Mon avis sur COUP, le scooter électrique. Watt else ?!

Mon fidèle destrier commençant à montrer des signes inquiétants de fatigue après 6 années de bons et loyaux services, je commence à me renseigner sur son successeur potentiel. A l’époque, j’avais opté pour une machine chinoise de piètre qualité pour deux raisons principales : la première, c’est qu’elle n’était pas chère du tout (1000 euros neuve contre 2500 euros pour le sublime Vespa bleu chromé d’occasion qui me faisait de l’oeil depuis des semaines). La seconde, c’est qu’elle n’était pas chère du tout. Bon, et aussi excessivement légère grâce à sa jolie carrosserie 100% plastique, ce qui me permettait d’arriver à mettre mon scooter sur sa béquille sans me casser une cheville et sans le faire tomber ce qui, avouons-le, est un avantage certain et non négligeable. Je caresse malgré tout le secret espoir que mon ZIP adoré tienne encore un peu le coup, mais je ne m’interdis pas pour autant d’étudier les alternatives qui pourraient s’offrir à moi, au rayon desquelles COUP. La marque m’ayant offert l’opportunité de tester le service, j’ai saisi l’occasion d’essayer ce loueur de scooters électriques à partager.

Est-ce que COUP vaut vraiment le coup (ne me remerciez pas). Spoiler alert : oui. Je vous explique. D’abord, parce que réserver un scooter n’a jamais été aussi simple : on télécharge l’appli (gratuite), on scanne son permis eh hop, les scooters les plus proches sont géolocalisés. Pas de bornes, pas d’abonnement : les scooters sont disponibles 24h/24, 7j/7 un peu partout dans la ville.

Ce jour là, j’ai ainsi pu trouver mon COUP à 250 mètres du bureau. Première surprise, le scooter se déverrouille non pas avec une clé mais directement grâce à l’appli. Pratique. Dans la selle, un casque (ça peut servir), avec un traitement antibactérien (j’aime !). Mieux, des charlottes presque pas ridicules : d’abord, elles sont noires, et ensuite, elles sont coupées de telles façons qu’elles ne dépassent pas du casque lorsqu’on les porte, rapport que peu me chaut mon apparence, certes, mais j’ai quand même mes limites.

J’ai fait un petit trajet d’un gros quart d’heure pour me familiariser avec l’engin : la conduite d’un scooter électrique change très clairement de celle d’un scooter classique. Et polluant (enfin, sur la question de la pollution, j’aimerais quand même savoir comment se recyclées ou traitées les batteries au lithium utilisées par tous les véhicules électriques, mais c’est un autre sujet). J’ai plutôt apprécié l’exercice : sans surprise, le scooter a plus de pêche, il est plus réactif, plus « nerveux » que le mien, ce qui me plait bien, malgré un petit délai de quelques millièmes de secondes de latence au démarrage, comme les Autolib que je conduis de temps en temps. Je ne suis pas assez calée sur le sujet pour l’affirmer mais on pourrait peut-être en déduire que ce sont les véhicules électriques qui réagissent comme ça ? (Je vais me recycler en journaliste auto-moto) (ok, il y a encore du boulot…!). Mon trajet terminé, je l’ai garé, j’ai coupé le contact et mis fin à la location via l’appli. Et puis c’est tout.

Mon trajet de 20 minutes m’a coûté 4€ : un trajet coûte 4€ jusqu’à 30 minutes. Chaque nouvelle tranche de 10 minutes coûte 1€. L’appli propose aussi des forfaits : 25€ pour une journée (7h-19h) et 15€ la nuit (19h-7h).

(ATTENTION ! Je n’ai pas mis de gants sur la photo mais il va de soi qu’il ne faut pas conduire sans ! J’ai ôté les miens pour la prise de vue, j’étais quasi à l’arrêt).

Manteau Monki (il taille grand !) – Jean Levi’s 501 SkinnyBoots Chloé (je les ai depuis 3 ans maintenant, elles tiennent bien la route… C’est heureux vu le prix !) (d’ailleurs incroyable, mais elles valaient 250 euros de moins quand je les ai achetées…) – Sac Chanel

On fait le bilan ?

J’ai aimé la simplicité enfantine pour louer un COUP et sa conduite qui n’est pas moins facile.

J’ai aimé le fait que les COUP soient relativement près de l’endroit où on souhaite les louer : il y en a aujourd’hui environ 600 dans Paris. Bien vu aussi le look du scooter et du casque, élégants et pas trop tape-à-l’oeil.

Côté prix, ce n’est pas rentable pour un usage quotidien mais ça me semble être une très bonne alternative si on ne veut pas investir dans un scooter ou que l’on souhaite utiliser ce service ponctuellement.

En résumé, je dirais que COUP est donc idéal en dépannage, en relais de déplacement en transports en commun / vélo / voiture, voire certaines nuits quand il est quasi impossible de trouver un taxi. Un vrai COUP de boost pour se déplacer facilement à Paris ! (ok, j’arrête).

Si vous voulez testez vous aussi, j’ai 3 trajets gratuits de 30 min pour les nouveaux utilisateurs à vous offrir, valable jusqu’au 31 décembre 2017 : rendez-vous sur Instagram !

Merci à Emilie pour les photos, et à Arnaud pour le titre^^

Article rédigé en partenariat avec la marque.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram