Tous ces jours sans toi, de William Réjault

Bon bon bon, je crois que je ne peux plus reculer, là. Depuis plus d’un mois, j’ai fini de lire Tous ces jours sans toi, de William Réjault. Depuis plus d’un mois, cette lecture résonne en moi. Depuis plus d’un mois, je peine à en faire une chronique…

Comme il est DUR de parler sans avoir l’air de juger les écrits d’une personne que l’on connait personnellement ! (oui, je me la pète en mode je connais des auteurs, bis repetitae en plus, ahah).

William Réjault est écrivain, journaliste, intervieweur de personnalités culturelles et accessoirement aussi rédacteur du blog de Zazie. Tout ça, depuis qu’il a tourné la page de son premier métier : infirmier.

J’ai beaucoup aimé les récits de vie croisés de Tous ces jours sans toi. Les tranches de vie anarchiques, du moins en apparence, de Marion, Victoire, Pierre.

Et plus encore, cette progression dans le récit : je me suis perdue dans une trame narrative que je n’ai pas reconnue, et ça m’a plu. Oui, ça m’a plus, cette impression que rien n’a ni queue, ni tête, et que le récit se construit de manière totalement anarchique. Pour découvrir à la fin que tout ça a un sens.

J’ai aimé aussi les situations complètement improbables à force d’être rocambolesques, et, a contrario, ces scènes entières où il ne se passe rien. Du moins en apparence.

Je suis aussi, je le confesse, épatée par le renouvellement des genres dont William fait preuve. Je l’ai quitté avec Quel beau métier vous faites! et  Maman, est-ce que ta chambre te plaît ?.

Je le retrouve avec bonheur dans un tout autre genre.

Bon, je ne sais pas si vous avez tout suivi (je me suis perdue moi même, je crois), mais en gros : lisez ce livre (il sort le 26 août prochain). William a une plume, une vraie, une de celle que l’on jalouse secrètement avant d’admirer sans conditions.

(nan mais oublie la chronique pourrie, AU SECOURS)

(Si, je la publie quand même, vu qu’elle mûrie depuis quasiment un mois pour ce résultat, franchement, hein, voilà quoi).

Ce que dit la 4ème de couv’ : Je suis Marion. J’avais vingt ans en 1992 et j’écoutais sur mon vieux lecteur CD du Jeff Buckley, du Nirvana. Je traînais à la fac en Bensimon et jeans Cimarron. J’ai joué aux cartes jusqu’au petit matin, fait des photocopies à la BU et rêvé de grands voyages en attendant les partiels. J’avais un ami un peu boulet qui n’a cessé d’attirer les ennuis, qui a accumulé les rencontres catastrophiques et les amours malheureuses. Une bande de potes un peu atypiques dont j’ai perdu de vue la plupart des membres. Je voulais partir à New York mais ce ne fut pas pour moi. Je voulais réussir mes exams mais, ça non plus, ce ne fut pas pour moi. je voulais trouver le grand amour, ce fut dur. Et puis un jour…

William Réjault a déjà publié plusieurs ouvrages: La Chambre d’Albert Camus, Quel beau métier vous faites!, Maman, est-ce que ta chambre te plaît? Il est aussi le premier auteur français a avoir écrit un roman feuilleton sur iPhone.

Post Scriptum : et dans mes lectures de futures vacances ? Ah ben je ne sais pas, tiens. Vu que ma librairie est fermée, je suis complètement paumée. Si vous avez des recos… faites vous plaisir !

En vous remerkiant.

Commentaires

Merci Deedee pour tes avis !

Un livre que j’affectionne tout particulièrement est : « Récit des temps perdus » d’Aris Fakinos.

Bonne journée

Répondre

Merci !

2 lectures récentes qui ne m’ont pas laissée indemne : Le Coeur Cousu de Carole Martinez et Seul le Silence de RJ Ellory et sinon en plus léger, je viens de découvrir Tatiana de Rosnay (Boomerang, Elle s’appelait Sarah)… voilà!! Bonne lecture!!!

Répondre

Tiens, ça fait plusieurs fois que l’on me recommande vivement « le coeur cousu »… Merci 🙂

Je suis d’accord avec toi sur le livre de William. Qui nous entraîne dans le sillages de ces vies où il résonne forcément un peu de nous ou de nos proches, d’une époque où tout est à construire et d’un amour comme il en est peu.
Sinon, pour les livres à lire cet été j’ai plein d’idées, on en parle ce soir !

Répondre

Mais mince quoi, on a abordé tous les dossiers… sauf celui-ci ! Pff quoi.

un classique « Martin Eden » de Jack London ou « Le chameau sauvage » de Philippe Jaenada!!!

Répondre

Je note, merci !

Le 4ème de couv me donne vraiment envie de le lire. Quant à moi, j’ai lu dernièrement « Maudit Karma », que tu peux retrouver sur mon blog : http://faust-in-paris.blogspot.com/2010/08/maudit-karma.html
Et je suis actuellement en train de lire « Mange, prie, aime ». Non, pas pour le film qui devrait arriver sur nos écrans prochainement, mais plutôt à cause de mon voyage à Bali en septembre. Ça ne peut que te concerner donc 😉

Répondre

Je vais aller regarder ça, merci !

Et merci pour Mange, prie, aime.. je l’avais zappé de ma « PAL » 🙂 ça te plait ?

Merci pour la référence, je ne connaissais pas! Je viens de finir la lecture de mon dernier roman… ça tombe très bien!

BiZ
Caro – bl@ggeuse from Geneva

Répondre

😉

Je ne connaissais pas du tout cet auteur. ça a l’air bien. J’aime souvent me « perdre » dans une lecture, lorsque la construction du récit semble ne respecter aucun ordre.
En ce moment, je lis ou relis les ouvrages de Paul Auster (Brooklyn folies restant mon préféré). J’ai beaucoup aimé dernièrement Des vents contraires d’Olivier Adam. C’est assez sombre mais j’aime la plume de cet auteur. D’ailleurs il sort un nouveau roman le 19 aout… j’espère que d’ici là ta librairie aura ouvert 😉
Bise

Répondre

Je connais Paul Auster : je n’ai lu que La nuit de l’oracle quelque part en … 2005 ? Mais de mémoire (et bien que je sois totalement in-ca-pa-ble de me remémorer le propos du livre) j’avais bien aimé.

Je note pour Brooklyn Folis, merci…pour cette piste et pour les autres 🙂

Pour ne pas arranger mon personal branding de « catho tra-tra » (merci Twitter) je te conseille l’hilarant « en avant, route » de Alix Saint André que même si t’es pas catho branchée prête à te lever le dimanche tu vas kiffer (avec kiffer je fais moins tra-tra heiiin 🙂 )

Bonne journée

Répondre

Je note je note. Merci Clément-tra-tra-la-la 😉

Puisque tu mentionnes Zazie en présentant William, j’en profite pour te conseiller le livre qu’elle (Zazie) conseille pour la plage dans MadameFigaro, même si en soit il n’a rien d’un livre de plage :

Il y a si peu d’endroits confortables de Fanny Salmeron

Un premier roman magnifique, où on a franchement envie de tout souligner tellement c’est bien écrit.

(http://www.lepalindrome.net/2010/06/06/il-y-a-si-peu-dendroits-confortables-de-fanny-salmeron/)

Répondre

Ah ben tiens, merci ! Je note précieusement 🙂

j’ai lu Nage libre de Nicola Keegan, Les petites soeurs de Valérie Saubade et Juliet, naked de Nick Hornby et j’ai adoré toús ces livres et en ce moment je lis Mes chères voisines de Marisa de Los santos et je m’en détache avec peine tellement il est bien!

Répondre

Rhaa merci, tu me fais penser que j’ai Naked quelque part dans ma bibliothèque… Je vais le chercher de ce pas !

J’ai lu « L’homme qui voulait être heureux » et « Dieu voyage toujours incognito » de Laurent Gounelle. J’ai dévoré ces deux livres. Dans le 1er, l’histoire se passe à Bali, c’est magique quand on aime Bali comme moi. Le second est une magnifique histoire de développement personnel. Bonne lecture.

Répondre

J’ai tenté « l’homme qui voulait être heureux ».. En vain. C’était avant de partir à Bali, il faudrait peut être que je retente, maintenant ?

Merci pour tes pistes 🙂

J’avoue avoir découvert WR avec le blog de Zazie, je suis curieuse de découvrir ses écrits.

Répondre

Quel que soit ses écrits par lesquels tu viens à son écriture (ouh la, je suis fatiguée moi, ça se voit !), tous ses livres sont bons. Très bons.

excellent! je savais qu’il sortait bientôt, merci pour la date 🙂

Répondre

Tu veux que je te le prête demain ?

Deedee,

Pourquoi de la page 447 à la page 452, (la dernière donc) de ton blog les article sont éffacé et c’est polué comme si on avait hacké ton blog ????
je comprend pas :s

Répondre

Moi ce ne sont pas des nouveautés mais ne sait on jamais !
Le mec de la tombe d’à côté qui je pense devrait être lu par toutes filles … pour la plage je vais amener Comment je n’ai pas rencontrer Britney Spears … et là je viens de terminer une saga Noces Indiennes de S. Maas qui est complètement dépaysant !

Répondre

hello,
Voilà je viens de découvrir par le plus grand des hasard ton blog et il se trouve que je m’y sens bien !!!
Vous me donner l’eau à la bouche avec toutes vos recos ! je vais de ce pas commencer par il y a si peu d’endroit confortable en attendant le 26 août ….
bonnes vacances à tous

Répondre

Merci Stella, bienvenue et à bientôt alors !

Et puis de Katarina Mazetti toujours, les larmes de Tarzan est très chouette aussi. Basé sur le même modèle que le mec de la tombe d’à côté, dans sa construction, même genre d’histoire aussi, mais on ne se lasse pas….

Répondre

euh…est-ce que quelqu’un sait à qui est ce regard troublant sur la couverture ? C’est mon sosie de regard !

Répondre

Joker ?

Je viens de lire un billet très négatif sur ce livre … Il est parfois difficile de lire un roman quand on connaît l’auteur. 😉
Je le lirai, histoire de me faire mon propre avis.

Répondre

Mmm je crois qu’il ne faut pas tout mélanger : si le livre avait été mauvais, je n’aurais pas hésité à le dire. Même si je connais l’auteur 😉

Bonne lecture!

Répondre à Ludivine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

venenatis, at velit, in tempus Sed leo eget mattis non accumsan ultricies