Relations marques et blogueurs , mode d’emploi

La relation entre les marques et les blogueurs… Voilà un sujet qui ne tarit pas. Depuis des années, jusqu’à ce récent article du Nouvel Obs, la plupart des médias français qui l’abordent versent dans le racoleur, alimentant les fantasmes les plus fous. On parle de salaire à 5 chiffres, de vacances toute l’année, de cadeaux dont les blogueurs seraient systématiquement arrosés, d’avantages en veux-tu, en voilà, de blogosphère intégralement vendue au grand méchant Capital… A en croire certains médias, un blog serait une vraie poule aux oeufs d’or !

Il faut dire que la perspective de vivre de son blog est séduisante : c’est vrai, qui ne voudrait pas vivre de son « passe-temps » favori ?

Oui, mais voilà : beaucoup d’appelés, peu d’élus. Tenir un blog, c’est énormément de travail, de temps passé à choisir le sujet que l’on va traiter, le rédiger, prendre les photos qui vont illustrer nos propos. Les soirées passées à l’alimenter, au détriment, parfois, souvent, de sa propre vie. Les réponses que l’on essaye tant bien que mal de faire aux lecteurs qui prennent le temps de réagir, les Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram et j’en passe que l’on alimente. Il y a aussi tout ce que l’on ne voit pas : les 200 mails quotidiens, en moyenne et en ce qui me concerne, concentrés de communiqués de presse, de propositions pour la plupart inintéressantes, d’informations non ciblées, de relances (par mail, par téléphone, par SMS, par Twitter, par Facebook… tous les moyens sont bons !), de « chèèèères blogueuses » (quand ce n’est pas « bonjour Géraldine ! ». Perdu, essaye encore une fois). Les soirées blogs où l’on retrouve la terre entière pour, in fine, ne retirer aucune information à relayer. Les « partenariats » pour lesquels il nous est proposé de produire un contenu, réaliser des photos, jouer les têtes de gondole contre « une visibilité de dingue tu vas voir ! ». Le coût d’un blog (nom de domaine, hébergement, graphisme…). Et les insultes et commentaires aigris d’une poignée de lecteurs, on en parle ?

Alors bien sûr, tenir un blog offre quelques avantages, personne ne le nie. Tenir un blog, parce que c’est avant tout un travail, j’insiste, engendre de jolies échanges avec les marques. De vraies collaborations (en l’occurrence, je pense à celle avec JEM, par exemple), parfois des cadeaux, oui, de belles rencontres avec des experts et des marques aussi bien qu’avec des lecteurs, des opportunités professionnelles (je suis responsable éditoriale de Cosmopolitan.fr grâce à mon blog). Parfois, on peut tirer un revenu de son blog : si maigre soit-il, il est bien évidemment déclaré en tant que tel et en bonne et due forme. Bien sûr aussi, il y a des abus. Des blogueurs qui sont prêts à se prostituer pour un produit et qui créent leur blog dans le but uniquement de gratter le plus de cadales possible. D’autres encore qui n’hésitent pas à réclamer directement ce qu’ils considèrent comme un dû aux marques. Classe.

Et puis, il y aussi les marques, beaucoup de marques, qui sont un peu perdues, au milieu de tout cela. On le serait à moins ! Des marques qui ne ciblent pas. A qui l’on dit « il faut du blog », alors, vite, elles « font » du blog, n’importe comment. Comprenons nous bien. Je ne joue pas les divas courroucées parce qu’on me donne du « chère blogueuse ». Simplement, je crois qu’il existe une bonne manière de travailler avec les blogueurs, sans que ceux-ci ne vendent leur âme au diable, sans qu’il faille obligatoirement monnayer une parution. La sincérité et l’authenticité de la démarche me semblent prioritaires. Prendre le temps (oui, c’est un luxe, mais il est payant !) de connaître les blogueurs avec qui on aimerait travailler, penser « petit » plutôt que d’arroser la blogosphère d’infos plus ou moins intéressantes (mais souvent moins) également.

Que vous soyez un lecteur, une marque, un média, prenez le temps de lire cet excellent article de Grégory Pouy, THE expert en communication digitale, et de regarder cette vidéo, là, qu’il a réalisée pour comprendre les relations qui lient les marques aux blogueurs (et non l’inverse !), autant que pour élever le débat et sortir du « oouuuuh la la les dindes se font un fric de ouf ! »…

Et bien sûr, n’hésitez pas à me poser toutes les questions qui vous viendraient sur le sujet !

Commentaires

Bien dit Delphine, un blog c’est avant tout un vrai investissement (qu’on blogue à petite ou grande échelle)!

Répondre

bien intéressant ton article =)
c’est vrai qu’il y en a qui ouvre un blog juste pour recevoir gratos des produits, je trouve pas ça très classe

Répondre

Très bien synthétisé Delphine. En espérant que les marques lisent ton article, entendent votre message à toutes les 5 sur la vidéo car vous faites un super condensé des « pratiques » qui se jouent dans les relations blogueurs/marques.
Bises
Marie

Répondre

Super article sur ce sujet toujours délicat, ça fait du bien d’entendre des points de vue de blogueurs et de savoir que nous ne sommes pas les seuls à penser ça 🙂 thx

Répondre

Pareil, on me propose des collaborations non ciblées, sans rapport avec ma ligne éditoriale. Tu as parfois l’impression d’être une vitrine publique, et en échange de 50 photos et 3 nuits blanches( du travail donc, beaucoup de travail) , on te propose moins 5% de réduction sur un tracteur. Bon j’exagère un peu mais les voyages à l’œil toute l’année doivent profiter à une petite poignée de blogueuses, et elles le méritent très certainement, parce qu’elles travaillent.
Macdo paie mieux qu’ un blog, donc si on continue, c’est que la passion et le plaisir sont là. Et c’est en ça qu’un blog est réellement enrichissant. Pas pour le tracteur!
Bisous et merci pour ton très bon, et juste, billet.

Répondre

Cette vidéo vaut vraiment la peine d’être regardée… et diffusée ! (Les éclats de rire dans le petit film sont communicatifs 😉 )
Bonne journée.

Répondre

Très bien cet article, et vos avis en vidéo aussi! Ce que je trouve particulièrement bien, c’est que ce que vous dites au sujet des marques est valable aussi bien pour des « grandes » blogueuses que pour les plus modestes. Je pense que malheureusement, ce que les marques n’ont pas encore compris pour beaucoup, c’est qu’à envoyer des tonnes de mails non personnalisés et en imposant des choses, les seules blogueuses qui vont leur répondre positivement seront généralement des filles qui démarrent, trop contentes d’avoir attiré l’attention d’une marque, et qui au final ne leur apporteront que peu de visibilité.
C’est très dommage et certaines ont encore beaucoup à apprendre!

Répondre

J’ai lancé mon site il y a bientôt un an. Je suis seule à la tête de ma petite entreprise. Je reçois chaque jour des « blogueuses » qui demandent, voire réclament un produit qui ne les concerne même pas (je m’adresse aux futures mamans).
J’ai même reçu une demande pour un blog qui allait se lancer et qui avait besoin de contenu (sic !).
Alors oui les marques et les blogs c’est compliqué… merci d’éclairer le sujet.

Répondre

Oui, c’est terrible : dans la démarche, déjà. Et aussi parce que ces comportements jettent le discrédit sur l’ensemble des blogueurs…

Et du coup, si on veut lire tes billets du début justement, on fait comment? Je dois être biglou mais je vois pas de section archives…

Répondre

Hein ?

Super article! Je suis tout à fait d’accord avec toi… Mais je pense que c’est aussi une mentalité bien française, que de pointer du doigt le succès « mérité » de certains. Une sorte d’envie-jalousie très malsaine propre à la France.
En tous cas, je prend toujours plaisir à lire tes billets.

Répondre

Merci Christelle 🙂

Très beau sujet, qui remet l’humain au devant de toute chose. Très chouette vidéo 🙂

Répondre

Vaste sujet s’il en est… j’aime bien qu’il soit abordé « dans l’autre sens », pour une fois. Et la vidéo est très chouette, ce qui ne gâte rien ! Je file lire l’article de Greg.

Répondre

J’espère être sur le bon chemin … bravo pour cet excellent article et à Gregory et vous toutes pour la vidéo qui sonne si juste 🙂

Répondre

🙂

Avoir un blog demande bien trop d’investissement comme tu le précises, pour que cela ne soit qu’un moyen d’obtenir des cadeaux. Celles qui le font ne peuvent pas tenir dans la durée.
Je pense donc que la plupart des blogs qui durent plus qu’une saison, sont tenus par des personnes passionnées.

Répondre

J’ai lu l’article de Gregory, bravo pour le relai…je suis d’accord le blog apporte beaucoup de bonheur, parfois de beaux cadeaux mais c’est du boulot !

Répondre

J’ai peut être un semblant d’explication au comportement de certaines marques (celles qui disent « ça fait du contenu, on est quitte »). Avant, pour communiquer, soit on payait un encart publicitaire, soit on payait un bureau de presse pour qu’il arrive à placer du contenu dans des magazines. Mais jamais la marque ne payait le journaliste directement. Je pense que du coup, le concept de payer le blogueur pour son travail échappe à plus d’une marque. Surtout si la marque paye déjà un bureau de presse en parallèle. (Mais bon, c’est mon interprétation, je peux me tromper).
Mais on est d’accord, tout travail mérite salaire.

Je tiens à souligner quand même la grande gentillesse de certaines blogueuses désintéressées qui prennent sous leurs ailes des petites marques qui ont peu (ou pas) de budget com’.

Répondre

Mais justement : un blogueur n’est pas un journaliste !

Et puis, tu le dis justement : les blogueurs aiment souvent (du moins, c’est mon cas) donner un coup de pouce, si modeste soit-il, aux marques en devenir. C’est pour moi le support idéal. Et pour ces marques là, on n’attend évidemment aucune rémunération.

En toute sincérité, dans le ton de la vidéo (pas vraiment dans le contenu, je suis plutôt d’accord avec tout ce qui est dit) il n’y a que toi et Adeline qui ne soient pas exaspérantes.

Répondre

Ah bon ?

(Réponse constructive…!)

(mon commentaire n’était pas très constructif non plus 😛 )

Bravo Deedee pour ton article ! Je tiens mon blog depuis bientôt 1 an, si peu de temps et pourtant il m’en prends tellement que j’ai même décidé de lever le pied, d’écrire et dessiner seulement quand j’en avais envie ou que j’étais inspirée, que bloguer ne soit SURTOUT pas un besoin (pas facile au début de ne pas se faire avoir), de reconnaissance, une psycho T gratuite (parfois un peu quand même) ou de je ne sais quoi d’autre !
Je n’ai eu que quelques propositions de collaborations, 3 ou 4 et parfois j’ai même accepté juste pour faire plaisir et donner ce « petit » coup de pouce, même si je ne suis qu’un petit blog !
I AM A NOT A VITRINE NON MAIS !
Merci pour la blogothérapie ^^, je vous dois combien ??
Caroline (blog Watzis)

Répondre

Une bonne mise au point, ça ne fait jamais de mal! Tout à fait d’accord avec la plupart des arguments. Je blogue à côté de mon boulot à plein temps, et même si ça me demande beaucoup de travail, c’est une vraie bouffée d’oxygène! Tant que le plaisir est là, je ne me pose pas d’autres questions…et je continue!

Répondre

Merci pour cet article très bien rédigé et cette vidéo! Ça fait du bien d’entendre que la sincérité et l’authenticité sont l’essence même d’un blog! Marre de ces blogs juste créés pour obtenir argent et cadeaux qui jettent le discrédit sur l’ensemble de la blogosphère… Ces blogs ne sont d’ailleurs pas amenés à durer je pense! Enfin, je l’espère… Je file lire l’article de Greg!

Répondre

Blogueuse depuis presque 4 ans sur Nantes, j’avoue faire partie des chanceuses qui ont trouvé un sioupair job grâce à son blog (je suis journaliste web pour le tourisme en Loire-Atlantique : ohlala-blog.fr) bref je suis la veinarde du lot mais pas la dinde !
Et ce billet compile parfaitement ma vision du blogging (perso même si j’ai des demandes hallucinantes pour le blog pro de marques qui comprennent vraiment pas ce que je fais)
Bref tout est bien dit, tellement vrai…
Alors ok j’suis pas couverte de cadeaux nantais, mais pour rien au monde j’aimerais qu’on associe mon image et ma fonction de blogueuse à des fantasmes exagérés par des articles un poil racoleurs quand même !
Donc rien à redire, tout me va…
Et ma vie de blogueuse nantaise aussi 🙂

Répondre

C’est effectivement intéressant d’avoir le contrepied et de lire l’avis d’une blogueuse sur le sujet. La vidéo est très bien faite et contrairement à La Perchée je trouve que vous avez toutes un discours différent mais constructif, qui montre bien que la relation marques / Blogueuses ne peut se faire sur un shéma unique mais doit au contraire être une relation personnalisée si elle veut être efficace.

Bonne soirée à toi, merci pour cet article

Répondre

Coucou Deedee 🙂

J’ai regardé la vidéo de Gregory avant de lire ton article et les 2 sont très complémentaires. C’est d’ailleurs un article qui tombe a pic car ça faisait un moment que je commençais à en avoir marre de voir 5 fois le même article sur 5 blogs que je suit parfois à 1 jour d’intervalle.
Honnêtement, ca me dégoute du produit avant même de l’avoir essayé!

J’ai aussi commencé mon petit espace beauté en ligne, ça me passionne et c’est vrai que c’est énormément de travail, en ayant déjà un travail à pleins temps a coté!
J’ai choisi d’être honnête et de ne pas mâcher mes mots sur mon blog et je compte bien m’y tenir, partenariat ou pas!

En tous cas, ton article est très intéressant et honnête et ça fait du bien!

Xx
Lexie B.

Répondre

[…] ceux qui suivent les blogs de prêts ou pas, voici un article plus qu’intéressant sur le milieu de la blogosphère de Delphine qui tient le blog Deedee Paris… Je trouve son résumé plus que sincère et juste […]

Répondre

Boarf, je trouve qu’au final on n’apprend pas grand chose dans cette vidéo.
Evidemment qu’avoir un blog c’est du travail, évidemment que les marques devraient apprendre à « cibler les blogueuses » correspondant à leur univers. Ca semble plus qu’évident.
Ce qui l’est moins, c’est la transparence des blogueurs, la différence entre « la création de contenu », la sponsorisation, les billets promotionnels non mentionnés, etc. C’est là que les lecteurs se perdent, et c’est là qu’on attend des explications.

Répondre

Ton article est très intéressant même si je trouve que tu défends ( en même temps, c’est normal) surtout le point de vue des blogueuses. Si certaines élues réussissent à vivre de leur passion, c’est normal qu’elle y consacre du temps. Dans la vie professionnelle, c’est aussi le cas et je pense que tu es bien placée pour le savoir. Toutes les marques ne sont pas correctes, mais toutes les blogueuses ne le sont pas aussi et c’est bon de le souligner aussi. Et à quand un post sur les blogueuses et les journalistes car je pense qu’il y aura aussi à matière. J’aime depuis toujours ton blog, mais je regrette que sur ce point par exemple tu ne donnes pas la parole à une marque ou en tout cas, à la partie adverse, même une lectrice, pour faire avancer le débat.

Répondre

Tu établis un parallèle avec la vie pro. Et c’est intéressant : si ton patron te demandait de passer mettons une dizaine d’heures sur un dossier, heures sup non incluses, gratuitement, tu ne le ferais pas. Voilà. Donc oui, si certaines élues vivent de leur passion et qu’à ce titre, elles y passent du temps, c’est normal. Tout comme passer du temps pour produire du contenu et offrir une visibilité à une marque sur un blog puisse générer des revenus.

Pour le reste, je veux bien donner la parole à une marque, même si je ne tiens pas un blog de marketing digital, mais… quelle marque ? S’il y a autant de blogueurs que de blogs, c’est aussi vrai pour les marques : toutes n’ont pas les mêmes attentes, les mêmes moyens, les mêmes envies… Quant aux lecteurs, bien sûr, c’est intéressant d’avoir leur avis. D’où ce billet, tu noteras 😉 et même les autres :

https://www.deedeeparis.com/blog/pub-or-not-pub
https://www.deedeeparis.com/blog/les-blogueurs-le-marketing-et-les-fantasmes-episode-1
https://www.deedeeparis.com/blog/les-blogs-le-marketing-et-les-fantasmes-episode-2
https://www.deedeeparis.com/blog/les-blogeurs-le-marketing-et-les-fantasmes-episode-3

Bonne journée

Ce point sur les relations blogueurs/marques est vraiment intéressant. Je suis ton blog (et beaucoup d’autres^^) depuis le presque commencement, et c’est évidemment pour la qualité des contenus, mais aussi pour toi, les personnes qui tiennent ces blogs que je continue à lire. Je me suis récemment lancée dans une reconversion pro en webmarketing, et je suis impressionnée par certaines offres d’emplois qui ne font pas dans la dentelle quant aux attentes des marques face aux blogueurs… En espérant que que cet article fasse évoluer les relations!

Répondre

J’étais à une soirée de présentation d’une nouvelle plateforme social-média. Le brief de présentation commençait par « vous rêvez de devenir influents, de tester des produits blablabla… » Je n’en revenais pas. Ma mère m’a dit il quelques jours « le neveu de machin quitte son boulot pour ouvrir un blog ?!?! » Oui, oui, oui, certaines personnes voit dans le blog une façon d’être connue et reconnue, la réalité en général est différente. On le fait d’abord par envie de partage mais pour les nouveaux c’est un peu comme la Télé-réalité 2.0

Répondre

Oui, c’est pour ça que les articles comme celui du Nouvel Obs me tendent très fort. A force d’entretenir le fantasme qu’on peut devenir riche à millions en ouvrant un simple blog, on assiste à ces dérives là. Lesquelles ternissent l’ensemble des blogs.

Ta comparaison avec la vie professionnelle est pertinente, mais ne me convaincs pas. Car si ton patron te demande de passer plusieurs heures sur un dossier, rémunéré ou pas, tu n’as pas toujours la possibilité de refuser ( il peut te le faire payer ensuite) alors que sur ton blog, si.
Pour moi, le grand avantage du blog, c’est justement que tu es libre de faire ce que tu veux, comme tu veux et y consacrer le temps que tu veux, ce qui n’est pas le cas dans la vie professionnelle.
C’est pour cela que je regrette quand certaines filles blogueuses acceptent certaines offres des marques en payant le prix de leur liberté de ton, de maquette ou de parole car c’est justement ce qu’on recherche dans un blog que l’on ne retrouve pas ailleurs. Les marques ne doivent pas essayer d’entraver votre liberté, mais vous devez ( à mon sens) préserver votre liberté d’expression.

Répondre

Mais là, je crois que l’on sous-estime, comme souvent, l’importance des lecteurs : quand un blog est « acheté », son contenu, son ton, s’en ressentent. Les lecteurs ne sont pas dupes !

Pour le reste, la liberté de ton offerte par un blog n’a pas de prix, du moins en ce qui me concerne. Tous les partenariats / mises en avant / échanges ont toujours été signalés comme tels. Surtout, je n’accepte jamais de travailler avec une marque qui serait éloignée de mon « univers » et de mes « valeurs », autant que des attentes des lecteurs. C’est la raison pour laquelle je travaille toujours : je refuse d’être tributaire de mon blog pour payer mon loyer.

Au fond, toute la difficulté est là, du moins côté blogueur : trouver un équilibre entre les partenariats qui apportent un vrai « plus ». Et, parfois, ça n’est pas évident de faire le tri entre le bon grain de l’ivraie 😉

Et je ne parle pas de toi ;-). Pour les articles, je suis ton blog depuis très longtemps et donc, je les ai déjà lus. Je comprends que tu veuilles tordre le cou à certaines idées reçues car tu dois parfois, j’imagine, supporter les critiques malveillantes de certaines lectrices.

Répondre

Oui oui t’inquiète, j’ai bien compris 🙂

Mais tu dis que c’est etre une diva de dire mal prendre le « chère blagueuse ».
Tu penses que Kenza est une diva?

Répondre

« bloggeuse », désolée je suis fatiguée là

Répondre

Bonjour Deedee,
J’ai lu votre billet de blog. Lorsque nous avons décidé de faire cette enquête avec ma collègue du Nouvelobs.com, nous avions bien en tête de montrer que ceux et celles qui en vivent bossent beaucoup et que seules une petite cinquantaine grand maximum peut « gagner sa vie » (Kenza et Lisa précisent que c’est aléatoire entre 400 et 3000 euros).
Lorsque vous dites : « On parle de salaire à 5 chiffres, de vacances toute l’année, de cadeaux dont les blogueurs seraient systématiquement arrosés, d’avantages en veux-tu, en voilà, de blogosphère intégralement vendue au grand méchant Capital… A en croire certains médias, un blog serait une vraie poule aux oeufs d’or ! » nous soulignons pourtant que seules deux blogueuses auraient ce salaire à 5 chiffres tandis qu’une jeune femme qui débute s’escrime pour gagner 30 euros. Nous ne parlons pas de vacances mais aussi de tout le travail qu’il a fallu à Garance Doré pour monter son entreprise sans compter ses heures. Je trouve dommage que ce message ne soit passé. Il ne me semble pas que ce papier dise que devenir blogueur permette de se faire beaucoup d’argent, bien au contraire.

Répondre

On ne se rend jamais assez compte du travail fourni derrière un blog. Je vous souhaite à toutes et à tous bcp de courage !! Vous nous apportez bcp avec vos articles tjs plus intéressants les uns que les autres =)

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero dolor ut venenatis mi, id mattis dictum in massa id sit