Pourquoi j’suis pas aux Maldives ?, de Soledad Bravi

Soledad Bravi m’énerve. Un peu. Parce qu’on la voit partout. Et puis parce que je ne l’ai pas trouvée particulièrement sympathique lors de cette soirée, l’année dernière, où une connaissance me la présentait chaleureusement et que la dame restait très haut sur un piédestal en me signifiant par son air blasé que vraiment, vraiment, elle s’emmerdait à cette soirée et que vraiment, elle n’en avait cure de tenir le crachoir à de parfaits inconnus.

Ce que je peux comprendre, notez. Je suis la première à être particulièrement associable au milieu d’inconnus, pas par bégueulisme (!), simplement par timidité.

Mais bon, moi qui m’évertue toujours à rester digne et à remballer mon côté groupie quand il m’arrive de rencontrer des gens que j’admire, je ne peux m’empêcher d’être déçue quand la personne est à peine aimable en face. Ou se la joue. Ou les deux.

Oui oui, j’arrive au sujet.

Je disais donc que je n’étais pas fan de Soledad Bravi. Et pourtant… j’avoue que j’ai plutôt bien aimé Pourquoi j’suis pas aux Maldives. Certaines situations sont particulièrement cocasses. Comme la scène des soldes, celle du régime ou bien encore celle du sport… Et même, celle de la vision qu’a Soledad du blog : même si elle le confond avec le journal intime, erreur classique du béotien du genre, c’est drôle. TRES drôle, même.

Pourquoi j’suis pas aux Maldives est une compilation drôle, vous l’aurez compris !, mordante et in fine plutôt bien vue de cette jeune femme pétrie de contradictions que nous ne sommes tellement, mais alors tellement pas…

Ce que dit la 4ème de couv’ : C’est l’histoire d’une trentenaire qui a une sainte horreur des régimes, adore le gâteau au chocolat et la religieuse au café, déteste aller à la piscine, aime le shopping, est accro aux séries TV, boit trop de temps en temps, tente de relancer la mode de la culotte géante. et cherche désespérement un mec. Bref, c’est l’histoire d’une vraie paresseuse. en laquelle toutes les jeunes femmes se reconnaîtront !

Commentaires

Cool, une nouvelle BD de blogueuse !!! J’ai hâte de la découvrir (sur tes conseils bien sûr Deedee !) !

Répondre

Ah non, Soledad n’est pas une blogueuse !

Moi même très timide parfois je fais de grosses bourdes))
En tout cas je vais aller voir ça de plus près, ça m’intéresse!

Répondre

Je n’aime que les BDs que tu conseille c’est dingue!
Belle journée Deedee

Répondre

Vu le tableau, en effet, il y a fort à parier que je me reconnaisse dans le personnage et non l’auteur !

Répondre

Ah mais c’est la jeune femme qui illustre la couv des paresseuses aussi ? (dit la fille qui émerge lentement le lundi matin…)

Je ne suis pas très fan du dessin en lui-même. Il est très reconnaissable (dit-elle après s’être demandée pendant 10mns qui était Soledad Bravi) mais ce n’est pas trop mon truc. reste que si les scènes sont bonnes, c’est le principal.

Répondre

C’est aussi THE illustratrice de ELLE depuis des années.

Je ne connais pas du tout… et à voir le dessin comme çà, à première vue, çà ne me tente pas plus que çà. Je vais sûrement céder à Maliki en premier lieu

Répondre

Quelques fois il vaut mieux éviter de rencontrer en chair et en os les personnes dont on admire le travail.

Répondre

Décidemment chez Marabulles ils font des trucs sympas ! J’ai hate de découvrir ce livre ! Bonne journée

Répondre

Je suis d’accord avec Shupi, Soledad est peut-être très timide elle même et se cache derrière une image un peu froide.
J’avoue que moi j’aime beaucoup ses dessins, elle me fait beaucoup rire dans tout ce qu’elle fait. Elle fait aussi des livres pour enfants qui sont adorables… et aussi des petites assiettes pour enfants très mignonnes.

Répondre

Mais tout a fait : c’est d’ailleurs ce que j’ai écrit.. !

Moi chus fan.
De ces dessins, en tous les cas, je ne la connais pas.
En tous les cas, je pense que ça me fera une chouette lecture pour ces vacances!

Répondre

Nan, AVANT les vacances, pour commencer à s’évader un peu ! 🙂

moi j’m bien la fait que tu es capable d’aimer son travail, le dire en toute honnêteté et dire tout haut que son auteur n’a pas été très sympa… moi les gens qui m’énervent j’ai pas ta grandeur d’âme pour faire leur pub. Merci pour ton honnêteté et très sincèrement tes illustrations n’auraient certainement pas à rougir à être comparées à celles de Soledad…

Répondre

Je l’ai vu hier chez virgin.
J’ai feuilleté, j’ai aimé, mais j’attends juillet pour dépenser ;))

Répondre

moi j’aime bien soledad d’habitude donc on va voir! par ailleurs, je voudrais dire à toutes celles qui sont fan de pénélope joli coeur qu’elle vit un evenement très douloureux en ce moment (cf son blog) Deedee, comment pourrait on la soutenir? t’as une idée?

Répondre

Pas pigé si c’est un bouquin ou une Bd?
Et le 1er site sur lequel je tombe pour éventuellement l’acheter, ne le précise pas non plus…Faudrait p’t’être qu’elle revoit ça?

Répondre

Ah, mince ! C’est une bédé, oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

tempus ut libero. dolor lectus ipsum sem,