Ma Week List #85

Oui, voilà, si, toute bonne chose ayant une fin, j’ai fini par rentrer. On ne va pas épiloguer 107 ans, hein, mais… La plage me manque. 15 jours, c’est trop court. 12 heures d’avion, c’est trop long. Ouin (comment ça, je ne suis pas crédible dans mon rôle de chouineuse ?!). Rendez-vous vendredi pour la première partie du compte-rendu de ce voyage au paradis !

Pour l’heure… Nouvelle semaine, nouveaux coups de coeur ! Cette semaine, j’aime :

★ Le cabas en raffia signé Vanessa Bruno

cabas paillettes vanessa bruno

Je suis folle amoureuse des cabas en lin que Vanessa Bruno signe chaque été. J’avais décidé d’être raisonnable cet été, j’ai trop de sacs, trop de fringues, trop de chaussures, trop de TOUT. Et puis, j’ai vu ce cabas là, en raffia. MONDE CRUEL.

 

★ L’analyse de Géraldine, de Café Mode, du « monde selon H&M » diffusé ce soir sur Canal+

Je ne sais pas si vous avez suivi l’affaire : ce soir, le documentaire « Le monde selon H&M » est diffusé sur Canal+. Ce spécial investigation entend dévoiler les conditions réelles de production des vêtements vendus par l’enseigne, qui se retranche trop souvent derrière une image éthique. Evidemment, il apparaît très vite que l’enseigne est tout sauf éthique… Et comme Géraldine, je m’interroge : était-il vraiment utile de pondre un documentaire pour nous apprendre ce que l’on sait déjà, en faisant au passage culpabiliser celles, dont je fais partie, qui fréquentent l’enseigne ? Au-delà de ce constat et si l’on adopte le point de vue d’un consommateur du géant suédois, je me demande QUI est assez crédule pour penser qu’on peut acheter de la sape à si peu cher sans dommages colatéraux… Bref, que vous regardiez ou non le documentaire, lisez l’article de Géraldine, qui résume à la virgule près ce que je pense de tout cela.

★ Les pochettes de la marque Dione 

Dione-COllection

GROS coup de coeur pour cette pochette que vous voyez, là, que j’ai rapporté de Thaïlande. Confectionnée à partir de vêtements traditionnels thaïlandais et réalisée à Bangkok, elle est signée Dione. J’en suis folle ! (à suivre bientôt dans un look, what else).

 

★ L’e-shop Les bijoux de Sophie

MG8998 - copie

Tout nouveau, tout beau, l’e-shop Les Bijoux de Sophie, pour retrouver les collections oniriques de Sophie Lévy à portée de clic !

fleur rose - copie

_MG_0127 - copie

_MG_9952 - copie

Creoles TDM Cheyenne - copie

 

★ Le « Fast Shopping » by Comptoir des Cotonniers 

Capture d’écran 2014-05-30 à 20.47.23

Alors, ce truc là, ça a l’air assez dément. En gros, on télécharge l’appli Powatag et on peut faire son shopping directement en « flashant » un code depuis une page de magazine, une affiche dans la rue ou encore une newsletter. 48 heures plus tard, l’objet de notre convoitise est livré directement à domicile. ON EST MAL, je vous le dis.

 

★ Play me I’m yours 

play me i'm yours

Mais siii, vous savez, ces pianos mis à disposition du quidam dans les rues de Paris, Londres, New York etc. etc. La bonne nouvelle, c’est que 50 nouveaux pianos vont faire leur apparition dans les rues de Paris entre le 13 juin et le 10 juillet. En bonus, des artistes qui viendront jouer sur ces pianos et d’autres jolies choses encore… demandez le programme !

 

★ La lampe-masque

5-diy-batman-lamp

Le DIY de la semaine, c’est cette lampe comme au Mama Shelter mais directement chez vous. En deux coups de cuillère à pot, Handmade Charlotte nous livre les explications par le menu !

 

★ Ghost Stories, de Coldplay 

Le bon son de la semaine, c’est Ghost Stories, le dernier album de Coldplay (sorti le 16 mai). Pour être honnête, je flippais un peu, tant l’avant dernier opus, Mylo Xylo, m’avait déçue en servant cette soupe commerciale à la limite du soutenable (Paradise et Princess of China, notamment, AU SECOURS).

Alors, j’ai laissé l’album sortir. Je n’y ai pas touché, je ne l’ai pas écouté, pas téléchargé. Je n’ai lu aucun article sur le sujet. Comme j’étais au bout du monde et que je tentais quand même, vaguement, de déconnecter, ça n’a pas été bien difficile.

De retour à Paris, vendredi, j’ai pris mon courage à deux mains. Et je l’ai téléchargé. Je n’aime pas tout, il reste encore de nombreux relents disons, pas franchement authentiques et un peu trop arrangés pour être honnêtes. Je n’ai pas renoué avec le Chris Martin de The Scientist, Clocks, Fix You, The Hardest Part, Talk, God put a smile upon my face ou encore Lost ou Violet Hill, mais BON, c’est MIEUX. J’en veux pour preuve ce premier titre qui ouvre l’album :

Voilà, c’est tout. Joyeux lundi !

Commentaires

la pochette tu as tellement bien fait : elle est sublime ! hâte de lire le compte-rendu de Thaïlande 🙂

Répondre

Concernant H&M je suis d’accord.
C’est bien parce que personne n’est crédule qu’il existe des personnes comme moi qui n’achètent que du « made in France » ou à défaut du « made in Europe » pour ne pas se rendre « coupable » d’esclavagisme moderne… Même si je concède que les conditions de travail dans certains pays européens peuvent également faire pâlir.

Répondre

Que de bonnes choses, dans cette sélection ! 🙂 Le cabas en raphia est canon (tu ne devrais pas partager ce genre de découvertes, il ne sera plus disponible d’ici deux jours) mais j’avoue que ma préférence va toujours à ceux en lin, notamment le sable qui est tellement beau ❤ Les pianos installés dans Paris, je ne suis jamais tombée dessus, et je ne savais pas qu’il existait un programme. Pour la Fête de la Musique, ça sera classe 🙂 Et enfin, le shopping via des codes-barres dans les magazines, c’est l’invention de trop, celle qui signe ma perte ! Très bonne journée à toi 🙂

Répondre

Ah mais siii, il y en a plein ! Notamment un Gare de Lyon 🙂

Hello Deedee,
Je préfère, et de loin, regarder un sujet et/ou lire une étude qui me fasse « culpabiliser » (pour reprendre tes mots) et me faire évoluer dans le bon sens, plutôt que de porter volontairement des œillères. Personnellement, j’essaie tant bien que mal d’être/ de devenir quelqu’un de bien, et porter des vêtements fabriqués dans des conditions déplorables, eh bien, je ne peux plus.
Bref, on est rarement d’accord dès que tu abordes des sujets relatifs à l’écologie ou à la consommation !
Bon retour (en automne !) et belle journée !

Répondre

Parfaitement d’accord avec ce commentaire. J’ai beau venir tous les jours sur ton blog, à chaque que tu évoques l’écologie et la consommation je suis choquée par ce besoin de « déculpabilisation ».

Je ne suis pas sûre qu’on se soit bien comprises.

Mon avis, c’est que :

1. quand tu achètes chez H&M, tu SAIS dans quelles conditions ces articles sont produits. Comme dans la majorité des enseignes populaires (voire même des enseignes plus anecdotiques et même chez des acteurs du « made in France » qui usent et abusent de cette appellation qui ne garantit pas grand chose, au fond). Dès lors, je pense que bien sûr, il est utile de dénoncer, mais que cette enquête aurait peut être mérité des pistes pour apprendre à mieux consommer.

Car 2. à mon sens, c’est vraiment de cela qu’il s’agit : tu parles d’oeillères, mais beaucoup ne savent tout simplement pas comment s’en départir. Une fois que tu as fait le constat qu’H&M = caca, où aller ? Chez un créateur qui fait du made in France ? Mais sais-tu que 99% du made in France signifie « assemblé en France, mais produit dans un pays d’Europe ou du Maghreb dans des conditions pas forcément meilleures qu’à l’autre bout du monde » ? Les labels n’offrent pas de réelles garanties ni de vrai suivi du produit, de sa conception à sa vente en boutique (c’est la même chose pour la viande, d’ailleurs, dans un autre registre).

Et surtout, 3. Beaucoup de personnes qui vont chez H&M ne peuvent tout simplement pas s’offrir autre chose. Le salaire moyen français tourne autour de 2 410 euros bruts mensuels. Rapporte le en net, ça ne pèse pas bien lourd. Une frange des consommateurs de chez H&M n’a donc clairement pas le luxe « de devenir quelqu’un de bien » pour reprendre tes propos CL 🙂

Pour conclure, je dirais qu’apprendre, donner des clés, offrir, dans la mesure du possible, des solutions, me paraît plus utile que de faire culpabiliser 🙂 (Cette conclusion vaut aussi pour les questions environnementales : quand on emmerde le consommateur parce que ses yaourts sont sur-emballés, par exemple… Qu’est-ce qu’il y peut, le consommateur ? Ne serait-ce pas plutôt l’entreprise qui produit ces emballages excessifs qu’il faut mieux encadrer ?!)

Je ne sais donc pas si on peut parler de « besoin de déculpabilisation », pour reprendre cette fois-ci les propos de Loudea. Ce que je sais, c’est que ces questions sont loin d’être binaires et nous impliquent nous, en tant que consommaCteurs, bien-sûr, mais qu’on aurait tort de négliger les nombreux autres acteurs de ce vaste terrain de « je ».

Voilà, mon propos 🙂

Bon, déjà, loin de moi l’idée et l’envie d’avoir un ton moralisateur ! J’espère que tu l’entends ! 😉
Je n’ai pas vu cette enquête et rebondissait uniquement sur ton article. Je sais pertinemment qu’il est très très difficile de trouver des alternatives aux grands géants de la sape, surtout quand on aime un tant soit peu s’habiller. Après je pense que, c’est en multipliant ce type de reportages, en boycottant certaines marques que les choses évolueront. Quand les grands groupes auront compris qu’à l’heure actuelle, certaines personnes ne souhaitent plus acquérir des biens en faisant fi des conditions dans lesquelles ils ont été produits, les industriels n’auront d’autres solutions que de s’adapter. Les industriels s’ajustent aux désirs des consommateurs avant tout, on ne peut le nier. Et ce type de reportages contribue à grossir les rangs de ces consommateurs d’un genre nouveau.
Tu dis que, quand tu achètes chez H&M, tu sais dans quelle condition les vêtements sont produits. Alors, sincèrement, je pense qu’il y a aussi beaucoup de gens qui ne se posent pas vraiment de questions. Ils voient un tee shirt à 10€, dégaine leur CB et basta. Ce type de reportage permet, je pense, par son mode de diffusion (la TV) de sensibiliser de nouvelles personnes.
Enfin, tu ajoutais que certaines personnes n’avaient pas les moyens de faire attention à leur consommation. A ce sujet, je ne peux pas être d’accord avec toi, et j’en suis la preuve vivante. Tu vois le salaire brut moyen que tu as donné ? Eh bien en le divisant pas deux, tu es encore en deçà de ce que je gagne (oui, ça fait peur). Et pourtant, mon frigo et mes placards sont remplis à 99% d’ingrédients bio et je ne vais plus chez H&M depuis plusieurs mois. Ce mois-ci je me suis acheté une robe chez Ekyog, elle m’a couté un bras et a été mon seul achat fringue du mois. Alors, franchement, je suis bien placée pour dire que, quand on veut, on peut ! 😉

Bonjour Deedee,

Je n’ai pas encore vu « Le monde selon H&M ». mais je ne suis pas du tout d’accord avec le point de vue de Geraldine et le tien qui vous demandez si ça vaut la peine de montrer une énième fois un documentaire misérabiliste sur les coulisses de nos fournisseurs de fringues. C’est comme remettre en question les documentaires sur la déforestation, la shoah, les sans-abris, les catastrophes nucléaires…. Bien sûr qu’il vaut le peine de continuer à sensibiliser la population sur les ravages causés par les multinationales comme H&M, même s’il s’agit de documentaires « grosses ficelles ». La majeure partie des consommateurs n’a pas une idée très claire sur la question, et oui, ça vaut la peine de leur rappeler d’où viennent la plupart de leurs T-Shirts. Je trouve assez étrange que des journalistes remettent ce type de documentaire en question. Et comme par hasard, deux journalistes qui évoluent dans le milieu de la mode!

Bien à toi,

Anya

Répondre

Je t’invite à lire ma réponse, juste au dessus (et promis, on a pas été payées par H&M Géraldine et moi).

J’adore les pochettes dione, j’en veux une!!!
Par contre, je suis trop déçue, je n’arrive pas à accéder à l’e-shop les bijoux de sophie…On ne sait pas accéder à la boutique depuis la Belgique 🙁 Je n’arrive même pas à avoir un aperçu des créations! Pourtant tes photos donnent envie! C’est dommage, j’habite près de la frontière, je fais de tout de façon tout livrer en France, c’est plus facile! Il y a des points de vente en France?
Merci 🙂

Répondre

Oh oui, certainement. Je t’invite à te rapprocher de la marque pour les connaître 😉

(et vraiment relou qu’on ne puisse pas accéder à l’eshop depuis la Belgique 🙁 )

Punaise je reviens de week end, et là tu balances les débardeurs Bronzing, puis les bijoux de sophie, coup sur coup, ça fait mal ! La CB va chauffer cette semaine ici !
Merci pour toutes ces jolies idées.
Pour moins de futilités, je vais lire de ce pas l’article de Géraldine.

Répondre

Aah tu as l’air d’être comme moi une « vieille » fan de Coldplay qui les suit depuis le vrai début quand personne ne les connaissaient et qu’on pouvait les voir en concert sans y laisser un bras. Le Mylo m’avait un peu beaucoup laissée sur ma fin, alors le nouveau… humm.. j’ai un peu peur! Mais je vais me lancer car je suis fidèle tout en sachant que Parachutes, bon ben c’était avant 😉

Répondre

En fait, c’est pénible, parce que j’aime les nouveaux titres, potentiellement, des artistes que j’apprécie ! Je ne cultive pas une nostalgie à tout prix. Mais là, pfff, voilà, quoi.

Tu me diras, si tu as aimé 🙂

Moi aussi je suis fan de Coldplay, et tu m’as donné envie d’écouter leur dernière galette, pour ma part, j’aime tout ce qu’ils font, sans distinction!!
Pour ce qui est du doc sur H & M, et bien je m’exprimerai après l’avoir visionné, si je le peux car je suppose qu’il passera en crypté???

Répondre

Aie, non, je ne voulais pas insinuer que Géraldine et toi étiez payées par H&M! Il me semble juste que les journalistes « modes » ont tendance à devenir un peu moins critiques (mais peut-être que je me trompe complètement). Je suis étonnée, par exemple, quand Géraldine dit qu’il est normal que les entreprises type H&M (mais ça concerne toutes les multinationales) qui emploient en Asie/Afrique, etc. ne paient quasi pas d’impôts dans le pays, car elles ne réalisent pas de bénéfices! Là, il s’agit juste d’une immense bourde de sa part, car on sait parfaitement que si ces entreprises ne paient pas d’impôts, c’est essentiellement grâce à des montages financiers savants d’une part, et des manoeuvres autrement plus frauduleuses d’autre part, qui leur permettent de se comporter en véritables esclavagistes (pour avoir étudier un peu la question des matières premières exportées par des mastodontes divers et variés, je sais à peu près de quoi il en retourne)! Et là encore, je pense qu’on nous le rappellera jamais assez!

Bref, j’ai tendance à penser que les consommateurs ont quand même un rôle à jouer, et que si (rêvons un peu) H&M et consoeurs se retrouvaient face à un immense boycott, il y aurait forcément des conséquences sur leurs modes de production. Et oui, je culpabilise aussi terriblement quand je me retrouve face à un triple emballage en plastique, culpabilisation qui me pousse à acheter autrement (culpabilisation qui découle d’articles et autre reportages « assommants »). Ceci dit, comme toi, je pense qu’il devrait y avoir plus d’informations sur « comment consommer autrement sans y perdre quelques reins au passage »! Car c’est possible, oui, par contre, ça passe forcément par la décroissance (acheter beaucoup moins, troquer plus, etc.)

Répondre

ah oui, ce cabas est très tentant ! et les quelques bijoux que tu nous montrent ici me donnent très envie d’aller sur l’e-shop mais est-ce bien raisonnable ?! je trouve l’idée des pianos en libre-service très sympa. il y en a un à la gare de Strasbourg et très souvent quelqu’un y joue. j’en ai vu un à la gare de l’Est à Paris la semaine dernière. c’est un truc de gare apparemment.

Répondre

L’article de Géraldine est d’un cynisme qui me glace.
Oui, on le sait que H&M n’est pas éthique mais en avoir la preuve (une fois de plus) sous les yeux devrait quand même éveiller nos consciences.
Consommer, consommer, consommer… encore et toujours plus de fringues fabriqués de manière indigne et bien moi ça me choque, ça me donne la nausée, ça m’écœure.

Au moins, il n’y a pas d’hypocrisie dans ton blog et que ça a le mérite d’être clair.

Répondre

On dirait que Géraldine et toi vous en voulez à la journaliste de vous faire culpabiliser d’acheter chez H&M. Mais pour moi c’est à H&M qu’il faut en vouloir. D’abord parce qu’ils trompent leurs clientes en prétendant avoir un comportement éthique (ils ont d’ailleurs fait tout un site pour promouvoir leur politique de développement durable). Ensuite parce qu’ils ne respectent pas leurs employés (comme exemple de « dommages collatéraux », on peut citer le Collectif Éthique sur l’étiquette qui rapporte de nombreux évanouissements d’ouvriers dus à la malnutrition et l’épuisement dans les usines H&M :
http://www.ethique-sur-etiquette.org/H-M-UNconscious-Collection,280 ).
Bref comme dit le dicton, ne tirons pas sur le messager

Répondre

J’aime beaucoup la pochette Dione. Je la trouve très originale et estivale, voire folklorique. Toutefois, elle n’ira pas à n’importe quelle tenue.

Répondre

Ah super que les pianos soient de retour ! J’avais adoré l’idée ! Et puis pour rester dans le thème mélomane j’étais totalement passée à côté du nouveau Coldplay ! Je partage totalement ton avis sur le groupe (comme beaucoup de fans de la première heure je crois). Mais allez je m’en vais l’écouter dès maintenant, on verra bien 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

luctus quis felis neque. risus mattis sem, consectetur