Pourquoi il ne faut pas faire d’UV

Oui, d’accord, je sais, il est midi passées. Oui, d’accord, je sais, ce billet devait être en ligne depuis ce matin. Mais est-ce ma faute à moi si mon planificateur de la mort fait la moue ? On est d’accord !

Voilà donc un billet que j’avais mis en ligne l’année dernière mais que je me suis sentie obligée de ressortir, tant les aberrations que j’entends en ce moment sur les UV sont nombreuses…

A l’approche des beaux jours, j’entends bien trop de personnes qui disent qu’elles vont sciemment aller se griller la peau au mépris de toute prudence pour ne pas pousser mon grand cri !

Bon, on est d’accord, chacun fait bien comme il le veut, il faut bien mourir un jour et tout ça.

C’est pour cette raison que je vais parler en mon nom, et vous expliquer pourquoi moi, personnellement, je ne fais pas d’UV, que j’en ai fait 3 séances de 10 minutes en tout et pour tout dans toute ma très longue vie (au mépris de l’avis formel de ma dermato qui m’avait dit en ces termes plutôt cash si vous faites des UV, ça n’est plus la peine de venir chez moi). Et surtout, pourquoi que je n’en referai pas, un point c’est tout.

  • Les cabines à UV ne restituent que la partie nocive du soleil.

Je vous la joue courte : dans le soleil, on trouve deux types d’UV : UV-B et UV-A. L’impact des UV-A est le plus nocif, car ils pénètrent plus profondément dans la peau que les UV-B.

Et dans une cabine à UV, que trouve t-on ? Bingo, uniquement des UV-A…

Les rayons émis dans les cabines à UV sont donc infiniment plus dangereux que ceux du soleil, car 10 fois plus puissants. Je vous laisse imaginer un peu ce que vous faites subir à votre peau…

  • Les UV accélèrent le vieillissement de la peau.

En résumé, vous serez bronzée à 20 ans, et fripée à 30 ans. Sans parler des risques de cancer de la peau (mais j’arrête ici parce que je me fatigue moi-même assez avec mon hypocondrie pour ne pas en rajouter une couche).

  • Non, les UV ne préparent en aucun cas votre peau à bronzer.

Seuls les UV-B permettent à la peau de développer ses réactions d’autodéfense. Or les cabines d’UV ne diffusent que des UV-A (si vous me suivez) : ils sont largement plus nocifs pour la peau et provoquent un bronzage superficiel et éphémère qui ne protège pas.

Pour préparer votre peau, gobez plutôt des capsules type Oenobiol Solaire : leur résultat est prouvé et surtout, garanti sans effet nocif pour la peau.

  • Les UV sont particulièrement nocifs sur les peaux claires et fragiles.

Moi qui ai la peau blanche constellée de petits grains de beauté, je sais de quoi je parle.

La palme de tous ces points revient à Point Soleil, où j’ai été effectué ces séances d’UV. Sur le site de la marque, on vous sert un beau discours rassurant, à base de « conseils personnalisés », « écoute des conseillers formés » et tout le tintouin.

En vrai, voilà ce qui se passe lorsque vous entrez dans un Point Soleil (celui à côté de chez moi, en tout cas) :

Point Soleil : « Bonjour, vous voulez une séance de combien de temps ?

Moi : Euuh ben euh je sais pas. C’est la première fois que je fais des UV, j’ai la peau fragile, réactive et plutôt blanche, comme vous pouvez le constater

PS : Alors, on a des forfaits valables en achetant la carte machin bidulle, je vous conseille d’en prendre une car vous n’obtiendrez pas de résultats en une seule séance

Moi : Ok. Et pour la durée de cette première séance, vous me conseillez quoi ?

PS : oh, un petit quart d’heure, pas plus« 

Quand on sait que 20 minutes d’UV équivalent à 3h de vrai soleil, je vous laisse imaginer le carnage.. Heureusement que j’ai réclamé 5 minutes pour ladite séance !

Conclusion :

En tant que représente officielle des peaux de bidet à tendance poulet, je SAIS que faire quelques UV est super, méga over tentant mais s’il-vous-plait, faites moi plaisir : résistez ! Ou auto-bronzez.

Et si vous ne me croyez pas, vous n’avez qu’à lire ça. Et toc.

Commentaires

j’en ai jamais fait et n’en ferais jamais!!! je preferre ma peau de pulet bien blanche!!! a la rigueur, peut-etre que je me laisserai une fois tente par un auto brozant pour les jambes mais rien n’est moins sur!!

Répondre

…fripée à 30 ans et momie à 40!

Répondre

oucou Deedee,
alors là, je suis tout à fait d’accord avec toi! en plus ça donne un air de carotte, on voit tout de suite la différence avec du vrai bronzage – quand on bronze naturellement, ben il y a des endroits qui restent blancs et c’est ça qui est joli… et puis on a vraiment bonne mine.
ici en allemagne, c’est dingue le nombre de gens qui passent leur vie dans ces cabines, histoire d’avoir "bonne mine" toute l’année… c’est bon pour le moral, peut-être, mais ça fait vachement superficiel je trouve… quand il fait pas beau, on ne bronze pas, c’est tout (même si c’est rude quand l’été est pourri 😉
bon aller, je retourne sur ma chaise longue moi… 🙂

Répondre

Le problème, c’est que c’est tentant d’aller toujours un peu plus loin dans le bronzage. Et du coup, oui : tu deviens carotte… 🙂

Je suis tout a fait d’accord avec cet article. Il m’est arrivé la même chose. J’ai une peau très blanche et malgrès les avertissements de mon dermatho j’ai voulu faire des UV. Je faisais que 5 Min au début mais je ne prenais rien. La vendeuse m’a alors conseillé de passé à 20min, résultat j’etais brulé. Le dos complétement brulé. Plus jamais jamais!!!!! je prefere buller au vrai soleil, avec une creme indice 50 au moins ça craint pas!!!

Répondre

Je n’ai rien d’autre à rajouter à ce que tu as dit … et pour celles qui doutent encore, je peux leurs filer le téléphone de ma collègue qui se fait opérer lundi d’un mélanome malin (je ne vous détaille pas tout mais entre l’opération et les rayons, elle en a pour 6 mois à un an avant de retrouver une vie à peu près normale).

Répondre

Brrrrrrr pas envie de savoir……… !

D’une façon générale, même sous le vrai soleil, il faut savoir se couvrir ou rester à l’ombre, surtout l’été entre 11h et 15h… c’est là où il tape le plus fort.

Répondre

Ah oui avec le vrai soleil, c’est encore un autre problème 🙂

j’en ai fait une fois, j’ai cédé à la tentation pour notre mariage. Et je regrette un peu, j’aurais plutôt du choisir la douche autobronzante…
Maintenant je gobe du complément alimentaire, et là comme tu dis j’ai attaqué l’autobronzant (jj’ai choisi le lavera en cosmébio)…
Je suis une fille du sud, j’ai passé toute mon enfance sur un bateau dans protection solaire. Résultat à 33 ans je prends des coups de soleil : j’ai cramé donc tout mon capital…

Répondre

14 séances pour notre mariage…. et à peine bronzée… puis les vacances et là…. bronzée naturellement. Maintenant je m’en moque d’être bronzée ou non, j’ai des enfants à protéger et d’autres priorités.

Répondre

J’en ai toujours eu ultra peur ! Je crois que je vais passer aux auto-bronzants cette année pour ne pas avoir l’air trop ridicule en jupe.
Une recommandation ?

Répondre

Bonne idée Flannie 🙂

Je crois que le choix de l’autobronzant dépend surtout de la nature de ta peau. LE top si tu peux : demander qqls échaqntillons et tester.

Pour ma part, j’utilise l’autobronzant progressif de chez L’Oréal (celui qui existe depuis un ou deux ans, je checke dans ma SDB si tu ne trouves pas le nom du produit ;)), et surtout, les brumes / spray auobronzant (Garnier et L’Oréal, de mémoire) : il faut faire deux ou trois applications pour un résultat probant, mais je n’ai jamais réussi à me rater avec les sprays : aucune trace, rien.

Je viens de faire 4 séances en vue du mariage de ma soeur… Bah oui la tenue du cortège c’est gris argent, alors sur une peau d’endive ça ne le fait pas…
Mais bon c’était pour la "bonne cause" .
Mais je l’ai fait en toute conscience et ne le referai pas de si tôt

Répondre

Non et puis tant que ça reste anecdotique, hein, on ne va pas se faire des nœuds au cerveau 🙂

Deedee tu as tout à fait raison, ma tante est accro au soleil artificiel, à raison d’une séance solarium hebdomadaire durant toute l’année! A 50 ans elle a une peau plus ridée qu’un Sharpeï! Et tout ça pour avoir l’impression de rester jeune! Faut qu’on m’explique! 🙂

Répondre

Jamais fait et je n’en ferai jamais, c’est certain. Merci pour ce billet, je trouve ça vraiment bien de rappeler ces évidences de temps en temps !

Répondre

Hello ! Alors je suis tout à fait d’accord avec toi! Moi qui est aussi la peau blanche et plein de grains de beauté c’est un évidence que je ne mettrais jamais les pieds là dedans. Je suis carrément anti cabine UV, d’ailleurs j’arrête pas d’embêter mes amis avec ça 😉 Les gens ne pensent qu’à l’instant T c’est à dire avoir un peau bronzée avant même de partir en vacances mais les conséquences plus tard sont désastreuses !
Bref je cultive ma peau blanche et mon look écrevisse au retour de vac’ 😉
Bonne journée!

Répondre

Ah quel bonheur !! quel bonheur de lire enfin ça ! merci Deedee de t’opposer fermement à ses grilles peau de malheur avec de vrais arguments ! Quand je vois le résultats sur certaines amies complètement accros, ça me fait frissonner !
Bonne journée ensoleillée !

Répondre

Moi aussi je refuse les UV !
Ca me fait peur ce machin, quand je vois une telle boite, y a "Cancer de la peau" qui clignote dans ma tête…

Répondre

Cette année, j’ai commencé mes gélules Oenobiol en février -je partais au soleil, et comme je fait des allergies, je ne part pas sans faire ma cure, sinon, c’est boutons et privée de soleil… bref
Donc au 1er juillet, avec le printemps pourri que l’on a eu, et à peine 2-3 jours de bronzette, je me retrouve avec un léger hâle doré, comme après mes 2 semaines de vacances normales en aout -bon je sais , je bronze pas beaucoup mais quand même!
Là, je suis BRONZEE SANS EFFORTS!! et jamais sans m’exposer entre 11 et 16 heures…
Conclusion de ce post un peu long:
pas d’UV-jamais
une cure d’oenobiol assez tôt pour être bien préparée
et le tour est joué!
Bonne journée Deedee

Répondre

Je suis tout à fait d’accord avec toi et ça fait du bien de lire ça 🙂 C’est sur que je préfère être un peu bronzée, mais j’aime encore plus ne pas prendre de risques inutiles avec ma santé.

Par contre, ma tante est esthéticienne, et elle propose aussi des UV : elle est super prudente, et conseille toujours bien ses clientes (pas plus de 5 mn la première séance, y aller progressivement, etc) 🙂 D’où l’intérêt, parfois, de payer un peu plus cher mais d’avoir les conseils d’une pro 🙂

Répondre

Je suis tellement angoissée , par le cancer de la peau, que je n’ai jamais osé rentrer dans ce genre de centres, et pourtant mes jambes sont livides mais l’autobronzant existe.
En tout cas Deedee mille merci pour ce billet ça évitera peut etre à certaine de succomber.

Répondre

Pour ma part, je prends des gélules Oenobiol solaire, un jus de carotte le matin au petit-déjeuner et j’utilise le spray L’Oréal pour peaux claires. J’ai une jolie couleur, comme si je rentrais de vacances!

Répondre

Moi tout pareil, peau ultra blanche avec des tas de grains de beauté (que je fais examiner tous les ans par mon dermato fou mais adoré), les UV c’est niet, l’auto bronzant why not mais j’ai pas forcément la passion ni le temps de m’en mettre ts les jrs! Et puis cette année avec la mode des robes longues je suis super contente! au moins on ne verra pas mes gambettes blanches! Na!

Répondre

Je fais aussi partie de la catégorie peau couleur bidet, mais je pense que je ne rentrerai jamais dans ces cabines, je flippe trop, je deviens déjà toute rouge à la moindre exposition mal protégée, j’imagine pas comment je ressortirai de ce truc…

Je préfére les crémes bronzantes progressives, ça évite les traces, c’est hydratant et même si je ne suis pas "bronzée", j’ai bonne mine! Et puis au moins ya pas de risque!

Répondre

c’est un peu comme dans tous les domaines ! c’est l’excès qui est dangeureux.
Faire 2 ou 3 séances de 10 minutes à l’occasion d’un mariage reste anecdotique… en revanche, faire celà toute l’année, c’est là que les choses se compliquent et que le risque devient réel.

Mieux vaut utiliser son argent pour un petit week-end au bord de la mer et bronzer naturellement plutôt que de passer sa vie sous les rayons d’une machine ! (en plus il fait un chaleur là-dedant…et c’est d’un ennui !)

Répondre

Je n’ai jamais fait d’UV donc tout va bien … Par contre, je ne suis pas sure qu’auto bronzer soit également une bonne chose.J’ai ouï-dire qu’il y avait dans les crémes des petites substances pas bonnes du tout pour nos peaux …

Répondre

Alors je confirme les gellules (pas enobiol pour moi ) sont géniales, quand je suis revenue e Nouvelle Calédonie j’ai continuer le traitement et je n’ai pas eu la période "je péle c’est moche" .
Autre truc stupide mais je ne pensais pas que c’été vrai, j’ai augmenté ma quantité de carotte (j’en mange plusieurs fois par semaines) et j’ai vraiment vu le resultat ! j’étais aussi bronzée qu’une amie revenant de martinique et étant resté sur Paris!
Donc en plus de rendre aimable ça rend bronzée ! (ma mére aurais du me dire ça petite !)

Répondre

J’en fais beaucoup depuis deux mois…je commence à me faire peur…avez vous l’adresse d’un bon dermato sur Paris?
Merci

Répondre

J’ai jamais essayé, pourtant l’envie est là parfois vu ma peau qui fait de la concurrence à Blanche-Neige! Mes amis en font, pour certains souvent, et je dois dire que le resultat n’est pas toujours top, ça finit par avoir le même désagrément que l’autobrozant, à savoir devenir orange… Ce que ne fait pas le soleil! Donc, conclusion, je préfère rester avec ma peau définitivement trop blanche et mes coups de soleil qui ne bronzent jamais! : )

Répondre

C’est bien d’en parler, parceque c’est devenu tellement banal qu’on a oublié à quel point c’est dangereux.

Répondre

Je n’en ai jamais fait et n’en ferai jamais. Cela dit, je n’en ai besoin vu que j’ai une peau "naturellement" bronzée.
Sinon les demoiselles, c’est joli une peau blanche aussi, hein !

Répondre

J’ai toujours voulu mais jamais franchi le cap, et ton billet vient de me calmer, donc je suis toujours derrière la ligne pour le moment. Et vu le soleil à Paris en ce moment, pas besoin d’UV.

Répondre

Je vais en rajouter une couche, étant moi-même également pourvue d’une peau très blanche qui hâle à peine.
Inutile de griller pour obtenir ce hâle que personne ne remarque, donc je suis protégée à mort.
Les UV utilisés en cabine sont les plus nocifs. Peu de personnes savent d’ailleurs, que les UV sont utilisés dans certains cas, dont le traitement de l’eau, pour TUER les bactéries. Les UV en détruisent le noyau. Idem pour nos cellules.
Et remarquez que généralement on voit du premier coup d’oeil, passé 30 ans, une femme qui abuse des UV et du soleil… A 40 c’est l’horreur et elle commence à pleurer, mais c’est trop tard, les dégâts sont irrémédiables.
Et si l’on commence à trouver qu’il y a un racisme de la minceur, on pourrait également en trouver un concernant les peaux claires…

Répondre

Comme toi, peau blanche, sensible, et surtout sujette depuis jeune à des allergies au soleil; je me suis donc toujours méfiée des techniques qui potentiellement pourraient aggraver tout ceci et n’ai jamais fait d’UV.
Malheureusement, s’il existe des campagnes de prévention pour nous encourager à nous tartiner de crème et vérifier ses grains de beauté, je n’ai jamais été sensibilisée au fait que UV= dangereux pour la santé.
Or, suite à ton billet, je suis allée voir le site de la Fondation contre le Cancer et c’est bien écrit noir sur blanc!!! http://www.cancer.be/index.cfm?f...

Répondre

Mais alors, comment je vais faire pour être toute terre-battuée avant la plage, moi?! non, tu as tout à fait raison, en plus ça donne une couleur orange dé-gueu…

Répondre

Je veux pas faire la fille hyper influençable, mais je lutte souvent pour résister aux séances UV. Je n’en ai jamais fais, et une petite piqure de rappel comme ça fait du bien.