s’appelle pas de l’éducation, de l’information, si ?

Tu as raison, ce serait sûrement trop simple d’imposer des emballages moins importants, plus recyclables aux grands groupes. Mais comme le consommateur est riche et pas éduqué, alors il va payer, c’est si simple.

Marion qui a reçu 3 impôts différents en septembre, sans compter les impôts d’impôts, sur de l’argent que je ne voie jamais, donc.

Répondre

Ah, ici on ne trie pas encore beaucoup les poubelles, mais ça viendra! Tu as bien raison, le lundi c’est fait pour râler,il faut bien commencer la semaine!!!!!

Répondre

Je suis bien d’accord avec toi Deedee !
C’est vraiment absurde comme idée…
Déjà çe ne nous encourage pas du tout à poursuivre les efforts fait pour l’environnement puisqu’au final, on n’en est vraiment pas remerciés (même si d’accord les gestes qu’on fait sont pour l’environnement et non pas pour les gens qui nous en remercient mais… faire des gestes "pour la nature" mais quand même payer en plus pour ceux qui ne les font pas… c’est un peu fort !)
Et puis ensuite… perso quand je consomme, c’est pour ce qu’il y a dedans, pas l’emballage, alors bien sur il nous pousse à l’achat, c’est d’ailleurs un de ses rôles mais… je ne me pose jamais la question de savoir si l’emballage est écologique ou non, s’il n’est pas un peu trop abusé, lorsque le produit me plait, il me plait, emballage écolo ou pas, je l’achète et ça ne rentre pas dans ma décision ! Il va donc falloir changer nos habitudes dachat ?! Faire les courses est déjà pas toujours un moment de plaisir, mais alors là… ça risque de devenir une vraie corvée !!

Répondre

Un petit coup de gueule bien senti de temps en temps, je suis d’accord ça fait du bien !

Répondre

Je rejoins Valérie
Dans un monde parfait, et donc juste, et donc utopique, ce serait au producteur de mettre moins d’emballages.
Mais il faut être réaliste. Si ton fabricant de biscuit te vends des portions individuelles c’est bien parce que ça plait au consommateur. Et l’industrie agro-alimentaire est trop "imposante" pour que l’état puisse lui imposer quoi que ce soit. C’est plus simple de faire en sorte que la demande baisse, et si on peut gagner des sous par la même occasion, pourquoi se gêner…
Ceci-dit, je trouve que ça ne demande pas un gros effort de notre part de faire attention à ce qu’on achète.

Répondre

Ah ça fait du bien que d’autres le pensent AUSSI.
Car je me révolte depuis des années devant les cartons inutiles à jeter et autres emballages non obligés…
Tout comme le système de récupération du verre : c’est très bien, mais le système de la consigne, jadis, c’était encore mieux !
D’un autre côté, le jour où le législateur attaquera un problème à sa VRAIE source, la planète arrêtera de se réchauffer…

Répondre

c’est pas l’environnement qui se rit du consommateur, c’est le gouvernement!

comme il est mal venu de vouloir taxer plus les entreprises en ce moment, on clame partout qu’on applique le grenelle de l’environnement… en taxant ceux qui ont le moins de voix et de ressources pour s’y opposer.

Répondre

J’habite sur une île française ou on ne paie pas de taxe d’habitations, ni de taxe foncière ni d’impots locaux.
Le tri des ordures est inexistant, de toutes façons les ordures seront enfouies dans le sol ou incinérées ou envoyées en métropole pour les plus grosses pièces (mécaniques, en autre).
Les yaourts sont vendus à l’unité, sans sur-emballage parce qu’ils arrivent par avion et que le moindre gramme superflu est éliminé.
Pas de sac en plastique non plus, on est prié de venir avec nos paniers.
J’hallucine grave quand je retourne en métropole et je ne comprends rien aux différentes poubelles: je jette tout dans la même et me fais invariablement engueuler par mes soeurs qui utilisent l’argument du recyclage à tout bout de champs.
Par contre, les petits LU, au hasard pour la marque, achetés par mini-paquet pour satisfaire les enfants au gouter ne les choquent pas plus que ça, ainsi que les pastilles pour la lessive emballées individuellement.
Perso, je suis de ceux qui pensent que c’est le consommateur qui à toujours le dernier mot; et les industriels ne s’y trompent pas: quand un produit ne marche pas, commercialement parlant, ils n’hésitent pas à le supprimer.
L’industriel propose et le client dispose. C’est à chacun de voir ou se trouve son avantage personnel et ou se trouve l’avantage pour la planète.
Ceci dit, aucun système n’est parfait et de faire payer une fois de plus une taxe sur la multitude de taxes existantes ne rime à rien, à mon sens.

Répondre

Comment vont-ils savoir combien d’emballages jette chaque personne ???

Répondre

Alors ça, ça me titille! oui je suis bien d’accord avec toi mais je suis bien contente qu’en france on taxe les gens à faire leur trie. Biensûr qu’ils devraient plutôt s’attaquer à la source où bien fournir toute les néccéssités aux buildings. Habitant NY et n’ayant même pas de poubelle communautaire (ce qui veux dire que nous dans notre immeuble on fout nos poubelles dans le couloir en attendant les deux jours/semaine d’éboueurs (qui ne prennent pas tout en plus, genre c’est trop fatiguant–donc ça reste dans rue) je serai bien heureuse de savoir que tout le monde fasse gaffe à l’environnement. Et ayant quitter le france, je peux te dire qu’on voit notre pays d’une autre manière…on a pas de quoi se plaindre.
bisous

Répondre

Je suis d’accord avec toi Deedee, mais aussi avec tous les autres !
Pour ma part, j’habite en province, je n’ai donc pas de cuisine naine et ici on trie vraiment pour quelquechose. Trois poubelles (déchets ménagers, papier et bouteilles plastiques, verre) et des jours différents pour le ramassage de ces poubelles.
Mais je ne vois pas pourquoi aujourd’hui, en étant deux à la maison, je paye autant que les voisins qui sont six !

Répondre

très intéressant débat. C’est en effet illusoire de compter sur les industriels pour réduire de manière massive les emballages, même s’ils suivent cette tendance, certes écologique, mais surtout économique. Je constate, pour avoir vécu en Suisse pendant plusieurs années, avoir changé mes habitudes de consommation et adopté un comportement vis à vis des déchets bien plus rigoureux car il y a tout simplement des règles … il faut bien voir l’état des poubelles ici dans nos immeubles, il est illusoire de voir un tri correctement fait. Les gens s’en foutent. Encore hier un canapé est resté sous la pluie dans la rue toute la journée. En instaurant de la rigueur par le biais de taxe, en jouant le gendarme, cela me semble le seul moyen d’éduquer les gens…c’est triste, c’est révoltant mais comment faire avancer les choses autrement dans cette société de sur-consommation?

Répondre

Je suis absolument d’accord. Il n’est pas normal qu’on ne cherche pas à réduire les déchets à la source en "obligeant" les producteurs à réfléchir sur le sur-emballages de leurs produits !

Quant à la vente en ligne sur internet, ça me désespère également de voir tout ce qu’on jette d’emballages inutiles ! Entre les cartons, les bulles de protection, le plastique d’emballage du produit… on s’en sort plus ! (J’en ai encore fait l’expérience cette semaine…).

Au passage, on en parle aussi sur Greenzer.fr. Passez faire un tour à l’occasion ! 🙂

http://www.greenzer.fr/blog/608-...

Répondre

Merci pour le lien Claire…Et bienvenue ici !

Le problème, c’est que même si on fait attention au suremballage, on a le choix entre un yaourt suremballé, et un autre yaourt suremballé. Pareil pour les petits gâteaux et tout le reste.
Et puis c’est vrai qu’on choisit quand même un produit pour sa vraie valeur (yaourt bon / yaourt pas bon), suremballé ou pas. Il me parait clair que les fabricants doivent agir. Malheureusement, l’emballage justifie souvent un prix élevé et permet de générer des profits… A quand l’argument écolo comme argument de vente ultime?

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut ut lectus mattis accumsan mi, dictum quis ante.