La malédiction de la calèche…

Plus fort que le trust mondial de Coca, encore plus fort que le papillon de lumière de Cindy Sanders (je sais, c’est difficile à croire !), la globalisation de la calèche.

Ne me dites pas que vous ne l’avez pas remarqué !

Pour ma part, voilà un moment que j’essaye de ne pas me démonter, mais c’est un fait : où que j’aille, je trouve FORCEMENT une calèche sur mon chemin.

Démonstration.

A New-York, en face de notre hôtel ou bien encore devant Central Park, des calèches.

A Marrakech, sur la place Jamaa-El-Fna ? Des calèches, pardi.

Plus récemment, à Valence, dans le cœur historique de la ville… des calèches.

Ce week-end, devant le parvis de Notre-Dame à Paris ? Des Calèches !!!

A Florence, à Rome, des calèches, encore des calèches.

Bruges ? Bingo, de la calèche en veux-tu en voilà…

A Londres et à Amsterdam, je ne m’en souviens pas, ça commence à dater et je n’étais pas encore assez aware du cartel de la calèche à ce moment là.

Je crois que je suis incapable d’exprimer à quel point ça m’angoisse, cette histoire de calèche. A croire que chaque ville du globe, où que vous alliez, a sa calèche.. On parle des Fast Food, de la standardisation des modes, des styles vestimentaires, des habitudes de consommation… Eh ben je peux vous dire qu’à côté du trust de la calèche, le McDo est un petit joueur !!!

C’est décidé, je ne quitte plus mon canapé. Et je passe en boucle mes photos de calèches pour m’évader… (en même temps, hein, ça tombe bien, je ne comptais pas partir en week-end prochainement !)

Commentaires

Ah bah ça, tu crois pas si bien dire, et on est pas sorti de l’auberge !
Après des décennies passées sous le joug du cartel du pétrole et des constructeurs automobiles, on risque de subir celui des calèches et des producteurs de foin un bon bout de temps maintenant que les réserves sont épuisées.
Il y en a qui sont plus visionnaires que d’autres, c’est tout, plutôt que de proposer le taxi motorisé qui sera bientôt complètement dépassé !

oui oui, je t’assure, c’est bien cela ! C’est pas une malédiction, c’est seulement l’évolution inéluctable des transports !
😉

PS : il me tarde de lire ton billet sur le mondial de la calèche dans quelques années… :-)))

Répondre

Mieux vaut voir ces photos que l’envers du décor. En me promenant ou plutôt en me paumant à l’Ouest de New York, j’ai découvert le dépôt des calèches et des chevaux, c’était pas très joyeux. Ces chevaux sont souvent maltraités. À Pétra, la Reine Rania a ouvert près du site un hopital pour ces chevaux sollicités pour distraire les touristes et pas forcément traités de la meilleure façon.

Répondre

Je dirais même plus : cette histoire de calèche est un cas louche… Ok je sors!
En même temps tu cherches un peu non?
à PLUS

Répondre

Connais tu la calèche climatisée ?
J’en ai fait l’expérience en Tunisie…

Je suis d’accord avec toi, c’est plus que flippant.

Un autre cartel officie partout dans le monde globalisé : le gang des poussettes… terrifiant.

Répondre

Et à Vienne y’en a aussi!!!!

Répondre

DEEDEE, j’ai une info j’en ai repérée aussi a Djerba et pas qu’une!!!
lol
c’est plus écolo et ça fait rustique, authentique et encore plein de trucs en "ique" qui ne me vienne pas tout de suite a l’idée.
Bon courage!!!

Répondre

A Venise aussi il y en avait, mais elles ne savaient pas nager !

Répondre

jsuis allée a Ispahan en Iran et yavait… des caléches à touristes !!

Répondre

Plus que la vue de calèches dans chaque ville du monde, c’est le sort de ces chevaux qui m’angoisse. Les naseaux dans les pots d’échappement, obligés de slalomer parmi les voitures à tirer nombre de badauds… quelle vie!

Répondre

Mmmm pire que les naseaux à la pollution, m’est d’avis qu’ils ne sont pas super bien traités..

c’est vrai qu’on en voit de plus en plus…..
dis-moi la photo en bas à gauche m’intrigue : je pensais que c’était une tour à Florence ensuite à Sienne puis Séville mais je ne retrouve la ressemblance dans aucune de mes photos! peux-tu donner les légendes de tes 4 photos? ça serait cool… merci Deedee!

Répondre

C’est toujours mieux que de voir des voitures…

Répondre

New York, je savais ! Et pour cause, j’y ai vécu !! Y’en a PARTOUTTTTT !! Mais pour le reste… surtout Paris ! Alors là !! ça m’étonne !! Quel attrape touristes !!

Répondre

Trsè bonne remarque, je crois qu’en effet toute ville touristique à ses calèches. Elles polluent moins que les petits trains et autres attrape touristes à moteur…

Ma grande question et gros stress c’est: comment sont traités les chevaux???

Non parce que je ne suis pas sûre qu’on les traite très bien 🙁

Répondre

Pour Florence , lorsque j’y vivais il y a plus de 20 ans il y avait déjà des calèches et je suis certaines qu’elles étaient là bien avant moi 🙂
Ils ont des écuries dans la ville et ne sont certainement pas plus mal traités que certains chauffeurs de taxis qui, à Paris, dorment dans les coffres des voitures qui vous transportent…

Répondre

Alors moi qui vie à Marrakech, je confirme, je suis régulièrement encerclé…. de calèches !!! Et le dimanche je vous raconte même pas, y’a des calèches à la queuleuleu de partout, on slalome entre les calèches, un vrai bonheur ! Pour les autres villes, maintenant que je suis prévenue je vais ouvrir l’oeil, compte sur moi ! ^

Répondre

Je reviens de petra,scandalisée par le sort réservé aux anes(800 marches à monter et à descendre sous une chaleur accablante avec des « cavaliers » 3 fois gros comme eux)et aux chevaux qui tirent des calèches chargées d’imbéciles qui rient aux éclats quand le bédouin fouette son cheval pour qu’il double dans les cotes un autre animal ,exténués qu’ils sont par 10 heures de travail non-stop!C’est inconcevable que le gouvernement jordanien autorise de telles atrocités….

Répondre

Des pauvres animaux pour transporter des gros tas de graissestoute la journee qui sont incapables de marcher plus de 200metres et apres bouffer aux restos pour encore s empiffrer…alors que ya de la misere partout …pauvre humain..

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

justo eget felis porta. neque. id felis luctus eleifend