Ma week list #7

Drelin drelin, nouvelle semaine, nouveaux coups de cœur ! Cette semaine, j’aime…

La collection Rodier Automne-Hiver 2013

Avant, Rodier, c’était un peu ringard. Maintenant… C’est tout simplement wow, grâce à Emilie Luc-Duc, la nouvelle directrice de création de la marque. Matières, textures, imprimés, couleurs, coupes… tout est sublime. Si on m’avait dit un jour que je trépignerais d’envie(s) pour cette marque… !

Le Bomeur

Le bomeur, c’est un bobo au chômage qui livre sur son blog des « analyses plus ou moins sociobranlodémographiques (et plus ou moins autobiographiques) sur la vie des bobos chômeurs »

Sa plume est affûtée, piquante et hilarante, même si le sujet l’est moins.

Morceaux choisis :

« Le Café Chéri, c’est le Chez Prune du bomeur pauvre (chips gratuites et mojito dégueu vs assiette de “mezze” à 14 balles et mojito dégueu). Mais le Café Chéri a un énorme avantage concurrentiel : son taux d’ensoleillement ».

« La Perle, un concept fort : serveurs qui font la gueule, pas d’ambiance, mais toujours une tonne de monde ».

A lire !

★ Milk Teeth de Mohini Geisweiller

(Cliquez sur l’image pour écouter le titre).

Oui, je sais, c’est sorti depuis un petit bail (2010), mais je ne découvre que maintenant cette petite pépite electro planante et ce clip signé Cyrille de Vignemont (lequel a déjà réalisé des vidéos pour Poni Hoax ou Mirwais, entre autres). C’est beau comme un lundi matin fort et fragile à la fois, plein d’une obstination et d’une résolution à toute épreuve… ! Et on le doit donc à Mohini Geisweiller, ex-Sex in Dallas.

(Lire la suite) –>

Les Bobbies

Jolies, souples et SURTOUT, fourrées : les ballerines Chaton en ont dans le ventre !

Les cachemires à prix mini de chez H&M

Evidemment, on se doute bien qu’à ce prix là, on ne tient pas LE cachemire du siècle. Mais enfin, en période de disette, le cachemire à petit prix se tente : j’ai prix une écharpe ce week-end, je vous dirai ce qu’elle vaut à l’usage.

★ La rétrospective de 160 ans de logosdu Bon Marché proposée à l’occasion des 160 ans de l’enseigne. Fabuleux !

Commentaires

Ah Rodier, c’est une révolution stylistique impressionnante et ultra tentante !
Ah chez Prune, je travaille juste à côté mais n’y suis jamais allée… l’ambiance trop « je me montre » peut-être…
Bonne journée !

Répondre

Mmmm les ballerines doivent être tellement douillettes! Et c’est vrai que Rodier est devenue beaucoup plus sympa qu’avant!
Le bomeur a l’air bien caustique comme j’aime! Merci pour la découverte!;)

Répondre

Que de choses, que dire…si le bomeur ma fait bien rire et l’expo Bon marché j’irais faire un tour. Merci

Répondre

Le « bomeur » est-il un « Nouveaux Bovary » ?
C’est à dire un membre de la génération Y, pour qui le romantisme ne consisterait plus à exiger l’impossible, mais à continuer de croire au possible ». Qu’en pensez-vous ?

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

amet, pulvinar Curabitur nunc venenatis, mi, ipsum libero. Donec ante. mattis diam