Gaston in London !

Petit intermède dans ces comptes rendus londoniens, notre Gaston in London !

A Londres plus qu’à Paris, on marche des kilomètres. La ville est largement plus étendue que Paris, on a tôt fait de se faire surprendre par une distance bien plus importante qu’il n’y paraissait de prime abord. D’où l’achat express d’une paire de baskets, puisque Gaston n’en possède aucune autre paire que celles qu’il utilise pour courir (et qui étaient restées assez logiquement à Paris, donc).

Quant au look des londoniennes, il est… suprenant. D’abord, il est à noter que la londonienne est waterproof. Même sans manteau. Il fait -10° et il pleut ? Peu lui importe, la londonienne est robuste et sort bras nus, tête nue. Une écharpe ? Mais pour quoi faire, grands dieux ?!

Dans un autre registre, la londonienne n’a pas de complexe. Elle fait aisément fi de ce cuissot un peu large ou de cette bedaine bedonnante et y va tout de go à grand renfort de jupes mini-mini, de caleçons moulants ou de tops un peu courts. Et vous savez quoi ? ça fait du bien !

Car, il faut bien le reconnaitre, sa consœur parisienne est bien moins souple en matière de style. La faute, peut-être, à la réaction des parisiens lorsque l’on sort avec un look un tant soit peu « original », ou les sifflements et/ou les réflexions des mâles en chaleur qui essaiment de toute part dès que l’on montre un bout de mollet…

Non, vraiment, Londres est une ville reposante en matière de style : on ose, on s’amuse et on s’aventure de toute évidence bien plus facilement en terra incognita qu’à Paris. Yihaa !

Jupe Zara // Pull Whistles (une enseigne assez chouette made in London, j’y reviendrai) // Sac Balenciaga // Parka je ne peux pas vous avouer d’où elle vient mais je vous jure, ça n’est pas de ma faute // Baskets River Island (une tuerie !) // Gaston Emmanuelle Esther

Commentaires

Parka Moncler ? elle est belle………… et elle te va bien !

Répondre

Nan… mais c’est peut être pire encore !

Je viens de suivre ton lien et de comprendre, et bien c’est une bonne pioche !

Répondre

J’ai honte^^

« la londonnienne est waterproof »…j’aime!!! :o)))

mais sinon sympa le look jupette+jolie basket!

Répondre

Merci !

En effet, la Londonnienne est sans complexe et je me suis toujours demandée comment elle pouvait supporter les basses températures en étant décolleté jusqu’au nombril avec des collants fins et de petites sandales. Nous, les parisiennes sommes sans doute plus « chichiteuses ». Il est vrai également que nous sommes moins hardies vestimentairement parlant et certainement plus conscientes de nos défauts mais j’ai souvent remarqué que quand l’une de nos consoeurs légèrement « enrobée » dirons nous tente la mini ou bien le legging, nous sommes toujours là pour faire des remarques acides sur son anatomie ! Sinon, sympa les baskets, dommage que River Island ne traverse pas la Manche !

Répondre

Oui, mais figure toi qu’hier, j’ai vu les mêmes chez André !

Quand je pense qu’on était à London au même moment (hihi) !! En parlant de la londonienne décontractée, nous en avons vu passé une qui avait une doudoune sans manche s’arrêtant au dessus du nombril… Je t’avoue que ma grand-mère a trouvé le concept étrange 🙂

Et en attendant de retourner à Londres : http://www.whistles.co.uk/

Répondre

Ahah, tu m’étonnes 🙂

Tu as oublié de préciser que la londonienne sortait aussi en sandales ou nus-pieds par tous les temps !
Merci pour ces jolis moments d’évasion 🙂

Répondre

Pas faux !

Les photos ont été prises à Sussex Gardens ? Ça ressemble terriblement à la rue de mon hôtel près de Lancaster Gate.

Répondre

Non, plutôt vers Notting Hill Gate 😉

Tu as bien raison concernant l’absence de complexes, c’est ce qui me marque à chaque fois et c’est rafraichissant! L’absence de jugement des anglais est un phénomène vraiment grisant pour la parisienne qui se fait dévisager des pieds à la tête par toutes les pimbêches des environs dès qu’elle ose un look un peu original!
A noter aussi que l’anglaise peuple les caniveaux et les bords de trottoir de Londres dès 3h du matin, souvent en position couchée et dans un état d’ébriété avancé 😉

Répondre

Oui, vu aussi… !

mais mais mais… la londonienne gastonne porte de la fourrure !!! Aie aie aie… bises quand même, Claire

Répondre

De la fourrure de chat torturé dans les pires conditions, cela va de soi !

et si il n’y avait que ça de plus reposant à Londres qu’à Paris…mais pour y avoir vécu je t’assure que ce n’est pas tout ce qui rend la vie plus légère 😉

Répondre

Oui, je te crois bien volontiers 🙂

Plus je voyage et plus j’ai l’impression que c’est Paris l’exception. Dans les pays scandinaves les filles aussi sortent en mini riquiqui même si le jambon est bien costaud. Personne ne trouve rien à redire.

Répondre

Serait-ce donc là une des facettes de notre « exception culturelle » ?

Je suis méga fan de londres, j’y vais toujours au moins 3 fois par an.

Ma théorie est que l’anglaise dispose d’un gène anti-froid (la bière aide aussi, souvent).
Et c’est vrai que le look est beaucoup plus diversifié et assumé là bas, c’est ce qui fait que j’aime autant le shopping à Londres.
Pour les boutiques, as-tu fait un passage chez Primark, le tati branché ? On peut y trouver des petites perles, j’y remplis mon sac en regardant à peine les prix. Je vois que tu as découvert toute seule Wistles, river Island… j’aurais aujouté à ta liste Ted Baker et French connection biensûr, les friperies aussi.

Looooove it (d’ailleurs j’y retourne début février, c’est plus fort que moi dès que je rentre, je reprends des billets)

Répondre

Ahah, j’adore ta théorie sur le gène anti-froid 🙂

Je n’ai pas eu le courage de pousser jusqu’à Primark : il parait que c’est top, en effet, mais aucun n’a croisé mon chemin. J’ai fait un tour chez The French Connection, of course. En revanche, je ne connais pas Ted Baker : je note !

Tellement vrai tout ça. Ayant moi aussi fait un petit tour outre manche j’avais remarqué qu’on pouvait facilement passer inaperçu c’est génial en comparaison à une ville comme Paris ou j’ai souvent l’impression qu’on est observé et jugé forcément.
Ah et j’adore les baskets 🙂
Xox

Répondre

Oui, c’est clair.

Je partage le même point de vue que toi sur le style des Anglaises (car même plus au Nord, où j’ai vécu, elle ne couvre que d’un fil !) et de cette liberté d’expression de style ! Je me souviens avoir mis des fleurs dans mes cheveux sans avoir eu de regards bizarres, une paire de baskets avec un pantalon de tailleur, chanter dans la rue sans être prise pour une débile mentale.

Autant dire que c’est vrai, je déteste cette mentalité française qui critique à tout va dès que tu associes telle couleur avec une autre, tel motif avec telle couleur, telle chaussure avec telle robe.

Je ne me suis jamais autant sentie myself quand j’étais en Angleterre. Et ça me manque… vraiment.

Répondre

Oh, comme je te comprends !

Je vois qu’en quelques jours tu as tout compris sur Londres.
Je rejoins complètement le commentaire de Sandrine, rien d’anormal à mettre ses sandales au mois de Janvier (ce n’est pas pour rien qu’on les surnomme les « blue legs »).
Je rajouterais aussi qu’à partir de minuit/1h du mat, la Londonienne est en général beaucoup moins classe…

Répondre

Pas faux 🙂

Je confirme ces baskets déchirent tout !

Répondre

Et pourtant, je ne porte JAMAIS de baskets… !

tes baskets je les aime plus que tout 🙂 ça avait l’air bien ce voyage dis moi 🙂 ça me donne envie d’y aller tiens

Répondre

Oui, c’était top !

C’est pour ça que j’aime tellement Londres! Les françaises ont toujours tendance à se juger les unes des autres, et du coup, personne n’ose sortir un tant soit peu de l’ordinaire! Les londoniennes ne sont pas toujours trés chic, mais c’est tellement rafraishissant de voir cette diversité!

Répondre

Disons que cette diversité est TRES agréable, et permet d’explorer de son côté de nouvelles pistes que l’on aurait délaissé ici à Paris !

Les baskets sont canons!!

Répondre

Merci Ibtissem 🙂

Mon corps vie à Metz car pour l’instant je suis dans mes études et je compte les terminer en France mais ma tête, mes pensées et mon coeur sont à Londres….

Londres, me manque tellement et ce que tu dis et tellement vraie ! J’aime me balader à Londres car les gens n’ont aucun complexe et personne ne te regarde bizarre…

Belle journée,
M.

Répondre

Tu y as déjà vécu ?

C cool tu as aime Islington et Whistles ca fait plaisir! Et c clair les anglaises n’ont pas froid aux fesses ca continue de me laisser perplexe apres toutes ces annees!

Répondre

Je te jure, j’étais emmitouflée dans des pulls, parkas, bonnets & co.. Elles devaient bien rigoler en me voyant passer !

J’ai vécu pendant 9 mois en Angleterre et c’est vrai que les mentalités quant aux styles vestimentaires sont totalement différentes de chez nous. Je me posais beaucoup moins de questions avant de m’habiller et pouvait suivre mes envies sans avoir peur des regards ou des réflexions! Ca faisait beaucoup de bien et ça me manque d’ailleurs!
Bon par contre, niveau « résistance au froid », doit y avoir un truc au niveau de l’ADN, c’est pas possible autrement! ^^

Répondre

Je ne vois que ça moi aussi !

🙂 le craquage sur le manteau .. Je n’avais pas vu le lien mais j’ai vu ce midi ledit manteau dans un des magasins ..
Je comprends .. j’ai déjà craqué pour une robe chez eux (en solde!) ..
Merci pour tous ces posts journaliers qui égaient mon quotidien

Répondre

Merci à toi pour ton commentaire adorable !

[…] pour porter avec des slims ou des jupes pourquoi pas… Je les ai vues sur le blog de Deedee ICI. Là déjà le prix est plus intéressant comptez une quarantaine d’euros, je pense que je […]

Répondre

Gaston est ici la preuve que l’on peut être chic en baskets 🙂

Répondre

Chic, je ne sais pas… Mais à l’aise, assurément !

Psst, pour celles qui ont aimé les baskets, regardez ce que je viens de trouver chez André :

55 euros, existent en blanc et en camel 😉

Répondre

S’habiller comme on en a envie par tous les temps, j’ai fini par trouver ça normal! Quel bonheur de pouvoir porter ce qu’on veut, quand on veut sans que les gens s’en offusquent! Sinon, pour le gène du froid, je suis d’accord! Mes collègues anglais sont au bord de l’évanouissement dès que la température monte, même si quelques exceptions rêvent d’aller s’installer au soleil en Australie…

Répondre

Oui Merci beaucoup, ma mère ne veut pas que je commande par correspondance, alors je pense que je vais aller chez André 🙂

Répondre

Répondre à Margaux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

accumsan nunc dolor ut tristique Nullam facilisis Donec quis, at ipsum Praesent