10 petits gestes archi simples pour l’environnement

thestandingmarch3

Alors, loin de moi l’idée de culpabiliser qui que ce soit ou de jouer les donneuses de leçon : en matière d’environnement, je suis loin d’être la première de la classe (je laisse couler l’eau dans la douche le matin parce que j’ai FROID, je prends des bains épisodiquement, je ne pense pas toujours à mettre mes appareils sur veille et je me plante certainement trèèès souvent dans le tri de mes déchets, je roule en scooter… Entre autres).

En revanche, oui, l’environnement prend de plus en plus de place dans ma vie. A mon corps défendant, au départ… Comme tout le monde, non ? (ah non ?!). Et puis, petit à petit, force est de constater que je l’intègre un peu plus à mon quotidien. Parce que fermer les yeux, c’est bien, mais ça n’a jamais résolu grand chose. Et que râler contre la circulation bloquée à cause de la Cop21 n’est pas exactement productif.

Surtout, j’ai pris conscience que le changement était à portée de main : l’environnement, on s’en fait une montagne, en mode « de toutes façons, à mon niveau, qu’est-ce qui j’y peux ?! ». Beaucoup, en réalité. Et surtout, facilement.

On y peut qu’il n’y a pas forcément lieu de chercher midi à quatorze heures, tout un tas de solutions archi simples à mettre en place existent déjà.

10 petits gestes archi simples qui font aussi beaucoup de bien à l’environnement

  • Consommer des fruits et légumes de saison. Si si, ça s’apprend. Ne me regardez pas avec cet air de commisération, je suis Parisienne, je n’ai pas grandi dans les champs et j’ai pris ce que la cantoche de la pension où j’ai grandi de la 6ème à la 1ère voulait bien nous servir. Du coup, j’ai du prendre des cours de rattrapage. La question que je me pose, c’est si la fraise surgelée de chez Picard compte pour du hors saison ?
  • Consommer local : je vous le disais, depuis quelques mois, j’essaye de faire mes courses à la Ruche la plus proche de chez moi. Et je vais au marché le dimanche matin, même si les prix pratiqués sont assez délirants… Je garde quand même l’option supermarché pour les biens de consommation courante type faux Nutella (j’en ai découvert encore un complètement dément, il faut que je l’ajoute à la liste !), craquottes, sacs poubelles etc.
  • Manger moins de viande. Depuis que j’ai lu le livre de Jonathan Safran Foer, j’ai pris conscience que si j’aime trop la viande pour devenir végétarienne, je veux manger de la viande de qualité. Comprendre qui ait bon goût, bien sûr, mais qui ait surtout le bon goût ultime d’être issue d’animaux bien élevés et bien traités. Le rapport avec l’environnement ? L’élevage intensif contribue à hauteur de 18% du changement climatique. Oui, ça remet aussi les choses en perspective côté environnement.
  • Boire l’eau du robinet : elle est bonne, promis.
  • Privilégier les déplacements à vélo. Bon. Je suis quand même la première à râler contre « ces cons de vélos », principalement parce que je manque en tuer un à peu près 18 fois par jour (les gars, quand vous sortez de la piste cyclable au dernier moment, vérifiez que la voie est bien libre…!). Et puis bon, si je suis honnête, le vélo pour se déplacer toute la journée dans Paris, je ne suis pas assez sportive (j’ai donné le mien il y a quelques semaines, il pourrissait dans la cour de mon immeuble depuis bien trop longtemps). Mais le vélo électrique, ça compte pour la planète, non ?
  • Recycler ses vêtements : vide dressing, dons… c’est facile d’offrir une seconde vie aux vêtements qu’on ne porte plus. Je vous avais donné les coordonnées de Jacqueline dans un post, elle est toujours intéressée par les vêtements qu’on peut lui donner (Lisez cet article avant de me contacter si vous êtes intéressés !). Dans la même veine et même si je le répète à l’envi, je SAIS que ça n’est pas forcément évident, mais consommer mieux, si on peut : privilégier le made in France, les teintures et matières naturelles, les marques éthiques ou les lignes « green » des grandes enseignes… Autant de petits gestes qui ont un impact considérable in fine.
  • Acheter moins. Mais acheter mieux, d’une manière générale : fringues, nourriture, loisir… J’ai toujours un peu de mal à me dire que je peux avoir 4 ou 5 fringues pour le prix d’une, mais bon, après, j’ouvre mes placards, je vois TOUT ce qui s’y trouve malgré le vide dressing and co… et je rationalise.
  • Choisir des produits d’entretien biodégradables : les détergents et savons chimiques sont bourrés de produits toxiques que l’on répand partout en utilisant des formules « classiques », les plus courantes dans nos supermarchés. La gamme verte de chez Monoprix est franchement pas mal, par exemple.
  • Bannir le plastique : pareil, hein, je ne vous jette pas la pierre, Pierre, il m’est arrivé TRES fréquemment d’oublier d’embarquer un de mes 47000 sacs en coton quand je pars faire les courses. J’essaye néanmoins d’en garder toujours un à porté de main, dans la selle de mon scooter par exemple, ou au bureau.
  • Rechercher les labels : NF-Environnement, écolabel européen… Ils permettent d’identifier des produits de consommation courante plus performants et plus respectueux de l’environnement. Eh hop !

 

Pour aller plus loin :

  • Un film : Demain, le film de Cyril Dion, militant iconique de la décroissance et cofondateur du mouvement Colibris avec Pierre Rabhi, et Mélanie Laurent. Sortie le 2 décembre. L’article du Monde sur le sujet est intéressant, aussi.
  • Un site : Green Raid, qui propose une carte interactive qui recense les meilleurs endroits pour une consommation durable.
  • Un site encore : Climates. Des jeunes du monde entier s’y réunissent pour trouver les ressources nécessaires pour mener à bien des projets luttant concrètement contre le réchauffement climatique dans leur région. Malin.
  • Un test : pour calculer son empreinte écologique (un peu plus de 2 planètes pour moi… quand même…)
  • Un article : 100 façons de protéger l’environnement. Instructif.
  • Un projet : the Standing March de JR. Des photos de gens qui « regardent » les leaders politiques rassemblés à Paris pour la Cop21. Ça a l’air un peu cryptique dit comme ça, je vous l’accorde.. Mais allez voir, c’est vraiment bien !

Voilà, c’est tout. Je vous embrasse !

Commentaires

Très bien ton post, clair et tout ! Je vois qu’on est à peu près au même niveau « environemental » 😉 donc je plussoie tout of course !
Depuis quelques temps je fais particulièrement attention aux marques (mode) que j’achète pour acheter des produits avec une vraie valeur ajoutée en terme de style, de bonne qualité, fabriqué proche de chez nous, et si je peux soutenir des jeunes créateurs au passage je le fais (faut bien qu’on se soutienne entre nous) ! Du coup, ma garde robe est de plus en plus réduite, mais plus qualitative 🙂 (et attention, j’ai très très peu de budget, donc ça veut dire que j’achète rarement plus de 2 pièces par an au final, généralement avec les sous de mon anniv et les sous de Noël). Je rattrape ma frustration shopping sur les fringues enfants : mais faut dire que CA GRANDIT ces petites choses là ! #labonneexcuse.
D’ailleurs j’en profite pour filer une adresse sympa pour tes lectrices (marque jeune créateur, jolie, éthique et tout) : http://lepetitgermain.com/

Répondre

Super ces petits gestes ! Si chacun les faisait dans son quotidien, on serait certainement moins dans la mouise.
Aux gens qui se sentent impuissants et se disent que c’est inutile de faire quelque chose à leur échelle, j’ai envie de répondre une phrase de ce bon vieux Dalaï Lama :  » Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir. »

Camille, auteure de http://www.thegreeneyes.fr –> un blog qui a pour objectif de montrer qu’on peut tous apporter notre pierre à l’édifice et que ça rend la vie encore plus cool 😉

Répondre

Merci pour cet article, que de bonnes pistes sans jugement. 😉 J’ajouterais si certaines veulent aller un peu plus loin dans la réflexion/les solutions possibles, le livre de Beatrice Johnson « Zero Waste Home »: une claque ! Beau weekend 🙂

Répondre

L’app « 90 jours » est super! Une façon ludique de contribuer à sauver notre planète! Des petits défis à relever chaque jour comme faire pipi sous la douche! xx

Répondre

Bravo pour cet article… on y pense pas toujours mais effectivement c’est le petit geste quotidien de chacun qui peut faire la différence!

Après je trouve aussi qu’au niveau de la société, des choses devraient être faites. Par exemple ici aux USA (les donneurs de leçons, « faites ce que je dis mais pas ce que je fais ») ils doublent systématiquement les sacs plastiques au supermarché. Et puis avec l’hiver qui arrive, les radiateurs se sont mis en marche, et il a commencé à faire très chaud. Quand j’ai demandé à la gérance comment faire pour régler la température, on m’a dit « on ne peut pas, ouvrez la fenêtre ». Abérrant!!!!! Ce n’est que de petits exemples parmi d’autres, mais ça me désole!

Amy

Répondre

Il me semble qu en général c est mieux de prendre des surgelés quand tu veux du « hors saison » parce qu ils ont souvent été recoltes en saison justement
Par contre, je crois n avoir jamais vu de fraises surgelés … mais je suis une habituée des framboises Picard (la saison est trop courte ! ;-))

Répondre

Alors ça fait 2 ans que j’ai pris conscience (oui je suis en retard je sais) qu’il fallait VRAIMENT que je fasse quelque chose pour être plus écolo, ne serait ce que pour ma santé! Alors j’ai banni tous les produits chimiques de ma salle de bains et de ma maison en général en fait, on essaie d’acheter local (ce n’est pas toujours évident malheureusement), on ne boit plus que l’eau du robinet, on ne mange de la viande quasiment qu’au resto et si on en mange à la maison, on va la prendre chez le boucher du coin, on recycle nos déchets et nos fringues, mais malgré tout, on a encore du mal à passer vraiment écolo (genre composter, manger que bio, me contenter d’un seul jean..). On y bosse on y bosse!

Répondre

On peut aussi demander des doggy bag au restau du coin. En Angleterre ou dans d’autres pays, ça se fait beaucoup, et ça aide à lutter contre le gaspillage.
Plein de petites idées sur le site du mouvement des colibris
http://www.colibris-lemouvement.org/
Le principe, c’est un peu l’histoire de ce colibri qui apportait quelques gouttes d’eau pour éteindre un incendie. Quand les autres animaux se moquèrent de lui, il répondit « je fais ma part »
http://pluzz.francetv.fr/videos
Et puis, encore 12 jours pour voir ce docu en replay, deux degrés avant la fin du monde, du collectif Datagueule ( j’adore leur nom !)
/data_gueule_deux_degres_avant_la_fin_du_monde_,131049515.html

Répondre

Moi, mon petit truc pour l’environnement, c’est d’utiliser des barres de savon et de shampooing. Si on était des des millions à faire ça, imagines les tonnes de plastique jetées en moins !

Répondre

Je rajoute : essayer d’acheter en vrac, de prendre moins d’emballages. Le livre Zéro déchet et le blog de Bea Johnson sont très inspirants je trouve. Il y a aussi un mouvement français « Zero Waste France ».
On peut aussi remplacer les mouchoirs jetables par du tissu, les serviettes en papier par des serviettes en tissu… Un marque qui fait des cotons démaquillants super à réutiliser : Lamazuna.
Merci pour cet article !

Répondre

Merci Deedee pour cet article très utile !
Plus le temps passe et plus il est urgent d’agir. Il existe tellement de petits gestes simples au quotidien et si tout le monde s’y mettait, cela aura un impact encore plus positif !

Répondre

Gros gros coeur plein de chocolat pour cet article qui fait du bien tout en étant très utile, de la part d’une étudiante en géographie secteur environnement qui elle aussi, voit la cause de la planète pénétrer son intimité un peu plus chaque jour…
Des bisous, merci pour ces mots et ton humour,
Camille

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram