Princesse Suplex, de Léonie

Au rayon de mes dernières lectures, une bédé très très courte, mais très très bien.

A la première lecture, j’ai été je l’avoue un peu désarçonnée par le récit ultra court. Princesse Suplex, c’est l’histoire de Gabi, une jeune femme qui se mue le week-end en Princesse Suplex, une catcheuse amatrice accro au ring. Une histoire plutôt alléchante, donc, qui tient en 32 pages ! C’est … oui, désarçonnant, je ne vois pas d’autre terme.

A vrai dire, j’ai même refermé le livre un peu furieuse, avec ce sentiment aussi confus que fugace d’avoir été un peu arnaquée. Ça m’a agacée, de lire une histoire aussi courte. Parce que j’accrochais bien avec les dessins de Léonie, parce que la trame narrative était drôlement captivante, et parce que bon, voilà quoi : 32 pages, mince quoi, en 5 minutes l’affaire est pliée  !

Et pourtant. Parce que j’avais plutôt apprécié le genre, je l’ai relu, tout de suite, dans la foulée. Histoire de me mettre vraiment les nerfs en pelote. Ou pas.

Bien m’en a pris : oui, je regrette que Princesse Suplex soit si court. Mais de toute évidence, c’est une vraie bonne bédé. La première de Léonie, publiée aux éditions Manolosanctis, une maison d’édition communautaire. Une première bédé qui je l’espère, sera suivie de plein d’autres loooongsues autres !

Ce que dit la 4ème de couv ‘ : Piledriver, cordes à linge, suplex… Bienvenue dans l’univers haut en couleurs du catch ! Sueur, corps gras, prises botchées et ambiance de kermesse sont au rendez-vous. Mais derrière les costumes à paillettes se cachent des êtres passionnés, des hommes, mais aussi des femmes avec leurs rêves, leur quotidien et leur sensibilité. Très loin des lumières aveuglantes du monde des professionnels, Léonie préfère se focaliser sur le catch amateur en nous narrant les aventures quotidiennes de Princesse Suplex, entre catch et vie de famille, RKO et gratin dauphinois, Powerslam et journal de 20 heures.

Commentaires

En tout cas la couverture me donne trés envie de feuilleter cette BD et j’aime bien le coup de crayon.
A dévorer au gouter !

Répondre

Yes, même un goûter trèèèès court ! 🙂

Bon je viens de rattraper mon retard sur la lecture de ton blog ! Je n’avais plus le temps et du coup j’ai découvert plein de choses sympa, notamment la chouette interview de Florence !
Et je vais filer acheter cette BD pour me changer les idées ! Merci 😉

Répondre

Welcome back ! Tes commentaires me manquaient. Si si ! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

porta. libero Curabitur leo. vulputate, tempus commodo venenatis